Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Témiva
Messages : 15
Enregistré le : samedi 17 décembre 2022 19:50

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Témiva »

Bonjour @Nefyky
Pour moi le simple fait que tu viennes sur un forum décrire en détail le moindre de tes ressentis montre bien un besoin urgent de réassurance, caractéristique principale du toc. Ton cerveau te pousse en permanence à croire que tu es menacée, que tu ne perçois pas la réponse à tes questions... Tu t'épuises à lutter et à trouver des explications pour satisfaire ton cerveau... Le problème c'est que ton cerveau ne sera JAMAIS satisfait. Parce qu'il n'y a pas de réponse satisfaisante. Toute relation est un saut dans l'inconnu et une décision que l'on prend sans connaître l'avenir. Le problème des grands anxieux comme nous, c'est que nous croyons que cette incertitude est inacceptable. On va analyser, scruter chaque petite chose à la recherche d'un "signe". Le moindre doute est vécu comme une catastrophe.

Pour gérer les angoisses... Comment te dire, j'apprends chaque jour ^^ Je m'efforce de les accepter, de ne pas les juger. Comme toi, je les note dans un carnet et je les relis quand je suis plus calme. Quand les ruminations sont trop fortes et que je sens l'urgence de me rassurer, c'est là que je lutte. Les compulsions sont traîtres, c'est elles qui nourrissent le toc. C'est dur, c'est douloureux, mais j'apprends à vivre avec le doute et à ne pas me rassurer à tout prix, ce qui confirmerait à mon cerveau qu'il y a une menace réelle que je dois résoudre. Parfois j'échoue. J'apprends alors à accepter cet échec. Parfois je refuse le toc, je me persuade que c'est réel. J'accepte de repartir à zéro après la crise d'angoisse. (En fait on ne repart jamais de zéro mais j'accepte cette impression).

Défaire un schéma anxieux prend du temps mais c'est aussi plus simple qu'on ne le croit. Il faut prendre du temps pour soi, accepter ses erreurs et ne pas culpabiliser. Quand je rumine sur mon couple pour x raisons, je comprends aussi qu'il est temps que je passe du temps à faire des choses qui me plaisent moi, sans impliquer mon copain. Oui je vais culpabiliser, je vais me sentir mal. Mais c'est nécessaire. Je dois dépasser l'idée de fusion parfaite dans un couple.

Bref je t'encourage avant tout à poursuivre ta thérapie et à ne pas te flageller quand tu te sens mal. Tu n'es pas responsable de tes angoisses mais tu peux arriver à les surmonter. Courage ❤️
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

@Nefyky coucou ma belle j’espère que tu vas bien.
Pour le toc homo, cette phase reviendra toujours.. et tu auras toujours des pensées de ce genre, cette fausse excitation.. franchement cette sensation je la connais actuellement donc tiens bon et j’espère que cette phase passera parce que c’est insoutenable.🙄

bon faut que je parle la, en ce moment je limite mon passage sur le forum car j’ai mes partiels déjà et je passe journée et nuit plongées dans les révisions mais aussi prc cela fait bien 1 semaine que je me sens parfaitement bien!
Je n’ai jamais autant ressenti d’amour, de tension ni d’attirance depuis que j’ai ces questions. Je savais que je l’aimais, je savais que je voulais faire ma vie avec lui et je savais que je voulais me marier avec lui etc, mon cœur a rebattu pour la première fois depuis 1 an et 4 mois.
J’ai même vu un garçon plutôt beau et je me suis dit lorsque je l’ai vu « je ne suis pas prête à tout plaquer pour cet inconnu non ». Alors oui j’ai eu des pensées mais je savais que je l’aimais et à ce moment je m’en foutais des filles et tout de tout d’ailleurs.
Mais là je ne sais pas c’est reparti, doutes sur ma sexualité etc prc j’ai vu une fille masculine et je l’ai trouvé belle et cela m’a donné la sensation que j’étais attirée j’ai eu super peur mais peur aussi de ce qui allait se passer avec ces questions.
Actuellement je suis dans une période où je ne suis plus sure de rien. J’ai toujours été harcelée, critiquée par mon physique et lorsque j’avais une amie, cette fameuse amie que j’ai perdu ajd bah j’ai été extrêmement jalouse d’elle car elle me rabaissait sans cesse par rapport à nos différences de milieux sociaux , tout le monde l’adorait moi j’étais plutôt celle qu’on ignorait ou qui dégoûtait et lorsque j’ai rencontré mon chéri bah quand j’ai accroché avec lui, il était ami aussi avec mon ancienne amie ( je dis quand même amie dans le sens où je l’ai tellement considérée malgré tout et ajd ne plus lui parler me détruit un peu) et j’ai été vraiment jalouse de peur qu’il l’a trouvé mieux que moi. Je me suis tjr sentie en compétition avec elle. On a arrêté de se parler car j’ai toujours été franche et lorsque quelque chose ne me plaisait pas je lui disait et je disais qu’elle me mettait vraiment beaucoup de côté mais quand c’était mon ressenti. C’était un peu bête mais je suis tjr revenue vers elle et mon copain le savait qu’elle avait un mauvais fond et m’avait prévenu mais j’étais têtue et j’ai continué de lui reparler, elle crachait sur mon dos sur les réseaux et depuis elle m’a plus jamais reparler, ne m’a pas souhaiter mon anniversaire alors que j’ai fait l’effort de le lui souhaiter quand on était en embrouille elle m’a zappait de partout alors que c’était ELLE qui voulait me rajouter sur les réseaux, elle m’a fait croire que on était encore copine et ça m’a vraiment fait mal car j’ai très peu d’amie, car comme je l’ai dit les gens me voient comme une fille moche degueulasse donc je connais personne. Elle connaît tous mes problèmes avec ses questions là et je me sens stupide car elle peut en effet en parler à tout le monde et dire tous mes secrets.. j’ai mal prc on me l’a mise à l’envers et a part mon copain je n’ai pas vraiment de copine à qui parler et je refuse de rentrer dans un cercle ou je dépends de lui, non merci il mérite mieux que ça !
J’ai mal au coeur, je déteste ma fac je me sens pas à ma place, bizarrement quand je suis loin de tout ça j’ai pas de doute je me sens bien.. j’ai bien peur que tout ce que je ressens me forme une boule et renvoie tout à mon copain..
je me sens grosse, amochée par les regards des gens et ce doute qui s’immiscent encore..
Je suis dans une phase où je suis fatiguée de tout et j’ai hâte de me retrouver dans les bras de mon copain pour décompresser de tout ce monde qui m’oppresse.
Et j’en ai marre aussi de voir des films ou y’a des gens qui tombent amoureux et moi je me dis «  je ressens pas ça avec lui? » ou alors je m’imagine avec lui et c’est comme si c’était bizard que justement ce soit avec lui?
J’en ai marre de tout ça..
Gros down en ce moment..
J’espère que vous ça va tout de même.
Témiva
Messages : 15
Enregistré le : samedi 17 décembre 2022 19:50

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Témiva »

Bonjour @Salexndys

Je rebondis sur quelques points de ton message :
"Mais là je ne sais pas c’est reparti, doutes sur ma sexualité etc prc j’ai vu une fille masculine et je l’ai trouvé belle et cela m’a donné la sensation que j’étais attirée j’ai eu super peur mais peur aussi de ce qui allait se passer avec ces questions."
Les tocs ne partent pas tout seuls, à de rares exceptions près. C'est un trouble qui doit être soigné, au moins par un travail méthodique et précis sur soi (si tu préfères ne pas avoir recours à un psy, c'est possible mais ça demande une grande discipline dans le reconditionnement de ses pensées et la lutte contre les compulsions).
La fatigue mentale qui accompagne le toc est énorme. Et plus on est fatigué, moins notre raisonnement est cohérent et rationnel. On rabâche les mêmes idées, ou alors l'anxiété se déplace sur d'autres objets de rumination.

Je lis que tu as longtemps été victime de harcèlement moral et d'humiliation, ce n'est pas sans conséquence sur l'estime de soi. Sachant que le toc se nourrit de toutes nos failles, tu dois gérer beaucoup d'angoisses et de doutes à la fois...

Ce forum ne peut pas t'apporter de vraie solution sur le long terme. Il est utile pour se confier et se défouler sans crainte de jugement, mais il est aussi une forme de réassurance... qui est le problème principal de notre toc. Ne résiste pas contre les pensées et les doutes (c'est impossible) mais contre la compulsion : il faut accepter de vivre dans l'inconfort du questionnement, c'est comme ça que l'angoisse va diminuer. Ton cerveau doit réaliser qu'il n'y a pas de danger ou de réponse à trouver. Plus tu essaies de te rassurer, plus tu confirmes au cerveau qu'il y a matière à s'inquiéter. C'est un cercle vicieux.

