Je me sens jugée quand je parle de ma phobie sociale

Ces pathologies sont souvent associées aux Troubles dépressifs, vous pouvez en parler ici.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Esmeralda
Messages : 14
Enregistré le : mercredi 03 juillet 2019 22:28

Je me sens jugée quand je parle de ma phobie sociale

Message par Esmeralda » mardi 09 juillet 2019 20:57

Je fais de la phobie sociale et je sens que je suis suspecte aux yeux de bien des gens du fait que je me tiens en retrait. Quand J'en parle aux gens de mon entourage, personne ne semble vraiment enregistrer. Soit on me raconte que ça ne paraît pas, que je m'imagine seulement que je suis différente, soit mon aveu génère un malaise, comme si je disais en substance que je n'aime pas la compagnie des gens et que je suis bien effrontée de l'annoncer. Aimer ou ne pas aimer les gens, la question se pose mais la réponse est complexe. Je ne sais d'où me vient cette phobie. C'est comme si dans une autre vie j'avais été mise à mort de façon violente en public, avec les acclamations de la foule. Je me méfie des groupes en général et de leurs conditionnements, de leurs exigences de conformité. J'aimerais savoir si d'autres se sentent jugés lorsqu'ils disent faire de la phobie sociale.

Avatar du membre
Nicooo
Messages : 739
Enregistré le : mardi 20 octobre 2009 14:46
Localisation : Inside the outside.

Je me sens jugée quand je parle de ma phobie sociale

Message par Nicooo » vendredi 12 juillet 2019 18:04

Bonjour Esmeralda,

Je connais le problème de PS pour l'avoir eu à des degrés plus ou moins intenses pendant toute ma vie. A quel genre de personnes en parles-tu ? Famille et amis (des gens proches), ou plutôt des collègues (des relation plus "cordiales") ?
Quand le diagnostic a été posé, j'en ai parlé uniquement à mes proches. Honnêtement à part chez les gens très proches et compréhensifs je ne crois pas que ça vaille le coup. Les amis sont effectivement gênés et je ne parle même pas des autres. Leur gêne peut les conduire à faire comme si tu n'avais rien dit ou bien à dire que ça ne se voit pas... Certains le feront par peur que ça soit contagieux, d'autres par empathie pour ne pas renforcer ton malaise qui se lit sur leur tronches.
Donc ça n'est pas quelque chose que je recommande. De toute façon les gens le voient sans que tu aies besoin de le dire.
Pour te répondre clairement : oui tu es jugée, que tu dises quelque chose ou non.

C'est malheureusement comme ça, je suis désolé si c'est un peu brut comme réponse.
En tout cas courage dans ta lutte. C'est difficile comme dans une barque en pleine tempête mais il faut tenir en attendant l’accalmie.
:bye:

Répondre