Ne pas réussir à être en couple...

Impacts dans le couple, les relations familiales et amicales...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Avatar du membre
LiliCry
Messages : 32
Enregistré le : dimanche 06 janvier 2008 23:46
Localisation : Ile-de-France

Ne pas réussir à être en couple...

Messagepar LiliCry » lundi 04 décembre 2017 13:17

Bonjour,

Je reviens sur ce forum après presque 10 ans d'absence... à l'époque, je parlais déjà de mes difficultés à être avec l'homme que j'aimais, et que j'ai fini par quitter 6 ans plus tard.

L'anxiété et l'angoisse me font revenir ici, et je suis désolée par avance si je suis confuse ou maladroite, je vais m'efforcer d'être claire ! Par avance, merci d'avance pour votre lecture et votre soutien, vous m'aviez bien aidée il y a 10 ans...

Voici la raison plus précise de mon message.
Je ne sais pas si je suis dépressive à proprement parler,je crois que oui, mais ce qui est sûr, c'est que j'ai une tendance profonde à la dévalorisation (ça va assez loin, j'ai déjà eu des pensées suicidaires), et mes relations amoureuses sont un échec permanent, que je provoque le plus souvent. J'en ai des crises d'angoisse terribles et je vois un psy depuis septembre (celui que j'avais déjà vu il y a 10 ans).

Mais ce qui m'amène ici c'est la relation à laquelle j'ai mis fin hier soir au bout de trois mois (je ne dépasse jamais les trois mois, hormis les 6 ans dont je viens de vous parler). tout se passait bien. il connaissait dans les grandes lignes mes problèmes, savait que je consultais un psy, mais nous ne parlions que très peu de tout cela, je lui cachais au maximum par peur de le faire fuir. j'ai une peur panique des débuts de relation, je regarde chaque détail pour y voir une faille, y voir un potentiel échec ; je me dis que l'autre me ment sûrement, qu'il me trompe, je suis parano, mais c'est une paranoïa que j'entretiens. Je me dévalorise et me dis qu'il va forcément me quitter quand il verra la coquille vide que je suis. L'autre n'est jamais assez rassurant, jamais assez démonstratif, et quand bien même il l'est, je vais trouver quelque chose, un truc qui va clocher et ne vais penser qu'à ça. Je suis très amoureuse de lui, mais je n'ai pas réussi à être heureuse, je changeais d'avis tout le temps, j'étais agitée, incohérente (comme là au moment où je vous écris, j'ai l'impression;)). Nous passions un weekend idyllique, et je lui ai sorti sans raison que je n'avais pas confiance en lui, ce qui l'a beaucoup affecté. Il a commencé à pleurer et m'a demandé brutalement de partir, car il avait besoin de digérer et de réfléchir à tout ça. Moi, j'étais conscience que ça y est, comme d'habitude, j'arrivais au moment où je fais fuir l'autre, et j'étais désespérée, mais étrangement soulagée à l'idée qu'on se sépare. Ne supportant pas l'attente, persuadée qu'il allait me quitter, j'ai pris les devants : je l'ai fait. Il a réagit très durement, et m'a dit qu'il ne me courrait pas après (bien qu'un mot de sa part, et je reviens). étant donné que je ne veux pas donner l'image d'une éternelle girouette, et que j'ai perdu sa confiance et le crédit qu'il a en ma parole, je renonce.

Mais je suis tétanisée, sous le choc d'avoir pu en 24h, passer d'une relation amoureuse merveilleuse à l'abandon et à la solitude, bien confortables, certes. Je pense que les prochains jours vont être un enfer.

Je ne sais pas trop ce que j'attends de ce message ou de vos réactions... Juste d'en parler me fait du bien.

Merci encore !

LiliCry


Avatar du membre
Tesla
Messages : 73
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 12:48

Ne pas réussir à être en couple...

Messagepar Tesla » mardi 05 décembre 2017 0:17

LiliCry,

Je te trouve ni confuse, ni maladroite.
Je pense que tu fais bien d'avoir pris les devants et de consulter : il vaut mieux prévenir que de guérir une grosse dépression qui se sera constituée sur des années.
Est-ce que tu as parlé ou parleras de cet épisode à ton psy ?

