Dépression et disparition des sentiments amoureux

Impacts dans le couple, les relations familiales et amicales...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 18727
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Archaos » jeudi 10 octobre 2013 16:12

Il me semble que tu disais dans un autre sujet qu'il ne voit que son généraliste. Dans son cas (trouble persistant) cela ne me semble pas suffisant, il faudrait qu'il puisse voir un(e) psychiatre et/ou un(e) psychologue pour s'attaquer au fond du problème. De plus les personnes qui tombent du premier coup sur le bon antidépresseur sont assez rares si on parcours un peu le forum.
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans l'entrée.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.


Mélancolie7
Messages : 17
Enregistré le : samedi 12 octobre 2013 11:52

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Mélancolie7 » mercredi 16 octobre 2013 13:04

Je me retrouve dans beaucoup de vos témoignages et çà fait du bien de voir que je ne suis pas un cas isolé. Je parle de mon mal être qu'à mon psy et je le cache aux autres, je vis une fois de plus dans le "paraître". Je vis depuis le mois de juin de cette année avec mon ami, avec qui je suis en couple depuis février 2012. Tout se passait bien jusqu'à il y a un peu plus d'un mois où du jour au lendemain je me suis sentie très mal, crises d'angoisses, bouffées de chaleur,nausées, maux de tête, extrême tristesse, et sensation de troubles de l'humeur et de chamboulements des sentiments qui à ce jour sont toujours perturbés. Je ne comprends pas du tout ce qu'il m'arrive et c'est très angoissant. Je me couche chaque soir en me disant que demain tout reviendra dans l'ordre mais ce mal être persiste. J'ai l'impression de ne plus rien ressentir pour mon ami,j'ai comme un dégoût, je me sens bien quand je suis seule et je redoute l'heure où il rentre. Il est venu avec moi chez le médecin généraliste il y a un peu plus d'un mois quand j'ai eu cette "crise", le médecin m'a dit que c'était peut-être une dépression mais qu'il fallait attendre quinze jours pour voir si çà perdurait. Il m'a prescrit du Alprazolam (Xanax) pour le moment et m'a dit que si çà ne passait pas, je passerais aux anti-dépresseurs, mais je n'y suis pas retournée, je veux éviter le plus possible les AD. Je prends une fois de temps en temps du Alprazolam quand vraiment je me sens mal. A ce jour, je ne sais plus quoi faire, je suis épuisée moralement et j'essaie de prendre sur moi et de cacher tout çà. Je suis une psychothérapie depuis quatre ans maintenant car je souffre de phobie sociale avec des hauts et des bas depuis mon enfance, et je suis passée par des relations amoureuses assez compliquées et douloureuses. Que faire? Au fond de moi je sais que c'est lui, qu'on a un avenir ensemble mais mes pensées sombres reprennent le dessus, comme si il y avait "deux moi" :sad:

Avatar du membre
Douchka
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 22 septembre 2013 23:36

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Douchka » mercredi 16 octobre 2013 19:29

Bonjour Mélancolie, je suis une ancienne phobique sociale. Je sais que cette saleté de maladie m'a toujours interdit aussi des relations amoureuses totalement normales, à la fois par peur du contact et par évitement assez systématique (et contre ma volonté) de "relâcher ma vigilance", et cela peut tout à fait empêcher les sentiments ou avoir l'impression de les "tuer". Je pense que c'est peut-être aussi ce qui est arrivé à mon petit ami : même s'il y avait un problème latent (il a lui aussi de l'anxiété sociale même si elle est en partie limitée aux relations amoureuses, alors que chez moi elle était généralisée autrefois et plus limitée maintenant), le déclencheur a apparemment été mon stress lié au fait que j'ai des sentiments très forts pour lui et il semblerait que le fait que mes sentiments pour lui soient si forts que ça déclenché un stress extrême chez moi lui a fait prendre peur et "anesthésier" ses sentiments du jour au lendemain.
En fait, chez lui comme chez moi, il semblerait que c'est la phobie sociale qui nous pousse tous les deux à faire des dépressions récurrentes.
Bien entendu, je ne peux pas vraiment dire grand-chose pour les autres, mais est-ce que ton anxiété pourrait te faire craquer nerveusement au point d'entrer en dépression, et d'involontairement anesthésier tes émotions pour ne plus avoir à souffrir d'avoir peur ?

