Label 4.A.D 1979 à 1991

Vous voulez partager vos goûts musicaux, faire découvrir aux membres vos talents, c'est ici !
Règles du forum
:excl: Pensez à identifier vos liens musicaux, voir ce sujet.
Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Samedi 16 Avril 2011 21:21

Ami(e)s du soir et de la guitare bonsoir....
Heureux de voir le forum actif Wink

Si les moderateurs de ce forum me le permettent et conscient également que beaucoups de sujets déjà traités sur Forum de Musique croiseront indirectement mon sujet. J'aimerais bien me retarder un peu sur un label intitulé 4.A.D.

Label que je souhaiterais vraiment le nuancer du mieux que possible de mes facultés (temps & connaissance). Pourquoi ? Tout simplement de par la richesse artistique que ce label dégage..... Elle appartient une période
à ce que les enfants du rock, émision musicale française créé et produit par Antoine de Caune voulait partager : la vraie culture.

Peu médiatisé et axé à un public chevronné souvent de bouche à oreille, il
n'est cependant question de 'l'objectif' du label de se concentré à une communauté fermée et élitiste mais bien au contraire.

Je fais bien ici, le focuse sur la période début 1980, pas internet,
pas de Photoshop et peu de moyen financière, etc.

En angleterre excepté Jhon Peel de BBC Radio qui n'a seulement accepté
quelques formations du label pour une session publique dans les Broadcasts, à part cela la musique 4.A.D. n'avait d'autre moyen que
de quelques performances dans quelques petits clubs anglais et australiens sans plus.

En résumé, ici je souhaiterais faire partager pour ceux qui ne connaissent
cette magnifique partie-période du label voire je dirais ne connaissant
pas du tout, de découvrir ce à quoi 4.A.D. voulait partager : Univers médiéval, poésie, art, photographie.......

--edit--

N'étant pas lunatique pour une pièce, ici je souhaite simplement regrouper les mouvements 'dite' underground c'est-à-dire emergence artistique communautaire synthétisant une forme de répulsion de la marchandisation, de l'industrialisation dans une optique non élitiste mais ouvrable, manifestant les héritiers d'une urbanisation etouffante mais obsessionnelle et surprenante à la fois, sans pour autant solutionner mais apportant un soutien artistique communautairement ouvert, dans un but uniquement de vivre quotidiennement avec un certain recul et voire décalage par rapport aux institutions avec dépendance de soi total et ce sans pour autant
atteindre le fachisme.

Eteignons nos télévisions pour commencer......

Ivo Watts-Russell (ze dieux de la culture indie britannique) avait eu l'idée de créer le mouvement 'This Mortal Coil' reprenant comme thème les chansons des Big Star et du chanteur Tim Buckley qu'il vénèrait tant quand il était jeune .

Le concept de cette direction était de permettre aux artistes musiciens du label de composer avec une certaine liberté créative en dépit qu'il s'agissait de reprises pour la plupart des chansons avec du nouveaux matériels peu enclin à la routine de ce que les musiciens utilisaient lors de leurs propres enregistrements studio.

La première oeuvre du mouvement était le délicieux 'Song To The Siren' interpreté par Liz Fraser et Rob Guthrie des Cocteau Twins en 1983. Qui d'ailleurs David Lynch s'est arrangé avec Watt-Russel pour les droits d'utilisation de la chanson sur son long metrage Lost Higway nonobstant la bande originale du film où la chanson n'est pas comprise dans la playlist dans le commerce.

Donc en 1984 débarque le premier This Mortal Coil It'll End In Tears en octobre-novembre de l'année 1984 dont les Dead Can Dance, Modern English, Cindy Talk, Xmall Deutschland, ColourBox, The Wolfgang Press et bien sur les Cocteau font partis du cover de ce merveilleux disque.

