Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Pour parler de vos traitements...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
Jabbi
Messages : 2611
Enregistré le : jeudi 24 août 2017 9:56
Localisation : Belgique

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Jabbi » jeudi 09 novembre 2017 9:55

Brocheuse26 a écrit :Bonjour Jabbi
Un grand merci pour ta réponse claire et précise Brocheuse.

Je te souhaites une excellente journée et me permets de te faire un :bisouss:

Au plaisir :)
Ma présentation en quelques mots
Mon Salon
Ma galerie

Pour les nouveaux arrivants, bienvenue à vous et surtout, n'hésitez pas à consulter le mode d'emploi du forum ou à appeler à l'aide, nous ne mordons pas. Bien au contraire ;)

Pour toute autre question, peut-être trouverez-vous quelques réponses ici : Charte , FAQ.

« Le meilleur remède que je sache pour les douleurs présentes, c'est d'oublier les joies passées, en espérance de mieux avoir .» - Bonaventure Des Périers -


Avatar du membre
Brocheuse26
Modératrice
Messages : 12870
Enregistré le : mardi 17 juillet 2012 2:34
Localisation : Avec mon bébé

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Brocheuse26 » lundi 13 novembre 2017 19:57

:bisouss:

Aucun problème ! :fleur:

Avatar du membre
Qwerty_
Messages : 155
Enregistré le : mardi 09 avril 2013 17:18

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Qwerty_ » samedi 13 janvier 2018 1:22

Après avoir eu plusieurs périodes de ma vie en dépression plus ou moins profonde (toute la période des études supérieures en fait... J'étais traitée par Remergon 15, puis 30), pendant les mois qui ont suivi mon diplôme (septembre 2016) ça a été étonnement super bien, je pensais m'en être sortie, j'avais enfin des vacances, j'ai même diminué mes anti-depresseurs et j'ai pris 3 mois de vacances/repos. Après ça (mi-novembre 2016), je suis rentrée en formation de 6 semaines et ca a été la dégringolade entre les hauts, les bas, la fatigue, l'énervement pour rien, le matin ca allait, puis l'après midi ca n'allait plus pour une simple erreur de code, la frustration, aucune journée n'était... neutre. Je suis alors retournée voir mon psychiatre qui m'a parlé des thymorégulateurs, mais j'avais lu quelque chose sur le net qui m'avait fait peur. Je n'y suis plus retournée, j'ai continué mon traitement et 2017 est arrivé avec son lot d'évenements difficiles (arnaquée par un client pro et un collègue de formation, relation toxique et épuisante psychologiquement et pleine de fausses promesses, stress du permis (j'avais cours d'auto école avec un moniteur horrible, le premier cours de reprise, je suis sortie de là en larme...), en juillet, j'ai rompu avec mon abruti d'ex, en aout il est revenu m'envoyer des sms pour me faire culpabiliser, il a fallu tenter de récuperer l'argent qu'il me devait, en même temps niveau santé, cétait pas top, du coup, encore davantages de hauts et de bas. Mais pas les gentils hauts et bas... Les bas : "j'en peux plus de vivre comme ca, je ne passerai pas 2019 dans cet état" et passer ma journée a pleurer... Et des hauts "Ooh, je vais me lancer dans ce projet la, puis dans celui la aussi, et on va aussi refaire ça, oooh oui, commandons 300 euro de vetements, ce compte épargne dort, oui, allons boire des verres, bonne idée ! Non, j'irai dormir tôt demain, j'ai plein de choses à faire"
Mais c'est extremement fatiguant. Je passe un bon moment avec deux amies, et puis paf, la minute d'apres, je me mets à pleurer pour une phrase ou une autre. (il y a 6 jours)
Une psy/choach de vie que je voyais en 2015 avait demandé si je n'étais pas bipolaire. J'en ai connu et je n'ai jamais connu de tels extrèmes qu'eux (avant la fin 2017 et le début de celle-ci) D'autres amies me disent que oui, même en secondaire (entre 12 et 18 ans), je n'étais jamais "neutre" soit tout allait très bien, soit absolument rien n'allait, tout dans les extrêmes.
En lisant la bande dessiné de Lou Lubie, j'ai eu l'impression de me retrouver dans ces symptomes, j'ai commencé une psychothérapie, mais j'ai l'impression que ca ne sera pas suffisant. Je suis donc allée revoir mon psychiatre qui m'a parlé du Lambipol, mais ce que je viens de lire ici ne me rassure pas trop... 6 mois avant d'avoir du résultat, mais plein d'effets secondaire dont un qui est effrayant !? Je ne sais plus trop quoi faire. je suis toujours sous antidepresseurs, mais si je suis cyclothymique, ce n'est pas bon pour moi, mais le lambipol me fait peur, j'ai eu tellement d'espoir pour des médicaments qui n'ont jamais agi de manière réellement significative, je n'ai pas envie de rajouter des nouveaux effets secondaires pour ne savoir si ca me va ou pas dans seulement 6 mois ou un an... Je suis perdue...

Desolé pour ce roman, je ne sais pas si c'est réellement sa place. Est ce que des nouveaux traités par ce médicament pourraient me dire comment ça a évolué pour eux depuis leurs derniers messages ? Sur ce que je raconte, est ce que ca vous semble tenir là route ?