Mélancolie7
Messages : 17
Enregistré le : samedi 12 octobre 2013 11:52

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Mélancolie7 » jeudi 17 octobre 2013 18:10

@Douchka
Ca fait toujours du bien de croiser des personnes qui sachent ce que l'on ressent :smile: çà ne doit pas être évident pour toi non plus..d'autant que tu es en couple avec quelqu'un qui est phobique sociale également. Il t'est déjà arrivée dans tes relations d'avoir tes sentiments amoureux qui disparaissent? Où en es-tu avec ta phobie sociale? Tu vois un psy? Pour répondre à ta question, je ne sais pas si mon anxiété aurait pû me faire tomber en dépression. Je suis quelqu'un d'extrêmement stressée depuis toujours et je me stresse pour un rien. Je pense que tu dois connaître çà avec la phobie sociale..mais j'ai l'impression que je n'arriverais jamais à construire quelque chose en couple. Je vois les autres autour de moi construire des choses, fonder une famille..je pensais que cela serait possible avec ma relation actuelle, mais aujourd'hui, l'état dans lequel je me trouve m'empêche de voir plus loin. Je n'ai plus envie de me projeter, j'ai une envie de liberté, de m'évader, de m'aérer l'esprit..c'est vraiment très bizarre comme ressenti, comme un ras-le-bol de tout

Avatar du membre
Douchka
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 22 septembre 2013 23:36

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Douchka » jeudi 17 octobre 2013 21:51

Personnellement non, il ne m'est pas arrivé d'avoir des sentiments amoureux qui disparaissent, mais ça vient d'arriver à mon petit ami et on vient de rompre (du moins provisoirement jusqu'à ce qu'une thérapie puisse l'aider à faire revenir ses sentiments) il y a presque un mois :
topic15597-15.html#p1178117
Par contre, je sais que je tombe amoureuse très difficilement. J'ai énormément de mal à donner ma confiance, et même quand je commence à être attirée par quelqu'un, si je n'ai pas confiance, les sentiments resteront totalement retenus à moins que je voie de bonnes raisons d'avoir confiance (je ne tombe donc amoureuse que de rares amis proches). Je sais que ça fait partie de mon schéma d'évitement, c'est comme gravir l'Everest de pouvoir donner confiance et de me sentir suffisamment en sécurité pour pouvoir aimer. De plus, je ne pourrais pas être en couple avec la plupart des hommes car je suis très indépendante, et sans un homme aussi indépendant que moi et qui me laisse de la liberté, je me sens prisonnière et ça m'effraie, me donne envie de fuir et tue les sentiments.
Même une fois dans la relation, j'ai toujours des pensées récurrentes : "un jour, je vais faire une bourde, ou alors il va voir mon côté sombre, et il va cesser de m'aimer, et même qu'il me détestera peut-être, de toute façon c'est inévitable car il est trop bien pour moi". D'ailleurs maintenant que la rupture est arrivée, mon instinct ne cesse de me répéter : "tu vois, je te l'avais dit que ça allait arriver, tu n'es pas assez bien pour lui de toute façon..." C'est même d'autant plus envahissant que j'ai une peur de l'abandon car j'ai été maltraitée étant petite, donc l'obsession de l'abandon est récurrente, 24 heures sur 24 même en dormant. Et ce genre de stress empêche de se sentir suffisamment relaxée et assez en confiance pour mener une relation totalement normale, car on agit froidement, et comme si de toute façon quelque chose allait arriver, et l'autre le sent. Et si malgré les efforts, la rupture arrive (facilitée par la peur qu'on a), on se sent encore plus détruite, et coupable.

Mélancolie7
Messages : 17
Enregistré le : samedi 12 octobre 2013 11:52

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Mélancolie7 » vendredi 18 octobre 2013 11:53

Oui, je me reconnais bien là..le schéma d'évitement :dry: Je me pose aussi toujours 36000 questions et me dévalorise. Et quand tout va bien dans la relation, je ne peux m'empêcher de me dire que mon mal être et tout ce qui entoure ma phobie sociale va gâcher ma relation..

ropme
Messages : 3
Enregistré le : mardi 24 septembre 2013 10:53

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par ropme » jeudi 07 novembre 2013 13:03

Bonjour tout le monde,

après quelques semaines d'absence, je reviens vers ce site.