Tiré du nom d'une chanson des années 60 d'un groupe intitulé Fever Free, Filigree & Shadow fait son embarcation début 1986 à Londre. Second oeuvre du mouvement. Filigree & Shadow devait être un double vinyle mais il en fut décidé autrement, en effet, rare sont les disques d'il y à
vingt ans qui comportaient 25 chansons dans sa playlist pour une durée de 78 minutes. La conception de ce disque pris un investissement gigantesque à Ivo Watt-Russell (temps & financier) afin d'optimiser jusqu'à la moindre note de musique du disque, bref bien plus perfectionniste
il était sur l'élaboration de Filigree.... Simon Raymonde contribua tout son temps libre sur la composition du disque qui à l'instar des Cocteau (non présent sur Filigree) devait se passer de leur bassiste sur l'enregistrement de Victorialand. Pour rappel, Simon rejoigna les Cocteau à partir de 1984 sur Treasure. Comme pour le précédent It'll End In Tears, le cover
de ce disque fait la part belle aux reprises de Tim Buckley, les Big Star dont le fameux Alone vingtième piste du disque. Fait partie du cover cette fois on peut compter les The Wolfgang Press, Colin Newman, Cindy Talk, Simon Raymonde (Cocteau Twins), Dominic Appleton (Breathless), ColourBox et les somptueuses Deirdre & Louise Rutkowski. Filigree & Shadow est cependant moins accessible musicalement.

Pour terminer en 1991 Blood ferme la marche du mouvement This Mortal Coil. Le cover de Blood forme essentiellement de nouveaux venus, totalement méconnus du milieux indie britannique à l'époque pour beaucoups des participant(e)s Caroline Crawley (Shelleyan Orphan),
Heidi Berry, Kim Deal (futur the Breeders) and Tanya Donelly (Throwing Muses). Ivo Watts-Russell était aux plus bas à cette période de son label 4AD, en effet tension presque voire totalement irreversible entre Lisa Gerrard & Brendan Perry qui sont au seuil d'une séparation, les Cocteau twins qui se sont allés à d'autres aventures quittant le label,
les Modern English se sont interrompus, etc..... Bref cash flow aux plus bas, litige interne Ivo se voit obligé de fusionner sa boite avec une firme américaine où d'ailleurs 4AD s'installera aux states définitevement pour changer de registre et d'orientation sonnore......
Et Ivo Watt-Russell lui se consacrera dans la photographie artistique et quelques essais musicaux solo (mais ça c'est une autre histoire).

Discographie :

It'll End In Tears 4AD 1984.

Image

Filigree & Shadow 4AD 1986.

Image

Blood 4AD 1991.

Image

--edit--

L'année 1981 voit la naissance du duo compositeur Brendan Perry et la contralto Lisa Gerrard sous le pseudonyme de Dead Can Dance. L'origine du nom Dead Can Dance évoque un masque aborigène symbolisant le pouvoir d'animer des "choses" inertes par la musique. Lisa Gerrard et Brendan Perry se sont ainsi recontré et se sont mutuellement mis de commun dans un club australien où chacun s'adonnait en performance. Six mois plus tard de retour sur Londre Brendan fait la connaissance d'Ulrich qui deviendra le troisième membre (discret) du groupe Dead Can Dance en tant que batteur. Face aux difficultés du quotidien, sans emploi et se contentant des piètres allocations du chômage, Lisa, Brendan & Ulrich profitèrent pour composer quelques essais sous bandes magnétiques qui furent fructueuses à l'ouïe de Ivo Watts-Russell fondateur membre de la maison de disque 4AD. Pas fallu des lustres qu'un contrat avec 4AD fut proposé à l'encontre du trio Dead Can Dance vers la fin 1982 ou début 83.

Brendan Perry membre fondateur et compositeur du groupe, refuse allègrement à la proxenetisation des styles musicaux qui la presse de l'époque se prète volontier de les catégoriser de gothique (spleen & ideal 1985), post punk (dead can dance 1984), etc.... Nous refusons de nous fondres dans une conformité, une mode, en optant simplement la volonté créative sur des thèmes de traditions et de coutumes qui me paraîssent essentielles dans l'inspiration de notre musique, avait dit Brendan Perry à un journaliste. Avec 4AD Brendan était clairement tombé dans la bonne 'marmite'; liberté totale créative aussi bien dans la durée que dans le matériel et le staff....

Image

Ce fut seulement vers le milieu de l'année 1984 que débarque le premier LP intitulé Dead Can Dance à l'éffigie d'un masque aborigène en guise de couverture sous les soins de l'artiste graphique Vaughan Oliver (designer/cover du label). Il faut reconnaître que cet album sonne clairement dark-wave, gothique en dépit du refus des formes de Brendan,
et aussi en dépit de l'utilisation massive d'instrument membranophones, idiophone et cie, les boîte rythmiques et synthé ne sont pas absent du tout sur ce disque à l'instar de la suite de la discographie qui elle entreprendra des thèmes spécifiques (moyen-age, période
baroque, musique africaine)....;

Mais comme toutes bonnes choses ont une fin le groupe s'est dissout vers 1995-96 après la tournée de Spirit Chaser (dernier album de la discographie) par un non convergent d'intérêt entre Lisa Gerrard et Brendan Perry, alors marié jusque là divorcèrent également.