Une question que je te lance à tout hasard : est-ce que tu n'aurais pas tendance à "tester" la confiance de tes amoureux, inconsciemment ?

Comment te sens-tu ? Tu ne dis pas grand-chose à ce sujet.

Donne-nous de tes nouvelles :wink2:

Bises.
Mon salon : Salon de Tesla
L'Entrée : Présentation de Tesla
Galerie des membres : Tesla facts

Avatar du membre
LiliCry
Messages : 32
Enregistré le : dimanche 06 janvier 2008 23:46
Localisation : Ile-de-France

Ne pas réussir à être en couple...

Messagepar LiliCry » mardi 05 décembre 2017 3:35

Bonjour Tesla,

Un grand merci tout d’abord pour ton message !

Je vois ma psy mercredi, j’ai demandé à avoir un rdv plus tôt, et je vais la surprendre, je lui disais la semaine dernière que tout allait bien avec lui...

La question que tu lances au hasard est vraiment bien. Je : oui je teste. À l’extreme ! Je pousse à bout pour tester l’attachement que l’autre me porte. Et je le soupçonne de s’en rendre un peu compte lorsqu’il me dit « je ne te courrais pas après ».

Je vais mal, j’ai bien des difficultés encore à réaliser ce que j’ai fait. J’avais un homme merveilleux que j’aimais, et j’ai tout détruit par narcissisme, besoin maladif de preuves d’amour, incapacité à attendre... si seulement j’avais respecté son besoin de temps !

Hier j’en ai rajouté une couche en lui envoyant un long mail pour lui expliquer mes « episodes dépressifs » et essayer d’etre Plus claire quant à ce qui a motivé une décisions aussi brutale. Je lui ai dit que je l’aimais Mais que je ne pouvais pas être à la hauteur de ses attentes. Que je serais ravie de rester amie avec lui. Il ne m’a pas répondu et ne le fera pas, je le sais.

Il va falloir que je sois courageuse et que j’assume la conséquence de mes actes, et surtout que ma thérapie m’aide à ne plus détruire systématiquement mes relations de couple, l’amour est si important pour moi !

Merci encore Tesla !
Bises

Avatar du membre
Tesla
Messages : 73
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 12:48

Ne pas réussir à être en couple...

Messagepar Tesla » mardi 05 décembre 2017 3:47

LiliCry,

En psycho-social, ce que tu décris s'appelle "l'abandonnisme", si je me souviens bien. Et si je me souviens encore bien, ça se bosse très bien et on en guérit.
Après, seul un psy est habilité à poser un diag ou t'en parler vraiment bien.

Tu veux être assurée que la personne en face te fasse entièrement confiance. C'est tout noir ou tout blanc.
Mais tu sais, les relations de confiance, ça se construit petit à petit.
En fait, quand j'ai vu ton premier message, j'ai eu en tête l'image de quelqu'un qui ordonne la construction d'un pont en bois au-dessus d'un ravin. Cette personne n'attend pas la fin des travaux et jette un gros coup de pied dans le pont en construction "pour voir s'il est solide". Le pauvre (demi-) pont, qui n'en demandait pas tant, se casse la figure.

Allez, LiliCry, je suis sûr que tout va s'arranger à son rythme une fois que tu auras discuté de cet épisode avec ton psy.
Tu as les ressources pour faire face à cette mauvaise habitude que tu as, c'est comme d'arrêter de fumer.
You can do it !

Bises.
Mon salon : Salon de Tesla
L'Entrée : Présentation de Tesla
Galerie des membres : Tesla facts

Avatar du membre
LiliCry
Messages : 32
Enregistré le : dimanche 06 janvier 2008 23:46
Localisation : Ile-de-France

Ne pas réussir à être en couple...

Messagepar LiliCry » mardi 05 décembre 2017 11:56

Bonjour Tesla,

Merci pour ton message. L’image que tu décris est très parlante ; elle résume bien ce que j’ai fait.