Mon état n'a pas beaucoup évolué dans le positif, je dirais même que ce n'est pas mieux. J'ai tout pour être heureux et malgré tout je n'y arrive pas. Comme si quelque chose se bloquait en moi, qui me retenait.
Ma compagne est une femme géniale, douce, jolie, attentive, drôle (bon, ok, pas tout le temps...lol). Mais plus ça va , plus je me dis que je devrais la quitter mais je n'en ai pas vraiment envie. Pourquoi cette envie si rien ne justifie ce départ? : c'est pas comme si on se prenait la tête tout le temps, qu'on était d'accord sur rien... on s'accorde parfaitement.

Je me dis que je me pose trop de questions et que je ferais mieux de vivre mais je n'arrête pas de ruminer et ça me bouffe la vie.

C'est très aléatoire. Mais depuis notre retour de vacances, j'arrête pas d'y penser et ça me met une boule au ventre, à la gorge, ça me stresse d'y penser.
Je me dis: Si je pars et que je le regrette, en faisant la plus grosse bêtise de ma vie. Et aussi, si je reste et que je le regrette. Je ne sais plus quoi penser.

Voilà presque 3 mois que je suis sous Sertraline (AD) (50mg). Au début, il y a eu une nette amélioration mais là je stagne voire régresse. J'ai peur de mes réactions. De la faire souffrir. De me faire souffrir.


J'ai réussi à avoir un rendez-vous avec un psychiatre dans 2 semaines. J'espère que ça m'ouvrira les yeux sur mon comportement.


Et vous qu'en pensez vous? Avez-vous déjà vécu cela?

Yliah
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 22 novembre 2013 12:47

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Yliah » mercredi 11 décembre 2013 13:03

Bonjour :) alors ce rendez vous t a t'il aidé?

mikital
Messages : 1
Enregistré le : samedi 23 août 2014 14:03

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par mikital » lundi 25 août 2014 14:11

Bonjour à vous tous je me reconnais dans tes déclarations je vies exactement la même chose du jour au lendemain mes sentiments ont disparus et bien au contraire ma tête me refuse de l'aimer et je suis limite du dégoût envers elle nous en parlons mais elle souffre .je dois vous préciser que j'étais libertin pendant des années et me retrouver à vivre et fréquenter une seule personne est très difficile je suis dépressif et j'espère très sincèrement que ces sales sentiments viennent de ma maladie je n'ai envie de rien toujours stresser je passe mes journées au lit et bien sûr plus de désir sexuée des fois j'ai envie d'en finir si certains se reconnaissent venez en parler avec moi svp merci à tous

Matmat
Messages : 1
Enregistré le : mercredi 12 août 2015 19:04

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Matmat » vendredi 14 août 2015 8:29

Bonjour,

Le sujet date un peu mais je ne peux résister à l'envie de le déterrer un peu, car je me reconnais dans tous ces témoignages!
Je suis avec ma copine depuis 10 mois et notre entente est parfaite, c'est une fille géniale qui correspond tout à fait à ce que je recherche.
Mais on s'st mis en semble peut être trop rapidement après une rupture très douloureuse de mon côté qui n'était pas digéré. On ne s'est rien caché donc elle était au courant dès le départ et impossible de résister à notre attirance mutuelle.
Mais dès que les sentiments ont commencés à naître, les problèmes aussi sont apparus. Quand on est ensemble, qu'on discute ou que je la prend dans mes bras, je me sens amoureux, avec ce petit frétillement dans le ventre qui est si agréable. Même si pour moi, dire je t'aime est devenu plus que difficile alors que j'en ai très souvent envie.
A côté de ça, je passe par des périodes très douloureuse ou je n'ai plus qu'une idée en tête: la quitter mais sans savoir pourquoi, comme si je devais fuir devant un danger. Et je n'ai aucune envie de la perdre... Mes sentiments sont comme bridés, anesthésiés au point que j'en viens à douter qu'ils existent vraiment. Ces contradictions dans ma tête provoquent en moi des sensations de boule au ventre, cœur qui s'emballe, poitrine comprimée, des tremblements dans le bras droit ... c'est épuisant physiquement et mentalement. Du coup, je passe beaucoup de temps à dormir. Je me sens complètement perdu, je n'ai plus envie de rien, j'ai constamment envie de pleurer et surtout, chose nouvelle de puis quelques jours, j'en viens à avoir des pensées suicidaires au plus fort de mes crises (je suis cependant très loin de passer à l'acte, pas d'inquiétude :-))
Tout cela pourrait-il être le résultat d'une dépression? Un état qui aurait été déclenché par l'apparition de sentiments pour cette fille à peine quelques mois après avoir vécu une rupture très traumatisante.
Et ai-je raison de me battre, de refuser de la quitter pour de mauvaises raisons, parce que ma tête m'interdit de regouter au bonheur du couple?
J'aimerais savoir comment ont évoluées les personnes qui sont déjà intervenues sur ce sujet, être vous parvenues à franchir ce cap difficile?

