Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Ces pathologies sont souvent associées aux Troubles dépressifs, vous pouvez en parler ici.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Avatar du membre
Audette
The Yéti !
Messages : 3894
Enregistré le : mardi 26 mai 2015 17:17
Localisation : En hibernation

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Audette » dimanche 09 juillet 2017 13:18

Est-ce que le sentiment de vide peut-être assimilé à de la déréalisation ? J'ai déjà eu une crise surprenante de dépersonnalisation et déréalisation, mais je me demande à partir de quelle intensité c'est considéré comme ? :pense:

Pour ma part, le sentiment de vide chronique et l'épuisement m'éloigne de moi-même, quand je me vois sur une photo par exemple j'ai la sensation de voir une inconnue. Je SAIS que c'est moi, mais je ne le SENS pas, c'est assez perturbant, c'est comme si ma vie n'avait pas existé, comme si mon passé n'avait jamais été là.
"Retrouver dans un sourire toutes les lois de l'univers"

AAA

:tour1:

Ma galerie


Avatar du membre
bonheur
Messages : 50
Enregistré le : jeudi 03 août 2017 10:22

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar bonheur » lundi 07 août 2017 17:43

Audette a écrit :Est-ce que le sentiment de vide peut-être assimilé à de la déréalisation ? J'ai déjà eu une crise surprenante de dépersonnalisation et déréalisation, mais je me demande à partir de quelle intensité c'est considéré comme ? :pense:

Pour ma part, le sentiment de vide chronique et l'épuisement m'éloigne de moi-même, quand je me vois sur une photo par exemple j'ai la sensation de voir une inconnue. Je SAIS que c'est moi, mais je ne le SENS pas, c'est assez perturbant, c'est comme si ma vie n'avait pas existé, comme si mon passé n'avait jamais été là.


Pour moi, j'en souffre depuis le mois de mars H24. Au début, j'ai cru devenir folle et cette sensation me terrorise!!!!!! J'ai peur d'avoir une maladie, schizophrénie etc
J'ai la sensation que tout est étrange autour de moi, que ça "n'existe pas", en fait c'est pas facile à décrire.
J'en ai parlé à ma psychologue qui dit que le cerveau se met en veille pour se protéger mais comme ça traine, elle m'envoie chez un psychiatre.
Je n'ai jamais pris de traitement pour la dépression/anxiété. J'appréhende les effets secondaires, l'accoutumance et peut-être que mon problème ne sera pas réglé après avoir pris un traitement...

A cause de cette sensation, j'ai développé une peur panique de conduire sur autoroute! Et comme la peur entraine la peur... Je ne suis pas sortie de l'auberge!
Je ferai n'importe quoi pour ne plus ressentir la déréalisation!!!! Mais quoi???

Avatar du membre
pacpac971
Messages : 3853
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 16:43

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar pacpac971 » mardi 08 août 2017 17:24

coucou bonheur.

bienvenue. je te lis ici pour la premiere fois.

tu poses ici une ambivalence.
tu parles de faire n'importe quoi, mais tu ne prends a priori pas de traitement par peur de l'accoutumance.
il y a une ambivalence ici.

la pression intérieure de la depression est tres vraisemblablement la cause de ces déréalisations.

il y a donc le chemin uniquement médicamentaire (paliatif et plus que hasardeux).
le chemin sans médicament (uniquement basé sur la psycho et la compréhension de ce qui cause ta souffrance)
le chemin mixte (ou le médicament réduit la pression, ce qui te permet de mieux lutter par la psycho).

par psycho j'entends l'ensemble du schéma permettant de lutter sur la partie causale de la depression.
le médicament lui, agissant sur la perception du cerveau de la depression, donc sur la partie conséquence.

donc coucou, bienvenue. et je releve ton ambivalence (sans le juger, ni en tirer la moindre conclusion, je te précise), et on peut poursuivre cet échange si tu le souhaites.
Mon salon : http://www.forum-depression.com/topic28955.html
Ma galerie : http://www.forum-depression.com/topic29168.html

Ce qui est tordu ne peut etre redressé, et ce qui manque ne peut etre compté
E 1 15

Avatar du membre
bonheur
Messages : 50
Enregistré le : jeudi 03 août 2017 10:22

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar bonheur » dimanche 13 août 2017 11:24

Bonjour PacPac,

Merci pour ton message et d'avoir soulevé mon ambivalence.
C'est vrai que je ne le voyais pas comme ça...