Voici la Discographie des Dead Can Dance :

Dead Can Dance Dead Can Dance 1984 4AD

Image

Dead Can Dance Spleen And Ideal 1985 4AD

Image

Dead Can Dance Within The Realm Dying Sun 1987 4AD

Image

Dead Can Dance The Serpent's Egg 1988 4AD

Image

Dead Can Dance Aion 1990 4AD

Image

Dead Can Dance Into The Labyrinth 1993 4AD

Image

Dead Can Dance Spirit Chaser 1996 4AD

Image

--edit--

Par le soucis (et avec plaisir) de pouvoir partager des (éventuelles) découvertes de la culture underground britannique de l'après émergente punk des seventies je continue sur ce topic le cycle de ce magnifique label 4AD et de ses musiciens naissants....

Ami d'enfance Robin Guthrie et Will Heggie tout deux originaire de la cambrouse de Grangemouth entre Glasgow et Edinbourgh de l'écosse profonde, ont eu le projet de créer un groupe de rock vers la fin des années 1979 baptisé Cocteau Twins après avoir entretenu avec Elizabeth Fraser (futur chanteuse du groupe), rencontré dans une discothèque locale de l'Ecosse.

Ivo Watts-Russell (fondateur de 4AD) revendiquait l'intention de sa maison de disque de déterrer une musique intemporelle et atmosphérique avec l'art graphique, alors que la new-wave monopolisait dans tout les chartes aux début des années 80, 4AD offrait une totale liberté créative à ses musiciens membres. Intrigué par les demos cassettes reçu par Robin, Ivo prend sous son aile la formation, les Cocteau Twins prennent naissances.

Encouragé par le label de projeter davantage d'enregistrement de ce type, le premier album Garlands débarque. Hé quel album my god..... Le plus sombre de la discographie des Cocteau et aussi le plus demarqué de la signature du groupe de ce qui se fera par la suite. Indibutablement un album froid et doux à la fois, hantée par des texture de guitare grave, le vocal de liz tremblotante à souhait..... Artisitquement parlant Garlands est l'album le plus brute de la discographie avec ces boites à rythmes par exemples.

Le deuxième disque Head Over Heels débarque en 1983. Will quitte le groupe après une session live de 'Peel Session' sur BBC Radio. Cet album fait l'apologie de deux particularités, la première est que Head Over Heels marquera véritablement la signature des Cocteau par l'orientation musicale dite "Shoegazer" ou "Etheral". La seconde particularité est que Liz Fraser crée et adapte son propre langage dans cet album (cf: When Mama Was Moth, Glass Candle Grenades) inspiré du langage elfique dans la mythologie fantastique.

Ivo propose au duo de participer à son projet This Mortal Coil et d'adapté à leurs guise la reprise de Tim buckley "Song To The Siren". Les Cocteau participa uniquement sur It'll End In Tears faute de quoi leurs cahier des charges était orienté sur d'autres projets (Treasure). Et par la même occasion Simon Raymonde rejoint la formation en tant que bassiste, on est en 1984.

Majestueusement orné d'influence orientale, celtique, moyen-âgeuse la sonnorité de Treasure marque la marge des dix titres du disque. L'écriture de Liz Fraser fait hommage au fondateur du label avec le titre intitulé simplement Ivo (Ivo Watt-Russell) premier titre de l'album.
Décrire cet album de 1984 est vraiment une tâche difficile tant l'agglomération des orientations des influences est vastes et complexes. Selon moi Treasure doit être le premier Cocteau à découvrir pour ceux ne connaissant pas leurs musiques. En écoutant cet album on est complétement déconnecté de la réalité, alors que les nappes de claviers et de guitares occupent l'espace sonnore, le chant suave et délicat de Fraser permet de s'évader.