En espérant être lu et avoir l'occasion d'échanger sur ce sujet.
Matmat

Avatar du membre
Douchka
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 22 septembre 2013 23:36

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Douchka » dimanche 16 août 2015 18:59

Après fort longtemps, me revoilà pour raconter un tout petit résumé de la suite de mes aventures...
Un an après la rupture et de nombreuses disputes, nous avions décidé mon ex-compagnon et moi de cesser les communications, provisoirement ou de façon permanente en fonction de l'avenir. Cela avec l'espoir que la tension retombe. Les mois ont passé... Puis un jour en mars dernier, après 6 mois de silence, je reçois un e-mail... Il veut communiquer avec moi à nouveau. J'accepte avec joie mais aussi je le redoute car je me demande ce qu'il pense de moi après tout ce temps. Plusieurs jours plus tard, il m'avoue à quel point je lui ai manqué et a réalisé que je faisais trop partie de lui, à quel point il a été heureux de recevoir ma réponse... Et qu'il pense qu'il m'aime à nouveau :vue0: Il ne veut pas trop s'avancer car il a encore des difficultés (toutefois le contenu de ses messages et de ses réactions est assez parlant), mais il sait désormais qu'il ne veut plus qu'on se quitte, et que sa dépression s'est largement améliorée.
Mon post ne donne donc pas trop de conseils. Mais je suis là pour dire qu'après même des années à traverser les pires difficultés, des sentiments qu'on a cru disparus à jamais peuvent revenir, car ils étaient en réalité profondément enfouis. À ceux qui lisent ce sujet, gardez espoir, ça n'arrive pas toujours mais parfois oui, après la pluie le beau temps ! L'amour peut être plus fort que cette cochonnerie de dépression :up2: Bon courage à tous !

Avatar du membre
Brocheuse26
Modératrice
Messages : 12278
Enregistré le : mardi 17 juillet 2012 2:34
Localisation : Avec mon bébé

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Brocheuse26 » lundi 17 août 2015 2:50

Bonjour Matmat

Ce que tu vis peut être le résultat d'une dépression. La cause, par contre, elles peuvent être multiples. Tu devrais consulter un docteur

Bisous

Elodie. p
Messages : 4
Enregistré le : vendredi 05 août 2016 21:11

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Elodie. p » jeudi 11 août 2016 11:46

Salut louglang je me suis tellement reconnu dans ton message que j'en ai pleuré parce que je vis exactement pareil. Oui tu me dira ça date de longtemps.
Tu es peut-être plus avec elle ou encore ? ça fait maintenant un mois que ça dure pour moi... je suis désemparée car ça fait deux ans que je suis avec mon copain.
La question que j'ai à te poser c'est : Est ce que ça t'es encore arrivé après de ne RIEN ressentir à part des angoisses et du stress avec ta copine actuelle ?