Courage, il y a des moyens pour aller mieux ! ❤️
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

@Témiva
Merci beaucoup pour ton message. Je viens de finir mes examens pour cette semaine et hier je n’ai jamais autant pleurer. Mon professeur nous a envoyer un message pour nous dire que l’examen que j’ai fait la veille doit être reprogrammer pour la semaine prochaine ( alors que je suis censé être en vacance de base ) car des personnes ont triches pendant l’examen donc toutes les copies sont suspectes. Je suis dégoûtée car j’ai tout donnée à cette épreuve donc j’ai vraiment pleurer et j’en avais besoin car je suis fatiguée en ce moment de réviser sans cesse.. c’est vraiment fatiguant ! Mais j’avais hâte de le voir ce soir ( il sera chez moi quand je rentrerais et nous dormirons ensemble jusqu’à dimanche soir ) et j’ai trop trop hâte de le voir je vais d’ailleurs acheter des petits trucs pour nous ce soir je suis contente !
Apart ça je ne l’aime pas…😂😂
C’est chiant ce toc, y’a rien de plus déprimant que n’être sûre de rien alors que quand tout vas bien tout est logique. Je me vois avec lui, que lui. Je me vois faire des enfants avec lui. Je ne veux pas lui manquer de respect. Je veux l’aimer toute ma vie. Je veux me marier et pourtant quand je doute je suis capable de me dire tout le contraire comme si qu’il n’avait jamais compter..
Flo90
Messages : 8
Enregistré le : samedi 29 octobre 2022 14:04

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Flo90 »

Bonjour,
Tout d'abord, je vous présente mes excuses si ma question est une forme de réassurance sur le fait d'avoir le TOC ou non. Je me retrouve dans un profond mal-être depuis plusieurs mois (depuis juin 22) et n'ai pas vraiment de moments de répit de questionnements de savoir si j'aime ou non mon conjoint ou si je reste avec lui par peur (de le perdre/abandonner tous nos projets/ne jamais retrouver qqun d'aussi génial). Je me demande si c'est vraiment le TOC puisque ça m'accompagne du matin au soir, TOUS les jours. Car je vois que vous avez des moments d'apaisement ou vous ressentez l'amour.

P.S: je fais une TCC depuis novembre et j'ai commencé des AD fin décembre

Merci d'avance pour vos réponses
Témiva
Messages : 15
Enregistré le : samedi 17 décembre 2022 19:50

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Témiva »

Bonjour @Flo90

Bienvenue sur ce forum où malheureusement nous rencontrons tous plus ou moins les mêmes angoisses existentielles par rapport à notre couple ^^'

Cette question de savoir si on a le Rocd ou pas, on se la pose tous régulièrement. Je pense que dans tous les cas, si tu es dans un état de mal être, d'angoisse et/ou de dépression par rapport à ce que tu ressens pour ton conjoint, tu as besoin d'aide et de préférence avec un psychologue qui connait les schémas anxieux et les pensées obsessionnelles.

Tu suis une TCC et tu prends des médicaments depuis quelque temps, c'est une bonne chose car petit à petit tu vas pouvoir y voir plus clair et accepter tes angoisses pour mieux les surmonter. Est ce que tu te sens à l'aise avec le psy ? Tu as l'impression d'être écoutée et comprise ? C'est important d'être en confiance avec le professionnel qui te suit, ça te permet de vraiment avancer.

Ne compare pas ton vécu avec celui des autres sur le forum. Tout le monde a une histoire différente, un ressenti différent selon nos expériences et notre environnement. Notre point commun, c'est le côté obsessionnel de nos doutes et l'anxiété que ça apporte dans nos vies quotidiennes.

Aller sur ce forum est une forme de réassurance, mais ne te culpabilise pas pour ça. Les doutes et angoisses que nous traversons sont très dures à vivre, ça nous travaille sans relâche. Arriver à vivre dans l'inconfort du questionnement est une vraie torture pour nous, il nous faut du temps, de la discipline mais aussi de l'indulgence envers nous même. C'est un vrai parcours du combattant.

Courage à toi ❤️
Flo90
Messages : 8
Enregistré le : samedi 29 octobre 2022 14:04

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Flo90 »

@Témiva Merci infiniment pour tes mots, pleins de bienveillance et de bon sens.

C'est effectivement une torture, jamais je n'aurais pensé vivre cela, avec ce conjoint merveilleux avec qui je suis depuis 6 ans. C'est tellement flippant de voir la place que ces questionnements et ce mal-être prennent.. et ça accapare tous les domaines de ma vie. J'espère bientôt y voir plus clair, et aller mieux car pour l'instant c'est un descente aux enfers. Oui je suis bien à l'aise avec le psy mais pour l'instant je ne ressens pas d'amélioration donc c'est frustrant et désespérant. Parcours du combattant comme tu dis!

Encore merci pour ton message et je vous souhaite à toutes et tous bien du courage et le meilleur dans vos parcours. Que 2023 soit symbole de sérénité et apaisement.
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

Bonjour à tous et à toutes !
@Flo90 je suis d’accord avec ce qu’a dit Temiva et je rajouterais même que si tu viens ici ( sur ce forum ) pleines d’angoisses, que tu cherches des témoignages à peu près similaire à toi pour voir si c’est pareil ou non dans le but de trouver une fichu réponse à cette question, pour savoir si c’est normal ou non par exemple et que ça te prend beaucoup de temps, oui je pense que tu as un toc.
En plus cela dure depuis juin, tu as l’air d’être stressée et désorientée face à ces question ce qui est tout à fait normal !!
Si nous ressentons de l’amour c’est parce que au bout d’alun certain temps, quand tu te rassures parfois tu ressens une pointe d’amour qui ne dure que quelques instants donc on le marque vite ici pour que ça soit marquée et que ça ne se perde pas ! Mais malheureusement quand nous rechutons, nous doutons de la pointe d’amour que nous avions ressenti plus tôt..


Pour ce qui est de mon cas, j’ai eu un gros down y’a quelques jours car mon professeur a reprogrammé notre examen pour le 24 car il y a eu des fraudes, de la tricherie. Ce qui m’a énormément énervé et j’ai vraiment pleuré énormément parce que je me suis donnée du mal pour ce partiel, j’ai vraiment passé mes journées et mes nuits dessus. Même quand j’étais avec mon chéri je passais mon temps dessus donc j’ai gâché mon temps et même encore aujourd’hui je suis énervée. J’ai été super fatiguée ce week-end, j’ai eu des douleurs au ventre, une sensation que quelque chose s’appuyer sur mon thorax et en effet je pense que c’est la pression qui redescendait.
Cependant j’ai passé un trop bon week-end avec mon copain c’était trop bien, malgré ma fatigue j’avais besoin d’avoir ce peau à peau quand j’avais froid, j’ai eu envie de lui et quand il est parti au bout de 3 jours j’ai été super mal limite j’avais envie de pleurer car je ne voulais pas qu’il parte et je ne voulais plus repartir dans ma fac. Je voulais être avec lui!
C’est vrai que avec le toc avant que je dorme officiellement avec lui, j’ai eu peur de me retrouver qu’avec lui dans une chambre, ou plusieurs jours avec lui de peur que je m’ennuie.. au final sur le moment même j’étais contente d’être avec bon j’étais très énervée contre lui parfois des moments mais sinon c’était trop bien. Je nous ai prit des glaces et on s’est fait cinéma pour qu’on passe du moment à deux, ça m’a fait bizard !
Bon j’ai toujours peur de partir un jour loin avec lui, en vacance et tout prc j’ai peur que je me rende compte que je ne l’aime pas mais je n’y pense pas pour l’instant puisque ce n’est pas le cas !
J’ai toujours ce truc des que je pense à lui que ce n’est pas normal que ce soit avec lui, que je devrais être avec un autre ou que je serais gênée d’être avec lui et ça ça me fait peur..
j’ai un peu une remontada du toc d’aimer les filles ça fait super longtemps tiens ! Mais bizarrement c’est depuis que j’ai vu un témoignage de ça, et que j’ai été à ma fac ou y’a que des filles.
J’ai comme une fausse sensation d’être attirée par elles alors que y’a quelques mois quand j’avais plus rien je m’en foutais littéralement ! Donc j’évite de passer du temps sur ces questions je ne veux plus que ça me prenne la tête !
Alors voilà, petites informations des quelques jours qui se sont passés et j’ai hâte de revoir mon copain ce week-end, j’ai du mal à savoir si c’est du manque ou pas mais par exemple la semaine dernière j’avais qu’une envie c’est de voir mon chéri le week-end vraiment j’avais hâte, et j’avais aucune question comme si j’étais certaine de l’aimer !
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