J’avais jusqu’à présent plutôt entendu parler, comme tout le monde, de peur de l’abandon (en faisant quelque recherches j’ai le sentiment que l’abandonnisme, c’est un peu différent, m’enfin...). Dans le fond c’est lié et ma psy me l’avait fait remarquer déjà. Peur de l’abandon, du rejet, importance trop présente du regard des autres.
C’est une psychothérapeute qui n’a pas l’air d’aimer les cases, dès que je mentionne une maladie, elle ne veut pas que je m’y rattache ou m’enferme dans une definition. Mais bon parfois, mettre un mot sur des
comportements irrationnels qui nous bouffent, ça aide aussi je trouve !

Et toi? Comment vas tu ? Est ce que venir ici te fait du bien ?

Avatar du membre
Tesla
Messages : 73
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 12:48

Ne pas réussir à être en couple...

Messagepar Tesla » mardi 05 décembre 2017 19:16

Coucou LiliCry,

J'aime bien aussi mettre les choses dans des cases ; ça ne me dérange pas sachant que je peux mettre une seule idée dans des cases très multiples. Mais j'aime bien avoir un "archétype" qui me parle, dans tous les cas.

Moi, ça va, je me sens un peu en transition. J'ai des projets dont je dois avoir des nouvelles sous peu, et d'ici-là, je suis suspendouillé au fil, en attente.
Venir ici me fait probablement du bien. Je sais que j'ai tendance à être jusquauboutiste, à poster un message et à faire les cent pas en attente d'une réponse (lol). Mais après tout, je vois que mes relations ici marchent bien, j'ai découvert trois ou quatre personnes, j'ai l'air de m'entendre bien avec les gens ici. C'est ce qui compte pour moi.
Si tu savais à quel point je n'aime pas être en attente ! (lol)
Je m'occupe un peu, ça me permet de ne pas trop être en doute. Si je m'ennuie, je commence à douter de tout, spontanément (et de moi-même en particulier).

Je crois qu'il ne faut pas que tu t'en fasses de trop sur ce qu'il t'arrive actuellement, je crois que tu sauras attraper la balle au rebond, tu y verras mieux sur ta propre problématique et tu auras plus de prise dessus.
Prends soin de toi.

Bises.
Mon salon : Salon de Tesla
L'Entrée : Présentation de Tesla
Galerie des membres : Tesla facts

Avatar du membre
LiliCry
Messages : 32
Enregistré le : dimanche 06 janvier 2008 23:46
Localisation : Ile-de-France

Ne pas réussir à être en couple...

Messagepar LiliCry » mercredi 06 décembre 2017 2:07

Tesla,

Ce que tu dis sur le fait de ne pas réussir à attendre, et sur l’ennui, cela me parle tellement !
Lorsque j’ai rompu avec mon copain dimanche, c’était dans un contexte où lui, blessé par mes mots et mon comportement, me disait avoir besoin de quelques heures pour digérer et réfléchir. Je devais donc attendre et ça a été impossible. J’ai eu besoin d’agir et de « clore » cette attente insupportable.

Et l’ennui... ces moments seul ou les pires pensées prennent le dessus ! J’espere à l’avenir réussir à mieux les maîtriser.

Quand tu parles de projets, tu te réfères à un nouveau poste, si j’ai bien compris ? Les périodes de transition sont souvent intéressantes. Moi je me Dis que j’arrive à dépasser mes plus grandes peurs en acceptant ce genre de périodes et en surmontant des difficultés à mon rythme. Tant pis si ça implique de renoncer à certaines tâches tant que de temps en temps, je me jette à l´eau (je parle du travail, car dans les’ relations amoureuses je perds tout contrôle et bon sens).

Je manque de temps pour mieux parcourir ce forum, ce qui n’est pas plus mal d’un côté, mais tu sais, je suis venue plusieurs fois dans la journée pour voir si tu m’avais répondu, donc je te comprends ! ;)
Car ici on peut se comprendre a 100%. Nous avons beau être tous névrosés, lorsqu’on ose assumer ses angoisses et sa tristesse, on se confronte bien souvent au rejet des autres. Et ici il n’y en a jamais, c’est très réconfortant !

Merci pour ton soutien :)



Retourner vers « L'entourage et la dépression »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité