Discussion sur le suicide

Les différentes dépressions, des témoignages...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
Areanor
Messages : 394
Enregistré le : vendredi 08 mars 2019 1:06

Discussion sur le suicide

Message par Areanor » lundi 12 octobre 2020 21:05

@Antonio je suis encore la pour ma grand-mère je suis la seule qui lui reste alors je te comprends .. :bisouss:

Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5203
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Discussion sur le suicide

Message par Antonio » mardi 13 octobre 2020 12:41

Merci, @Areanor.

C'est gentil que tu sois présente pour ta grand-mère.
Je pense que c'est important de garder des relations saines avec notre famille ; dans la mesure du possible.

:bisouss: :coeur5:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

Galerie | Salon

Avatar du membre
Frodon Sacquet
Messages : 157
Enregistré le : vendredi 05 juin 2020 15:34

Discussion sur le suicide

Message par Frodon Sacquet » vendredi 16 octobre 2020 20:26

J'ai des tendances suicidaires depuis mes 16 ans et j'ai fait deux tentatives de suicide, une à vingt ans et une cette année, il y a quelques mois.. Cette fois-ci, j'aurais très bien pu y passer. Sinon, j'ai des pensées suicidaires qui reviennent par périodes. Actuellement, il m'arrive encore d'avoir des pensées suicidaires de temps à autre.

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » samedi 17 octobre 2020 12:46

Depuis l’âge de huit ans, j’ai dit que je me tuerai à trente deux ans si ça n’allait toujours pas.
J’ai trente-deux ans.
C’est difficile. Cela fait deux ans que j’ai planifié. J’essaie de tout faire pour ne pas le faire.
C’est vraiment trop difficile.
Les gens me font chi.er.
La vie m’embarrasse.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
bandit
Messages : 7707
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Discussion sur le suicide

Message par bandit » samedi 17 octobre 2020 17:24

Hello Déta,
Je sais que tu n'as pas la vie facile depuis un paquet de temps, que c'est épuisant mais même si tu as planifié, tu t'en es sortie jusque là.
J'espère que tu repousseras l'ultimatum, tu manquerais à beaucoup de personnes et tu as sans doute plein de choses que tu as envie de découvrir avec ta curiosité.
Salon Galerie
Guide du Forum (peut vous donner quelques repères)
Charte du Forum (présumée lue et acceptée depuis inscription) (mise à jour : Juin 2020)


Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » samedi 17 octobre 2020 17:36

Merci pour tes encouragements. La curiosité me lâche petit à petit.
En revanche, ce n’est même pas la peine de me dire des choses fausses : je ne manquerai pas à beaucoup de personnes.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
bandit
Messages : 7707
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Discussion sur le suicide

Message par bandit » samedi 17 octobre 2020 18:14

Ah, la baisse de curiosité c'est un triste indicateur de ta souffrance, ça me désole pour toi :sad: .
A la base, j'avais écris "à beaucoup de monde" et je me suis dis que c'était faux, donc j'ai mis "à beaucoup de personnes" et je pense qu'on est plus dans le vrai, t'as pas assez de doigts pour les compter par exemple.
J'espère que tu auras toujours quelqu'un ou un signe pour te rappeler que "la beauté de la vie" existe et que tu peux en grignoter un petit bout chaque jour :zenzen: .
Salon Galerie
Guide du Forum (peut vous donner quelques repères)
Charte du Forum (présumée lue et acceptée depuis inscription) (mise à jour : Juin 2020)

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » samedi 17 octobre 2020 18:21

Honnêtement, je n’ai strictement pas d’amis.
Mon absence ferait de la peine à mon compagnon, peut-être à ma mère (?). Je pense avoir largement de doigts pour les compter.
Je sais que cela peut paraître inconcevable pour beaucoup mais je n’ai pas une grande famille et surtout, je ne m’entends pas du tout avec eux. J’ai déjà vu ce que ça a donné quand j’ai failli mourir donc je ne m’imagine rien du tout.
Mon seul espoir, c’est la MDPH, qu’on me prenne en charge.
Je vois de la beauté dans les choses qui m’entourent mais ça ne me retient pas.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
bandit
Messages : 7707
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Discussion sur le suicide