Excusez moi pour le double post mais là je suis vraiment pas bien je vous explique pourquoi:
Je perds chaque jour des amis et je subis des regards jugeurs à mon égard et ça depuis ma primaire parce que je suis très grande depuis toute petite et je ne sais pas j’arrive pas à rentrer dans un bon cercle d’amie sans que l’on me fasse du mal, on m’a beaucoup harcelé tout le long de mon enfance et mon adolescence mais je n’en percevais pas le mal et là je commence à avoir la retombée de tout ce que j’ai subit et je me rends compte que ce n’est pas normal. J’ai eu des amies mais avec qui j’ai très vite couper les ponts car ils ne faisaient que me rabaisser sans qu’ils ne s’en rendent comptent.. je suis issue d’une famille ou je n’ai pas de papa mais qu’une maman qui m’a élevée toute seule, elle ne travaille pas car elle a beaucoup de problème de santé et elle s’occupe de mon grand père qui est super malade aussi, elle n’a pas le permis et nous n’avions pas de revenue égaux à ceux des autres qui ont deux parents et qui travaillent et cela m’a porté préjudice dans le fait qu’a chaque fois ils rabaissaient les personnes qui avaient peu les moyens et moi je jouais double jeu en fait, tout ce qu’ils avaient je voulais les avoirs pour me sentir comme eux et ils ont finir par croire que j’étais comme eux, ma mère se pliait en 4 pour moi et elle me disait de ne pas oublier d’où l’on venait mais bon j’ai eu ma période bête et je m’en rends compte aujourd’hui. Notre situation économique va nettement mieux depuis 2 où 3 ans mais j’ai prit l’habitude de copier une de mes copines dont qui faisait partie du groupe dont je venais de vous parler et c’était miss fille unique, miss qui avait tout ce qu’elle voulait d’un claquement de doigt et miss qui nous disait « moi j’ai ça moi j’ai ça et vous ? » alors que j’avais pas le quart de ce qu’elle avait donc ça m’a fait ancrer une jalouse profonde pour elle et les autres filles car au final toutes les filles étaient pareilles et je me suis mise à les copier, à vouloir tout ce qu’elles avaient et j’ai réussi à avoir ce qu’elles ont vraiment on me regarde on croirait que je suis une fille d’un milieu aisée mais pas du tout juste le paraître me fait me sentir comme elles et j’ai cru qu’en ayant tout ce qu’elles ont, qu’on allait m’accepter mais non ça n’a jamais arrêter, je n’ai rien fait je le précise bien je n’ai rien fait mais je suis la visée des regards méchants et je suis mal dans ma peau prc je me trouve moche, on n’a fait que de me dire ça même les anciens copains de mon copain lui disaient qu’il fallait avoir du cran pour être avec moi et tout ça me brise aujourd’hui, seulement aujourd’hui alors que ça fait si longtemps que j’endure tout ça. Je suis devenue une fille insociable et douteuse de tout le monde car des qu’on me regarde soit je suis contente de « plaire » alors que je plais pas du tout ou alors je me cache car j’ai peur d’être jugée. Donc j’en reviens au fait que je n’ai plus d’amie apart mon copain et une ou deux filles a qui je parle mais c’est pas des amies dans le sens où j’aurais besoin de leur parler quoi..
mon copain quand on s’est mit ensemble je lui ai énormément menti sur le faux monde idéale que je voulais, il avait une fausse moi devant lui et c’est au bout de 3 mois que j’ai commençais a tout lui dire en espérant qu’il reste et il a vite comprit qui j’étais au final et ça lui a plus plu que prévu pour le coup.. je lui ai fait détesté cette amie qui comme je vous disais me rabaissais beaucoup sur nos différences de classes si on peut dire ça comme ça elle était très populaire, les mecs en voulaient que pour elle elle est devenue magnifique et moi en attendant bah j’ai pas évolué pareil ( sans dire que je veux que les mecs me matent et tout non !!) mais voilà très populaire comparé à moi. Elle a une maladie qu’elle a exposée au publique et tout le monde est devenue encore plus compatissant et je trouve qu’elle en a énormément jouer car c’est déjà une fille qui parle beaucoup d’elle, alors ça + la maladie.. j’en pouvais plus et je lui faisait ses devoirs car moi je suis très minutieuse dans mon travail et je l’aidais vraiment alors que elle n’en faisait vraiment pas les quarts de ce que moi je faisais mais je l’aimais trop, c’était tout pour moi cette fille vraiment malgré tout ça je l’aimais trop. Elle disait que des «  j’ai fait ça pour toi.. ça pour toi.. » et j’ai vu qu’elle parlait vraiment sur mon dos mais j’ai encaissé malgré tout en ne disant rien à personne. Quand j’ai eu mon copain je lui ai tout dit car c’était la seule personne qui était là pour moi et les autres copains qu’on avait en commun elle et moi était vraiment pour elle quoi moi ils m’ont dégagé très vite de leur vie en me crachant dessus. Mon copain la déteste aujourd’hui ainsi que mon ancien groupe et moi j’ai vraiment beaucoup de peine en ce moment car je vois que malgré tout ce qu’elle a fait envers moi les crasses et tout et tout ce que moi j’ai fait pour elle et la jalousie que j’ai développée envers elle a cause de ses rabaissements et préjugées, je remarque qu’elle vie bien et qu’elle a encore plus changée limite elle m’a dégagé de sa vie du jour au lendemain alors qu’on se parlait encore bien.
Mon copain ne me comprend pas réellement quand je lui dit que je me sens pas bien car lui il est tout le contraire, il est aimé par beaucoup de monde et il s’en fou de l’avis des gens.. moi j’ai jamais été aimé, et je suis devenue tout ce que je ne voulais pas, je juge les gens également j’en deviens limite méchante et insociable car on me regarde mal, on me juge, on me dévisage comme si j’avais fait quelque chose d’horrible alors que je n’ai rien fait vraiment je le promets.
J’ai du mal à m’ouvrir à mon copain car j’ai l’impression que pour lui ce que je ressens est inutile et très petit mais ça me brise de l’intérieur et je ne veux pas dépendre de lui, je sais que c’est le seul on va dire qui me reste depuis 2 ans, on est passé par tellement d’épreuve peut être que ça aussi en fait partie mais il ne fait pas grand chose pour que je me sente bien apart me dire que ça va passer et je ne veux pas que ce soit un autre qui m’écoute même si mes questions me disent que je ne l’aime plus et que je devrais en parler à un autre, non je ne veux pas je veux que ce soit lui mais j’ai du mal à m’ouvrir plus que je ne le faisais avant car j’ai l’impression il s’en fiche, il est sur son téléphone etc.. il ne perçoit pas ma tristesse et mon mal être et j’ai l’impression d’être seule..
En plus de ça j’ai ma peur de ne plus l’aimer et j’ai l’impression que ce que je dis n’est pas normal et que je devrais le quitter et tout alors que je ne veux pas je veux juste qu’il m’écoute comme avant et qu’il m’aide car ça se trouve tout ce que j’ai subi, tout ce que je ressens face à cette situation d’harcèlement et de rabaissement explique une grande partie de mes questions et de mon manque de confiance en mon couple ou autre..
Je ne veux pas le quitter, je veux que mon couple perdure et j’ai tjr des scénarios de nous dans ma tête, je ne veux pas le perdre je m’en fou du reste je veux qu’on redevienne comme avant mais j’ai peur de tout.. tout se mélange dans ma tête.. les gens.. mon physique.. ce que les gens pensent de moi.. de ma famille.. de la façon dont on me regarde.. mes questions.. mon copain.. la peur de l’avenir.. de mon orientation etc je sature..
Je m’excuse pour tout ce long message ou le 3/4 ne parle pas de toc mais j’avais besoin d’écrire..
Nefyky
Messages : 24
Enregistré le : samedi 29 octobre 2022 21:07

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Nefyky »

Bonjour à toutes, cela fait plusieurs jours que je n'ai rien posté sur le forum (bien que je vous lisais), parce que d'un côté je me l'interdisais étant donné que c'est tout de même une forme de réassurance mais aussi parce que pour le coup je ne ressentais pas spécialement le besoin de parler.

@Témiva j'ai bien conscience que venir sur le forum entretient mon toc (ce qui m'a d'ailleurs provoqué de nouvelles angoisses en lisant certains témoignages) car malgré tout je suis curieuse de savoir si des personnes ont les mêmes sensations que moi dans ce toc, même si je sais que d'une personne à une autre ça peut se manifester de façon différente. C'est encore une fois une manière temporaire de me rassurer.
J'ai toujours douté de moi parce que j'avais très peu confiance en moi, mais depuis le toc je ne supporte plus le doute et les angoisses qui l'accompagnent. Surtout que ça touche des sujets qui sont tellement important d'où le fait que ce soit encore plus difficile à supporter

Le problème c'est que dès que j'ai une pensée angoissante, la plupart du temps j'essaye de ne pas y répondre et je l'écris quelque part, mais je ne supporte pas de ne pas répondre à ses pensées car pour moi ça reviendrait à les considèrer comme vraies donc souvent je rétorque et s'enchaîne ensuite une montage de questions pour me prouver que j'ai raison mais comme tu l'as dit, il n'y a pas de réponse satisfaisante car après chaque réponse survient une autre question ou un souvenir qui remonte à la surface pour essayer de confirmer que la pensée est vraie.

La ça fait 2 jours ou je traverse une phase particulière, je sais pas trop si je peux l'assimiler au toc mais je dirais que oui. Disons que jusqu'à ce matin, je ne ressentais plus aucune angoisse (ou alors très faible) mais j'avais cette sensation de comme ci j'étais passée à autre chose, qu'il faisait parti du passé et que je m'en foutais maintenant et c'est plutôt horrible aussi à ressentir parce que je ressens une véritable oppression dans ma tête comme ci mon cerveau cherchait une réponse qu'il n'a pas ou des sentiments qui n'existent plus (quand je cherche à comprendre ce que je ressens pour lui), et j'angoisse en m'imaginant qu'il ne fait plus partie de ma vie, que je suis passée à autre chose. En fait comme je me sentais plutôt bien, je me disais que j'étais à nouveau moi même, que j'avais peut être le toc avant mais que maintenant c'est fini et que je l'aime vraiment plus.
Ce qui est contradictoire c'est que j'arrivais parfaitement à m'imaginer avec lui sans ressentir de sensation bizarre, j'étais même totalement gaga, même quand il m'envoit un message, je réagis comme une ado qui a son premier crush. Il n'y a vraiment pas de logique.

D'ailleurs j'ai remarqué que quand je pense que tout est fini, qu'il n'y aura jamais rien avec lui, que c'est vraiment mort que je me rends compte que je l'aime plus que tout et que je veux être avec lui, que je peux pas m'imaginer avec quelqu'un d'autre, que je le veux et lorsque je me rapproche de lui bah c'est comme ci je le voulais plus au final, que j'en avais pas envie, que ça servait à rien.
Même des fois quand je pleure parce qu'il me manque, que je veux être avec lui, et bah j'ai l'impression de pas être sincère, que ça sonne faux, que je dis ça juste pour essayé de me persuader que je l'aime et que je veux être avec lui alors que c'est faux.

