Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Les séjours en centres de soins, les thérapies (non médicamenteuses), vos relations avec les psychiatres, psychologues, psychothérapeutes, pharmaciens...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
terrefroide
Messages : 15
Enregistré le : mardi 14 mai 2013 21:08

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par terrefroide » mercredi 04 septembre 2013 11:43

chère envie d'ailleurs,

Si besoin de conseil administratif, n'hésite pas. je suis secrétaire médicale. Mais ceci dit, je n'ai toujours pas compris pourquoi tu étais nue en chambre d'isolation. En principe, il oblige à mettre le pyjama de l'hôpital. Si la raison était d'éviter les strangulations, tu aurais pu le faire avec la couverture. Tout cela n'a pas de sens ! De toute façon, je conseil une fois le dossier intégral récupéré, d'aller voir un avocat car il y a manquement. En plus, il y a une chartre du patient !

Bon courage !


Avatar du membre
Oiseau-de-Pluie
Messages : 42
Enregistré le : mardi 21 mai 2013 18:52

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par Oiseau-de-Pluie » mercredi 04 septembre 2013 22:25

Tiens, le 10 septembre, il me semble que c'est la Journée Mondiale de la Prévention du Suicide. Ils vont sûrement encore dire que la solution est d'en parler et d'aller consulter...
Solution qui peut s'avérer atrocement destructive et traumatisante :(

Tu es allée là-bas alors que tu n'avais fait aucune menace suicidaire, juste parce que tu as dit que tu ne te sentais pas très bien et que tu voulais quelques jours de repos : décidément, n'importe qui peut se faire enfermer !!! C'est terrifiant...

Les gens croient que pour qu'une personne puisse être admise en HDT ou en HO, il faut des preuves, il faut qu'elle qu'elle ait des sérieux désordres psychologiques, qu'elle trouble l'ordre public... Alors que la réalité est tout autre. J'en viens même à penser qu'on peut hospitaliser une personne contre son gré alors qu'elle va très bien, juste pour une simple mésentente par exemple (d'ailleurs, je l'ai lu dans le site que je t'ai envoyé, j'y ai posé mon témoignage, tu peux le voir dans la rubrique "témoignages" et si tu en as envie, tu peux aussi y poster le tien).

Non, je ne crois pas que la Maison de Solenn soit une institution privée (enfin, pour être tout à fait honnête, je ne connais pas la différence entre une institution privée et public...)
Mais je viens de poser la question à ma mère, et elle m'a répondu que c'était public car la Maison de Solenn fait partie de l'hôpital Cochin. Et toutes les consultations sont remboursées par la Sécurité Sociale. Elle m'a dit que si c'était privé, elle aurait payé beaucoup plus cher sans remboursement.

(en effet, je vois une sophrologue privée et la consultation coûté 42 euros, 53 euros pour l'hypnose ericksonienne, sans remboursement...)
Moi, je n'ai pas d'argent, j'ai de la chance que ma mère accepte de me le payer.

A propos, est-il vrai que si on a aucun statut social (ni études, ni travail), on a plus de sécurité sociale ??
(en fait, j'ai arrêté le lycée en 1 ère L, en décembre 2011, à cause de ma dépression, j'étais au bord du suicide, et puis en plus, j'avais choisi cette filière par défaut, et puis depuis, bah je ne fais "rien"...
En espérant que personne ne me jugera... :/ )


Tu sais, tu es choquée qu'on m'ait donné de tels médicaments si tôt, mais hélas, il y a même des enfants de 5 ans à qui on prescrit des neuroleptiques...
Et un jour, j'ai lu le témoignage de quelqu'un sur un forum qui avait écrit : "Un gamin de 12 hurlait qu'il voulait sortir et les infirmiers (ou psychiatres-je ne sais plus) l'ont attaché"..

Ils s'en foutent de notre âge ou de notre sensibilité... Ils font de nous ce que bon leur semble... :'(

A la Maison de Solenn, non il n'y a pas de schizophrènes, enfin en tout cas pas à ma connaissance. La majorité des ados y sont pour des troubles du comportement alimentaires (anorexie ou boulimie). Il y en a d'autres qui sont là pour dépression.
Mais ce que je veux dire, c'est qu'ils ont un mal-être certes, mais qu'ils sont tous très lucides, ils n'ont pas l'air fous comme à l'HP où j'étais (ils comprennent très bien ce qu'on leur dit, n'ont pas les yeux qui tournent ou qui bavent, enfin des trucs comme ça :/ )


Oui, j'imagine, nue, ça doit être horrible :(
En gros, tu étais seule dans la chambre d'isolement pendant 25 heures (c'est ça ?), avec interdiction de sortir, seule avec ta couverture ? Et un matelas à même le sol ?
J'imagine que tu n'avais pas le droit de lire, bref absolument le droit de rien, il y avait juste un matelas et ta couverture ? :/
(enfin remarque, personnellement, moi ma mère m'apportait des magazines à l'HP, j'avais le droit de les lire, mais ma souffrance était si intense que j'étais devenue totalement incapable de lire quoi que ce soit, je ne pensais qu'à une chose : en finir. Parce qu'il vaut mieux mourir plutôt que de rester enfermée dans ces horribles endroits ! :/ )

Et est-ce qu'il y avait de la lumière au moins ? Ou tu étais dans le noir ?!


Oui, sur plein de sites, j'ai posté mon témoignage et ils l'ont supprimé (soit en m'envoyant un mail pour me dire que c'était hors-charte alors que je n'insulte personne, je raconte juste mon expérience, soit sans ne rien me dire du tout, comme ça). Bref, sans aucune justification quoi.

Mais je pense (et suis quasiment sûre) que c'est parce qu'ils ne veulent pas que des gens aient une mauvaise image d'eux. A mon avis, ils n'acceptent que les commentaires positifs. Les négatifs, ils les suppriment automatiquement...
Et oui, même sur Internet, ils gardent le pouvoir...

Malheureusement, non ce n'est pas exceptionnel... D'ailleurs, même si la Maison de Solenn est un endroit bien, parfois ils veulent refiler les ados ailleurs (soit parce qu'ils habitent trop loin, soit parce que ce lieu n'est soit-disant pas adapté pour eux). Perso, j'ai insisté pour y aller, car au début la psychiatre voulait que je retourne là où j'étais avant ! ...

Avatar du membre
Oiseau-de-Pluie
Messages : 42
Enregistré le : mardi 21 mai 2013 18:52

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par Oiseau-de-Pluie » vendredi 06 septembre 2013 18:52

Sur le forum de France 2, Ils parlent de l'hôpital où j'ai été internée de force.

Voyez ce qu'ils disent :

L'émission « présente les choses de manière sensationnelle, qui ne correspond pas à la réalité dans le service », selon Me Peru.

C'est donc exactement ce que je pensais ! Ils veulent cacher la réalité et faire croire que toutes ces horreurs n'existent pas.

@Tout à fait d'accord avec le message de "ledire".

Avatar du membre
Envie d'ailleurs
Messages : 20
Enregistré le : vendredi 23 août 2013 12:46
Localisation : Là ou l'herbe est plus verte...

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par Envie d'ailleurs » samedi 28 septembre 2013 12:19

Chère Oiseau de Pluie,

désolée pour mon absence... Quelques soucis de santé...
As-tu mis ton témoignage sur le site que tu as mis en lien le 30/08?

J'ai vu le lien que tu as mis a propos de l'hôpital qui a porté plainte contre France 2, je trouve que c'est une aberration! Tout le monde a droit de savoir ce qu'il se passe en HP et il faut enfin lever les tabous...

Oui exacte alors la Maison de Solenn doit être publique.

Pour ce qui est de la Sécurité Sociale, oui au bout d'un moment, sans statut social on fini par perdre les droits à la Sécu. Mais dans ce cas-là essaie de faire une demande pour la CMU.
Pourquoi te jugerait-on? J'espère qu'un jour tu pourra reprendre le fil de tes études :).

Donner des neuroleptiques à des enfants si jeunes... Je pense vraiment qu'ils devraient revoir l'attribution des médicaments.

Oui c'est ça, seule pendant tout ce temps avec juste ma couverture et un matelas, nue. Non bien sûr je n'avais pas le droit de lire, je n'avais aucune affaire avec moi, on m'avait tout retiré.
Dans cette chambre il y avait la lumière du jour qui passait par les fenêtres floutée et pendant la nuit que j'y ai passée, j'ai pu remarquer qu'ils mettent une lumière tamisée. Mais à quoi sert la lumière si de toute façon tu ne peux strictement rien faire??

Aufait, comment ça se passe pour toi actuellement à la Maison de Solenn? Tu t'y plais? Tu vas mieux?


Chère Terre froide,

peux-tu m'en dire davantage sur la charte du patient que tu mentionne? Je n'ai pas encore eu le courage de réclamer mon dossier médical, j'ai peur qu'ils refusent de me l'envoyer et j'ai peur de lire ce qu'ils y ont écrit aussi...

:bisouss:

Avatar du membre
Oiseau-de-Pluie
Messages : 42
Enregistré le : mardi 21 mai 2013 18:52

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par Oiseau-de-Pluie » samedi 28 septembre 2013 20:18

Coucou !

Soucis de santé moraux ou physiques (si ce n'est pas indiscret) ? :/
J'espère que tu vas mieux ! En tout cas, si c'est le moral qui ne va pas, au moins tu sais où il ne faut jamais s'adresser :'(
Viens plutôt sur ce forum.

L'hôpital qui a porté plainte contre France 2, c'est le mien... Oui, "les infiltrés", c'est là où j'ai été internée :'(
Tout le monde a le droit de savoir, certes, mais eux ne veulent pas qu'on sache... Car cela leur donnerait une très mauvaise image ! Ils préfèrent torturer des personnes malheureuses en silence. Ils souhaitent que les individus ignorant tout de l'univers psychiatrique restent dans l'idée qu'il s'agit d'un milieu idyllique où les gens sont admirablement soignés.
Eh oui, il y a des personnes qui ne connaissent rien à ce milieu et qui m'ont dit "Mais on est plus au moyen-âge" quand je leur ai raconté mon expérience !!!
Et c'est ce que veulent les psychiatres, que les gens croient que ces horreurs datent du Moyen-âge...

Pourquoi est-ce qu'on me jugerait ? Je ne sais pas, car il y a tellement de gens qui jugent des personnes sur ce seul critère (ce qui est absurde, mais bon...)
Et surtout à propos d'une chose : je t'avais dit que je souffrais de dépendance affective. Eh bien, je souffre de dépendance affective à propos d'une de mes anciennes professeurs (les gens peuvent aussi me juger là-dessus, car ce n'est franchement pas courant : d'habitude, à cet âge-là, c'est plutôt le petit copain, donc ils ne me prennent pas au sérieux etc).
Pourtant, certains moments sont aussi douloureux que s'il s'agissait d'une histoire d'amour... D'ailleurs, en décembre dernier, c'est parce qu'elle m'avait rejetée que j'avais voulu me suicider et que j'avais atterri dans cet espèce d'asile de fous...
Mais heureusement, par la suite, elle est redevenue gentille. Mais mon bonheur dépend un peu d'elle, donc j'ai toujours peur qu'elle m'abandonne, peur qu'elle me rejette (même si maintenant, ça fait plus de 4 ans qu'on est en contact et qu'elle m'a dit plusieurs fois qu'elle ne me laisserait pas tomber, mais bon...)
Comme elle est "prof", évidemment, elle pense aux études, alors j'ai très peur qu'elle me rejette pour ça.

Mais moi, je ne me sens pas capable de faire des études et en plus, rien ne m'intéresse :/
Au lycée, c'était terrible, je pleurais et me scarifiais en cours, j'étais au bord de la crise de nerfs dès qu'un prof m'engueulait :/
Et je n'ai la force de rien, je peux rester au lit ou devant l'ordinateur du matin au soir :/

Enfin bon, je n'avais pas envie de raconter ma vie, surtout sur un forum public (on ne sait jamais qui peut tomber dessus) mais comme je ne peux pas te parler ailleurs, bah je te le dis quand même ici, mais bon j'évite d'entrer dans les détails.


Pour la chambre d'isolement, la lumière aurait pu servir à être moins angoissée (moi, j'ai 18 ans, 19 dans trois semaines mais en fait j'ai peur du noir comme une gosse :/ )
Mais bon, tu as raison, lumière ou pas, être enfermée dans une chambre d'isolement sans rien, c'est ATROCE, il n'y a pas d'autres mots (et je me demande même si celui-là est assez fort ! :/ )
Tu y étais restée combien de temps au fait ?

Moi, je parle à un garçon rencontré sur un forum. Il aime une fille comme sa soeur, une adolescente de 14 ans. Mais elle est anorexique. Récemment, elle a fait une tentative de suicide et... Elle s'est retrouvée en chambre d'isolement aussi (je ne sais pas si elle y est toujours, j'espère que non !)
Je ne la connais pas, mais ça me fait de la peine... ça me fait mal... J'aimerais pouvoir faire quelque chose pour cesser toutes ces méthodes barbares, mais je me sens impuissante :(

Et toi, est-ce que tu t'es un peu remise de ce traumatisme ? :/

Pour la Maison de Solenn, pour l'instant, j'y vais en hôpital de jour. Ils m'ont proposé plusieurs activités (oui, car contrairement aux HP, il y a PLEIN d'activités là-bas :) ).
Pour l'instant, je fais de l'escalade le lundi de 11 h 30 à 13 h, et oui ça me plait :)
Et puis, ça n'a rien à voir avec le sport de collège ou de lycée (j'avais une phobie de cours d'EPS, surtout collectifs... En 5ème, on faisait de l'escalade, le prof m'avait expliqué comment assurer. Je n'avais pas compris, et il m'avait engueulé et menacé de me mettre une croix --' )
Là, on sait que les jeunes viennent de la Maison de Solenn et qu'ils sont en souffrance. Donc ce qui est bien à la Maison de Solenn, c'est que les activités ne sont pas du tout des contraintes, mais des soins !
Pour l'instant, je n'ai choisi que ça pour "ne pas aller trop vite", "ne pas en mettre trop d'un coup", mais je ferai sûrement autre chose après. Il y a une infirmière très gentille qui me comprend aussi et à qui je vais parler de mes problèmes.

terrefroide
Messages : 15
Enregistré le : mardi 14 mai 2013 21:08

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par terrefroide » samedi 28 septembre 2013 22:09

Pour information : il existe une chartre du patient hospitalisé dans chaque hôpital : Pour bordeaux il faut aller sur le site de charles perrens. Tout y est indiqué.

Pour le dossier patient : il faut écrire au directeur de l'établissement en joignant une photocopie de la carte d'identité et en indiquant les dates d'hospitalisation. A la suite de ce courrier, un devis détaillé correspondant à la photocopie va être envoyé sous huit jours à compter de la date de réception de la demande. Puis à la réception du paiement, l'hôpital a huit jours pour envoyé le dossier si moins de cinq ans. Réf article L111-7 du code la santé publique. Loi du 30 avril 2002.


Demande du dossier patient pendant une hospitalisation en HDT ou en HO :

Lorsque, dans les circonstances prévues au quatrième alinéa de l'article l.111-7 du code de la santé publique, le détendeur des informations recueilles dans le cadre d'une hospitalisation d'office ou d'une hospitalisation sur demande d'un tiers estime que la communication de ces informations au demandeur ne peut avoir lieu que par l'intermédiaire d'un médecin, il en informe l'intéressé.
Si celui-ci refuse de désigner un médecin, le détendeur des informations saisit la commission départementale des hospitalisations psychiatriques, qui peut également être saisie par l'intéressé conformément aux dispositions de l'article L 3223-1 du code de la santé publique.
L'avis de la commission, qui s'impose au demandeur et au détendeur, leur est notifié. La saisine de la commission ne fait obstacle à la communication des informations si le demandeur revient sur son refus de désigner un médecin. Dans ce cas, lorsque la saisine a eu lieu, le détendeur en informe la commission.

Bon courage, il faut aller au bout pour obtenir réparation de ce défaut de soin et de respect de la chartre du patient. Il y en a une dans chaque hôpital.

Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 3114
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40
Localisation : Savoie

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par incarmal » dimanche 29 septembre 2013 21:33

J'ai enfin pris le temps de regarder le documentaire.

Bon déjà c'est un documentaire à charge, donc effectivement ils montrent surtout les images pouvant déranger en occultant probablement d'autres prises en charge plus convenables.

Je trouve que le psychiatre tient des propos vraiment abrutis. C'est comme tout, il y a les bons et les mauvais psychiatres. Celui-ci tient des propos qui me dérangent vraiment.

Le passage qui m'a le plus marqué est la discussion entre un infirmier et la jeune qui veut se couvrir pour fumer.
Ce n'est pas l'interdiction qui me choque, mais la façon dont il s'adresse à elle et les propos qu'il lui tient.
Ce qui est vraiment rassurant c'est la réaction de l'autre infirmière qui le remet à sa place et qui lui dit qu'il a tort sur toute la ligne. Elle semble bien plus respectueuse.
Je pense qu'après coup il a dû passer un sale quart d'heure et c'est justifié.

Je ne trouve pas que le point de vu dans ce documentaire soit très intéressant. Ici on est dans les images crues, et on laisse le téléspectateur libre d'interpréter les images selon sa propre sensibilité, alors même qu'il lui manque les clefs pour comprendre le pourquoi de telle ou telle prise en charge.

Le point positif de ce positionnement est que le spectateur peut s'identifier assez facilement aux patients qui eux-même vivent ces prises en charge.
ça permet de se questionner sur la façon dont ça peut être ressenti par les patients (lui même comme le spectateur, n'a pas toujours les clefs pour comprendre les décisions prises)
Dommage que l'on nous montre principalement que les côtés négatifs des prises en charge car ça donne une image erronée de la psychiatrie.
C'est pas parce que les gens sont plus nombreux à avoir torts qu'ils ont forcément raison.
Ma Galerie
Mon salon

Avatar du membre
Oiseau-de-Pluie
Messages : 42
Enregistré le : mardi 21 mai 2013 18:52

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par Oiseau-de-Pluie » dimanche 29 septembre 2013 21:40

Bonsoir,

"Dommage que l'on nous montre principalement que les côtés négatifs des prises en charge car ça donne une image erronée de la psychiatrie."

--> Est-ce que tu connais le reportage "Les Infiltrés" ? Il s'agit de l'hôpital de ma ville.
Pour y avoir été internée EN VRAI pendant 4 jours, je peux t'assurer que ce reportage ne ment pas et qu'il n'y a absolument rien de positif.
ça fait neuf mois maintenant, et je ne peux même pas y repenser sans pleurer, sans avoir mal... Traumatisme à vie...

traumatisé
Messages : 12
Enregistré le : vendredi 11 décembre 2015 8:47
Localisation : le centre de la france

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par traumatisé » mercredi 24 août 2016 18:01

Envie d'ailleurs a écrit :Oui, au début j'ai réussi à négocier pour avoir une chemise ouverte, mais ils sont vite revenus en me disant qu'ils n'avaient pas le droit de me la laisser, que c'était sur ordre du médecin... Donc oui, j'étais nue en chambre d'isolement et c'est pour cela que j'avais demandé à avoir une seconde couverture pour essayer de "m'habiller" un peu. J'y étais comme un animal sur lequel on fait des expérimentations. J'étais droguée aux médicaments et on venait m'observer toutes les deux heures par la lucarne. j'ai eu droit de porter quelque chose sur moi que lors de ma sortie, après ma douche quand j'ai récupéré mes vêtements.
Je ne sais pas si c'est un manquement à la loi que de laisser quelqu'un nu en chambre d'isolement mais oui, pour moi il y a eu clairement des vices de procédure dans tout ce qui c'est passé et je réfléchis à porter plainte contre l'HP.

Non, il est vrai qu'il ne faut ni être dépressif ni souffrir d'une pathologie mentale parce-que sinon on va direct en enfer...
Oui, c'est mon opinion aussi et c'est ce que j'ai commencé à penser et à dire dès le début de ma HO, les psychiatres sont parfois entre eux et les patients, les plus malades. Et dire que ce sont eux qui ont les pleins pouvoirs...
Ne jamais aller dans le public, toujours aller dans le libéral, c'est mieux et on est traité différemment. Bon maintenant je ne consulte qu'une psychologue, je ne vais plus chez aucun psychiatre et jamais plus je ne le ferais.

Cette expérience était la première et sera la dernière.

Votre père a eu de la chance que vous ayez eu le pouvoir d'intervenir et de faire des mises au point.
Lorsque j'étais en HO, mon mari n'arrivait pas à obtenir de rendez-vous avec le psychiatre, n'obtenait aucune information sur ce qu'il se passait. Le seul moment ou le psychiatre a accepté un entretien avec mon mari c'est lorsqu'il l'a menacé, seulement là bizarrement le médecin a eu du temps... Et l'entretien a duré que très peu de temps et mon mari en est ressorti bredouille.
Ils prennent les gens pour des cons et abusent clairement de leur pouvoir.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à vous tous ,malheureusement je ne peux que confirmer vos dires Envie d'ailleurs la chambre d'isolement j'ai connu :love1:
Moi je n'avais même pas un matelat ni pyjama juste un drap ,un seau hygiènique j'y suis resté 2jours et 3 nuits .
J'ai refusé de manger prétextant que je ne mangeais pas par terre et la le psy m'a dit "on s'en fou on peut vous nourrir par perf.
Pas de douche et rien pour se laver une honte.
Le mercredi matin l'infirmier m'a dit habillez vous vous êtes transféré en me jettant mes affaires.
Suite à tout ça j'ai porté plainte avec l'avis du conseil de l'ordre qui m'a donné tout les textes pour prouver les fautes et ma plainte a été classé .
Aujourd'hui c'est toujours une épreuve et qui empire avec le temps.
Bon courage à vous tous et merci à ceux qui me liront

Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 3114
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40
Localisation : Savoie

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par incarmal » lundi 29 août 2016 13:21

Bonjour Traumatisé.
Je lis vos expériences difficiles avec la chambre d'isolement. Je trouve ça dingue qu'on puisse y trouver de telles conditions.

Je travaille en psychiatrie dans le publique et dans le CHS où je bosse de telles conditions ne seraient pas tolérées.

Nos patients en isolement ont toujours un matelas sur leur sommier, ils ont systématiquement un pyjama (sauf cas exceptionnel d'un patient qui aurait tenté de mettre fin à ses jours en se pendant avec ses vêtements, dans ce cas il n'a a sa disposition que des draps déchirables), nos CSO sont pourvues de WC et d'une douche (dont on retire le flexible et le pommeau que l'on ne donne qu'au moment de la toilette pour des raisons de sécurité), et pour manger on fournit le temps du repas un adaptable pour que les patients aient un plan dur pour manger bien qu'ils restent sur leur lit.

Si transfert il y a vers un autre pavillon ou établissement, c'est d'abord le médecin qui l'annonce au patient. Des comportements tels que ceux que vous décrivez nuisent vraiment au milieu du soin en général.

Je me demande pourquoi on peut trouver tant de disparité entre les hôpitaux. ça me questionne vraiment et je comprends tout à fait que vous ayez mal vécu cette période.

Le bien être du patient devrait toujours être au centre des préoccupations.
C'est pas parce que les gens sont plus nombreux à avoir torts qu'ils ont forcément raison.
Ma Galerie
Mon salon

traumatisé
Messages : 12
Enregistré le : vendredi 11 décembre 2015 8:47
Localisation : le centre de la france

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par traumatisé » lundi 29 août 2016 13:49

Bonjour et merci pour votre message Incarmal et encore je n'ai pas écrit tout ce que j'ai vécu .
Dernièrement j'ai fait la démarche de rencontrer une psy du même établissement et qui a travaillé avec ce bourreau elle m'a pas dit que j'avais tort .
Visiblement je ne suis pas le seul à avoir été traité comme ça.
Oui des gens comme ça font du mal à la psychiatrie et à l'hôpital public en général .
Maintenant à chaque fois que je mets les pieds à l'hôpital public il y a un problème plus ou moins grave alors que dans le privé tout ce passe pour le mieux.
Bonne fin de journée à vous tous et courage Traumatisé

traumatisé
Messages : 12
Enregistré le : vendredi 11 décembre 2015 8:47
Localisation : le centre de la france

Le 7 mai 2010 à 2 ARTE : "Sainte-Anne, hôpital psychiatrique

Message par traumatisé » lundi 05 novembre 2018 14:43

incarmal a écrit :
lundi 29 août 2016 13:21
Bonjour Traumatisé.
Je lis vos expériences difficiles avec la chambre d'isolement. Je trouve ça dingue qu'on puisse y trouver de telles conditions.

Je travaille en psychiatrie dans le publique et dans le CHS où je bosse de telles conditions ne seraient pas tolérées.

Nos patients en isolement ont toujours un matelas sur leur sommier, ils ont systématiquement un pyjama (sauf cas exceptionnel d'un patient qui aurait tenté de mettre fin à ses jours en se pendant avec ses vêtements, dans ce cas il n'a a sa disposition que des draps déchirables), nos CSO sont pourvues de WC et d'une douche (dont on retire le flexible et le pommeau que l'on ne donne qu'au moment de la toilette pour des raisons de sécurité), et pour manger on fournit le temps du repas un adaptable pour que les patients aient un plan dur pour manger bien qu'ils restent sur leur lit.

Si transfert il y a vers un autre pavillon ou établissement, c'est d'abord le médecin qui l'annonce au patient. Des comportements tels que ceux que vous décrivez nuisent vraiment au milieu du soin en général.

Je me demande pourquoi on peut trouver tant de disparité entre les hôpitaux. ça me questionne vraiment et je comprends tout à fait que vous ayez mal vécu cette période.

Le bien être du patient devrait toujours être au centre des préoccupations.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Incarmal,
Je sais que nos échanges datent un peu mais je me dois de vous rapporter les derniers évenements :
-J'ai pu accéder à mon dossier de l'époque complet un tissus de mensonges.
- J'ai donc contacté le conseil de l'ordre d'INDRE et LOIRE pour avoir leur avis.
-Ils m'ont reçus, écouté et conseillé de demander une conciliation avec ce BOURREAU .
-Ce que j'ai fait et là surprise il est venu a reconnu les mensonges mais pire à même dit à cette conciliation que la chambre d'isolement était VETUSTE et INSALUBRE !!!!!!!
-Malheureusement malgré les textes je n'ai jamais eu le PV de cette conciliation.
-J'ai donc demandé la transformation de cette conciliation en plainte, ce que le conseil a accepté et étudié et là grosse surprise les mensonges c'est pas grave et pour l'endroit vétuste et insalubre, c'est à moi qu'on reproche d'avoir nommé cette pièce de cachot.
Merci à ceux qui me liront et bonne journée à vous tous.


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message