Message par bandit » samedi 17 octobre 2020 18:39

T'as pas d'amis mais tu as des connaissances, ça les affecterait eux aussi. Peut-être pas le manque, peut-être que si.
La MDPH pour l'AAH ou autre chose ?
Je suis pas à ta place, elle est rude, ça serait mieux si t'avais quelque(s) chose(s) qui te retient. Peut-être que tu l'as pas encore trouvé.
Tu trouves peut-être que je fais un excès d'optimisme, mais dans telle situation je sais pas faire grand chose d'autre :rire1: .
Salon Galerie
Guide du Forum (peut vous donner quelques repères)
Charte du Forum (présumée lue et acceptée depuis inscription) (mise à jour : Juin 2020)

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » samedi 17 octobre 2020 18:47

Non, je n’ai pas de connaissances, bandit.
À part la belle-famille et encore … on ne s’entend pas très bien et même en les comptant, ça ne ferait que deux membres de plus.
Mon médecin et ma boulangère, je pense que tous les deux s’en foutent.
Je sais que c’est incompréhensible, voire inconcevable, mais c’est ainsi. Je ne juge même pas de la qualité du peu de relations que j’ai. Sauf des pubs, personne ne m’écrit.
Tant que je serai en couple, je ne toucherai jamais rien de l’État. Je veux juste de l’aide tout court, même pas d’argent.
Il n’y a rien à faire, ni à dire. Même si je n’aime pas m'apitoyer sur mon sort, je suis pessimiste et ça a besoin de sortir parfois.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
bandit
Messages : 7707
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Discussion sur le suicide

Message par bandit » samedi 17 octobre 2020 18:57

Ah mince je considérais que certains membres du forum rentraient dans la catégorie "connaissances" (moi inclus :smile2: ).
Ça dépend si tu vois ton médecin autant que ta boulangère ou le contraire.
Blague à part, c'est pas inconcevable, je sais que tu es isolée, très.
De l'aide, t'as été en chercher, c'est une bonne chose, après tu l'as peut-être pas reçu aussi bien que tu le voulais.
Il n’y a rien à faire, ni à dire
Je peux partager un silence avec de grosses pensées pour toi.
Salon Galerie
Guide du Forum (peut vous donner quelques repères)
Charte du Forum (présumée lue et acceptée depuis inscription) (mise à jour : Juin 2020)

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » samedi 17 octobre 2020 19:11

Je parlais ici de personnes en chair et en os, qui pourraient avoir les moyens de me porter assistance, ou avec qui je pourrais partager un moment IRL.
Sur le forum, peut-être trois personnes, gros maximum et tu en ferais peut-être partie parce que tu es très patient avec moi.
On n’en est toujours pas à dix et encore moins à plus de dix.
J’évite de trop me plaindre car il y a des personnes célibataires.
Merci beaucoup pour tes pensées et ta bienveillance.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
bandit
Messages : 7707
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Discussion sur le suicide

Message par bandit » samedi 17 octobre 2020 19:53

D'accord. Mais c'est compliqué pour toi de faire des rencontres IRL non ?
Oui, on est pas à dix, ça fait pas beaucoup de personnes, je me suis trompé.
Célibataires ou non dans les parages, tu peux te plaindre nanméoh.
Tu sais, je me souviens que tu as été d'une grande aide quand j'étais hospitalisé il y a deux ans, on avait échangé et ça m'avait fait grand bien, t'avais rendu ça plus facile.
Salon Galerie
Guide du Forum (peut vous donner quelques repères)
Charte du Forum (présumée lue et acceptée depuis inscription) (mise à jour : Juin 2020)

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » samedi 17 octobre 2020 20:06

Oui. Faire des rencontres c’est une chose, les entretenir est une autre. C’est aussi pour ce type de choses que j’attends les aides de la MDPH.
Ce que tu as écrit me touche beaucoup.
Je crois qu’on fait du hors-sujet. J’y ai écrit ce que j’avais à dire ici.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
bandit
Messages : 7707
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Discussion sur le suicide

Message par bandit » samedi 17 octobre 2020 20:18

Okey Déta.
Oui, il y a du hors-sujet :ange: .
Bises
Salon Galerie
Guide du Forum (peut vous donner quelques repères)
Charte du Forum (présumée lue et acceptée depuis inscription) (mise à jour : Juin 2020)

Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5203
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Discussion sur le suicide

Message par Antonio » dimanche 18 octobre 2020 17:43

Je crois fermement que même les personnes derrière les hotlines de crise ne sont pas suffisamment armées pour utiliser les bons mots face à une personne en pleine crise suicidaire, et les promesses sont contre-intuitives (du style "ça va aller"), même si elles partent d'une bonne intention.