@Salexndys tu as quand même bien évolué et je suis contente pour toi, tu arrives à passer de bons moments avec ton copain, tu arrives à ressentir ton amour pour lui, tu es sur la bonne voie, tu l'aimes c'est sur, c'est le toc qui te fait croire le contraire. Et d'ailleurs quand tu te dis que c'est bizarre que ce soit avec lui, c'est ce que je ressens là plupart du temps quand je m'imagine avec l'homme que j'aime (la fameuse sensation qui a déclenché ce toc)
Tu vois je t'avais parlé que ma mère faisait de la voyance, il y a 3j je lui demande si elle voyait des choses par rapport à lui et elle m'a répondu "non je ne vois rien" et la c'est comme ci mon monde s'effondrait.. Je me suis mise à pleurer, j'étais tellement mal, j'avais plus envie de rien, je voulais plus vivre bref. Sauf que ce qu'elle voulait dire par là c'est qu'elle ne voyait plus mon avenir, qu'il y avait un voile blanc et qu'elle arrivait à rien voir parce que j'étais fermée, et qu'elle même ne comprend pas. Mais que malgré tout les flashs qu'elle a vu de nous sont toujours là que ça n'a pas changé mais que pour l'instant elle peut rien voir de plus. Tu n'imagines pas le soulagement que j'ai eu ! Et je me dis que si vraiment je l'aimais pas je me serais pas mise à angoisser et à pleurer comme je l'ai fait, ce serait pas logique (bon le toc a pas retardé à revenir après)
En ce moment on communique moins et on passe moins de temps ensemble, je me suis même mise à pleurer parce qu'il m'avait pas appelé pour jouer avec lui, parce que dans ma tête ça veut dire que c'est fini, qu'il passe à autre chose, qu'il voit quelqu'un d'autre, qu'on est entrain de s'éloigner, que cette histoire appartient au passé et qu'elle doit pas continuer, que c'est fini. Et puis je vais me dire "mais comment il pourrait être amoureux de moi ?" et je commence à me rabaisser parce que pourquoi il voudrait être avec quelqu'un qui a des tocs etc..

J'ai encore eu cette angoisse de "tiens c'est bizarre avant ça me faisait pleurer ça mais plus maintenant donc je m'en fous de lui" ou je ressens rien quand je regarde nos photos donc je l'aime plus. Des fois quand je repense à nos souvenirs ou que je regarde nos photos j'ai comme cette sensation bizarre de comment j'ai pu être comme ça avec lui, comment j'ai pu faire ça avec lui, comme ci c'était bizarre d'avoir fait ça, parce qu'aujourd'hui j'ai plus les idées claires, j'analyse tout et j'ai plus les mêmes ressentis etc.. Comme ci avant je l'aimais mais que maintenant ce serait bizarre d'être comme ça avec lui. C'est assez étrange comme sensation, en fait ce serait comme quand tu repenses à un ex et tu te dis "mais comment j'ai pu sortir avec lui ?", c'est à peu près ça, avec les sensations d'angoisse en plus.
D'ailleurs ce matin je lisais un livre sur les tocs et il parlait que le toc pouvait créer des sensations/impressions mais qui étaient fausses et c'est notre interprétation qui fait qu'on va toquer dessus. Du coup je me suis dit que cette sensation que j'avais ressenti la première fois c'était le toc sauf que j'ai exagéré ma réaction et ça a empiré. Et je me suis dit "bon bah je le saurais pour le prochain" dans le sens où j'ai plus le toc et je suis passée à autre chose. Mais bon cet aprem les angoisses sont bien revenues en force, et mes compulsions aussi, j'ai l'impression de repartir en arrière parce que je ne résiste plus à mes compulsions.

Et puis bon toujours les questions "mais est ce que tu veux vraiment ce genre de relation avec lui ?", "est ce que tu l'aimes vraiment ?", "est ce que tu te vois vraiment avec lui ?", "est ce que je le pense vraiment ?", "et si je devais être avec quelqu'un d'autre ?", "et si je me lassais de lui ?", "et si ça me plaisait pas cette vie avec lui ?", "comment savoir si je l'aime vraiment?" bref la routine...
Et cette nouvelle impression que cette relation est terminée, qu'on a vécu ce qu'on avait à vivre, qu'on était pas destiné à aller plus loin, que ça doit rester dans le passé et que je dois passer à autre chose, c'est horrible.. Je sais pas trop expliquer ce que je ressens mais c'est insupportable..

Pour répondre à ton dernier message, je pense qu'on s'est tous senti un peu à l'écart surtout à la phase de l'adolescence parce qu'on se compare souvent aux autres et c'est vrai que les ados ont pas leur langue dans leur poche, ils critiquent beaucoup et quand tu sors du lot tu es la cible de tous. Ce que je peux te dire c'est que les gens entrent et sortent dans ta vie que tu le veuilles ou non, cette fille qui te critique sans cesse, c'est pas une amie, elle profite juste de toi, tu vaux mieux que ça et tu le sais. Si tu es obligée de changer pour t'inclure dans un groupe alors laisse tomber, ce seront des personnes qui ne sauront pas capable de voir ta valeur. Des amis personnellement j'en ai très peu, par choix, parce que je suis pas très sociable, que je suis pas le genre de personnes à donner des nouvelles, ou alors à de rares exceptions (les seules personnes en qui je peux avoir confiance). Pourtant je m'entends avec tout le monde, je suis appréciée mais tu as juste besoin de quelques personnes dans ta vie, des personnes en qui tu peux vraiment avoir confiance et qui ne seront pas là à te rabaisser. Dis toi que tu as un copain qui t'aime comme tu es, l'avis des autres tu t'en fous, j'ai longtemps aussi pris à cœur l'avis des autres (même si des fois encore ça m'énerve), mais au fond tu vis pour toi pas pour les autres. Concentre toi sur les gens qui te font avancer et qui t'apportent du positif, les autres tu t'en fous.
Dis toi que cette fille est juste superficielle, qu'un jour elle aura la monnaie de sa pièce, ne te prend pas la tête avec ce genre de personne, tu as une maman qui t'aime et qui fait beaucoup pour toi, tu as un copain qui t'aime également et qui est la pour toi, n'hésite pas à lui dire ce que tu as sur le cœur, prends lui son téléphone s'il faut parce que pour toi c'est une conversation importante, mais parle lui, il t'écoutera
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

@Nefyky
Bonsoir, oui parfois il peut arriver que tu aies moins envie d’aller sur le forum comme si que tu avais ni le besoin de parler ni le besoin d’être rassurée car on se sent vide un peu, comme une sensation que tout est terminée et on ne ressent aucune angoisse, ça c’est frustrant !
Pour ce que tu m’as dit pour mon message beaucoup déjà mais oui la phase de l’adolescence n’est pas cool. Je ne comprends pas pourquoi je suis autant chiante avec lui et pourquoi je prends tant les choses à coeur. Avant il était pareil, sur son téléphone etc apart qu’il m’écoutait un peu plus là ce soir il me demandait si je lui faisais la tête alors oui je lui faisais la tête mais j’arrivais pas à lui dire pourquoi comme un blocage prc j’ai l’impression qu’il va s’en foutre ou qu’il va le prendre à la légère. J’ai eu comme une envie de tout quitter prc cette situation m’énerve. Je sais qu’il ne m’a jamais fait de mal il a été super attentif à moi et on a eu ce feeling que je n’ai jamais eu avec un autre ! Ça a tout de suite accrocher, sans effort rien c’était naturel et c’est pour ça que j’ai aimé être avec lui parce que je pouvais parler de tout et sans gêne ! Aujourd’hui au bout de 2 ans on ne parle plus trop de nos problèmes fin si mais plus comme avant il n’est plus autant attentif et il est tout le temps sûr son téléphone et tout le monde le remarque autour de moi et moi la première. J’ai beau lui dire il arrête 2 jours et après il reprend de plus bel et je sais que y’a pire dans une vie de couple il ne fait rien de mal en soit mais ça m’énerve car quand je lui parle bien souvent il me demande de répéter car il a pas écouter et j’ai peur que ça ne m’énerve encore plus au fur et à mesure. Bref je ne vais pas passer mon temps à dire ce qui ne me plaît pas de lui ici, je ne suis pas là pour parler dans son dos on va dire même si il est au courant de tout ça.. je veux juste pas que nous deux ça se termine. Ça aurait été un autre je l’aurais dégager facilement car je déteste ça.. lui je sais que même si imaginons on se quitte on se retrouvera car on a une alchimie que je n’ai avec personne.. mais on l’a un peu perdu à cause du temps et de ce foutu téléphone.. je l’aime de tout mon cœur mais je ne veux pas que ca bousille notre relation.. il est tout pour moi..
Témiva
Messages : 15
Enregistré le : samedi 17 décembre 2022 19:50

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Témiva »

Bonjour @Nefyky @Salexndys

Je vois que vous êtes toutes les deux dans des phases douloureuses du ROCD. Le toc est épuisant sur le long terme, il arrive un moment où le cerveau "sature" et bloque tout ressenti et émotion. Il est en effet trop dur pour lui de vivre constamment avec l'angoisse, ce qui fait qu'on a des périodes de détachement et d'indifférence.