Donc si les médicaments peuvent m'aider alors j'essayerais car je suis épuisée de subir ma vie au lieu de la vivre. J'ai envie de m'en sortir!
Je crois aussi que je n'arrive pas à admettre que je suis en dépression. J'ai veux être forte et combattre encore une fois toute seule mais je sens que je n'y arrive plus :tourne: d'où la déréalisation, l'anxiété permanente, les cauchemars...

Omplayer
Messages : 20
Enregistré le : lundi 14 août 2017 18:36

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Omplayer » lundi 14 août 2017 21:29

Bonjour,
Je me permets d'écrire ici car cela fait un an et demi que je suis sujet à la déréalisation permenante (dépersonnalisation tres peu). Je suis un homme, la petite trentaine.

Cela s'est déclenché suite à une crise d'angoisse (ma première) durant laquelle je pensais que j'allais passer l'arme à gauche.
A la suite de cela, cette impression d'irrealité a commencé et n'est jamais parti.

Au début, je pensais que j'avais toutes les maladies du monde. En même temps, j'ai toujours eu un côté hypocondriaque, qui s'est trouvé exacerbé par ces sensations ebrieuses. En plus de cela, voici quelques symptômes qui sont ou ont été : tachycardie, tremblements, fasciculations, palpitations, insomnies, spasmes, corps volants devant les yeux, insomnies, fatigue matinale... Avec de l'anxiété bien sûr avec tout ça.
Après quelques analyses médicales, les causes organiques ayant été écartées, on m'a dit que le problème était psychologique, ce que j'ai eu du mal à accepter.
A force de me le dire et après l'avoir accepté, mon état s'est un peu amélioré. Moins d'anxiété mais toujours cet état de déréalisation.

Au départ, mon traitement était un betabloquant (propanolol), qui a pas mal estompé la tachycardie et les palpitations, mais qui m'a je pense deservi avec du recul. Avant ce traitement, je ne dormais pas beaucoup, je mangeais peu, boule au ventre du matin au soir. Un des effets secondaires possibles du betabloquant est l'insomnie, ce que j'ai eu, et donc je dormais encore moins. J'ai quand même tenu avec ce traitement pendant 5 mois. Sans amélioration de mon état anxieux avec des nuits entre 0 et 3 heures en moyenne.

Sur mon initiative et en accord avec mon médecin, j'ai décidé d'arrêter le betabloquant. J'en ai aussi profité pour chanqer de médecin, qui visiblement ne comprenait pas mon état.
Par la même occasion, j'ai également pris l'initiative de consulter une psychologue clinicienne que j'ai vu une quinzaine de fois.

Entre temps, j'ai changé de médecin qui m'a prescrit de la mianserine au début de l'année. Donc 11 mois de déréalisation et 1ere fois que l'on me propose un traitement de fond. Ce traitement a plutôt bien fonctionné car il m'a bien calmé et m'a redonné la pêche un peu perdue. Le seul problème a été la prise de poids relativement importante +8 kg en 4 mois, dû à une sensation de satiété qui avait disparue. Après 4 mois de traitement, j'étais mieux mais toujours depersonnalisé.

Sûrement mon erreur, face à cette prise de poids et me sentant en partie requinqué, j'ai progressivement arrêté mon traitement. Je me sentais reboosté et je me disais que j'arriverais à faire face à la DR et l'anxiété. Après 5 mois de traitement, c'était fini, sevrage lent.

2 mois plus tard, il y a un mois, je me sens de nouveau mal, l'anxiété est forte et la DR aussi. Nouveau traitement mianserine depuis 1 mois avec arrêt de travail. Le premier depuis un an et demi, je n'ai jamais arrêté de travailler, mais la je n'arrivais plus car j'avais l'impression de toujours devoir compenser cette sensation d'irrealité, cette fatigue, cette angoisse, ce qui n'a fait que m'épuiser.

Le mois de juin est une bonne illustration car j'ai noté mes nuits de sommeil et j'ai fait 3h22 de moyenne avec des réveils multiples. J'ai décidé de renconsulter mi juillet et c'est depuis cette date que j'ai donc la mianserine.

Je n'attends pas grand chose de ce message, mais cela fait du bien de partager sa souffrance, car cette sensation de derealisation est vraiment horrible, je ne souhaite celà à personne.