Toujours aussi éthérée, la musique des Cocteau Twins se présente plus minimaliste et dépouillée sur Victorialand de 1986. Beaucoups plus acoustique que Treasure, l'album place davantage la voix éthérée et suave de Liz Fraser en avant. Réduit à deux membres, Simon Raymonde occupé sur Filigree & Shadow projet This Mortal Coil de Ivo on pourrait
craindre un manquement sur Victorialand comparé au génialissime Treasure. Victorialand démontre une légèreté et une irréalité caractéristique de chez 4AD. Merveilleux disque en dépit de son accessibilité difficile.

Personnellement je ne m'attarderai pas au-delà de Victorialand de la discographie de ce merveilleux groupe qui selon moi de Garlands à Victorialand correspondent réellement à ce qui est indispensable chez les Cocteau Twins. Wink

Sans compter aussi les 16 Extended Play 2 ou 3 titres (Peppermint Pig, The Spangle Maker, Lullabies, Sunburst And Snowblind, etc......)

--edit--

Modern English est la première formation signée sous les bannières de Ivo Watts-Russell, à partir des trois 45 tours "Drowning Man" et "Swans On Glass" suivis à peu de temps de "Gathering Dust" tout trois issu de l'album Mesh & Lace qui se voit ainsi le jour dans les années 1980 à 1981. Incapable de conceptualiser l'image de l'album par d'innombrables essais insatisfaisants, voilà que déboule Vaughan Oliver alias enveloppe23
chez 4AD début 80 et unique designer/cover (jusqu'à la première extinction du label en 1991) au grand bonheur de Robbie Grey leader & compositeur des Modern.

De l'émergenge des Joy Division dans les mêmes années, Modern English apporte un soutien accru dans la même tonalité de rock guitare avec particulièrement un doigté de rock entre (pseudo) progressif et (surtout) atmosphérique. Ce fut la première marque identitaire du label : Premier groupe sous 4AD et première collaboration de Oliver quant aux covers du disque.

En 1982 débarque After The Snow étonnamment orienté pop en dépit de la new wave faisant foi de monopole presque à cette époque..... Deux singles de After' ont retenu les chartes englosaxones intitulé "Life In The Gladhouse et I Melt With You.

Plus encore, I Melt With You a méchamment cartonné au states pendants plusieurs semaines, encrée dans le top hits clubbin gay californienne de l'époque. Chanson repris dans le cinéma américain dont Donny Darko et Valley Girl par exemple.

Ricochet Day sera la dernière monture de Robbie Grey, mal reçu en 1983, Modern English n'ayant déjà pas la reconnaissance en europe, excepté I Melt With You mais chez les ricains, les moderns English, enfin Robbie Grey interrompt sa carrière musicale....

--edit--

Image

Sous le sceau forgé de la signature 4AD entre 1983-84, le moins glamour que les Siouxsie, The Passions, Hagen Nina,.... 'Woman Block' réunissant Anja Huwe (chant & magnifique yeux bleus aussi), Fiona Sangster (clavier), Wolfgang Ellerbrock (basse), Manuela Rickers (Guitare) et Manuela Zwingman (batterie) les Xmall Deutschland débarquent chez 4AD après avoir impréssionné Ivo par une flambée de démo cassettes envoyés à son intention.

Musicalement les Xmall fut un choc sonnore entre une forme d'hybridation gothique et tribal..... Une musique aux temps rythmés tribales et indus font l'image de ce qu'on appelerais de nos jours de rock gothique mais originaire d'une batcave naissante toutefois pour l'époque..... signifiant simplement une réaction communautaire et vivante en marge d'une musique alors normalisé dans une electro-pop et new wave de l'époque.

1983 débarque Fetisch. La pochette démontre une fascination de la matière des milieux fétischistes berlinnois élaborée par Vaughan Oliver. Album aux sonnorités aggressives et convulsives avec le chant d'une Anja Huwe sanglantes.....

1984 Tocsin débarque.... Toujour aux soins de Vaughan la pochette fait figure d'ailes bleutées d'un cygne. Manuela Zwingman quitte le groupe remplacé par le nouveau batteur Peter Bellendir (unique masculinalité du groupe). Tocsin est moins lugubre que son précédent avec une présence plus importante du clavier, une atmosphère plus metallique et éthérée tant par le chant de Anja que de la musique.....