Parfois il peut s'avérer nécessaire de prendre, sur la prescription d'un professionnel bien entendu, des AD et/ou des anxiolytiques pour permettre au corps et au cerveau de souffler un peu. Avant le ROCD, j'ai subi d'autres tocs idéatifs, surtout adolescente, et le psychiatre qui me suivait à l'époque m'a prescrit des médicaments qui m'ont permis de me reposer mentalement et physiquement pendant plusieurs mois. Les médicaments ne remplacent pas une thérapie, mais ils sont comme des anti-douleurs quand la souffrance devient trop envahissante.

Je sais que @Nefyky tu es suivie par un psy... Comment ça avance ? Est-ce que tu sens que le psy arrive à cerner tes doutes et angoisses et à te donner les bons outils pour avancer?

@Salexndys j'ai l'impression que tu as besoin d'une vraie écoute professionnelle concernant ton vécu douloureux... Je crois me souvenir que tu as dit dans un post que tu redoutais un peu de consulter un psy, mais dis toi qu'un psy sera là pour t'aider avant tout ❤️

Je sais que le forum nous permet de nous soulager. Avant de me décider à faire une TCC, je le regardais tous les jours à la recherche de témoignages pour me rassurer. On se sent accepté dans une communauté qui nous comprend. Mais vous le savez aussi, après le soulagement viennent de nouvelles angoisses ("moi je ne ressens pas exactement ça, moi c'est différent, moi ce n'est pas le toc parce que j'ai ce doute mais celui-ci"). Le plus dur que j'ai eu à faire depuis que j'ai pris conscience du ROCD, c'est de ne pas aller sur le forum quand j'en éprouve le besoin urgent et que l'angoisse me prend. Je viens sur ce forum uniquement quand je suis calme, sereine et sûre de moi. (Ça ne veut pas dire que je ne fais jamais de rechute 😅)

Courage à vous les filles, le ROCD est une torture mais en venir à bout est possible. Prenez soin de vous, soyez indulgentes avec vous même ❤️
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

@Témiva merci pour ton message, le truc et c’est un problème avec moi c’est que je me dis forte à encaisser tout ça et que ça partira tout seul. Bon au bout de 1 an et 4 mois..
C’est clair qu’il faut que j’aille voir quelqu’un mais comment te dire que ça me fait peur, de quoi je ne sais rien.
Nous ne sommes pas une famille qui adorons parler à un inconnu malgré le secret médical.. on aime pas et on a du mal je dis bien nous prc toute ma famille est comme ca..

Sinon là je viens d’avoir une phase trop bizard et qui ne m’a pas manquer!
Hier avec mon copain on a enfin parler pendant des heures sans qu’il touche son téléphone et ça m’a fait du bien je dois l’admettre !
Je viens d’avoir un coup de mou avec ma soeur car elle m’a fait une réflexion qui ne m’a pas plu mais bref ça on se fiche et là j’ai croisé un garçon vraiment beau mais d’un seul coup y’a une voix dans ma tête qui m’a dit que je ne voulais plus de mon copain, que c’était le passé etc.. le truc c’est que avant ce mec j’avais peur d’aimer un autre mec avant lui, je me dis que sûrement mon cerveau s’est mis à généraliser tous les mecs et que j’allais tomber amoureuse de tous les mecs je pense ! Mais ça m’a fait peur et j’ai stressé, je l’ai trouvé beau et une belle voix j’ai eu peur de ne plus aimer mon copain.
Souvent quand je trouve un autre mec beau je me dis directement qu’il est mieux que mon copain et je m’en veux terriblement.
Je me suis dit que c’était évident que je n’étais qu’ami avec lui et que je ne l’aimais plus mon dieu ça me fait peur ca 😭😭
Nefyky
Messages : 24
Enregistré le : samedi 29 octobre 2022 21:07

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Nefyky »

@Témiva je suis sous antidépresseur depuis juillet, et j'avoue que ça m'a aidé à traverser une période très compliquée et je pense que sans ça j'aurais pas été en capacité de m'en sortir tellement la dépression m'a mise au plus bas. Je refuse de prendre des anxiolytiques car non seulement à part me sentir fatiguée, ça ne calme pas mes angoisses et je ne veux surtout pas entraîner une dépendance. Et puis je n'en ressens pas le besoin.

Alors toutes les 2/3 semaines je vois ma psychothérapeute avec qui je fais le TCC et j'avoue que ça m'aide bien, déjà rien que le fait de lui parler de toutes mes angoisses, et d'être comprise ça aide beaucoup. Depuis que je la vois (depuis juin) j'ai fait d'énormes progrès par rapport à tous mes tocs et je suis plutôt contente même si pour le toc du couple j'avoue que j'ai un peu de mal à lâcher prise. La plupart de mes angoisses ont disparu même si parfois quelques unes essayent de refaire surface.

Après concernant mon psychiatre, ça fait un petit moment que je ne l'ai pas vu, tout d'abord parce que je ne me sens pas comprise par lui, qu'il a tendance à plus m'enfoncer qu'autre chose, il ne comprend pas le toc du couple, pour lui c'est pas un toc, donc à partir de là j'ai arrêté de le consulter et je vais prendre rendez vous avec une femme qui a l'air plutôt pas mal selon ma mère. Mais j'avoue que j'angoisse un peu à l'idée de la contacter, comme ci j'avais peur de guérir et de me rendre compte que je ne l'aime plus et que je ne veux plus être avec lui. Du coup je repousse toujours le moment de le faire.

Mais oui ce toc est tellement épuisant, je passe dans différentes phases tout au long de la journée.. Je ne sais pas si ça vous arrive à vous aussi, mais des fois quand j'ai une pensée qui m'angoisse, la seconde d'après j'ai oublié ce qui m'avait angoissé, et je m'en rappelle seulement quand je réfléchis à quoi je pensais. Est ce que ce serait une sorte de protection de mon cerveau pour ne pas alimenter l'anxiété ?

@Salexndys je comprends tout à fait ce que tu as vécu. Hier tu vois, j'étais au plus bas moralement, je me disais que tout était fini, qu'il devait en avoir marre de moi, que je l'avais perdu, et j'étais en pleure parce que je voulais être avec lui (rien que le dire la ça me fait bizarre, comme ci je mentais) et puis quand il est venu me parler c'est comme ci cet état de déprime n'avait jamais existé, j'étais rassurée et tellement heureuse ! Je me sentais gaga.

Et puis aujourd'hui au travail, j'ai fait la rencontre d'un nouvel étudiant, typé asiatique, il avait un bon style, et j'ai commencé à toqué sur lui, à me demander s'il me plaisait, à lui chercher tous les défauts du monde pour me prouver qu'il me plaisait pas, je faisais des comparaisons avec l'homme que j'aime, quand je m'imaginais avec l'étudiant j'angoissais. Et j'avais ces pensées du genre "et si je devais être avec lui ?", "mais t'as toujours voulu sortir avec un asiatique", "et si je passais à côté de quelque chose ?", "et si c'est parce que j'avais juste peur de tout recommencer à zéro ?". Surtout qu'il avait presque le même type de coiffure que le mec qui apparaît des fois quand je m'imagine avec quelqu'un d'autre (sauf qu'il lui ressemble pas du tout) et qu'il a presque le même prénom que l'homme que j'aime..
Du coup j'ai un peu fait en sorte de l'éviter, je lui parlais pas, je voulais pas le regarder, mais je sais qu'en faisant ça je fais comprendre à mon cerveau qu'il y a un danger. Mais bizarrement quand je le regardais il me faisait penser à l'homme que j'aime du fait de sa grande taille et de sa carrure. Des fois j'avais l'impression de le voir lui, d'imaginer que c'est lui a sa place.

Et puis tout au long de la journée, j'ai commencé à angoisser par rapport à l'homme que j'aime, la sensation bizarre s'est accentuée comme ci je me voyais vraiment pas avec lui, que je voulais pas du tout être avec lui, et j'ai ressenti une angoisse horrible comme ci je devais annoncer que je voulais plus de lui, que je l'aimais plus. Ou alors une sensation d'oppression comme ci ma tête voulait absolument que j'admettes que je voulais plus être avec lui mais que moi je me voilais la face. Ou encore j'avais des pensées comme "en fait t'as juste peur de pas savoir ce qui se passerait si tu l'aimais plus", "c'est juste parce que ça fait des mois que tu veux être avec lui, que tu penses à lui, et que ça te ferait juste bizarre de plus penser à personne", "t'as juste peur de le perdre si vous êtes pas ensemble, peur de ne plus trouver d'intérêt à ce qu'il soit dans ma vie". Bref tant de pensées qui m'oppressent et je ne supporte plus ces sensations, je ne veux plus ressentir ça... Cette sensation bizarre, cette lassitude, des fois je me dis qu'il vaudrait mieux abandonner, que si ça se trouve cette relation ne mènera à rien, que ce serait mieux qu'on reste juste ami..

Mais c'est horrible, parce que j'accorde plus d'importance aux pensées négatives qu'au reste. Et je me dis que c'est pas possible que ce soit vrai alors qu'hier encore je pleurais parce que je pensais que je serais plus avec lui, que je pourrais plus jamais l'embrasser, dormir avec lui etc... J'avais la même sensation que quand je vis une rupture, j'étais tellement mal.. J'aimerais tellement avoir le fin de l'histoire, je ne comprends pas pourquoi je ressens tout ça.. J'aimerais tout oublier et être à nouveau cette fille qui était sûre de l'aimer et qui désirait plus que tout être avec lui..