(C'était juste une pensée que je voulais dire.)

Pour te répondre, @Détachement, je ne saurais vraiment quoi dire, hormis que je comprends ce que tu ressens. Cela me semble difficile d'avoir songé au suicide si jeune et de façon continue. Poser un ultimatum est très courant ; le mien est fixé à 30 ans.

Pourquoi as-tu choisi l'âge exact de 32 ans ? Cela n'avait jamais changé depuis tes 8 ans ?

Je te souhaite que la vie te soit plus facile et que tu puisses être prise en charge par la MDPH. Lutte autant que tu peux pour que cela se réalise, tu as ce droit et tu le mérites autant que n'importe quelle autre personne en souffrance.

:fleur:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

Galerie | Salon

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » dimanche 18 octobre 2020 20:44

Je souscris à ta pensée.

Je ne l’ai pas complètement choisi.
J’avoue. J’ai un jour entendu de la part de ma mère (le jour de ses trente deux ans) qu’on « est adulte qu’à l’âge de trente deux ans » et c’est resté gravé dans ma tête. Je crois qu’elle pleurait mais je n’en suis pas sûre, ça m’a juste marquée.
Trois mois plus tard, c’était à mon tour d’avoir mes huit ans et le soir-même, j’ai décidé que je me tuerai à trente-deux ans si ça n’allait pas.

Non, ça n’a jamais changé au fil des ans. Un membre (maintenant inactif depuis plusieurs années mais qui semble se connecter de temps en temps) le savait et c’était il y a quelques années que je lui ai dit. Première fois que j’en ai parlé. Il pourrait même témoigner tellement je suis égale.

Merci beaucoup et bon courage à toi aussi. C’est tendu d’être arrivé à l’échéance d’un ultimatum.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5203
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Discussion sur le suicide

Message par Antonio » dimanche 18 octobre 2020 21:34

Je suppose que tu as associée sa phrase à une émotion triste. Et c'est vrai qu'être adulte, ça craint. Les responsabilités, surtout quand on n'est pas totalement autonome, ça craint aussi. On ne naît pas égaux face à la vie d'un point de vue de la santé mentale/physique.

(Si Satan existait vraiment, j'aurais aimé faire un pacte avec lui. J'aurai aimé avoir le bonheur, la santé, la richesse, les amis, et tout le reste dans ce monde sans intérêt, même si cela exigerait de lui être fidèle en Enfer à tout jamais. Et si le suicide est un péché, alors je serai un pécheur et j'irai en Enfer sans avoir régné ici-bas.)

J'espère que tu pourras décaler ton ultimatum, même si ce n'est que d'une année, juste pour voir comment ça se déroule.

En plus, c'est difficile de mourir. Même avec une arme à feu, des gens survivent avec de lourdes séquelles. Même avec une overdose, s'il arrive un arrêt cardiaque et qu'on survit, c'est encore avec de lourdes séquelles. L'idée de survivre après une TDS violente est assez traumatisante.

S'il y avait juste un putain de bouton "Mourir maintenant", j'appuierais dessus 50 fois. :mrvert:

Merci à toi.
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

Galerie | Salon

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12376
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Discussion sur le suicide

Message par Détachement » dimanche 18 octobre 2020 23:01

Je me souviens juste qu’il y avait eu une dispute juste avant. J’ai juste des doutes sur les pleurs. Je ne comprends pas pourquoi elle m’a dit ça.
Eh non, on ne naît pas égaux face aux épreuves de la vie.
Les parents auraient voulu : à la maison c’était « marche ou crêve », j’ai dû tenir bon, autant sur les mer... à la maison qu’à l’école. Il fallait être « normal ».
On ne nous a vraiment pas aidés, mon frère et moi.