Faute de pouvoir soutenir davantage sur le plan financier et promo contre l'énorme réussite du groupe allemand dans les chartes indies....;; et par manque de moyen Ivo laisse libre la formation de viser des structures plus solides (Polygram entre autre) à partir de 1985-86.....

--edit--

Image

Ils n'ont pu s'échapper à l'altruisme 'gangreneuse' des médias de la conformisation ou plutot de la déformation artistique dirais-je. Du probablement à la 'façon' qu'on les Bauhaus de témoigner une oeuvre musicale 'dite' dramatique et avec un sens théâtrale aigu (étudiants aux arts dramatique).

Pioneer de la communauté Batcave (bar sur londre) et en déviance de la batcave -->> le post-punk (1978-82) qui bien des années plus tard deviendront -->> le mouvement gothique de par la reprise des tenues souvent sombres avec un look glamour vampirique (pour rappel).....

En 1979 Ivo Watts-Russell (fondateur 4AD) remarqua avec entrain et impatience le fameux 12'' Bela Lugosi's Dead alors enregistré chez un autre minuscule label dont j'ignore le nom, au moment où Ivo himself créa à peine sa mini boite.

Le sept pouces 'Dark Entries' fait son embarcation après que la formation de Pete Murphy aie accepté l'invit' de Ivo sous son label fraichement bati. Comme les Modern English, Bauhaus a été le (deuxième) premier à avoir signé un lien artistique chez Ivo, pour peu de temps certe mais quand même......

Enfin In The Flat Field marque le début de la discographie du groupe qui s'affiliera par la suite chez Beggars (label frère financier de 4AD) au terme de la finalité de l'enregistrement de cet album....

--edit--

This Mortal Coil. Ze Big Return Back.....

Non plus serieusement je me donnerais le luxe de vous présenter le premier ouvrage de ce mouvement.

Un Extended Play intitulé simplement Sixteen Days And The Gathering Dust 12 Inch. EP sorti dans le milieux de l'année 1983 à l'aube du premier album It'll End in Tears d'octobre 1984.

Au fait Sixteen Days And The Gathering Dust était à la base le single 'solo' de la fameuse chanson 'Song To The Siren'.

Par manquement de compétivité de la distribution de l'Extended il fut décidé autrement, à savoir de l'incorporé sur le premier album.

Sixteen Days And The Gathering Dust unique EP du mouvement This Mortal Coil.

Sixteen Days And The Gathering Dust a été repris non seulement dans la construction musicale (Sixteen Days Gathering Dust, Sixteen Reprise) que dans le titre du 45 tours de l'album Mesh And Lace des Modern English première formation/groupe de 4.A.D à la difference qu'ici pas de Robbie Grey (des Modern English) mais de Liz Fraser des Cocteau Twins et de Gordon Sharp (Cindytalk) pour le vocal et pour l'instru Robbie Guthrie et le staff 4AD......

Un EP très particulier par sa progression excessivement entre un style EBM puis new ou dark wave energisant à souhait, tandis que la discographie du mouvement fait clairement paraitre une musique lente et mesurée.........

--edit--

Je me prendrai le loisir de vous faire parvenir quelques extraits prochainement ..........
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Mardi 19 Avril 2011 22:37

Avec grand plaisir et comme promis voici quelques liens Youtube afin de vous en faire découvrir avec
les oreilles......

Fatal Impact de l'album Dead Can Dance (1984) :



Frontier de l'album Dead Can Dance (1984) :



Musica Eternal de l'album Dead Can Dance (1984) :



De Profundis (Out of the Depths of Sorrow) de l'album Spleen And Ideal (1985)



Ascension de l'album de Spleen And Ideal (1985)



Circumradiant Dawn de l'album de Spleen And Ideal (1985)



Windfall de l'album Within The Realm Of A Dying Sun (1987)



Cantara de l'album Within The Realm Of A Dying Sun (1987)



Voilà pour Dead Can Dance ...... jours prochains Cocteau Twins (si forum depression le permet)......
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Jeudi 21 Avril 2011 22:12

Ce topic n'est pas unilatéral, vous êtes les bienvenues pour commenter ou de partager.
Un album (4AD/Beggars) que vous connaissez et appréciez venez nous le faire témoigner.

A défaut de toutes notifications des administrateurs (c'est normal, toutes ces données du forum sont bien stockées quelque part) je continue
dans ma lancée de quelques extraits des albums vraiment à découvrir voire à posséder dans sa ludothèque d'objets circulaires (vinyles ou/et plastiques).

