Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Les relations avec les soignants. Les centres de soins.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Avatar du membre
Mikas
Messages : 64
Enregistré le : vendredi 19 novembre 2010 10:53

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Mikas »

Ma tante travail dans un hôpital psychiatrique et ma mère aux urgences . Donc je ne peux critiquer :rooleye:
Avatar du membre
joce87
Messages : 150
Enregistré le : jeudi 17 mars 2011 9:00
Localisation : le centre

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par joce87 »

Trop de médocs, pas assez de personnel, trop de pathos différentes, pas assez d'activités, un psy une fois par semaine durant 10 minutes. Bref, pas terrible.
vachette

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par vachette »

c'est vrai que je me suis rentrouvée dans un HP à Briançon totalement décalé... j'étais avec des gens ayant des pathologies lourdes et mise dans une chambre de sécurité le premier jour car plus de place...
par contre, il existe des centres (en tout cas un à Montpellier) appelé Unité de Traitement des Troubles Anxieux et Dépressifs où ne cohabitent que des personnes dépressives. personnellement, j'y suis restée 3 semaines et cela m'a remis d'applomb...vous connaissez ?
Avatar du membre
easy10
Messages : 164
Enregistré le : mardi 31 août 2010 17:55
Localisation : dans le brouillard

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par easy10 »

medocs medocs , ils ne cherchent pas à comprendre , 3mn le matin dans la chambre donc inutile de parler, parcontre quand j'ai vu les relevés SS et ce qui prenne pour la visite journalière alors que parfois ils passent meme pas.
J'y suis rarement rentreé de mon plein grès, c'était une protection quand j'étais suicidaire
Avatar du membre
maman elephant
Messages : 11
Enregistré le : jeudi 27 octobre 2011 9:25
Localisation : Pays de la Loire

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par maman elephant »

De mes divers séjour en hôpital psychiatrique, j'ai franchement trouvé ça moyen ... bien entendu, comme dans les hôpitaux "traditionnels", il y a un réel manque de personnel, et celui qui est présent du coup, l'est en "coup de vent", pas de temps, d'écoute à nous consacrer ... les psychiatres ... il y a de tout ... entre celle qui n'en fini plus et qui du coup nous reçoit à 23h en baillant tellement elle est en retard... celui qui est très dur et qui fait peur .... celui, trop gentil ....
Mon psychiatre référent fait parti des trop gentils... j'en ai profité lorsque j'étais hospitalisée pour avoir des permissions, ou pour sortir très (trop) vite ... du coup, il me revoyait 15 jours plus tard ... et puis aussi, je lui raconte tout ce que je veux, afin de continuer ma collection de médicaments à ma maison ... et des costaud... "ma sortie de secours" comme je l'appelle même si j'espère résister à la tentation !!

Bref, la psychiatrie en France, c'est peu de personnel, peu de temps à nous consacrer, des diagnostics à la hâte, du temps et de l'argent de perdu ... nous sommes des pions, des cobayes, mais ça ne gène personne !
Avatar du membre
Clopinnette
Messages : 122
Enregistré le : mardi 13 octobre 2009 14:42

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Clopinnette »

maman elephant a écrit :Bref, la psychiatrie en France, c'est peu de personnel, peu de temps à nous consacrer, des diagnostics à la hâte,
dont la pertinence est en conséquence... Heureusement qu'il reste l'armoire à pharmacie !
maman elephant a écrit :du temps et de l'argent de perdu ... nous sommes des pions, des cobayes, mais ça ne gène personne !
Mis à part les patients, parfois. Mais qu'importe les patients ! Ils ne font que déranger !
No dope in hope.
Avatar du membre
maman elephant
Messages : 11
Enregistré le : jeudi 27 octobre 2011 9:25
Localisation : Pays de la Loire

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par maman elephant »

@Clopinnette
Exactement, des patients qui dérangent alors qu'ils ne sont souvent pas compris, c'est révoltant !
Heaven80

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Heaven80 »

belair, charleville-mézières, déplorable!
j'y suis allée un soir, le lendemain matin, on me dis de venir déjeuner sans me dire où cela se trouve, je suis restée à pleurer toute une matinée dans leur salon, pas une seule infirmière n'est venue me parler..ah j'ai quand même eu le droit d'aller me reposer dans ma chambre en début d'après midi, mais pas trop longtemps quand même hein, on vient vite vous reveiller....toutes les chambres sont fermées à clés. au final, on m'a rechangé de service en fin d'après midi, là ça à été le summum!!!!! je suis arrivée parmis des fous partout, pas du tout à ma place, j'ai demandé à repartir mais malgré que je sois venue de mon plein gré, il y a fallu en dire pour qu'on me libère de cet asile!
Avatar du membre
Oiseau-de-Pluie
Messages : 41
Enregistré le : mardi 21 mai 2013 18:52

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Oiseau-de-Pluie »

Pour te répondre directement, la psychiatrie est loin d'être efficace. La psychiatrie = contention, chambres d'isolement, drogué aux médocs et j'en passe. Méthodes barbares.
Je suis dépressive et la psychiatrie m'a enfoncé dans mon mal-être. Elle me laisse des séquelles qui me marqueront à vie. Des traces indélébiles. Un traumatisme.
Je préfère encore mourir, plutôt que d'avoir à nouveau affaire à la psychiatrie.
J'ai simplement besoin d'amour et d'affection. Et avec la psychiatrie, on récolte UNIQUEMENT L'INVERSE.

Mon témoignage est ici :

viewtopic.php?p=1096540#p1096540
Avatar du membre
Dark Floyd
Messages : 9
Enregistré le : mercredi 15 mai 2013 1:14
Localisation : Paris

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Dark Floyd »

De ma propre expérience je peux affirmer que la psychiatrie (en tout cas en France) c'est n'importe quoi. Sur les dizaines de psychiatres sois disant compétents que j'ai vu, aucun ne m'a diagnostiqué la même chose: j'ai eut le droit au déficit d'attention, à l'autisme, au syndrome d'asperger et j'en passe. De plus, tous les traitements que j'ai reçu ont été inefficaces, pire, ils ont totalement dégradé mon état. Plus je vois des psychiatres, plus je vais mal. Ils ne savent pas quoi faire et testent des choses au hasard. Je ne pense pas que je sois le seul dans ce cas alors pour moi la psychiatrie est une science trop exploitée par rapport au connaissances que nous avons d'elle.
"A force d'être malade, on devient un bon médecin"
Avatar du membre
Envie d'ailleurs
Messages : 20
Enregistré le : vendredi 23 août 2013 12:46
Localisation : Là ou l'herbe est plus verte...

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Envie d'ailleurs »

Suite à mon expérience je peux dire que les psychiatres en libéral peuvent être une bonne chose ainsi que les psychologues.

Mais les psychiatres en hôpital psychiatrique sont incompétents et abusent clairement de leurs pouvoirs.
Il y a des vices de procédures et les patients ne sont pas prit correctement en compte. Les rendez-vous qu'on doit avoir avec un psychiatre en cours d'hospitalisation ne sont pas tenus, ils n'ont jamais le temps. Ils fonctionnent dans un système punitif et ne font que droguer les patients.

Toutes catégories de patients sont mélangées au sein d'un même pavillon. Ils mettent les dépressifs avec les patients qui ont des pathologies mentales assez lourdes.
Ces hôpitaux psychiatriques ne sont vraiment pas là pour aider mais pour enfoncer les gens.
Les gens y sont torturés moralement et physiquement avec la contention, les chambres d'isolement et les médicaments à haute dose "pour calmer" les patients.
Les patients n'ont plus de libre arbitre et ne peuvent exprimer leur opinion sous peine de retrouver en isolement.

Ils s'en fichent des patients, ils veulent juste avoir la paix et que les patients soient tous amorphes.
Ils prennent les patients pour des cobayes et n'hésitent pas à leur retirer leurs droits les plus élémentaires juste pour que les patients aillent dans leur sens.

Il y aurait tellement de choses à améliorer dans ces institutions qui se veulent soignantes et qui n'apporte que le strict contraire.
Avatar du membre
Colombine
Messages : 188
Enregistré le : mardi 15 juillet 2014 6:23
Localisation : Lille (Nord)

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Colombine »

Personnellement, je n'aurais qu'une chose à dire : j'avais deux amis qui étaient dans la même clinique psychiatrique que moi, ils ont mis fin à leur jour après leur départ de la clinique . Moi même je me suis fait VIRE de la clinique où j'étais car je fumais du cannabis, j'ai voulu y retourner, on me l'a refusé et on m'a mis au CPAA (endroit très gloque et déprimant, je ne sais pas comment qui que ce soit peut se sentir mieux en allant là bas). Depuis j'ai décidé de vivre sans suivi car depuis 5 ans que je suis suivi par des psychologues et des psychiatres il n'y a eu aucun progrès. À l'inverse, j'ai l'impression d'aller de plus en plus mal . Ne plus voir de psy n'a en aucun cas résolu le problème car je ne me sens pas mieux maintenant, mais j’arrête de perdre mon temps avec tout ça .

Il ne faut bien sur pas faire une généralité de tout ça car il existe (je l'espère) des psys qui réussissent à aider des gens mais ce qui est dommage c'est qu'il faut les chercher parfois pendant des années avant de tomber dessus . Et les résultats de ce sondage ne font que confirmer ce que je penses : il y a encore beaucoup de choses à améliorer dans la psychiatrie en France (et pas qu'en France j'imagine mais je n'ai jamais été interné dans un autre pays)
Avatar du membre
Zooey
Messages : 705
Enregistré le : dimanche 13 juillet 2014 13:15
Localisation : à l'ouest du Pecos

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Zooey »

La psychiatrie est le parent pauvre de la recherche médicale.
Il n'y a pas assez de psychiatres, et une demande trop importante pour que les soins soient corrects.
En France on est bcp trop dans une logique médicamenteuse, médicale, c'est à dire "adresser la souffrance" (on essaie même de l'annuler, ce qui est pas forcément souhaitable car cela peut signifier qu'on inhibe d'autres capacités) uniquement, au lieu de voir le patient comme un corps et un esprit dans une société où il a le droit d'exercer sa liberté de citoyen.

Donc on considère pas assez la logique psycho-sociale, d'empowerment (retrouver un chemin de vie!).

A mon sens, il y a des initiatives ici et là qui sont intéressantes, mais la recherche et les médias se concentrent sur des trucs à la cons qui sont peut être intéressants (stimulation transcranienne, génétique) mais qui n'aident pas les patients actuellement, et seulement les plus handicapés qui ne sont qu'une minorité.

Ce dont nous avons besoin en France, c'est d'une meilleure logistique, un meilleur suivi des usagers de psychiatrie, et d'une meilleure collaboration entre acteurs du social et du médical. Il faut que l'avis et les besoins exprimés des patients soient mieux pris en compte.

Nous avons besoin que la recherche mette en place plus de projets pilotes pour la réinsertion des personnes affectés de troubles psychiques, pour le suivi des personnes.
Il y a des idées, mais la médecine française est un peu arriérée... pourtant nous étions à la pointe de la "désinstitutionnalisation" avec l'invention de la psychiatrie de secteur (les cmp notamment, qui est un service de proximité hors hôpital - mais ils sont débordés!)

De nos jours, on veut tout voir sous l'angle scientiste et biologiste. Et bien sûr que les neurosciences et les recherches biologiques peuvent amener des progrès. Mais quid du vécu, ici et maintenant, quid de nos vies ? Et quoi, on doit accepter de devenir des espèces d'objets de la sciences? Passifs, qui restent gentiment chez eux à rien faire, autre que percevoir des allocations ou rentes et à déranger le moins possible l'ordre public...? En se disant, ah oui ok, j'ai probablement une vulnérabilité génétique. Super, j'en fais quoi de ma "vulnérabilité" ( et de toute façon c'est un peu des salades, des personnes avec ce qui a été pointé comme vulnérabilité génétique ne développent pas de maladie dépressive ou psychotique, tandis que plein de gens qui ont pas cette vulnérabilité déclarent des dépressions ou des psychoses... donc en gros, ça veut rien dire), j'en fais QUOI ? Ca va pas combler les trous dans mon CV, ça va pas m'aider à retrouver goût à la vie, ça va pas m'aider à sortir de chez moi et me faire des amis!

Parmi les idées intéressantes, il y a notamment le projet pilote des médiateurs de santé (des malades qui aident les malades, voir article du Figaro - mars 2013)

Pour en savoir plus sur l'Empowerment en Europe et en France Rapport Empowerment

Les amis, faut en parler chez le psychiatre, avec les intervenant sociaux, faut leur dire que ça suffit pas ce qu'ils proposent. Faut leur dire qu'on veut de l'espoir, qu'on veut vivre ! Et que vivre c'est pas juste dormir, se laver, manger, aller au wc et prendre des médicaments !

mercredi 19 novembre 2014 17:34

Emission scientifique France Inter "La Tête au Carré" avec Boris Cyrulnik :
BORIS CYRULNIK : 50 ANS D'AVENTURE PSYCHIATRIQUE

vous pouvez lire l'audio sur le site directement ou podcaster l'émission.
Attention au début ils parlent de philae et Rosetta puis y'a de la musique, donc Cyrulnik ça commence au bout de 10min environ.
Cinquante ans d’aventure psychiatrique m’ont donné des moments de bonheur, quelques épreuves difficiles, le sentiment d’avoir été utile et le bilan de quelques méprises. Mon goût pour cette spécialité est un aveu autobiographique. L’histoire de ces cinquante années raconte aussi comment j’ai traversé la naissance de la psychiatrie moderne, depuis la criminelle lobotomie, l’humiliante paille dans les hôpitaux, Lacan le précieux, la noble psychanalyse malgré ses dérives dogmatiques, l’utile pharmacologie devenue abusive quand elle a prétendu expliquer tout le psychisme, et l’apaisement que m’a apporté la théorie de l’attachement, dont la résilience, mon chapitre préféré, étudie une nouvelle manière de comprendre et de soulager les souffrances psychiques.
jeudi 20 novembre 2014 15:49

Dans l'émission ci-dessus, Boris Cyrulnik répond à une question d'auditeur :
Auditeur a écrit : Aujourd'hui, dans l'esprit du temps actuel, quelle pratique ou idée considérée comme bonne par tous pourrait être considérée comme néfaste dans 20 ans?
Boris Cyrulnik a écrit :Tout ce qu'on fait actuellement (en psychiatrie) pourra être considéré comme un crime si on en fait une doctrine totalitaire. Il y a 400 personnes en France qui sont isolées, on a eu un président qui proposait d'augmenter le nombre d'isolement, ça évolue vers un crime si ça devient totalitaire et si on isole tout le monde. Les médicaments soulagent, si on pense que les médicaments guérissent et qu'on ne donne que ça, ça deviendra un crime. Même les psychothérapies, qui sont des formes de libertés et de respect de l'autre, si on fait n'importe quoi, si on donne le pouvoir à des sectes ou à des gourous, ça deviendra un crime. Tout ce qu'on fait actuellement peut devenir un crime si ça devient totalitaire.
Avatar du membre
azerty
Messages : 9
Enregistré le : dimanche 27 décembre 2015 19:26

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par azerty »

Je suis insatisfait de la psychiatrie en France.
J'ai été hospitalisé plusieurs fois, j'ai été suivi par des internes, qui me donnaient la plupart du temps des réponses erronées.
Les psy sont persuadés de tout savoir, de tout connaitre, ils manquent d'humilité.
Les psy vous étiquette. Pour rappel, la psychiatrie n'a rien de scientifique, quant à la psychologie, il existe tellement d'ecoles :fleur: contradictoires, ce n'est même pas une science. Pas de vérité, des suppositions et des étiquettes.
Vu dans un service de psychiatrie en hp, des patients surdoses livres à eux-meme, aïe une patiente se casse la dent car elle n'est pas suivie par les soignants. C'est grave et encore plus grave pour les personnes qui n'ont pas leur tête. Les psy ont les dernières places du classement,ce n'est pas les meilleurs qui vont en psychiatrie. Et les AD qui ne font rien montrent que la dépression implique des mécanismes encore inconnus, mais pourquoi le psy est mécontent lorsque je lui dis que les ad ne font rien, est ce que la vérité esr si difficile à accepter. Il y a aussi le soi disant non jugement du psy qui est un leurre. Qui sur terre est libre de tout jugement ? Y a beaucoup de tromperie, de leurre mais ils ne leurrent qu'eux-même. Et les cmp ? On vous attribue un psy d'office, on est déjà condamné, et si pas de transfert, pas d'alchimie alors c'est Vous le problème. Ils font semblant de soigner et je fais semblant de les croire.
Avatar du membre
souffranceangoisses
Messages : 70
Enregistré le : samedi 22 avril 2017 10:53

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par souffranceangoisses »

En urgence ils sont excellents, mis pour le suivi au long terme c'est très aléatoire et pas très communicatif (voire pas du tout). Mais je ne suis sûrement pas tombé sur les bons thérapeutes.
Et je pense que c'est pareil dans les autres spécialités de la médecine. Tout est problème de suivi au long terme.
Avatar du membre
Renée
Messages : 1067
Enregistré le : mardi 02 août 2016 14:17
Localisation : Sud-Est de la France

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Renée »

Question urgences, il existe des structures efficaces, mais -comme ça a été dit dans le message précédent- question long terme, on en voit vite les limites.
La psychiatrie est un monde trop fermé sur lui-même et, malgré quelques louables tentatives (initiées surtout par des soignants de proximité qui font ce qu'ils peuvent...), elle est loin de répondre à toutes les demandes concrètes d'aide des patients (qui ne bénéficient pas forcément de soutien de la part de leurs familles, souvent défaillantes !).
Quant à un suivi, c'est plutôt du chacun pour soi, plus ou moins comme dans la société :limite:

Le gros hic, c'est qu'on reproche (sans le dire clairement) aux patients de se comporter en malades, comme s'ils étaient responsables de leur état, un comble !
Il faut vraiment vouloir (et pouvoir !) s'en sortir pour bénéficier des soins dont on a besoin !
Salon ☞ ☞ ☞ ☞ ☞Ma closerie
Galerie ☞ ☞ ☞ ☞ Mes incertitudes
Présentation ☞ ☞Bonjour à toutes et à tous

"Le péril s'évanouit quand on ose le regarder."
(François René, vicomte de Chateaubriand)
Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 13894
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Détachement »

+1 pour l'avis de Renée, je le partage complètement.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.
Avatar du membre
Riton
Messages : 1004
Enregistré le : lundi 17 octobre 2011 1:38
Localisation : Lille

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par Riton »

des mauvaises nouvelles. Grève de la faim au Rouvray à Rouen
https://twitter.com/konbininews/status/ ... 6768033794
De ces états qui vous réchauffent un instant les yeux pour ne vous laisser qu'un peu de sel sur les joues
Honte au deuil permanent de l'existence!
Chaque nuit est une victoire, chaque jour une occasion.
Mon Salon
Avatar du membre
poussière
Messages : 5717
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 5:10
Localisation : ici

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par poussière »

Riton a écrit : mardi 05 juin 2018 1:24 des mauvaises nouvelles. Grève de la faim au Rouvray à Rouen
https://twitter.com/konbininews/status/ ... 6768033794
ça avance doucement, pour faire taire le tapage médiatique ils ont apparement dit qu'ils seraient prêt à créer 20 postes sur les 52 demandés.
"La plupart des gens ne songent qu’à ce qu’ils peuvent obtenir du monde, mais en réalité, c’est ce que nous sommes capables de donner qui détermine la qualité de notre vie." 💞
Amma
Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 2870
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40
Localisation : Savoie

Que pensez-vous de la psychiatrie en France ?

Message par incarmal »

Leur combat est formidable.
Un grand bravo à eux. Je suis cette histoire depuis un certain temps déjà et le quotidien qu'ils dépeignent est intenable.
Je bosse en psychiatrie et le manque de moyen est une revendication que l'on a aussi dans notre établissement. fermetures d'unités, lits supplémentaires ajoutés en chambre et un manque flagrant de personnel...heureusement qu'il reste des soignant qui songent au bien être des patients avant tout et font ce qu'ils peuvent mais beaucoup aussi désertent le métier.
C'est pas parce que les gens sont plus nombreux à avoir torts qu'ils ont forcément raison.
Ma Galerie
Mon salon
Répondre