Maelys04
Messages : 1
Enregistré le : dimanche 30 octobre 2016 17:35

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par Maelys04 » dimanche 30 octobre 2016 20:28

Bonjour,

J'ai rencontré un mec il y a 6mois. Ça a été le coup de foudre entre nous je quittais tout juste mon ex avec qui ça n'allait plus. Il était là personne que je cherchais, positif qui aimait profiter de la vie et qui relativisais beaucoup. Il me faisait beaucoup rire et tout allait bien. J'ai 23 ans lui 31. Il m'a tout de suite avouer qu'il avait un petit garçon alors même si ça faisait peur j'ai décider de m'engager avec lui après tout il a le droit à sa chance. Il m'a aussi parler que ça c'était très mal fini avec son ex qu'il la accuser de violence et donc à un casier judiciaire et se faisait suivre psycholiquement. Il m'a dit qu'elle a exagérée les choses et qu'elle a profiter du fait qu'il a été maltraiter pendant son enfance.
Il a subit beaucoup de choses dans sa vie avec son père qui le rejette et le pousse à bout. Il ya 3 semaines il a perdu brutalement une amie proche et depuis il ne va pas bien du tout il a commencer a me rejeter et être agressif avec moi. Je le vivais mal mais je comprenais et j'ai décider de lui laisser du temps. Sauf qu'il m'a envoyer un message en disant que c'était difficile car j'étais là première personne avec qui il s'était mit depuis la tempête (pb avec son ex) et que tout remontait à la surface et qu'il avait du mal à re aimer et ouvrir son coeur comme il le faudrait. Ça a été le choc car il m'en avait jamais parlée. C vrai qu'il ne se projettais pas beaucoup mais il a un fils et c normal qu'il veuille prendre son temps. Il me laissait dans le néant et j'attendais. Il vivais très mal le fait de ne pas avoir pu aller à l'enterrement de son amie. Je l'ai donc laisser souffler et aller au cimetière qui est à 1h de chez lui. Je lui est laisser quelques jours mais pas de nouvelles. Je lui ai dit qu'il fallait qu'on parle en face et ma.repondu que il n'était pas disponibles car son ex était aux urgences et qu'il avait donc son fils pour une période indéterminée. Quelques jours après en avoir marre d'être dans le néant je lui ai dit que j'attendais sa décision par message ne supportant plus cette situation et il m'a avoué d'une manière indifférente qu'il souhaitait arrêter car il n'arrivait plus à gérer. Sauf que son ex n'était pas malade je savait ou elle travaillais et je l'ai vu.
Je ne comprend pas pourquoi il ne me dit pas les choses en face et pourquoi il est si agressif. Je ne l'ai pas connu comme ça. Il est froid et ne montre aucun sentiments alors qu'avant le décès de son amie ça allait plutôt bien.
Je précise que depuis le début de notre relation il n'a pas vu sa psy qui est en congé maternité...
Je sais plus quoi faire je l'aime malgré tout...

C10H12N2O
Messages : 30
Enregistré le : mardi 04 octobre 2016 14:59

Dépression et disparition des sentiments amoureux

Message par C10H12N2O » jeudi 03 novembre 2016 10:46

Matmat a écrit :En espérant être lu et avoir l'occasion d'échanger sur ce sujet.
@Matmat : ce que tu décris est effectivement les symptômes d'une dépression, il faut que tu te fasses aider (psychologue et psychiatre si besoin).
Sache que je traverse la même chose et qu'il ne faut pas laisser cet état s'installer, courage et n'hésite pas à venir ici?
Douchka a écrit :Après fort longtemps, me revoilà pour raconter un tout petit résumé de la suite de mes aventures...
C'est génial de lire ce genre de témoignage, ça donne un autre son de cloche qui est doux à l'oreille :fleur:, j'espère que tout ira bien entre vous 2.
Maelys04 a écrit :J'ai rencontré un mec il y a 6mois. Ça a été le coup de foudre entre nous je quittais tout juste mon ex avec qui ça n'allait plus.
La dépression ou le mal être fait que l'on se replie sur soi. C'est un réflexe de préservation pour essayer de guérir ce qui ne va pas, on essaye donc de s'épargner le plus possible en évitant ce qui nous fait "mal".
Du coup, ce n'est pas ta présence ou vos échanges qui doivent lui faire mal (s'il n'y a pas de raison) mais plutôt son incapacité à pouvoir y répondre ...
La manière la plus facile de moins souffrir est de se retirer du monde pour ne plus avoir d'éléments extérieurs à gérer.


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message