Cocteau Twins Blood Bitch album Garland (1984)



Cocteau Twins The Hollow Men album Garlands (1984)



Cocteau Twins Garlands album Garlands (1984)



--edit--

Cocteau Twins Album Head Over Heels Five Ten Fiftyfold (1983)



Cocteau Twins Album Head Over Heels In The Gold Dust Rush (1983)



Cocteau Twins Album Head Over Heels The Tinderbox (Of a Heart) (1983)



Jour prochain This Mortal Coil.....

--edit--

Cocteau Twins album Treasure Ivo (1984)



Cocteau Twins album Treasure Pandora (for Cindy) (1984)



Cocteau Twins album Treasure Otterley (1984)



Jours prochains This Mortal Coil
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Archaos » Jeudi 21 Avril 2011 22:52

Hello Violet Fluid ,

Pas de souci pour ce topic, très intéressant par ailleurs :wink2:

je le lis mais n'ai pas assez de temps pour y participer pour le moment

( par contre juste attention aux hotlinks : topic41.html )
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans l'entrée.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum .
Les propos politiques, sources de tensions sur le forum, ne sont plus autorisés.
N'ouvrez pas de salon pour un membre sans lui demander son avis !
Comment rechercher efficacement sur le forum .
Archaos
Fondateur/Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20875
Inscription: Mardi 06 Juin 2006 21:20

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Vendredi 22 Avril 2011 23:26

Merci Archaos, la notion du Hotlink(s) m'étais inconnu. En conséquence j'éviterai
à l'avenir d'effectuer un copier-coller d'une adresse URL d'un site hebergeur concernant une image
donnée...... Je tâcherai de les uploader par l'intermediaire d'hebergeurs spécialisés.

This mortal Coil........

Trois albums de ce mouvement d'artistes d'horizons différents (un peu comme Massive Attack si vous voulez).
Et seulement juste un Extended Play intitulé Sixteen Days And The Gathering Dust d'où le fameux titre Song To The Siren
était inclus. A la base This Mortal Coil se limitait à un simple Extended comprenant un duo entre Elisabeth Fraser et Gordon Sharp (Cindy Talk/Beggars Banquet).

Finalement ce projet se concretisera sur des projet plus ambitieux encore portant clin d'oeil sur des artistes comme Tim/Jeff Buckley et les Big Star mais pas seulement (V.Morrison, J.Colins, .......) dont raffolait Ivo-Watt Russell (fondateur du label).

Voici quelques extraits :

Song To The Siren (Liz Fraser, Robin Guthrie & Ivo Watt) de l'album Sixteen Days And The Gathering Dust 12 Inch (1983) & It'll End in Tears (1984).



Sixteen Days Gathering Dust (Liz Fraser & Gordon Sharp) de l'album Sixteen Days And The Gathering Dust 12 Inch (1983)


Reprise de Modern English de l'album Mesh & Lace (et non de Jeff ou du Bigstar) je sais suis compliqué (mais c'est pas moi)....

Holocaust (Gordon Sharp) de l'album It'll End in Tears (1984).



Come Here My Love (Jean) de l'album Filigree & Shadow (1986)


Repris de V. Morrison

Alone de l'album Filigree & Shadow (1986)



Et enfin petite exception....
Colin Newman Alone de l'album A-Z (4AD/Beggars 1988)



Jours prochains je sais poooooooo........... Xmall
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Dimanche 01 Mai 2011 22:14

Voici comme promis quelques morceaux de ce fameux groupe
qui est xmal deutschland :

Mondlicht Tocsin 1984



Incubus Succubus Incubus Succubus 1982



Tocsin Incubus Succubus II 1984



Fetisch Young Man 1983



Fetisch Quai 1983



Quai 12 INCH Quai 12 INCH 1983



Par la suite quelques extraits des Modern English. Je reviendrai également
sur un duo-groupe que je n'ai pas encore cité les Wolfgang-Press.....
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar zenitude » Dimanche 20 Novembre 2011 2:35

Hello Violet Fluid!

Des points communs musicalement c'est cool ;)

Une scène "bien à part". Je possède pratiquement l'ensemble des disques que tu as postés et bien d'autres encore... Si tu souhaites discuter de la "scène" pas de problème.

Bonne soirée à toi. See you later.

:boss:
Image
Image
zenitude : Juste pour vous dire... Image
Chansons Traditionnelles de France MÀJ : 28/08/2014
Image
La vie est vraiment simple, mais nous persistons à la rendre compliquée - Confucius
zenitude

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4590
Inscription: Mercredi 16 Novembre 2011 21:46
Localisation: Méditerranée

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Jeudi 28 Mars 2013 22:22

Je prendrai (et l'assume) l'arrogance de relever le topic.
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Archaos » Dimanche 31 Mars 2013 14:58

Tu as raison :smile:
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans l'entrée.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum .
Les propos politiques, sources de tensions sur le forum, ne sont plus autorisés.
N'ouvrez pas de salon pour un membre sans lui demander son avis !
Comment rechercher efficacement sur le forum .
Archaos
Fondateur/Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20875
Inscription: Mardi 06 Juin 2006 21:20

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Dimanche 14 Avril 2013 1:03

Même deux ans en retard, Zenitude, ce que tu écris me fais remplir de joie.
Oui, cette période si unique de la scène entre le glam rock et le shoegazer et le
néo classique, pour une période tristement courte pour la communauté du Batcave,

Ajouter, les membres du forum que ce soit une chanson, un album, peu importe mais restreint
au label de cette période. Donnez un avis d'un album que vous chérissez .... ça serait sympa.

Je connais quelques artistes du label. Mais je devrais créer un nouveau topic, tant la direction
musicale diffère.

Clan Of Xymox ? Rien de posté ici ? Ok....

--edit--

trop fainéant pour commencer une paraphrasé stylistique sur la formation. J'exagère je sais !
Pas de chronique sur le moment car pas envie mais je conseille Médusa et Xymox.... J'suis usé
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Samedi 20 Avril 2013 0:46

Pieter Nooten, Ronny Moorings and Anke aka Anka font partis des pionners de la new-wave gothique -->> le dark wave (cold wave pour les français),
trio formé dans la cambrousse hollandaise en 1981. En 1985, Clan Of Xymox grâce au parrainage de Brendan Perry (Dead Can Dance) signa chez 4.A.D
label londonien indépendant.

En 1985 apparaît le 1er disque intitulé Clan Of Xymox Dont A Day ou 7th Time font l'apologie des masses. Cependant un album trop accentué sur les
tendance musicaux de l'époque, L'album ne ressort pas assez, trop encré dans le new wave. Cet album fut produit par Ivo Watts-Russell (fondateur 4AD)
et enregistré dans le même studio que lors des enregistrements des albums (de Garland à Victorialand) des Cocteau Twins à Palladium.
Injustement Clan Of Xymox (album) fut comparé avec l’œuvre musicale de Joy Division, The Cure par certains médias, fanzines, etc.
Ce qui est contre nature. Le groupe se proclama après ce genre de divulgation comme un groupe de rock gothique et point final.

4AD commence bien avec une œuvre étrange et envoutante depuis le premier Long Player des Dead Can Dance. Le magazine anglais Sounds oublie
Garland (1982), Head Over Heels (1983) et Treasure (1984) des Cocteau Twins. In the Flat Field (1980) des Bauhaus, Mesh And Lace (1981) des Modern
English.

Clan Of Xymox - A Day


Medusa apparaît en 1986 et ce sera l'ultime album dans les studios du label, Medusa abandonne les percussions du premiers album pour viser une atmosphère
plus froide mais plus mélodieuse.... Et quelle album !!!! Une ambiance féerique est largement plus insisté dans Medusa. Les effets sonores sont irrésistibles.
Le travail de l'ingénieur du son du Label John Fryer qui a collaboré avec les Cocteau, Dead Can Dance, Modern English, This Mortal Coil ou avec Pretty Hate Machine
des Nine Inch Nails chez Nothing Records ne passe pas inaperçu à l'ouïe.
Le deuxième album du groupe hollandais, adeptes des ambiances les plus sombres et les plus majestueuses à la fois, tout en flirtant avec les sonorités expérimentale de la new-wave, Medusa est l'album idéal pour rejoindre la mélancolie, le romantisme (le désir, la vie, l'instant) éternel.
Les titres 'Michelle' et 'Louise' mais 'Masquerade' et 'Theme I (& II)' ne peuvent laisser de marbre. Médusa est une atmosphère éthérée triste.
Un album indispensable. Enfin toujours Vaughan Oliver concernant l'art graphique des deux albums.

Clan Of Xymox - Theme I & II


Clan Of Xymox - Michelle


Clan Of Xymox - Masquerade
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Mardi 23 Avril 2013 22:35

Vous êtes invité(e)s de réagir ! De poster un extrait musical que vous aimez de préférence du
catalogue de ce label et de cette période. Un avis, une contradiction, ...

Par exemple, pourquoi vous aimez un titre en particulier, ou si vous avez vécu votre adolescence
dans cette période musicale. Un album...

The Wolfgang Press !!!!!

Image

Parfois on adore, parfois on déteste. En tout cas c'est le sentiment que m'apporte leur musique... ça n'inclue en rien à un état d'humeur
même si la musique accompagne et partage nos phases, ça n'inclue aucunes valeur subjectif comprenez moi bien, mais plutôt une nuance
(plutôt qu'une valeur) objective positive. The Wolfgang Press est l'un des groupes qui englobe de différents styles dans une période d'activité assez
courte (1983-95). Même si Bird Wood Cage est l'album phare selon moi, parce que beaucoup plus nuancé et mesuré que les précédents albums
aux sonorités bien plus expérimentale. Il faut admettre que le premier LP The Burden Of Mules (1983) est très grisant et bruyant. Un son très
sauvage pas souvent maitrisé avec un jeu de clavier de Mark Cox, de guitare d'Andrew Gray. La voix du chanteur Michael Allen est simplement horrible
sur ce premier album. The Burden Of Mules excepté le track d'intro Lisa (The Passion) qui préfigurait un album extra goth & post-industriel majeur... ben non
malheureusement.



Burden Of Mules fut produit par Robin Guthrie (compositeur & guitariste de Cocteau Twin) et de Ivo Watts

1986 Standing Up Straight est le second opus, avec un son largement mieux travaillé et organisé offrant ainsi un son Post-Industrial et Gothique à la
lignée d'un Bauhaus (In The Flat Field) ou The Sisters of Mercy (Alice ou First and Last and Always) mais moins nuancé et plus agressif mais dans le bon sens. Elizabeth Fraser chanteuse des Cocteau
Twin participa sur le titre I am the crime.



Et enfin là où s'arrête le groupe artistiquement est l'album (indispensable, à avoir chez soi) Bird Wood Cage de 1988. Un son nettement
plus New-Wave et Funky. L'ensemble forme une pièce majeure et unique de la mouvance de l'après punk et de la synth pop des années 80.
Pour la première fois, sur Bird Wood Cage des backing vocal de femmes font leur apparition, dont dans le titre Kansas (un classique).
Néanmoins album plus funky, ne signifie pas un détachement de l'univers musical du label. Ici les nuances funkys rajoutent seulement une profondeur
à un son très New-Wave, Post-Punk & Post-Industrial....

Image



Petite exception, Chain un titre que j'aime particulièrement de l'album Funky Little Demon de 1995...

Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Vendredi 10 Mai 2013 22:39

"Some Velvet Morning" est à l'origine une chanson écrite et chantée par Nancy Sinatra vers 1967-68.. Lydia Lunch reprendra la chanson et le
mariera à sa sauce pour sortir une chanson plus 'bad trip' vers 1982 chez 4AD.

Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar HELENE2010 » Samedi 11 Mai 2013 20:44

Clan Of Xymox - Louise :coeur5:

HELENE2010

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 71
Inscription: Dimanche 24 Février 2013 18:35

Label 4.A.D 1979 à 1991

Messagepar Violet Fluid » Mardi 14 Mai 2013 19:11

Je pense avoir fait les grandes lignes de cette période du label. Je n'ai pas cité The Birthday Party car je
n'aime pas Nick Cave .... Colin Newman leader du groupe rock punk The Wire a sorti un album en 1980.
Dont Colin reprendra la réadaptation du titre Alone des This Mortal Coil dans son album A-Z.

Des suggestions, remarques, critiques, partage d'extrait youtube sont les bienvenues ....

:smile:
Violet Fluid

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 568
Inscription: Jeudi 20 Mai 2010 22:42
Localisation: Bruxelles

Suivante

Retourner vers Espace Musical

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Publicite