Antidépresseurs, codeine, tramadol, xprime, je dois arrêter

Vous pourrez parler dans cet espace de vos différentes addictions virtuelles ou réelles.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Yrka
Messages : 1
Enregistré le : lundi 20 mai 2019 1:00

Antidépresseurs, codeine, tramadol, xprime, je dois arrêter

Message par Yrka » mercredi 22 mai 2019 10:57

Bonjour, j'ai 21ans, je suis en depression depuis septembre celon les doc .. J'ai perdu mon fiancer en Mars de l'année dernière dans un accident. Cela ma énormément atteinte, on ma donc mis sous anti depresseur que je souhaite arrêter j'ai l'impression qu'il me ralentisse le cerveau .. jai toujours eu des addictions au médicaments .. codeine, tramadol, xprime, ... Ma dépression aurais donc commencer en septembre, mais j'ai toujours été comme ça de nature, et ça me rend de plus en plus dure avec les gens, et moi meme.. trop de fierté pour accepter de l'aide .. mais la je dois arrêter, je me detruit a prendre tout ce qui peut m'éloigner de tout ça .. je veut recourir a la Sismotherapie .. Je n'en peu plus de me battre contre moi meme.
Ha oui lanti depresseur c'est la paroxetine, et en parallèle du xanax, je suis passer de 12 a 4 par jours apres un temps en maison psychiatrique, et ce pour la deuxieme fois.
J'aimerais ded conseil, de soin, de traitements, d'aide.
Desoler pour tout ce pavé ..

lise
Messages : 13
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 10:07

Antidépresseurs, codeine, tramadol, xprime, je dois arrêter

Message par lise » lundi 27 mai 2019 21:55

Yrka a écrit :
mercredi 22 mai 2019 10:57
Ha oui lanti depresseur c'est la paroxetine
Juste au sujet de la paroxétine : cet antidépresseur peut parfois être très pénible à arrêter (c'est sans doute l'antidépresseur qui peut poser les plus gros problèmes de sevrage).
Mais tu ne peux pas savoir comment tu vas réagir avant d'essayer, car c'est très variable selon les personnes : certaines personnes ont énormément de difficultés, d'autres ressentent seulement quelques effets de sevrage pendant quelques jours et d'autres n'ont pratiquement aucun problème...
De toutes façons,il vaut mieux arrêter progressivement, et demander conseil à ton médecin pour cela.
Comme effets de sevrage répertoriés, il y a les sensations bizarres de "chocs électriques dans le cerveau" ("brain zaps"), et des sautes d'humeur et de l'anxiété.
Si jamais tu as ce genre de problèmes, il vaut peut-être mieux attendre une période calme pour arrêter, et expliquer à tes proches que les sautes d'humeur viennent de l'arrêt du médicament.
Mais si ça ne fait que six mois que tu le prends, ça ne posera peut-être pas de problèmes.

Pour les personnes qui rencontrent des problèmes avec le sevrage de la paroxétine, les médecins peuvent la prescrire sous forme liquide, en gouttes, ce qui permet de réduire la dose plus progressivement.
Souvent les médecins disent de prendre les cachets un jour sur deux. Mais les gens qui ont du mal à arrêter disent que dans le cas de la paroxétine, ce n'est pas forcément la bonne méthode : la demi-vie de la paroxétine est assez courte, ce qui fait que le jour sans cachet peut être dur à supporter. Et ça risque d'accentuer l'effet de moral en yoyo. Alors les gens qui ont des problèmes pour arrêter conseillent de plutôt couper les comprimés pour réduire au fur et à mesure (ou de prendre de la paroxétine en suspension buvable, c'est plus pratique pour fractionner les doses).

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message