Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Les différentes dépressions, des témoignages...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
eternelletristesse
Messages : 450
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2007 15:35
Localisation : 78

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par eternelletristesse » lundi 31 janvier 2011 14:01

Bonjour tout le monde,

Cela fait un bout de temps que je ne suis pas venue, mais me revoilà. Je vous écris car je suis dans une impasse mais celle ci s'avère "grave" dans le sens où je mets ma santé en danger...

J'ai eu un choc émotionnel important alors que j'étais hospitalisée en juillet 2010; aujourd'hui impossible de me nourrir normalement. Je n'ai plus la notion de faim, je n'ai plus la notion de grand chose sauf de détresse...

Je m'interroge sur le fait de pourquoi on arrive pas à réagir alors que les médecins nous disent que nous allons droit dans le mûr?
En effet, j'ai fait un bilan pour mon obésité, j'ai perdu 40 kg en moins d'un an du fait que je n'arrive plus à manger normalement. J'ai fait ce bilan en hospitalisation où il a fallu me faire des perfusions de fer, de vitamines ... je dois aussi mettre de la poudre de protéines sur mes aliments pour complémenter l'alimentation...

Mon psy lui a rajouté à mon traitement de l'Athymil pour essayer de réveiller l'appétit, je dois le commencer la semaine prochaine.

Ce qui m'inquiète c'est que les médecins ont beau me dire de réagir, je suis comme anesthésiée face à l'alimentation... en même temps je ne veux pas recommencer l'expérience des perfusions. Je ne me comprends pas, plus.

Mon psychiatre essaie d'agir avec une molécule (qui si j'ai bien compris risque aussi d'agir sur mon poids, pas seulement sur la notion de faim), ma psychothérapeuthe me dit que "je veux me punir"...

Dans tous çà je suis perdue, et je ne sais pas comment me "secouer". Avez vous eu ce problème? Comment avez vous fait pour en sortir?

Merci pour votre aide.

Avatar du membre
armand-des-poissons
Messages : 366
Enregistré le : mardi 23 mars 2010 3:06
Localisation : Pas avec toi...

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par armand-des-poissons » lundi 31 janvier 2011 17:40

Bonjour

Quelques petits trucs en commun.
Depuis des années et des années, j'ai un problème avec l'alimentation. Je n'ai pas faim et si quelque chose me perturbe, je vomis.
Je dois me forcer à manger. Je n'ai aucun appétit et je peux oublier de m'alimenter régulièrement.
On m'a dit que j'allais droit dans le mur à agir ainsi. Il paraitrait que je le fais exprès.
J'ai subit aussi les hospitalisation du à ma perte de poids, à ma maigreur.
Quand on ne mange pas, on ne donne pas ce qu'il faut pour avancer.
Il faudrait que je me secoue... je le sais, mais je ne peux rien faire. Me forcer ? Je l'ai fait et je dirais que les pb ont empirés.

Je n'ai pas de réponse à tes questions, juste te dire que tu n'es pas seule à avoir un manque de réaction alors que tu sais que tu tombes inexorablement.

Courage !
J'espère que tu trouveras la solution pour réussir à sortir de là, que tu arrives à faire + que prendre conscience de ce qui t'arrive.

Avatar du membre
eternelletristesse
Messages : 450
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2007 15:35
Localisation : 78

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par eternelletristesse » lundi 31 janvier 2011 18:20

Bonsoir,

merci de ton écoute. Te lire me rassure car je me dis que je ne suis pas la seule à traverser ce "néant", mais çà ne me rassure pas pour ta santé!

Moi le truc c'est que je suis obèse, donc tout le monde était content que je me maigrisse, et vu que je mentais sur le fait de manger ou non, personne ne voyait rien... sauf le psy qui sait depuis le début que y'a quelquechose qui cloche.

Ma psychothérapeute l'autre jour a émis 2 hypothèses: 1/ vu que je considère être rien, je ne mange rien car çà sert à rien... 2/ je me mets à nu (donc perte de toute cette graisse) pour vouloir mieux aborder les séances EMDR. Cependant la 2ème hypothèse n'est pas trop valable car le pb a commencé bien avant que je la rencontre pour l'EMDR.

Aujourd'hui j'ai cherché milles et une raisons pour me dire tiens je vais grignoter ci ou çà, mais je ne l'ai pas fait... pas envie, rejet, je sais pas...

Mais j'essaie de manger un minimum depuis que je suis sortie de l'Hopital car leurs discours, les perfs et tout çà m'a sacrément remué et je n'ai pas envie de revivre çà. Alors comme Toi, je cherche le déclic...

Puis je me permettre de te demander comment tu gères avec ton entourage? Ils te comprennent ou ils te font du rentre dedans?

Je t'envoie plein de courage à Toi aussi.

Avatar du membre
armand-des-poissons
Messages : 366
Enregistré le : mardi 23 mars 2010 3:06
Localisation : Pas avec toi...

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par armand-des-poissons » lundi 31 janvier 2011 19:50

Ce n'est pas facile de se forcer.
Il me semble que le pb est + grave quand la personne était obèse. J'entends par là que la non alimentation fait que l'organisme utilise les graisses stockées, mais au lieu d'être bien, le produit de dégradation intoxique le corps.
Se forcer à grignoter... pas évident. Je pense qu'il faut juste te forcer à ingurgiter un vrai repas. Personnellement, quand rien ne passe, je me force à manger un yaourt à midi et demi. Et tous les matins en me levant que je le veuille ou non c'est un jus de fruit. C'est le minimum dans une journée. Je sais que ce n'est pas suffisant.