Merci pour votre lecture et au plaisir d'échanger avec vous.

Avatar du membre
violette
Messages : 7600
Enregistré le : dimanche 13 juin 2010 20:03
Localisation : Languedoc

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar violette » mercredi 16 août 2017 1:16

Je suis insomniaque, trauma de l'enfance , suivi d'un mariage avec un PN alcoolique
mon sommeil n'a jamais été reglé, en ce moment je dors la lumière allumée, environ 3 h , je ne dors pas la journée

je n'angoisse que quand depuis que j'ai eu un cancer, je psychote j'ai des pathologies physiques qui ne se reglent pas
je vis avec
ça provoque des crises d'angoisse

mais pour le reste non, je suis cadrée en fait j'ai toujours voulu avoir un controle sur ma vie vu mes premières années, ça me rassure
sauf que le crabe ne se controle pas, les effets secondaires des traitements non plus,
on est pas forcément prevenu en plus, mais j'ai voulu aller au bout je suis en remission

pour le reste ben c'est au coup par coup, j'ai meme fait une alerte cerebrale l'an dernier, et le reste suit .... mon corps est épuisé depuis ma maladie, il n'en peux plus, pourtant si je devais le refaire je le referais,
ces traitements m'ont fait prendre du poids, et il me faut regulièrement un kiné
Mon salon
Mon histoire
Mes tableaux

Moi j'ai pris la peine-De les déchausser-Les sabots d'Hélèn'-Moi qui ne suis pas capitaine-Et j'ai vu ma peine-Bien récompensée-Dans les sabots de la pauvre Hélène-Dans ses sabots crottés-Moi j'ai trouvé les pieds d'une reine-Et je les ai gardés......... Brassens

Avatar du membre
pacpac971
Messages : 3853
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 16:43

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar pacpac971 » mercredi 23 août 2017 20:32

coucou a tous.

bonheur :
la depression est un etat. le mot maladie te bloque.
Un état d'accumulation de choses a résoudre.
si ca monte trop intérieurement...
ca dérègle tout.
et alors bien malin qui peut dire ce qui va deraper.

je suis comme toi plus qu'inquiet du medicament.
je m'en suis sortir sans. pourquoi ?
je n'avais pas compris etre depressif :)
pas gait le rapprochement.
mon esprit s'est brisé sous la pression. et je voyais la depression "comme souvent la voit les autres".
une faiblesse.

donc j'ai fait sans medicaments par ignorance.

faut que tu traites les causes.
le medicamant peut aider a reduire la pression pour rebondir.

et on peut parler causes si tu veux.
ici ou sur mon salon.

bises.
Mon salon : http://www.forum-depression.com/topic28955.html
Ma galerie : http://www.forum-depression.com/topic29168.html

Ce qui est tordu ne peut etre redressé, et ce qui manque ne peut etre compté
E 1 15

Avatar du membre
Jacouille
Messages : 625
Enregistré le : dimanche 24 août 2008 15:51
Localisation : Dans le brouillard

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Jacouille » mercredi 06 septembre 2017 20:59

Trop longtemps que je vis avec la dépersonnalisation et mon trouble panique je prends :

Seropram 30mg
Lexomil 3 cp par jour
Solian 100mg
Xeroquel 150mg

Je n'ai pas d'appétit ne prends plaisir à rien.
Seropram m'évite d'avoir le cerveau sur off.

Avatar du membre
Audette
The Yéti !
Messages : 3894
Enregistré le : mardi 26 mai 2015 17:17
Localisation : En hibernation

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Audette » mercredi 06 septembre 2017 22:10

Ouch tu as un sacré cocktail.

Tout ça c'est pour ton TAG et ta dépersonnalisation ?
"Retrouver dans un sourire toutes les lois de l'univers"

AAA

:tour1:

Ma galerie

Avatar du membre
Lorient
Messages : 580
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 17:01

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Lorient » mercredi 06 septembre 2017 22:12

Effectivement c'est énorme. :vue0:

Je vis avec la déréalisation/dépersonnalisation depuis un peu plus d'1 an maintenant et je comprends la difficulté que ça représente. C'est une manière au cerveau de se protéger et de dire stop. Le plus dur c'est de l'accepter et d'en trouver la source.

