Répértorions: établissement/maison de vie pour réinsertion

Les séjours en centres de soins, les thérapies (non médicamenteuses), vos relations avec les psychiatres, psychologues, psychothérapeutes, pharmaciens...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
delila_qsdf
Messages : 2
Enregistré le : mardi 03 septembre 2019 14:53

Répértorions: établissement/maison de vie pour réinsertion

Message par delila_qsdf » mercredi 04 septembre 2019 17:56

Bonjour,

Je recherche le centre "magique": un lieu de vie, avec à la fois un encadrement suffisant pour grands dépressifs + addict (abus d'alcool et médicaments), et une certaine responsabilisation (idéalement programme de réinsertion professionnelle, sociale)

pour une durée MOYENNE à LONGUE (au moins 6 mois).


Je cherche à recenser toutes les initiatives du genre.

Voici un exemple :
https://aurore.asso.fr/ - Un "communauté thérapeutique", séjours d'un an, leur slogan "HÉBERGER - SOIGNER -INSÉRER" correspond bien à ma recherche!



J'ai besoin de votre aide pour en découvrir d'autres!.. Merci.

Avatar du membre
clémentine
Messages : 217
Enregistré le : dimanche 08 avril 2012 17:41

Répértorions: établissement/maison de vie pour réinsertion

Message par clémentine » mercredi 09 octobre 2019 6:13

Bonjour,

Il n'y a hélas pas de lieu "magique" mais des lieux où tu pourras sûrement trouver de l'aide.
Je compte bientôt faire une cure thermale de courte durée, pour rester modeste dans mes choix et mes ambitions, à Saujon (prise en charge par la sécu et une bonne mutuelle), je n'en ai trouvé qu'une en France pour nos problèmes psy :

https://www.thermes-saujon.fr/cure-ther ... epression/

Moi, j'essaie surtout de bien m'entourer. Et ce, malgré une pathologie qui handicape beaucoup certains.
J'ai trouvé une ou 2 personnes qui me consolent sans qu'elles le sachent. Je ne parle plus de mes problèmes psy. Je les console aussi, il me semble, je le sens. En fait, il y a beaucoup de gens qui, séparés d'une pathologie ont bien des soucis dans cette société.
Finalement, j'ai trouvé une psychothérapeute qui m'a aidé à entrer en contact avec d' autres.
Je me suis dégagée de mon entourage toxique d'avant.

Mais tu sais, c'est nous qui faisons le travail.

:tapla:

Répondre