Concernant le fait de voir quelqu'un, dit toi que quand le toc homo à commencé, je voulais pas aller voir un psychiatre parce que pour moi prendre des médicaments ça revenait à subir un échec parce que j'étais pas capable de m'en sortir par moi même et je trouvais que c'était une honte de voir un psy, que c'était que pour les fous. Bah au final ça m'a sauvé et je regrette pas.
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

@Nefyky
Je ressens comme toi, quand je n’ai pas de question c’est comme une évidence et je suis capable de dire à mon copain que c’est LUI que je veux et personne d’autre.
On ne fait que de me dire que c’est normal de trouver un autre Homme beau et de se demander qu’est ce que serait la vie avec lui mais que l’Amour est un choix ( car les sentiment changent ) donc si on choisit notre conjoint malgré que l’autre nous plaise entre gros guillemet c’est que y’a pas à se demander.
Avant ce toc je trouvais d’autres Hommes beaux et pourtant je ne doutais pas du tout de mon Amour pour mon copain car malgré ça je ne voyais que lui et que par lui. Mais en tant que toquée il est impossible pour nous de nous dire que si on trouve un mec beau c’est normal car pour nous l’amour c’est trouver beau QUE LUI donc encore une fois des stéréotypes.
Le truc archi chiant aussi c’est que chaque truc que nous regardons on le prend pour nous. Prc moi personnellement dès que je vois une vidéo d’un couple mignon soit je les envie en me disant que mon copain n’est pas pareil et donc je me demande juste après si c’est prc je ne veux pas être avec un autre donc grosse angoisse ou alors je cherche la moindre chose qui fait que nous sommes un couple normal.. c’est chiant.
Depuis 1 semaine vu que je ne me trouve plus belle, j’ai peur du regard des gens, j’ai plus d’amie et je suis un peu fâchée contre mon copain prc il ne faisait pas bcp d’effort je remarque que je remets en doute mes sentiments comme si j’étais perdue mais le truc c’est que j’ai l’instinct d’en parler tout de suite à mon copain car sinon pour moi c’est une trahison ou un truc du genre donc je lui en parle librement.
Je retourne dans une phase où on dirait que j’ai envie d’avoir un autre copain, comme une envie de vouloir aller voir ailleurs alors ça ça me fait super flipper et ça aussi j’en parle à mon copain!
Je veux que notre relation soit aussi bien satisfaisante pour moi que pour lui.. et surtout là j’ai apprit que l’année prochaine il fera des études supérieure mais voilà soit il allait dans la même ville que moi et je me suis dit « oh non on va trop se voir.. imagine je l’aime plus ? Et imagine je vois un autre mec ???? » mais il se peut également qu’il aille a a l’internat dans une autre ville donc on ne s’appellera plus.. et on se verra moins et on sera loin et là je me suis dit «  oh non.. et si ça ne tient pas nous deux ? Imagine on se lasse ???? » voilà que des imagine imagine imagine.. ou des et si ? Ou encore pas de questions mais juste une voix dans ma tête c’est archive chaîne et ennuyant à mort.
J’ai vu une vidéo d’une femme qui disait ( pas sur tiktok cette fois ci mdr ) qu’après la mort de son mari elle a rencontré l’homme de sa vie et là bah grosse angoisse prc elle a dit qu’il avait tout ce qu’elle recherchait et moi je me suis dit qu’il n’a rien de ce que je recherche c’est frustrant ! J’ai peur.. mais sérieusement qui tiendrait 2 ans avec une personne qu’elle n’aimerait pas ????
Nefyky
Messages : 24
Enregistré le : samedi 29 octobre 2022 21:07

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Nefyky »

Bonjour à tous,

J'écris ici parce que j'ai besoin de parler et d'un peu laisser sortir tout ça.

Depuis samedi je repasse du temps avec l'homme que j'aime, il est revenu du vacances du coup on passe la majorité de notre temps ensemble. Quand il m'a envoyé un message le matin pour me dire qu'il était là et qu'il voulait jouer avec moi, j'ai sauté de joie comme une gamine, j'étais toute gaga et je me suis vite jetée sur mon ordinateur. J'étais heureuse, je me sentais bien avec lui, apaisée, ça me faisait du bien d'entendre le son de sa voix, par moment je me disais dans ma tête "c'est mon homme", je regardais nos photos et j'étais heureuse, j'avais cette sensation qu'on était vraiment fait l'un pour l'autre, qu'on pouvait pas se passer l'un de l'autre (tout en ayant parfois la sensation que je voulais pas être avec lui). Sauf que à un moment, je me suis rendue compte que je ressentais rien, que c'était vide, que je ressentais pas mes sentiments pour lui, comme ci je le voyais juste comme un ami et que j'étais passée à autre chose. Mais ce qui m'a perturbé encore plus c'est que j'angoissais pas ou très peu, j'avais des pensées du genre que je l'aimais plus mais pas d'angoisse, comme ci j'étais à nouveau moi même et que c'était une certitude au final, et que je m'en foutais, qu'il pouvait être avec quelqu'un d'autre je m'en foutais aussi. Mais je comprenais pas, je me sentais bien avec lui, je repensais aux jours d'avant ou j'étais totalement dans le mal parce que je voulais être avec lui, et ça me paraissait bizarre de plus rien ressentir. Et j'ai recommencé à angoisser, à me sentir oppressée parce que j'arrivais pas à ressentir mon amour pour lui, je me demandais ce que j'étais censée ressentir et je me posais pleins de questions tout au long de la journée, j'avais des pensées comme "et si ça me plaisait pas d'être avec lui ?", "et si ça me faisait bizarre d'être avec lui ?" "et si on devait pas être ensemble?", "et si c'était juste parce que j'ai peur de le perdre ?" et des affirmations comme "je crois que je suis vraiment plus amoureuse de lui", "mais moi je sais que je veux pas être avec lui", et pleins de questions sur pourquoi je ressens rien, que peut être que je voulais être avec lui avant mais plus maintenant et qu'il faut laisser ça au passé.

Et d'un autre côté j'angoisse quand il me parle d'autres filles, quand il prononce le nom d'une fille.
En fait j'ai cette sensation que je suis à nouveau comme avant, comme quand je sais que je n'aime plus quelqu'un et du coup je me dis que ça doit être le cas que je l'aime plus et que je le sais mais que je me mens ou que j'essaye de persuader que je l'aime alors que c'est faux.
Et à un moment, j'ai eu une énorme angoisse comme au début. En fait j'ai repensé au jour où mon ex m'a affirmait qu'il n'y aurait plus rien entre nous (1 an et demi après notre rupture, parce que j'espérais qu'il revienne et j'ai voulu mettre les choses à plat) et que 2 jours après j'avais un rendez vous avec l'homme que j'aime actuellement, et je me suis dit qu'en fait les sentiments peuvent disparaître du jour au lendemain parce que mon ex je l'aimais et je voulais faire ma vie avec lui et finalement je suis passée à autre chose rapidement. Sauf que quand j'ai voulu mettre les choses à plat, certes j'avais encore des sentiments pour lui mais l'autre homme me plaisait aussi et je savais que c'était réciproque. C'est parti dans un débat interminable que si ça se trouve c'était pareil actuellement, que mes sentiments ont bien disparu du jour au lendemain etc.. Et ensuite à nouveau grosse angoisse, je me suis dit "et si c'était parce que ma mère m'avait dit qu'elle nous voyait ensemble que je l'aime ? Et que dans le cas contraire j'aurais plus de sentiments", c'était horrible, je me sentais pas bien, oppressée, aucune réponse me convenait en fait mais je me sentais obligée d'y répondre..

Et aujourd'hui ça a été beaucoup d'angoisse sur le fait que j'avais l'impression de vouloir être avec quelqu'un d'autre, que je m'imaginais avec quelqu'un d'autre, que j'ai cette impression d'être passée à autre chose, que j'imagine un futur ou il n'y est plus, je me sens vide de sentiments amoureux alors que j'arrive à rigoler à côté etc.. Donc je me dis que je dois plus l'aimer, que c'est même sûr, parce que quand je me dis que je l'aime ou que je veux m'imaginer avec lui, j'ai cette sensation bizarre ou je ressens rien pour lui, que je me vois pas avec lui, comme ci j'étais lassée, que c'était fini, c'est comme ci je me forçais, j'ai l'impression de me mentir, que ça sonne faux et que la c'était sur que je voulais plus être avec lui, je me sens bizarre. Alors que parfois je peux penser à lui, être gaga et heureuse quand je m'imagine avec lui (même si l'instant d'après je trouve ça bizarre), mais la c'est surtout que je ressens vraiment que je veux plus être avec lui, alors je sais pas si c'est une phase du toc encore ou que j'ai vraiment réalisé que je voulais plus être avec lui.
Aujourd'hui aussi j'ai pleuré plusieurs fois par rapport à lui, et je me disais "tu pleures parce que t'es plus amoureuse ou parce qu'il te manque et que tu veux être avec lui ? Ou bien "tu pleures parce que tu sais que c'est un homme incroyable, que tu veux l'aimer mais que tu as perdu tes sentiments pour lui". Et le fait de m'imaginer avec lui et de rien ressentir ça m'angoisse aussi, des fois je comprends pas pourquoi je ressens rien quand je L'imagine qu'il m'embrasse etc.. Comme ci ça me faisait vraiment plus rien que j'étais indifférente et c'est comme ci j'adherais à cette idée mais que je voulais pas l'accepter