Courage.
Ma galerie
Mon salon

"Kanomp ha roulomp atav ar yaouankiz, ar yaouankiz"
'Kanomp ha roulomp atav ar yaouankiz bad het' tao'
:chap:

Omplayer
Messages : 20
Enregistré le : lundi 14 août 2017 18:36

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Omplayer » lundi 06 novembre 2017 22:08

Bonsoir,

Je me permets de reposter. J'ai posté 4 messages plus haut il y a quelques mois.

J'en suis à ma 4e séance d'EMDR + 4e de sophrologie. Je vous tiendrai au courant de l'évolution. Je ne prends plus aucun médicament. On verra :smile:

Au plaisir d'échanger avec vous

Omplayer
Messages : 20
Enregistré le : lundi 14 août 2017 18:36

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Omplayer » mercredi 06 décembre 2017 19:53

Bonsoir,

Ceci est mon 3e post. Pour la genèse, je vous invite à lire le 1er.

Je ne prends plus aucun traitement. La déréalisation permanente est toujours présente. Cela fait 1 an et 8 mois. L'intensité a varié. Je dirais que je suis à 40% du max que j'ai pu connaitre.

Je suis toujours sous thérapie avec une psychologue EMDR. On avance mais les séances sont rudes. Je suis à fleur de peau en ce moment. J'ai ma 8e séance demain (la 4e 100% EMDR). La semaine dernière, j'ai eu une montée de déréalisation avec les larmes, en fin de séance quand j'ai enfin réussi à lâcher prise sur mes pensées et laisser aller mon cerveau de manière plus instinctive.

C'est un gros budget, 4 séances par mois, mais j'en ai besoin donc je ne lésine pas là-dessus.

En ce moment, je me sens moins angoissé, mais c'est la fatigue qui ressort. Je recommence à faire des nuits "correctes" à savoir 5-6 heures d'une traite sans réveils multiples.

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 7661
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ici et là sur du linge sale, cherche sa maison

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Détachement » mercredi 06 décembre 2017 23:51

Bonsoir,


J'enfonce une porte ouverte.
Je ne sais pas si je serais légitimée de poster ici car je ne fais pas de crises d'angoisses ou bien exceptionnellement.

Je me demande si je n'ai pas ce genre de problèmes ... :pense: , je le disais avant sans réaliser. Mais je crois que depuis peu, il y a un tiroir qui s'ouvre.
Mon corps et moi c'est du gros n'importe quoi, on est deux et on ne s'entend pas très bien ensemble depuis l'âge de dix sept ans (premier épisode dépressif dont je connais les causes), on ne se comprend pas, on n'est pas très synchros, je ne suis pas sûre qu'un jour on marchera ensemble. Mon compagnon pense que je n'ai pas conscience du danger corporellement et que j'ai des conduites à risques. Je n'arrive pas à dire s'il a raison. À sept ans, j'ai subitement arrêté de manger puis j'ai repris à dix ans.

Les psys que j'ai consulté ont mis ça sur le dos de divers problèmes de santé que j'ai effectivement eu (ils ont mon dossier médical) donc je ne m'en souciais pas vraiment. Puis j'attends depuis des années. J'essaie d'améliorer ce rapport mais ça ne marche pas. Je me demande où je m'y prends mal tous les jours ou si mon corps ne se moque pas de moi.

J'ai un doute permanent.
Très exceptionnellement, je fais des crises d'angoisses, j'ai appris très vite à dompter toutes ces sensations bizarres.
Mais l'état qui me domine le plus, c'est la confusion permanente. Si je suis prise très intellectuellement et que je suis très concentrée, ça ne change rien, ça m'interrompt et me déstabilise sans crier gare. J'ai aussi du mal à délimiter spatialement certaines choses.

Le confusion est aussi mentale. J'ai des tocs de vérifications parce que je me sens obsédée par cette confusion. On m'a diagnostiqué il y a deux ans une épilepsie modérée aussi donc je pensais que ça venait de là.

Bon évidemment, insomnie, sous nutrition (je ne ressens jamais la faim, pas d'appétit, hallus gustatives ou d'odeurs et puis j'ai aussi des problèmes digestifs), impression permanente que mon corps et moi sommes dans une brume (mutisme complet dans certains moments, ce qui désespère mon compagnon), le vide est constant (anhédonie) et tout le bazard. C'est un peu compliqué en fait. Et puis je ne tiens pas à en parler trop précisément.