J’ai fait des tonnes de tableaux avec les différentes méthodes d’en finir, les taux de léthalité, tout ça … je suis modestement devenue assez renseignée.
Je sais comment je ferai.

J’essaie de tout faire pour ne pas honorer ma promesse. Mon compagnon est un réel obstacle. Mais à présent, je me sens « en sursis ».
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Avatar du membre
Freg
Messages : 114
Enregistré le : samedi 19 septembre 2020 1:17

Discussion sur le suicide

Message par Freg » lundi 19 octobre 2020 14:45

Bonjour !

Le suicide me touche particulièrement car j'ai vécu l'envie suicidaire de l'autre, et je suis passée par là.

C'est drôle, Déta, car moi-même j'ai eu un événement marquant à 8 ans. Ma mère a souhaité en finir, et se donnait jusqu'à ma majorité. Elle avait 38 ans. A partir de là, elle n'a plus été la même à mon égard, dans le mauvais sens. Elle ne s'est pas aperçue qu'elle s'est coupée de moi, comme d'elle-même. (Pour quoi faire ? Pour pouvoir gérer une galère familiale qu'elle a choisi en son âme et conscience de porter... alors qu'elle aurait pu ne pas le faire. Mais passons.)
(Elle est toujours vivante aujourd'hui et en est très contente.)

Etant aussi passée par là, donc, j'ai expérimenté le fait que le suicide peut être ressenti comme une nécessité lorsque l'on tient à une ou des convictions qui nous entravent.
Donc, dans ce cadre, le moyen de s'en sortir est de lâcher cette ou ces convictions, de modifier les priorités.
Car qu'est-ce que la problématique du suicide si ce n'est un soucis dans l'attention que l'on porte en certaines choses ?
Nous avons en nous la capacité à décider de ne plus vouloir être attentif à ce qui nous entrave, que ce soit partiellement, temporairement ou totalement.
Pour ma part, ce fut toute pression sociale m'avilissant, et toutes les convictions qui mettaient en priorité autre chose que moi, sans raison pouvant réellement être justifiée logiquement.
Je m'en sors pas mal du tout, depuis.
J'ai encore parfois des idées "automatisées" de suicide lorsque je vis quelque chose de trop difficile à gérer sur le coup. Mais ça ne dure qu'un instant, et je n'ai aucun problème avec ça, car ça me ressource. Je ne pense pas qu'il faille forcément supprimer à tout prix ce genre d'idées. Ca peut être un véritable refuge qui permet de se reposer, lorsqu'on n'a pas de soutien suffisant.

D'ailleurs, le soutien suffisant, c'est un peu "ma croix". Je n'en ai pas, je n'en ai plus, je n'en ai peut-être jamais eu. Mais j'ai toujours eu dans l'idée logique que si j'existe, d'autres existent comme moi, sur certains plans sur lesquels je me sens solitaire. La vie m'a toujours prouvé que j'avais raison sur ce point, quand bien même je n'ai pas encore trouvé exactement ce que je cherche.
Dans le même temps, je ressens aussi que j'ai facilement une tendance à me "reposer" ou m'appesantir lorsque j'ai confiance en quelque chose ou quelqu'un, comme si je me disais que cette chose est acquise et que je peux m'en "servir" selon mon bon vouloir. En fait, je suis moi-même comme ça. J'aime qu'on m'utilise pour certaines choses, j'aime être à disposition (dans une certaine mesure).
Alors je suppose que, même si je pense que c'est un peu exagéré, cette façon de déconsidérer la chose en laquelle j'ai confiance pour "passer à autre chose" et symptomatique d'une problématique du "jamais assez", il y a un côté très naturel où je fais aux autres ce que je voudrais qu'on me fasse.

Bref, un jour on trouvera ce dont on a besoin.

PS : apparemment j'ai été au moins en partie une sorte d'objet pour mes parents. C'est peut-être pour ça que mon lexique paraît un peu "calculateur".
Tiens, je vais méditer sur ce sujet aujourd'hui. Ca fait longtemps que je l'ai pas déterré. Faut dire que quand la psy m'avait mis ça en exergue, j'ai trouvé ça assez pertinent mais pas très inspirant sur le moment.


Répondre