C'est ça que je comprends pas, les 2 derniers jours avant son retour j'étais au plus mal, pour moi c'était comme ci c'était fini, qu'on s'éloignait et qu'on serait jamais plus ensemble et j'avais vraiment envie de mourir, je me le répétais d'ailleurs, que je préférais mourir que de ne pas être avec lui. Et je repense au passé aussi, des fois je me dis "mais comment j'ai pu faire ça avec lui ?", "est ce que vraiment je voulais être avec lui avant ?", dans le sens où étant donné que je ressens plus rien, ça me paraît bizarre tout ça, c'est compliqué à expliquer ce que je ressens. Voilà mon état actuel, je suis perdue j'ai L'intime conviction que je ressens plus rien pour lui, et que j'ai plus le toc, alors que vendredi encore j'avais regardé les yeux d'un mec, je trouvais la couleur de ses yeux jolie, il avait les yeux marrons clairs et la dans ma tête c'était "mais lui il a du vert dans les yeux, toi t'aime pas ça, tu préfères les yeux marrons" et j'arrêtais pas de me dire "mais il faut vraiment s'approcher de lui pour voir qu'il a du vert dans les yeux, sinon ils sont marrants, et la première fois que j'ai vu le vert dans ses yeux je les ai trouvé incroyable, j'ai même dit "wouaw", et j'ai regardé des photos de lui pour voir la couleur de ses yeux. Et après c'était par rapport à son métier, "tu veux pas être avec un infirmier plutôt ? C'est mieux qu'informaticien" et c'est reparti en débat.. Bref complètement perdue ou alors je sais que je l'aime plus mais que je veux pas y croire parce que je voulais pas que ça arrive mais que j'ai pas le choix..

Edit : la maintenant j'angoisse de le considérer uniquement comme un meilleur ami, que ce serait la meilleure solution, et du coup j'ai peur parce que non seulement je le compare à ma relation avec mon ancien meilleur ami mais en plus de ça j'ai aussi peur de me m'imaginer des scènes avec lui de peur d'être dégoutée, de pas aimer parce que dans ma tête il y a la pensée que je le considère comme un meilleur ami seulement..
Témiva
Messages : 15
Enregistré le : samedi 17 décembre 2022 19:50

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Témiva »

Bonjour @Nefyky

Désolée de te lire en telle souffrance...

Ce que je vois dans ton post, c'est que tu sembles avant tout dans une immense détresse et une grande confusion mentale. Je te conseille de ne pas prendre de décision importante dans cet état, une rupture serait sous l'influence de ton angoisse et de l'épuisement, et non une décision réfléchie, prise lucidement et calmement. Pour le moment, j'ai l'impression que rompre serait juste pour toi un moyen de mettre fin aux doutes et à l'angoisse qui te rongent depuis longtemps. Je pense que tu serais apaisée quelques jours, voire quelques semaines, puis l'angoisse reviendrait avec des "et si je m'étais trompée ? Est ce que j'aurais dû rester avec lui? Est ce que je l'aime vraiment plus du tout?". Une rupture ne serait pas là solution. Tes ruminations et questionnements incessants se porteraient sur un autre sujet d'angoisse.

J'ai moi même éprouvé plusieurs fois la certitude que je devais rompre, comme une espèce de mission urgente parce que c'était la seule solution. Sauf que je n'avais rien d'objectif à donner à ma psy, qui m'a rappelé alors que je fuyais l'inconfort d'une situation, et non pas mon copain.

Il est impossible de savoir si ton copain est The chosen one. Ce que je sais, c'est que ce doute anxiogène, tu vas le ressentir avec n'importe qui. Il faut accepter de vivre avec ce doute pour se rendre compte qu'il n'a pas d'emprise sur la réalité. Mon copain est le bon parce que je l'ai décidé. Je vais faire marcher notre couple parce qu'on tous les deux prêts à s'investir, quitte à se tromper sur toute la ligne pendant des années.

Je pense que tu as besoin avant tout de prendre juste du temps pour toi, de revoir ta psy le plus tôt possible et de lui exposer tes scénarios catastrophes, sans tabou. Peut être que des médicaments s'avéreront nécessaires vu ton état de fatigue et de stress, peut être pas. Mais il faut que tu te reposes pour que tu puisses travailler sur tes schémas anxieux et les affronter.

Je te souhaite beaucoup de courage ! ❤️
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

@Nefyky
Calme toi, je vais essayer d’éclaircir tes pensées.
Je sais que te rassurer n’est pas bon car ça nourrira ton toc mais il est impérativement important que déjà tu comprennes que tu n’es pas seule et que tu n’as rien d’une femme qui n’a plus de sentiment pour son conjoint je t’explique pourquoi :
Quand on aime plus quelqu’un on cherche par tous les moyens ou encore la petite bête pour le dégager. Et quand on le dégage on est soulagée et on ne pense pas à lui, s’il va le prendre bien ou non.
Oui on peut perdre des sentiments pour quelqu’un en effet et on ne peut pas savoir de quoi est fait l’avenir ( ça fait ultra peur cette phrase je sais mais faut que nous en tant que toquer nous nous remettons dans la réalité !) mais quand on aime plus quelqu’un on ne perdrait pas notre temps à parler de lui ni de raconter notre vie de couple ni nos problèmes sur un blog où on attendrait pas d’autres témoignages pur qu’ils se sente « moins seuls ».
Quand j’ai quitté mes exs, j’étais soulagé et crois moi que j’ai cherché la petite bête pour le quitter et je suis très vite passée à autre chose, mais très vite.
Ensuite quand on aime plus quelqu’un on a plus ces limites que nous nous donnons au quotidien : la fidélité, la sincérité, les concessions etc..
Je n’ai que 18 ans mais depuis ces 1 an et 6 mois bientôt de questions je réussis à comprendre que on ne peut pas tenir tout ce temps avec cette angoisse, ces changements d’humeur, de baisse de libido quand on aime plus quelqu’un !
Quand je n’aimais plus mes ex copains vraiment j’avais envie de voir ailleurs et parler avec un autre garçon avec séduction ne me dérangeait pas, j’aimais bien car je m’ennuyais à mourir avec cette relation. Avec mon partenaire et je pense que c’est pareil pour toi ( si ce n’est pas le cas no panic ça ne veut rien dire ), malgré ces sentiments que nous avons peine à ressentir nous pensons tout le temps à lui, à nous, à notre avenir, on a peur de l’avenir car on a peur que ce que nous souhaitions ne se réalise pas, que sa présence devienne absence, peur de la perte de sentiments etc.. nous avons vraiment du mal à nous rendre compte que c’est ça l’amour. Bon peut être pas la peur h28227 ni la boule au ventre constante prc on a pas ressenti ça ou ça etc mais l’Amour c’est penser à notre partenaire de n’importe quelle manière du moment qu’on pense à lui c’est qu’on l’aime!
Te relis tu dans ce que tu dis ? Tu as écris les mêmes longueurs de paragraphes que moi et tu oses penser que tu ne l’aimes plus ?😭
Même si tu as cette impression que c’est réellement finie avec lui etc.. c’est faux ! Faux faux faux !
Nous sommmes tellement négatives dans notre coeur, notre esprit que la positivité on n’en tient même plus compte.. ces petits moments où nous sautons de joie quand on va le voir, ces petits moments où le boomboom au cœur revient..
Faut arrêter les « j’étais bien tout à l’heure mais là je ressens plus rien, que dois je faire ? Je ne l’aime plus ? » enfin je dis arrêter mais je veux dire qu’il faut QU’ON arrête de nous détruire l’esprit pour ces questions car plus on y croit plus cela forme une fausse réalité que nous croyons et ressentons.
C’est comme les doutes sur la sincérité de notre partenaire, à force de nous demander s’il nous trompe ou autre, TOUS les détails qui iront dans le sens d’une potentielle tromperie nous ferons y croire encore plus et ainsi de suite donc on va se mettre à le surveiller, à scruter ses moindre faits et gestes pour voir s’il est différent et comme par hasard on trouvera qu’il est étrange, différent.. mais quand on a pas ces doutes il est pareil, avec les mêmes gestes juste on focalise pas dessus et surtout il nous trompe pas..
Je dirais que cet exemple est comme pour le toc, quand on y croit on veut chercher le moindre fait ou preuve qui pourrait nous certifier que ce que nous ressentons est réel, donc ça va dans nos souvenirs, on va se surveiller nous mêmes, scruter nos ressentis et on ressentira des choses conformes à nos pensées histoire de paraître réels.. en fait c’est exactement pareil.
De plus, je tiens à rajouter qu’à force de stresser comme nous le faisons, de nous plonger dans une bulle où notre journée et notre nuit se résume a «  je l’aime ? Je l’aime pas ? Ah mais là je le trouve moche ? Pourquoi? Et si je ne l’aimais plus ? Ah mais c’est clair que je ne l’aime plus. Pourquoi je l’ai trouvé beau lui et pas mon copain ? » un moment on ne ressentira plus rien, ni sentiment ni stressé car on a été à notre pic d’angoisse donc on ressent rien MAIS on a quand même peur car c’est pas normal de pas angoisser puisque on se dit tout le temps que quand on aime plus quelqu’un on ne stresse pas.. blablabla enfait c’est un vrai cercle vicieux qui nous empêche de faire face à la réalité.
Rappelle toi que quand on aime plus qqn on ne veut pas le reaimer on est dégoûté par lui, même si ton toc te fait croire que t’es dégoûté ou que tu as l’intime conviction que tu es dégoûté, ce n’est pas vrai sinon tu le quitterais direct t’inquiète pas.
Il se peut que parfois on soit dégoûtée de lui mais ce n’est pas de lui mais de l’image que notre toc fait de lui, on se dit qu’il est moche, qu’il est gros, qu’il a pas les mêmes traits que lui ou lui.. qu’il n’a pas la même taille que j’sais pas qui etcetc.. mais voyons si on l’a aimé c’est qu’il n’était rien de tout ça !
Le toc résulte de ce que nous ne sommes pas et de ce que nous avions peur.
J’ai peur de ne plus aimer mon copain, j’ai toujours eu peur qu’il me remplace par une autre, j’ai peur d’aimer une fille etc.. et bien sûr TOUUUUUUUUUUT ce qui m’entourera me prouvera que je suis lesbienne, et que j’aime pas mon copain et que je vais me tromper dans 2 jours !
Tu vois comment c’est autant logique que illogique ?
Moi je te dis, tu passes par toutes les phases que nous sommes tous ici passé également.
La phase où tu es contente car tu ressens de l’amour ( qui dure 2 minutes 54) et que à la minute d’après tu vas remettre tout en question
La phase où tu as peur d’aimer un autre, et que chaque gens que tu vas voir dans la rue vont te sembler attirant
La phase où tu auras une envie violente de le quitter car tu en auras marre
La phase où tu ne ressentiras plus rien, ni goût juste du vide
La phase où tu vas voir des défauts inexistants mais que tu vas aimer 30 secondes après
La phase où tu vas avoir peur de moins penser à lui
La phase où tu vas avoir peur d’être dépendante de lui
La phase où tu vas avoir peur de rencontrer quelqu’un d’autre dans les jours qui suivent
La phase où tu vas te dire que c’est juste un amis
Etc etc..
Et j’en passe !
N’oublie pas non plus que l’amour est un choix ! En tant que toquée il est impossible d’avoir la certitude que ce soit le bon, l’homme de notre vie car nous avions peur justement de l’incertitude c’est notre problème numéro 1 tout part de la. Nous ne pouvons pas nous baser sur nos sentiments car un coup c’est un blanc un coup c’est noir un coup je le veux un coup je ne le veux plus mais tu dois te dire que si tu as choisi d’être là avec lui encore malgré ça c’est que y’a un fond en toi qui te dit que y’a encore de l’espoir, que faut attendre la fin de cette mauvaise impasse et tu ne le quitteras pas tu verras même si y’aura des jours plus compliquée que d’autre.
Regarde, ça fait depuis décembre 2021 que je suis sur ce forum, j’ai écrit écrit écrit, j’en ai fait qu’à ma tête j’ai cherché de la réassurance, je me suis fait mes propres schémas, souvenirs.. je me suis testé maintes fois sur touuuuuuuuus les tests de Google je n’étais jamais sûre et même là si je suis venue sur ce forum encore c’est parce que j’attends que quelqu’un me réponde et me dise ce que je veux entendre car je veux l’aimer et arrêter toutes ces remises en questions et ces sentiments qui changent toutes les 3 secondes, et pourtant je ne l’ai jamais quitter ! Car je sais que c’est nul et que ce serait vraiment bête de ma part de le quitter et pourtant j’ai d’autre question qui me font encore plus peur tel que la peur de rester avec car ma mère l’aime trop, la peur de jouer un rôle etc.. mais je suis là première à vouloir l’appeler le soir, là première à stresser quand il parle à une fille, là première à être pas bien quand il part et la première à négocier pour qu’on reste encore plus de journées ensemble !!
Après 1 an et 6 mois j’ai ressenti des choses mais tellement contradictoire que ajd je ne vais pas mentir, j’ai peur que ce ne soit pas un toc mais une réalité et pourtant quand je vous lis tous je ressens tout ce que vous ressentez alors ça ne peut pas être une réalité ! Sinon ça voudrait dire que tout le monde n’aime plus leur copain et que nous avions perdu notre temps sur ce forum! Alors non je refuse de croire que c’est une réalité et je m’accroche.
Quand je ne veux plus de qqn je pars, je ne me réveille pas le matin pour le réveiller tous les jours, je n’espère pas que notre relation S’améliore, je ne dis pas à mon partenaire que je changerais pour qu’il soit mieux, je ne me donnerais pas du mal à penser à lui, ce qu’il me dirait ou ferait avant d’agir, je ne me satisferais pas de parler qu’à lui depuis 2 ans maintenant..
Retiens bien tout ça !
N’hésite pas à me parler si tu as besoin.
Mais tu l’aimes ton copain va !
Avatar du membre
DouceSoie
Messages : 46
Enregistré le : vendredi 12 mars 2021 23:27