Merci d'avance pour votre lecture :)

Avatar du membre
Ostinato
Messages : 1765
Enregistré le : mardi 10 novembre 2015 19:00

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Ostinato » samedi 13 janvier 2018 9:11

Qwerty_ a écrit : mais le lambipol me fait peur
Je suis cyclothymique aussi, mais depuis que mon psy m'a prescrit du Lamictal ça va mieux. J'ai vu une différence assez nette bien avant les 6 mois dont tu parles et aucun effet secondaire. Depuis 1 an ou 2 il note sur l'ordonnance " Lamictal non substituable " car il a appris par des confrères qu'il est plus efficace que le générique et que c'est mieux de le prendre le matin.

Avatar du membre
Qwerty_
Messages : 155
Enregistré le : mardi 09 avril 2013 17:18

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Qwerty_ » mardi 16 janvier 2018 14:21

Aaah, tu as eu de la chance, je suis contente que ca ait fonctionné sur toi !
Ca fait combien de temps que tu en prends ? Tu n'as pas eu de problème d'accoutumance ? Tu as senti l'effet au bout d'à peu près combien de temps ?

Avatar du membre
Ostinato
Messages : 1765
Enregistré le : mardi 10 novembre 2015 19:00

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Ostinato » mardi 16 janvier 2018 19:39

Qwerty_ a écrit :Ca fait combien de temps que tu en prends ? Tu n'as pas eu de problème d'accoutumance ? Tu as senti l'effet au bout d'à peu près combien de temps ?
ça fait qques années que j'en prends. je ne sais plus exactement. vers 2011 peut-être. C'était progressif à cause d'éventuels allergies mais je n'ai pas eu de problème. Je crois que c'était du 25mg au début et actuellement c'est du 200mg. Il me semble que j'avais constaté un mieux assez rapidement. Je maîtrise mieux mes débordements. Je capte les signaux d'alerte et ça m'aide à calmer à temps mes emportements. Dans certaines situations c'est plus difficile. Surtout quand je suis confronté à l'autorité ou quand je me sens menacé. Maintenant je suis davantage capable de faire des compromis, de trouver des biais ou de prendre du recul, mais je peux encore me braquer et avoir une attitude excessive que je regrette après pendant longtemps. Mais dans l'ensemble c'est beaucoup mieux.

Avatar du membre
Miet
Modératrice
Messages : 3320
Enregistré le : lundi 12 juillet 2010 17:03
Localisation : Bretagne

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Miet » mardi 16 janvier 2018 22:45

On ressent les effets du lamictal bien avant six mois, en tout cas pour ma part.
Dans ce que tu écris, le diagnostique de bipolarité ne semble pas aberrant, surtout pour les hauts.

Moi ça m'a stabilisé. Je n'ai plus connu d'épisode dépressif majeur ni de gros up depuis que je suis sous traitement (septembre), j'ai encore des sautes d'humeur, mais comme tout le monde, et ça ne dure pas.

Pour les effets secondaires, en augmentant progressivement les doses, c'est bien contrôlé.
Je te dirai de tenter (et pourtant je suis plutôt anti médoc...), moi après plus de dix ans de souffrance, j'ai enfin trouvé de la stabilité. Tout n'est pas lié qu'au traitement, mais ça m'a aidé c'est certain...

Je pense l'arrêter parce que je voudrai un enfant, mais c'est une autre histoire !
Courage :console:
Utilisez les rapports si vous désirez que l'on efface/édite/verrouille/déverrouille l'un de vos messages/sujets/salons ; ou pour prévenir la modération d'un message hors charte. Merci de votre aide !

Ma galerie Mon salon Les TCA et moi

Avatar du membre
Brocheuse26
Modératrice
Messages : 12870
Enregistré le : mardi 17 juillet 2012 2:34
Localisation : Avec mon bébé

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Brocheuse26 » lundi 22 janvier 2018 1:06

Qwerty_ a écrit : Tu n'as pas eu de problème d'accoutumance ?
Le lamictal ne crée pas d'accoutumance :wink2:

Avatar du membre
StayingAlive
Messages : 2
Enregistré le : mardi 18 juillet 2017 4:59

Lamictal - Visage gonflé

Message par StayingAlive » mardi 27 février 2018 2:51

Bonjour,
le 2 février j'ai commencé à prendre du LAMICTAL (Lamotrigine) et depuis quelques jours je constate que mon visage est gonflé (bouffi) alors que je n'ai pas pris de poids. ça m'inquiète et me déprime (car c'est très moche).
Cela vous est-il déjà arrivé? Est-ce que s'est passé?
Amicalement
:smile:

Avatar du membre
Brocheuse26
Modératrice
Messages : 12870
Enregistré le : mardi 17 juillet 2012 2:34
Localisation : Avec mon bébé

Lamotrigine (Lamictal, Lambipol, Lamogine, Lamitor)

Message par Brocheuse26 » vendredi 09 mars 2018 3:16

Bonjour

Est-ce que c'est revenu depuis ton message ?

Il peut causer des soucis de peau si le dosage est augmenté trop rapidement, mais je n'ai jamais entendu parlé de visage bouffi.

Comment ça va?


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message