J'ai posté surtout parce que j'ai lu que quelqu'un ne se reconnaissait pas dans un miroir. Je tiens à dire que je ne me reconnais pas complètement non plus dans le miroir, comme si des parties étaient gommées, j'ai qu'une image très vague et changeante. Sur les photos, j'ai l'impression d'être une autre personne.


Bref. Je n'ai pas choisi ce nom sur le forum au hasard.


Si quelqu'un avait un avis, je lui en serais très reconnaissante. Ça m'embête un peu car je suis un peu jeune pour avoir toutes ces c.nneries. C'est un peu désespéré je l'avoue.


Bon courage à tous.
"Partenaire quotidien de votre linge"

Image

Mon salon

Pages de garde 05/12/17

Omplayer
Messages : 20
Enregistré le : lundi 14 août 2017 18:36

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Omplayer » jeudi 07 décembre 2017 10:06

Bonjour,

Je ne suis pas en situation de donner un conseil, car d'une part je suis également concerné par ce problème de détachement et d'autre part je ne suis ni médecin, ni thérapeute.

Cependant, quand je te lis, je ressens de la confusion dans ton esprit, ce qui est bien normal vu ce que tu racontes.

La seule chose que je peux te dire est que la déréalisation et la dépersonnalisation sont des symptômes de l'angoisse, au même titre que les palpitations, la tachycardie ou les tremblements.
Au plus fort du mal pendant quelques mois, je ne me reconnaissais plus dans le miroir. J'ai fait une crise d'angoisse dans ma vie, c'est tout. J'ai mis beaucoup (beaucoup) de temps à réaliser que j'étais vraiment angoissé sans arrêt. Je ne m'en rendais pas compte.

Pour combattre ces symptômes, il faut réussir à faire baisser cette angoisse. Pour cela, voici quelques trucs que je m'évertue à faire :
- Relaxation Jacobson et/ou guidée sur le lâcher-prise (voir google)
- Cohérence cardiaque 365 (idem)
- Revenir et rester dans l'instant présent (technique des post-it, à chaque fois que j'en vois un (ou à chaque anticipation ou rumination), je m’arrête, respiration ventrale et je décris tout ce que mes 5 sens perçoivent. Cela dure 30 secondes, au début tu le fais 150 fois par jour tellement tu "divagues")
- Couper tous les excitants (sucre raffiné, thé, café, cigarette, chocolat...)
- Consulter un(e) psychologue (très régulièrement, pas une fois par mois)

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 7661
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ici et là sur du linge sale, cherche sa maison

Troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

Messagepar Détachement » jeudi 07 décembre 2017 16:28

Bonjour Omplayer,


Merci infiniment de ta réponse :smile:
Bon, bien sûr, je ne suis pas là pour demander un diagnostic, un psy m'a déjà collé une étiquette mais j'ai l'impression que ça ne m'a pas beaucoup avancé.

Je pensais pas du tout que la déréalisation et la dépersonnalisation étaient des symptômes d'angoisse, seulement des symptômes ... tu m'apprends quelque chose. Pour moi, l'angoisse, c'était de se sentir en danger de mort et avoir une grande peur. Ce n'est absolument pas mon cas. C'est plus ... déstabilisant, surprenant, bizarre, presque ... drôle.

Qu'est-ce que "l'angoisse" au final ?

Bon, la seule chose que j'ai faite récemment, c'est de couper tous les excitants. Je prends quand même de la réglisse car ma tension est basse. Aussi que je vapotte depuis trois ans (j'ai arrêté de fumer), j'en suis à 3 mg de nicotine donc ce n'est pas si mal. J'avais commencé la méditation mais j'ai cessé par manque de disponibilité (je me mets une charge mentale pas possible).
J'essaie de faire plein de trucs mais ... ça devient trop difficile. Je n'essaie peut-être pas assez bien peut-être ?


C'est un peu mon talon d'Achille mais je vais essayer tout cela. Merci beaucoup de tes conseils.
Je suis désolée de dire cela mais je sens que je ne vais pas y arriver (il me faut énormèment de temps pour aller à ce constat et je suis désolée de prononcer quelque chose d'autant "dramatique").
"Partenaire quotidien de votre linge"

Image

Mon salon

Pages de garde 05/12/17



Retourner vers « Angoisses, Phobies, Attaques de paniques, Obsessions, TOCs, Somatisations... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité