Phobies d'impulsions

Ces pathologies sont souvent associées aux Troubles dépressifs, vous pouvez en parler ici.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » dimanche 19 août 2018 23:14

Je pense que c'est vrai, que tu as trouvé la majeure partie du problème. En tout cas j'en ai l'impression. Moi je n'arrive plus a m'aider toute seule, j'ai l'impression d'avoir passé trop de temps a me battre contre moi-même, pas seulement pour ca mais depuis des années. Ca peut paraître super cliché mais c'est vraiment ce que je ressens. En plus ca allait mieux mais la je recommence a me prendre la tete pour un nouveau truc, c'est quand je vois des enfants beaux. Avant ca quand je voyais un enfant beau bah je me disais que c'etait un beau bebe ou un bel enfant. Maintenant je me dis que je le trouve probablement attirant, contre ma volonté, surtout des petites filles alors que je suis hétéro. Il y a des bebes que je trouve plus jolies que certaines femmes et c'est la le probleme. En temps normal je me serais juste dis que c'est parce que c'est vraiment un bebe mignon, mais la c'est comme si il y avait une petite voix qui me disait "mais en vrai tu la trouves aussi belle qu'une femme, de la meme facon" comme une pedophile qui ne ferait pas la difference entre une femme et une enfant. Ca va parce que je sais que de toute facon j'ai beau trouver plein de femmes super charmantes je ne suis pas attiree par elles mais je redoute le moment ou je trouverai un bebe ou un petit garcon beau et ou je me dirai "et la tu le trouves beau ou attirant"? Et je vais paniquer et angoisser. Au fond je me doute que c'est aussi parce que j'ai lu un truc comme quoi un mec avait parle a une maman en lui disant que son bebe avait deja des courbes de femme et des trucs bizarres comme ca et qu'elle avait decide de le rayer de sa vie donc ca me tourne dans la tete mais sur le moment ca parait tellement reel quand je me pose la question que j'arrive plus a savoir si c'est dans ma tete ou reellement une attirance refoulee.
Le point positif c'est que quand je suis occupee a me demander si je suis attiree par un bebe ou pas je le suis pas a me demander si je vais aller sur des sites pédopornographiques ou alors si je vais aller toucher un enfant dès que je serai à proximité d'un.
Je sais que je parle beaucoup et que personne n'a la solution ni l'explication miracle mais moi j'arrive plus à discerner le vrai du faux quand je suis dans mes moments de doutes, mais là le fait de le dire déjà ca me stresse moins voire plus, là je sais que j'aurai déjà fait une crise de panique si je n'expliquai pas ça, mais du coup la je vais peut-être réussir à passer une bonne nuit.
Pour ceux qui tomberaient la-dessus et qui se demanderaient comment on peut arriver à se prendre la tête sur autant de trucs malgré nos moments de lucidité et que les forums nous rassurent (ce que je comprends tout a fait, parce que quand on ne le vit pas on ne comprends pas forcément ce qui pousse a quelqu'un a s'auto-torturer contre sa volonté). Le truc c'est qu'en fait on vit constamment dans le doute et l'impression de se mentir a soi-même. En général dans les moments où on essaye de se rassurer on a toujours une petite voix plus ou moins présente qui vient nous dire "en vrai tu te caches derrière cette excuse d'un soi-disant trouble pour ne pas t'avouer des fantasmes refoulés, tu mens, tu mens, tu mens". Et cette petite voix, dans les moments de lucidité elle nous contient dans le doute, et dans les moments de rumination, elle fait empirer la chose, et elle crée la panique. En tout cas pour moi c'est ça. D'ailleurs si on voit la majorité des forums de discussion sur les phobie d'impulsion, beaucoup de tocqués disent avoir le sentiment d'être scindés en deux, d'avoir deux eux-mêmes, ce qui en poussent d'ailleurs certains à développer la phobie de la schizophrénie.


Avatar du membre
Ictavia
Messages : 4193
Enregistré le : mercredi 15 février 2017 22:44

Phobies d'impulsions

Message par Ictavia » dimanche 19 août 2018 23:46

Le problème avec l'idée de s'aider seul, c'est qu'il peut être bien difficile de nous voir en dehors de notre propre manière de fonctionner.

Je ne crois pas avoir réellement déjà eu ce TOC, mais je connais l'idée de se sentir coupé puisque quoi que je fasse, il y a moi aussi une forme de voix dans ma tête qui remet systématiquement en doute ce que je suis entrain de penser. "Tu te mens à toi-même, tu dis peut-être cela, mais au fond tu penses le contraire", "Tu dis aimer tel personne, mais ce n'est qu'une façon de palier à ta propre insécurité", etc et etc. C'est une forme de sur-moi qui me suit en tout temps, une forme de représentation composite de Lavis des autres que je me fais. Il m'est déjà arrivé que cela me semble plus envahissant par le passé, mais j'ai fini par être capable de gérer ce dialogue intérieur et maintenant, je suis heureux de pouvoir dire qu'il a contribué à me donner un recul face à moi-même et à me connaître d'avantage.

Si tu dors mieux ce soir, c'est déjà beaucoup. Ne te décourage pas. Il y a moyen de se sortir de ces pensées qui ne sont que le reflet de ta propre insécurité.

Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » dimanche 19 août 2018 23:55

J'espère que c'est bien ca et pas une reelle déviance sexuelle (ah j'ai encore le doute comme c'est surprenant 🙃)
je reviendrai ecrire la si j'ai de nouvelles angoisses ce qui est fort propable, mais je vais essayer de pas trop polluer le topic non plus parce que je parle beaucoup de moi.
En tout cas pour l'instant merci pour tout

Avatar du membre
Ictavia
Messages : 4193
Enregistré le : mercredi 15 février 2017 22:44

Phobies d'impulsions

Message par Ictavia » lundi 20 août 2018 0:05

Ce topic est là pour que les gens qui en souffrent puisse s'exprimer et échanger sur ce qu'ils vivent. Il est là pour cela et tu ne le pollues pas du tout. Repasse quand tu voudras :smile:

Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » dimanche 26 août 2018 20:23

Bonjour,
Je reviens pour donner des nouvelles de mon état parce que quand on est en panique on a tendance a vite demander de l'aide aux autres mais quand ca va mieux on oublie et on laisse les gens sans reponses.
Donc j'ai vu une psychologue jeudi avec qui j'ai tout de suite parlé de mon problème et de mes craintes histoire d'être fixée. Au final elle en a conclu que j'étais tout sauf pédophile mais que j'avais beaucoup d'angoisses depuis longtemps et elle m'a recommandé d'aller voir un psychiatre pour qu'il me donne un avis médical et possiblement des cachets pour calmer l'angoisse. Elle m'a aussi donné un autre rendez-vous lundi, donc je pense que mon cas est assez "grave" mais je ne m'en rends pas vraiment compte.
Elle m'a dit qu'il fallait qu'on travaille sur ma confiance en moi et le fait que j'apprenne de mettre des "barrières" autour de moi face aux autres, ce que je n'ai pas trop compris jusqu'à aujourd'hui.
En fait je me rends compte que quand j'ai le doute et que je recommence à me poser des questions j'ai de plus en plus de sensations physiques et de pensées d'enfants, et quand je suis détendue je n'ai pas d'images qui viennent, même si je me force, c'est comme si mon cerveau bloquait les pensees et les images pedophiles parce que c'est contre mes valeurs morales. Ce qui me fait quand même peur c'est que la plupart du temps comme je disais je n'y pense pas et plus je pense a des trucs tordus pédophiles plus j'ai des sensations d'excitation qui viennent, donc je vais commencer à douter et à me tester , donc je vais avoir plus de sensations, c'est un cercle vicieux, mais j'en parlerai à ma psy.
Donc je pense qu'en fait quand j'ai une baisse d'estime (ce qui arrive souvent dans la journée, sans raison apparente) je vais repenser a tout ça et douter de ma sexualité et avoir des pensées et le cercle va recommencer, et quand je regagne confiance je n'y pense automatiquement plus, c'est très bizarre. Donc les barrières que je dois mettre ce sont celles de la vision que les autres ont de moi, ou que j'ai l'impression qu'ils ont, et ma propre vision de moi, et je pense que si un jour j'arrive a gagner pleinement confiance je n'aurais plus de doute du tout et donc plus de phobie.
Bref, tout ça pour dire que maintenant je n'ai plus de crises de paniques, et quand je recommence a ruminer j'arrive à les oublier.

Angrod
Messages : 1126
Enregistré le : dimanche 27 avril 2008 16:34
Localisation : Québec

Phobies d'impulsions

Message par Angrod » jeudi 13 septembre 2018 21:15

Moi j'ai peur de perdre le controle et j'ai des pensées pas le fun!!! ca fait 7 mois avec suivit médicale et la l'interne en psychologie me dit .... bein il n'y a pas grand chose qu'on peut faire pour la médication tu as déjà tout ce qui faut.

Je ne sais plus combien de tmeps je vais m'endurer comme ca. Je vais aller jusqu'au bout de mes énergies. :'(

Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » samedi 15 septembre 2018 19:17

Angrod a écrit :
jeudi 13 septembre 2018 21:15
Moi j'ai peur de perdre le controle et j'ai des pensées pas le fun!!! ca fait 7 mois avec suivit médicale et la l'interne en psychologie me dit .... bein il n'y a pas grand chose qu'on peut faire pour la médication tu as déjà tout ce qui faut.

Je ne sais plus combien de tmeps je vais m'endurer comme ca. Je vais aller jusqu'au bout de mes énergies. :'(
bonjour, je reviens la pour dire que mes angoisses sont revenues aussi, ca faisait un moment que j'avais plus rien, plus trop d'angoisse, plus de crise de panique, juste une appréhension quand je voyais un enfant, mais ca allait de mieux en mieux, et la ca fait quelques jours que ca revient. C'est de plus en plus glauque. Quand je vois un petit garcon dans les films j'arrive pas a savoir si je le trouve attirant sexuellement ou pas. En cours on a vu un film ou le personnage principal etait un petit garcon, ce qui m'a tendue, et j'arretais pas de ruminer en me demandant si je le trouvais attirant, et en plus de ca il paraissait "mature", intelligent pour un garcon de son age, et la je me suis dit que si je parlais avec un petit garcon mignon et intelligent je ressentirais de l'attirance pour lui. Bon, j'ai vite arrêté d'y penser parce que j'avais cours, et je me suis dit que c'etait bête. Mais j'arrete pas de me dire ca a chaque fois que je vois un enfant beau et le cycle infernal de questions ne s'arrete pas. Donc la j'ai décidé de retourner voir sur internet des trucs sur les pedophiles secondaires, et en fait j'ai l'impression que c'est moi. Déjà je me dis pourquoi est ce que je me sens coupable a chaque fois que quelqu'un evoque la pedophilie? Ensuite pourquoi quand je vois un enfant et que je me demande si il est attirant je ressens des choses? Et puis j'ai vu que les pédophiles secondaires sont principalement attires par les adultes mais que dans des situations de promiscuité avec les enfants ils pouvaient etre amenés à ressentir du desir. Et j'ai vraiment peur de ressentir ca sachant que quand je suis proche d'un enfant en ce moment, avec toutes mes pensees, je ressens du malaise et quelque chose qui ressemble a de l'attirance. Et j'ai des pensees pedophiles tres perverses qui reviennent, avec les sensations, je me dis que peut-être qu'au fond j'aime ca et que je veux juste le refouler et ne pas l'assumer. Surtout que j'ai encore vu un temoignage sur un pedophile qui etait contre le passage a l'acte, mais qui avait eu du desir sexuel tres tot avec ses copains, avec des fantasmes chelous. Ca me fait penser a moi et le fantasme bizarre que j'avais eu avant et la je me suis vraiment dit que c'etait moi. Je viens de faire une enorme crise de panique, j'avais des nausees et vers la fin je respirais anormalement. Ca s'est calmé mais des que je vais revoir un enfant ca va recommencer. En fait j'ai vraiment l'impression de ressembler en tous points a une pedophile passif secondaire, je sais pas quoi faire. Je vais bientot voir une psychiatre, j'ai horriblement peur qu'elle me dise qu'au fond j'ai toujours eu du desir refoulé pour les enfants et que je me mentais a moi meme en me disant que j'aimais les hommes. En plus des images et des sensations je me dis des choses comme "oh mais c'est pas si grave si tu ressens de l'attirance il fais plus vieux que son age", ou "ca serait tellement plus simple si la pedophilie etait legalisee" et des fois je me demande si c'est vraiment moi qui me force a penser ca (TOC) ou si c'est ce que je pense vraiment

Avatar du membre
Ictavia
Messages : 4193
Enregistré le : mercredi 15 février 2017 22:44

Phobies d'impulsions

Message par Ictavia » samedi 15 septembre 2018 20:53

Il y a tout un tas de truc dans la sexualité humaine auquel les gens préfèrent en général ne pas penser puisque cela leur semblera horrible ou dégradant. Reste que ces désirs ou actes sont l'oeuvre d'être humains comme les autres et qu'en prenant le temps de se mettre à la place de quelqu'un, que ce soit un pédophile ou autre, on peut généralement finir par arriver à comprendre une bonne part de comment il se sent et de quel est l'origine des désirs qu'il éprouve ou tout du moins, comment il les gère.

Il faut que tu coupes l'association que tu fais qui est comprendre= être. Tu une certaine fixation intermittente sur la pédophilie (le simple fait que cela s'en va quand tu te sens plus détendue illustre assez bien le fait que ce n'est pas le fondement de ta sexualité qui s'exprime) en bonne partie parce que c'était probablement la première fois que tu te penchais sur un tel tabou. Ça a adonné que c'était ce sujet, mais j'ai l'impression que cela aurait pu en être un autre. Je ne partirai pas à donner des exemples, je ne voudrais pas créer de nouveaux maux à ce niveau.

Ton psychiatre ne te sortira jamais un truc du genre. Il connait ce qu'implique ce toc.

Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » dimanche 16 septembre 2018 0:08

wah, merci beaucoup, je m'attendais pas a une réponse, encore moins aussi rapidement. C'est vrai que c'est aussi le constat que j'ai fait de moi-même: j'ai tellement lu de choses que je me suis mise à les comprendre et pour les comprendre évidemment il faut se mettre un minimum à la place de la personne qu'on essaye de comprendre. Sauf que je pense que je me persuade tellement qu'il ne FAUT pas être attirée par des enfants et que je me rebds compte que pour certaines personnes la frontière entre l'abstinence et les réels travers sexuels est tellement fine que ca a pris des proportions énormes dans ma tête. Par exemple là je parle à tête reposée et je me dis que non, je n'ai aucune attirance pour les enfants, que oui il y en a qui sont beaux mais pas pour autant attirants. Ca me semble logique. En plus je sens que les sensations reviennent dès que j'y pense, rien que quand je pense au mot "pedophile", parce que ça me tend et ça déclenche je sais pas quoi dans mon cerveau. On dirait un programme implanté dans ma tête. Mais dès que je vais recommencer à voir un enfant je vais avoir ce truc de "signal" déclencheur, et je vais ressentir des trucs, et je vais repenser a absolument TOUT ce que j'ai pu penser de malsain (jusqu'à des années en arriere) et je vais psychoter, et je vais aller voir sur internet, et ca va me faire encore plus stresser, et normalement c'est a ce moment que la crise de panique s'enclenche.
Ce qui me rassure aussi c'est que je me suis aussi demandée si j'étais pas bisexuelle, des fois j'avais vraiment des doutes, ca m'angoissait, mais jamais aussi fort que la pédophilie. Pourtant l'homosexualité ca me derange pas mais ca m'a fait peur de me dire que si je l'etait ca changerait tout mon petit monde, et que si je pouvais me decouvrir une homosexualité aussi tard, alors je pourrais aussi bien etre pedophile. Aussi, il y a quelques jours j'ai entendu ma mère dire que mon frère était beau (ce n'est pas un enfant je précise) et la ca a fait un signal et j'ai ressenti comme une attirance pour lui. Et comme pour les enfants, j'ai évité son regard pour ne pas qu'il y ait d'ambiguïté. Enfin bref, la ca me semble évident que c'est de l'ordre du trouble obsessionnelle compulsif mais si je recommence à stresser je vais me dire que "au final peut-etre que je trouve les petits garcons attirants" "peut-être que si je discutais avec un enfant je le trouverais mature et je serais attiree" "peut etre que si j'etais seule avec un enfant je tenterais quelque chose". Et ca ne s'arrete jamais, et je sais pas comment faire pour l'arrêter. J'aimerais bien voir avec la psychiatre mais le rendez-vous n'est pas avant un moment donc la je suis bloquée.

Avatar du membre
Ictavia
Messages : 4193
Enregistré le : mercredi 15 février 2017 22:44

Phobies d'impulsions

Message par Ictavia » dimanche 16 septembre 2018 3:50

Y a pas de quoi Clark, j'ai pris la peine de répondre puisque j'avais l'impression que je pouvais faire une différence. C'est un peu pour cela que je suis sur ce forum.

En te lisant, je vois bien que tu réalises toi-même ce qui ce passe dans ta tête, qu'il s'agit là d'un toc et que tu l'as parfaitement démontré. La bi/homosexualité, l'inceste et la pédophilie c'est la même chose dans ce cas. C'est toujours l'idée de ton désir propre qui t'échappe et toutes les répercussions que cela pourrait avoir sur la vision que tu as de toi-même.

Après cela, c'est sûr que ce n'est pas parce que l'on a compris intellectuellement quelque chose que l'on les ressentira ainsi lorsque l'on y sera confronté, mais c'est un début. Je te recommande de parler du cas de ton frère ou de tes doutes sur ton hétérosexualité avec ton psychiatre, cela lui donnera de bons éléments pour mieux comprendre. Je ne suis pas un spécialiste, mais je pense que tu sauras te défaire de ces pensées parasites à terme. À vu de nez, une thérapie cognitiviste pourrait probablement t'aider puisque cela consiste à défaire les schémas de pensées qui bloquent les gens.

Je te souhaite bonne chance

Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » dimanche 16 septembre 2018 9:53

Oui je vais en parler a la psychiatre et j'espere qu'elle me fera faire une TCC parce que je vois pas comment m'en sortir sinon. Merci beaucoup, je reviendrai pour donner des nouvelles si ça va mieux ou si ça va pire

Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » mardi 18 septembre 2018 18:25

Bonjour,
Je reviens encore parce que ca va pas du tout, en fait le stress se fait de plus en plus fréquent. Déjà ce matin je me suis levée, la première chose que j'ai ressenti et c'est une enorme boule au ventre très douloureuse et juste en même temps j'ai repensé à tous ces trucs de pédophilie. C'est-à-dire que je passe mes journées avec un stress permanent, du réveil jusqu'au coucher, j'ai toujours ces trucs qui me tournent dans la tête et qui me font souvent déconnecter du monde tellement ca fait du bruit dans ma tête. Ca devient tellement omniprésent que je commence a avoir des periodes ou je deviens desagreable et j'arrête de parler aux gens pour me focaliser sur mes pensées. Je suis là mais de moins en moins là.
En plus de ça les moments d'angoisses sont assez intenses et ça escalade très vite. Par exemple hier j'etais en cours d'histoire et j'ai repensé tres fort a tout ca en plein cours et j'ai imaginé une scène pédophile très violente et j'ai eu le sentiment que ca me plaisait, du coup j'ai essayé de bloquer la pensée mais j'ai pas arrêté d'y penser et jusqu'à ce que je rentre chez moi je me sentais sale.
Aujourd'hui je suis montee dans le tram a l'heure de pointe, il y avait plein d'enfants et j'avais réussi a me détendre a peu près mais il y en a un qui m'a fixée et je me suis dit "mais c'est le même regard que quand un gars me trouve jolie", et j'ai ressenti la même attirance que quand c'est quelqu'un de mon âge, je sais pas si vous voyez ce que je veux dire, sauf que c'était un enfant et j'ai commencé a me demander si c'etait de l'attirance donc j'ai cherché un enfant beau pour voir si j'étais attirée comme avec qqun de mon âge et la j'ai vraiment stressé parce que je le trouvais vraiment beau et je savais pas si il me plaisait ou pas. J'ai toujours un doute dans ces moments-là. Donc j'ai arrêté de le regarder parce que j'avais vraiment peur qu'au final la reponse soit oui. Et j'ai vu un autre enfant pas spécialement beau mais j'ai changé mon point de vue et je me suis dit qu'en fait il etait mignon et la pareil j'arrivais pas a savoir si il me plaisait ou si c'etait juste que je le trouvais beau pour un enfant. Apres il s'est mis juste à côté de moi et j'ai stressé et je me suis mise a imaginer des trucs pervers avec lui et comme hier j'avais l'impression que ca me plaisait vraiment.
Ca parait peut etre bête quand c'est lu mais je vous promets que quand on est sur l'instant les sensations, les pensées et les doutes sont décuplés.
Le truc c'est que déjà à chaque fois que je pense des trucs pervers comme ça je sais que c'est moi qui les force à rentrer et qu'ils ne viennent pas tous seuls mais qu'en même temps une fois qu'ils sont là je prie presque pour ne pas que ca me plaise et en meme temps je sais que si c'etait les mêmes choses avec des gens de mon âge ca me plairait probablement d'imaginer ça parce que je sais que c'est pas interdit.
Et donc à chaque fois que je commence a me dire que ca me plait je bloque la pensée mais j'arrive pas a savoir si c'est parce qu'au fond ca m'attire pas ou si c'est juste parce que je sais que c'est interdit et que je le refoule.
Aussi, je sais pas si ca fait ca a tout le monde mais j'arrive a changer mon point de vue sur le physique de quelqu'un juste en le "regardant d'une autre manière". Donc par exemple pour les petits garçons que d'habitude je ne regarde pas, la je me dis que peut-être que si je les regardais de la même manière que les garçons de mon âge je les trouverais attirants et ca finit toujours par le faire, ou alors j'en ai l'impression.
Donc a ce moment la on peut se dire que j'ai juste a arreter d'essayer de trouver quelque chose d'attirant chez les petits et de me reconcentrer sur les gens de mon age, sauf que j'ai besoin de savoir si ca me fait ca seulement parce que j'en stresse a mort et que du coup mon cerveau réagit au contraire de ce que je m'interdis ou si c'est juste parce qu'au fond j'avais jamais pris le temps de vraiment regarder les petits garcons (parce que de base je deteste les enfants) et que maintenant que je les regarde je me rends compte qu'ils me plaisent. Et pareil pour mes pensées, est ce que ce sont des simples pensées qui s'aggravent parce que je me force a vouloir les bloquer ou est ce que c'est des reels fantasmes refoulés?
Ah et j'ai oublié de dire que ca me fait la même chose avec une de mes amies depuis la rentree qui est bisexuelle, et des fois je la vois comme une simple amie et des fois j'ai l'impression qu'elle me regarde comme si je lui plaisais et qu'elle me fait beaucoup de compliments et dans ces moments la j'ai le sentiment qu'elle m'attire aussi. Ca m'a toujours fait ca en fait, des qu'un garcon me regarde de maniere un peu ambigue je me mets a avoir de l'attirance pour lui. La avec les filles ca me derange pas trop parce que je me dis que au pire si je suis lesbienne c'est pas très grave mais maintenant ca me fait la même chose avec les enfants et la je sais que c'est grave si je ressens de l'attirance.
Voilà j'ai écris un pavé, je sais même pas si j'aurai une réponse mais le truc c'est qu'ici c'est le seul endroit ou je peux vraiment m'exprimer parce que c'est anonyme et que de toute facon mes parents c'est hors de question que je leur avoue tout ca parce qu'ils ne comprendraient pas et ils paniqueraient pour rien, ma meilleure amie m'ecoute mais je sais qu'au fond elle est pas assez mature pour comprendre un truc aussi glauque que ca et que je veux pas lui raconter tous mes problemes, et puis pour la psy c'est un peu difficile de raconter tout ça a quelqu'un qu'on connait a peine donc je prefere tout balancer ici.
Ah oui et aussi je sais que mon frere est un tres grand angoissé aussi, on a eu une discussion hier a propos de lui et il a beaucoup d'angoisses, je me demande meme si il a pas la phobie d'impulsion du couple (la peur de plus aimer son conjoint, j'ai vu que c'etait tres repandu). Je sais pas si ça a un rapport mais c'est quand meme une grosse coincidence d'avoir deux gros angoisses+deux parents assez stressés de base.

Clark
Messages : 12
Enregistré le : dimanche 19 août 2018 8:21

Phobies d'impulsions

Message par Clark » mardi 18 septembre 2018 18:36

Et aussi ca devient tres tres oppressant au quotidien parce que deja j'arrive plus a rigoler avec mes amies comme avant parce qu'a chaque fois qu'on rigole je me dis qu'elles rigolent avec une pedophile et ca me terrifie moi-même. C'est peut-être bête mais ca reste bloqué dans ma tête. Ensuite des fois je me dis que au fond si je stresse autant et que j'essaye autant de bloquer les pensées c'est parce que c'est du désir refoulé pour faire des trucs obscènes avec des enfants et je me dis que du coup ca serait plus simple d'assumer le fait d'être pedophile et que si personne d'autre que moi le sait c'est pas grave, et quand je me dis que c'est pas grave je me detends et du coup ca me retend parce qu'une autre partie de moi me dit que si, c'est tres grave.
Enfin, a force de penser des trucs comme ca, et d'avoir peur d'eprouver du desir et que ce soit des réels fantasmes je me mets a bloquer même mes desirs "normaux" si je peux dire. Genre quand je bloque les pensées pédophiles c'est comme si je bloquais tout en même temps, donc sur le moment ca aide a faire passer les coups de stress, mais une fois que je suis chez moi par exemple j'arrive meme plus a avoir des "fantasmes" normaux parce que les pensées que j'ai eu dans la journée me dégoutent de moi-même et je me sens sale

Angrod
Messages : 1126
Enregistré le : dimanche 27 avril 2008 16:34
Localisation : Québec

Phobies d'impulsions

Message par Angrod » jeudi 29 novembre 2018 21:57

clark j'ai el meme probleme ... mais moi c'est des pensée genre j'aimerais tué quelqu'un.... plus je suis dans un état agité plus j'y crois. Jamais de la vie je vais faire ca. Ca ne me correspond pas. je compulse en me disant que je ne le ferais pas et dans les fait je ne vais jamais le faire. J'ai eu des flash qui poignardais plein de monde. Je donnais un coup de volant en voiture.

Je vis ça en ce moment et c'est très perturbant car ca dur depuis 10 mois. Pour être franc c'est arrivé car j'ai pris un médicament en vente libre pour le rhume.

C'est très dur pour moi car ej ne peux pas vraiment en parler sauf àa ma psychologue avec qui je fais une TCC et mon psychiatre.


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message