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par DouceSoie »

Coucou les filles,

Beaucoup de courage à vous !

Quelques nouvelles ici, j’ai eu ma première séance avec une psy que j’ai trouvé sur le site de l’AFTCC. Incroyableeeeeeeee, en une séance elle m’a confirmé que j’avais bien des TOCS, j’ai compris que la peur sous-jacente à tous mes tocs était la peur de mal faire, pourquoi j’en étais arrivé là etc… et l’objectif : appendre à me concentrer sur autre chose quand des pensées toc et l’anxiété arrive, le travail les amis…. pour ne plus compulser (chercher urgemment à me faire rassurer, faire des recherches Google etc). C’est très prometteur et vraiment je me sens tellement bien de savoir tout ça déjà !
Avatar du membre
Salexndys
Messages : 219
Enregistré le : jeudi 23 décembre 2021 14:13

Toc du couple ou ROCD et dépression - Part 3

Message par Salexndys »

Coucou à toutes !
J’espère que @Nefyky tu vas mieux depuis le message que tu as écrit !
@DouceSoie tant mieux pour toi!
Moi je reprends enfin ( et malheureusement ) la fac demain et voilà depuis ces quelques temps je remarques quelques améliorations de ma part, mais beaucoup d’incompréhension aussi.
Moi qui aies toujours aussi peur de tomber subitement amoureuse d’un autre ou de changer de bord en ayant de l’attirance pour une femme bah j’ai franchi le pas et j’ai parlé avec les deux mdrr homme et femme tout en me disant dans tous les cas je ne veux pas être avec eux ! Je ne veux pas tromper mon copain MAIS y’a toujours ce « et si tu aimes un jour un autre ? » « et si un mec a tout ce que je recherche ?? » dans un coin et c’est ce qui me fait totalement chuter.
Je ne sais pas si j’ai toujours le toc car j’ai l’impression de nettement moins angoisser mais quand j’angoisse, bah c’est bien la quoi.. et j’ai toujours des pensées h24! Quoi que ce je fasse tout me ramène à des pensées du genre ça veut dire j’aime les filles ? Et ça si j’ai fait ça c’est que j’aime mon copain? Mais si je ressens ça c’est que j’aime mon copain? Pourquoi je ne ressens rien alors ? Et c’est ça qui me rend mitigée car malgré le manque d’angoisse depuis un bon moment j’ai pleins de pensées et questions.
Cependant j’ai un peu peur ( ce qui est contradictoire avec ce que j’ai dit auparavant lol) c’est que parfois j’ai l’impression que mon copain je ne l’aime réellement pas, ou que je vais finir par rencontrer un jour mon âme sœur MAIS quand je m’imagine rencontrer un autre j’ai les larmes aux yeux et quand j’entends quelque chose à la télé qui révèle ce que j’ai peur, par exemple la dernière fois dans Le cross une fille pleurait car elle a remballé un garçon car elle ne l’aimait pas et ça la touchait elle voulait pas lui faire du mal, directement je ressens une pression au coeur et une peur et dix mille questions qui suivent..!
J’ai l’impression que tout va me faire croire que je n’aime pas mon copain et pourtant si vous savez comme en ce moment j’aime pas ne pas le voir, ou je fais énormément de chose pour lui comme des petites attentions qui fait que c’est fait machinalement et non en réfléchissant. Ok je ne me dis pas que je l’aime à chaque fois que je veux faire un truc MAIS je le fais si naturellement et ça me plaît de le faire, j’ai même rêvé qu’il m’avait trompée devant mes yeux et c’était vraiment le pire scénarios de ma vie j’ai eu peur et j’étais rassurée que ce ne soit pas vrai!
Et pleins d’autre chose. Mais voilà, j’ai toujours peur surtout qu’à cause de tiktok des fois y’en a ils mettent des phrases genre si t’es pas attiré par ton copain c’est que tu ne l’aimes pas, si tu ne fais pas ça remets toi en question etc etc et même si je sais que cette appli c’est l’ennemi du toc bah quand j’y vais c’est juste pour regarder quoi mais malheureusement quand je suis face à ces phrases je me sens mal je me dis que c’est vrai, que jsuis pas attirée par mon copain etc etc.. alors que des fois oui je le trouve pas beau mais je pense que c’est à cause de mes questions car avant je l’ai toujours trouver incroyable mais des fois je le trouve aussi hyper sexy et wow quoi mais voilà c’est toujours un coup blanc un coup noir !
C’est pareil pour les restaurants, nous avions fêter nos 2 ans ce week-end de relation et pendant le restaurant on ne parle jamais genre on a pas de sujet alors qu’en dehors des restaus on parle tout le temps on rigole et tout mais dans le restau je ne sais pas pourquoi mais on parle moins et du coup je me suis dit « avec un autre je rigolerais plus et je parlerais plus » et je m’en veux, j’ai peur que ce soit vrai.
Voilà.. est ce toujours le toc ? Cela se voit il que je l’aime ?? Ressentez vous pareil que moi?..
Répondre