Médicament qui diminue l'envie de boire

Vos diverses dépendances.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
grenouille11
Messages : 716
Enregistré le : mardi 10 mars 2020 4:59
Localisation : Il Est Vilaine

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par grenouille11 »

Bonjour @Elodie21 , alors comment ça été aujourd'hui ? Tu tiens toujours contre les envies, elles sont pas trop puissantes ?

Oui un jour dans un centre d'addictologie on m'a prescrit un traitement mais je ne sais plus le nom, ça date un peu. Le médecin m'avait fortement conseillé de ne pas boire pendant le traitement, mais au bout d'une semaine j'ai arrêté le médoc, je crois que j'étais pas prête à arrêter d'un coup. Et j'ai quand même bu avec le traitement. Pas beaucoup mais bon. Mais ça m'a pas rendu malade.
L'anxio était beaucoup plus efficace contre l'envie de boire finalement. J'avais aussi une forte dépendance aux anxios.
En fait j'ai jamais vraiment arrêté de boire. C'est juste que quand j'avais un travail, j'arrivais à pas boire les jours travaillés. Ca faisait quatre jours sans alcool et je me lachais du vendredi soir au dimanche soir. Sans pour autant tomber dans des ivresses incontrolables comme je le faisais avant.
Mais bon ça fait pas un pli, j'ai cette tendance à retomber dans l'addiction. En ce moment l'alcool remplace l'anxio que je ne prend plus.

Passe une bonne fin de semaine :chat:
Aimons-nous vivant
Galerie de Grenouille viewtopic.php?f=22&t=36715
Salon de Grenouille viewtopic.php?f=13&t=36726
ituso
Messages : 3
Enregistré le : jeudi 21 janvier 2021 15:04

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par ituso »

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum, j'hésitais à créer un thème spécifique sur le sujet :
Que faire pour tenter d'empecher de prendre le premier verre ?
J'ai déjà lu que la déshydratation pouvait créer un peu de déprime/angoisse, et donc, quand on utilise l'alcool contre ca => faire boire
Du coup, se remplir l'estomac d'un liquide.
Mais lequel serait le meilleur ? Jus de légume ? eau + jus de citron ? TIsanes ( mais il faut les préparer ) ? Thés froids?

Sinon par rapport au post de base : on a parlé du baclophène, mais donné que quand d'autres médicaments n'ont pas fonctionné, et si j'ai bien compris sur qq forums : c'est pas magique non plus.
Edit : j'aurais du lire tous les messages avant de répondre, pardon.
Question : as tu pu arreter de boire directement au début de la paroxétine? pcq ma psy m'en avait prescrit, or je buvais encore et les 2 premiers jours d'essai ont été réellement difficiles, j'ai directement arreté ( c'est bien dit qu'il ne faut PAS prendre l'alcool et d'anti dép ISRS car ca démultiplie les effets secondaires qui sont là pendant la premiere voire la 2e semaine ( entre autre risque de surcharge de sérotonine)
Du coup 3 jours de "seuvrage" d la paroxétine et plus touché depuis, trop peur ( car je n'ai pas la force d'arreter complètement l'alcool ni la volonté de me faire interner ne fut-ce qu'une semaine .... )

Force est de constater qu'il n'y a malheureusement pas de remède magique et qui on arrive pas à controler, il faut penser à un seuvrage en institution ou on aura pas le choix et ou il y aura un entourage pour partager les angoisses diurnes et nocturnes.
Sinon, faire du sport ( des pompages, abdos , de la marche rapide pendant 1 ou 2h ) En gros se fatiguer/se défouler.
Ca apaise de manière + saine que la prise d'alcool.
Courage
Je suis un peu dans le cas depuis 1 mois ( une rupture a redéclenché tout le reste et l'alcool ne fait plus que me rendre angoissé la nuit et le jour d'après )

Merci

Ituso
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 3072
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par Kokwac »

Hello Ituso,

Je commence à bien connaître la question pour avoir été hospitalisé pour un sevrage. Là, je suis en post-cure.

Il ne faut surtout pas faire n'importe quoi quand on cherche à arrêter à boire : l'alcool est un poison bien plus dangereux qu'on ne pourrait le penser.

Un sevrage mal fait, c'est risquer le delirium tremens, la crise épileptique, et même la mort.

Hier, un gars qui était dans le pavillon pour les patients en sevrage a fait un DT. Je n'y ai pas assisté, mais apparemment ce n'était pas joli à voir...

Enfin bref.

En matière de sevrage alcoolique, il y a deux solutions : ambulatoire ou avec hospitalisation.

Le sevrage alcoolique en ambulatoire me semble TRES difficile à mettre en place... Perso, je suis sevré, et j'ai quand même encore des envies de boire avec un supermarché à 2 pas plein de liquides kokwaquiens. Et puis la médication est difficile à suivre compte tenu de sa complexité.

La cure de sevrage en hospit complète est préférable. Elle est basée sur des doses assez elevées de benzo. Pour moi, c'était du Valium. Je suis monté jusqu'à 40mg en début de sevrage, jusqu'à ne plus avoir de Valium du tout (le but du jeu n'étant pas de remplacer l'addiction à l'alcool par une addiction aux BZD). Mais également et surtout, il y a tout un cocktail de vitamines à prendre, essentielles au sevrage ! Elles ne sont pas remboursées par la SS, et sont pourtant essentielles à la cure (il faut "nourir" le cerveau avec des vitamines B à gogo pour éviter les effets secondaires du sevrage.

Pour ma part, la cure a duré 4 semaines.

Là, je suis en post-cure dans un service de SSR (Service de Soins et de Réhabilitation). Durée : minimum 1 mois, cure complète 3 mois.

Les BZD y sont évidemment proscrits, même en si besoin (c'est tout juste s'ils donnent du Téralen ou du Nozinan en si besoin).

En fait, la post-cure a surtout pour objectif de réapprendre à vivre sans alcool. Et ce n'est pas une mince affaire !

Bref, tout cela pour dire qu'arrêter de boire seul ou en ambulatoire me semble illusoire, voire dangereux.

Au total, je vais passer 4 mois en hospit, mais si ça peut me remettre le cerveau à l'endroit, je suis prêt à faire le sacrifice :smile:

Salutations kokwaquiennes,

K.
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-5.


Mon ttt : 150mg de Lamictal / 50 mg de Paroxétine / 300 mg de Quétiapine / 18mg de Nalméfène + 2x25mg de Tercian en si besoin.
ituso
Messages : 3
Enregistré le : jeudi 21 janvier 2021 15:04

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par ituso »

Hello,

Merci pour ton témoignage.
Du coup c'est pas du tout rassurant.
Après j'imagine que ca dépend des doses prises et des problèmes sous jacents...
Ici c'était devenu quotidien depuis 2 ans mais parfois pas + que 2 bières....
Mais ya eu le covid..... et là ya surtout une rupture qui fait ressurgir comme un camion de plein fouet toutes mes angoisses que j'avais pu garder enfouies pcq en couple....
Dépressif latente lié ou provoquée par : Dépendance affective / phobie sociale / angoisse existentielle ( tout ca lié à un cerveau HP qui s'arrête jamais ) voire à des traits autistiques ( en phase de test ) , question de l'utilité de se projeter dans une monde qui court à sa perte ( changements climatiques ) et à coté de ca tout le monde autour qui se pose, fait des enfants, des projets ....
L'alcool est passé du facilitateur social de base à l'anti dépresseur...Et mon corps dit stop.
Note : si ca continue comme ca, vu que j'angoisse presque directement après une prise, je n'aurai pas de mal à diminuer presque jusqu'à 0 ? ( et là tu rigoles j'en suis sur ;) )
Je sais pas si j'irai jusqu'à aller en cure.... je me suis renseigné j en parle avec ma psy. ( j'essaie aussi de limiter les dégats en prenant des vitamines etc )
Mais il faut " le vouloir" , comme dans tout et c'est la que le bas a toujours blessé chez moi :/ Et accepter les contraintes ( ne pas pouvoir sortir et voir ses amis pendant xx semaines .... vu comment j'ai peine à survivre là alors que je peux sortir et que je les vois, j'imagine pas sans :/

Quel enfer ...
Mathieu07
Messages : 4
Enregistré le : jeudi 19 mai 2022 16:08

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par Mathieu07 »

Aotal, c'est un médicament qui vous donnera des nausées si vous consommez de l'alcool, durée du traitement 1 an, 3 prises par jour et aucun effets indésirables (sur moi du moins). Comme écrit plus haut l'alcool annule l'effet des AD donc à un moment, si onn est diagnostiqué alcoolique en plus de depressif, il faut faire son choix. Volonté de guérir de sa dépression ou continuer à s'enfoncer. Ce choix est compliqué quand on aime boire, accepter de renoncer à vie aux bons vins, à la bière, aux bons whisky, vodka pamplemousse etc...faire le choix de ne plus boire une goutte jusqu'à la fin de sa vie, car 1 seul verre vous fera retomber dans vos vieilles habitudes (idem le tabac). L'alcool c 'est Mike Tyson sur un ring, vous ne pourrez jamais le battre alors restez en éloigné. En début de sevrage alcoolique on peut se faire prescrire seresta ou lexomil, en 1 semaine ou 2 on y pense même plus, jus de tomate Tabasco fait l'affaire mais attention de ne pas en boire trop, certains sont devenus rouges 😜. Je vous conseille de faire une liste avantages/inconvénients entre boire et abstinence ça peut beaucoup aider. Et n'attendez pas que l'irréparable se produise pour prendre votre décision. Je vous assure, une fois la décision prise c'est plus facile de se sevrer que vous le.pensez. Bon courage. Depressif, bipolaire et abstinent depuis 3 semaines 🙄
Mathieu07
Messages : 4
Enregistré le : jeudi 19 mai 2022 16:08

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par Mathieu07 »

Pas bipolaire mais maniaco depressif...

Et aussi vous ne vous en sortirez pas sans l'aide d'un addictologie et d''un suivi en CMP qui vous donneront des rdv réguliers de suivi.
ituso
Messages : 3
Enregistré le : jeudi 21 janvier 2021 15:04

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par ituso »

Mathieu07 a écrit : samedi 21 mai 2022 12:49 Aotal, c'est un médicament qui vous donnera des nausées si vous consommez de l'alcool, durée du traitement 1 an, 3 prises par jour et aucun effets indésirables (sur moi du moins). Comme écrit plus haut l'alcool annule l'effet des AD donc à un moment, si onn est diagnostiqué alcoolique en plus de depressif, il faut faire son choix. Volonté de guérir de sa dépression ou continuer à s'enfoncer. Ce choix est compliqué quand on aime boire, accepter de renoncer à vie aux bons vins, à la bière, aux bons whisky, vodka pamplemousse etc...faire le choix de ne plus boire une goutte jusqu'à la fin de sa vie, car 1 seul verre vous fera retomber dans vos vieilles habitudes (idem le tabac). L'alcool c 'est Mike Tyson sur un ring, vous ne pourrez jamais le battre alors restez en éloigné. En début de sevrage alcoolique on peut se faire prescrire seresta ou lexomil, en 1 semaine ou 2 on y pense même plus, jus de tomate Tabasco fait l'affaire mais attention de ne pas en boire trop, certains sont devenus rouges 😜. Je vous conseille de faire une liste avantages/inconvénients entre boire et abstinence ça peut beaucoup aider. Et n'attendez pas que l'irréparable se produise pour prendre votre décision. Je vous assure, une fois la décision prise c'est plus facile de se sevrer que vous le.pensez. Bon courage. Depressif, bipolaire et abstinent depuis 3 semaines 🙄
Pour le coup, chez moi, les AD évitent les crises d'angoisses nocturnes / réveil suite à un cauchemar , souvent lié à l'alcool de la veille.
Mathieu07 a écrit : samedi 21 mai 2022 12:52 Pas bipolaire mais maniaco depressif...

Et aussi vous ne vous en sortirez pas sans l'aide d'un addictologie et d''un suivi en CMP qui vous donneront des rdv réguliers de suivi.
Encore faut il le vouloir ..... et c'est parfois ca le principal frein :/
Avatar du membre
Nadine1
Messages : 8187
Enregistré le : jeudi 18 mars 2021 13:36

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par Nadine1 »

vouloir, pouvoir, déclic, etc... c'est pas si simple
mais oui, faire attention, un sevrage brutal peut avoir des conséquences catastrophiques, au niveau vital
shooter dans la dépendance physique, dans un premier temps
et ensuite le long, très long travail pour lutter contre la dépendance psychique
courage
Avatar du membre
CaraLou
Messages : 717
Enregistré le : vendredi 22 avril 2022 0:36

Médicament qui diminue l'envie de boire

Message par CaraLou »

J'ai pris du Baclofène et ça avait bien fonctionné. Par contre je prenais une dizaine de comprimés par jour.
Mentionnez ou citez-moi si vous me répondez car je ne sais plus ce que j'ai dit et/ou à qui je l'ai dit ^^'

Mme Dory pour vous servir :D
Répondre