Je pense que la 1ère hypothèse est la bonne, en effet.
eternelletristesse a écrit : Puis je me permettre de te demander comment tu gères avec ton entourage? Ils te comprennent ou ils te font du rentre dedans?
Maintenant, je n'ai plus d'entourage direct. Je me suis coupé physiquement de tout le monde qui m'était proche. Ainsi je ne suis pas embêté avec ça. Il suffit de passer sous silence que le repas du midi a été régurgité.
Sinon avant, mon Ami me comprenait, ma compagne aussi. C'est avec eux que j'ai fait ce deal du yaourt et du jus de fruit. Ils savaient que quand j'allais mal je ne mangeais rien parce que je ne gardais pas. Pas la peine de faire du gâchis. Mais il faut dire que lorsqu'ils étaient là je mangeais et gardais plus facilement. ça n'a pas été source de conflit, juste source de discussion. Tout passait par le dialogue. Et c'est vrai que pour Lui, j'étais capable de fournir des efforts. Même s'ils me comprenaient, s'ils savaient que je n'y pouvais rien, ils étaient tout de même affecté par le pb. Raison de + pour fournir des efforts. Se concentrer et manger. L'entourage n'est pas à négliger. Mais il ne faut pas qu'il soit contre toi.
Et toi comment tu gères ? Comment prennent-ils cela maintenant ?

Avatar du membre
Aspartame
Messages : 157
Enregistré le : samedi 20 novembre 2010 20:21
Localisation : 67

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par Aspartame » lundi 31 janvier 2011 19:55

:hello: Comme on dit, ca doit être mutlifactoriel ^^ déjà avoir conscience des risques pour ta santé ne suffit pas à te ressaisir, parce qu'il y a une différence entre savoir que l'on doit faire quelque chose et en avoir envie et/ou suffisamment peur des conséquences pour agir .
Ensuite, si tu es toujours en surpoids, que les gens te félicitent de ta perte de poids, tu dois craindre d'arrêter d'en perdre ou d'en reprendre en recommencant à manger.
Et enfin il ne faut pas oublier que physiquement, le jeûne passé une courte durée et avant plusieurs semaines est agréable et que tu perds la sensation de faim dû à des sécrétions de l'organisme .

Donc voila, après je ne sais pas quoi te dire de plus,j'ai aussi des problèmes pour manger en ce moment et pas vraiment de solution . Ce qu'il faut tout de même savoir, c'est que plus que de finir à l'hopital sous perf pour malnutrition, au bout d'une certaine période, l'organisme s'autodétruit littéralement et les dégats sont irrémédiables, si tu prends l'exemple d'un jeûne complet, dès la 3eme semaine, l'organisme pour survivre commence à détruire des choses qu'il ne pourra plus jamais réparer (d'où baisse de la vue et pleins d'autres troubles) et cela même si l'on peut survivre pas loin de 3mois en jeune complet, pour dire à quel point cela va vite.

--edit--

Ah si, j'ai quand même une solution, c'est de faire du sport, biensur faut commencer doucement si tu n'es pas en forme :o mais là tu n'arriveras pas à ne pas manger. A mon avis ca marche à tout les coups pour peu que tu sois assez motivée pour faire un exercice suffisamment exigeant :smile:


Avatar du membre
eternelletristesse
Messages : 450
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2007 15:35
Localisation : 78

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par eternelletristesse » lundi 31 janvier 2011 20:15

Pour Armand des poissons, moi mon entourage ne comprend pas. Comme Toi, quand y'a du monde je me force à manger un peu, mais çà me gave (dans les deux sens du terme...), et je ne prends aucun plaisir alors j'ai hâte que ce moment passe pour qu'on en finisse... Mon mari lui me rentre plutôt dedans ... "t'as pas compris ce qu'ils ont dit à l'Hopital?" ... "Tu vas pas rechigner à manger un peu de çà quand même..." et çà finit souvent en embrouille... à moins que je me fâche et qu'il me lâche pendant plusieurs jours...

Pour Aspartame, non je n'ai pas peur de prendre du poids, au contraire, à la limite çà me remettrait ma carapace vis à vis du monde extérieur...

Le problème dure depuis le mois de juillet, du coup, je n'ai plus aucune notion de faim, de goût ... J'ai perdu plus de 10 kg de muscles selon les calculs à l'Hopital (c'est un scanner particulier qui calcule la masse grasse / masse maigre). C'est pour cela qu'ils m'ont mis sous de la poudre protéiné (Protifar).

Je te remercie de m'avoir répondu, cela fait du bien de se sentir soutenue.

Je te souhaite à Toi aussi beaucoup de courage pour essayer de trouver un peu de lumière.

Avatar du membre
armand-des-poissons
Messages : 366
Enregistré le : mardi 23 mars 2010 3:06
Localisation : Pas avec toi...

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par armand-des-poissons » mardi 01 février 2011 14:44

Ton mari ne comprends pas ce qui t'arrive c'est tout. C'est pour cela que la nourriture sera toujours source de conflit.
Ce n'est pas évident de comprendre quelqu'un qui refuse de s'alimenter. Et tu le sais, c'est bien pour ça que tu demandes. Vous en avez parlé tranquillement sans élever la voix ? Une grosse discussion sur le sujet en vous promettant de ne pas vous disputer même si vous ne vous comprenez pas. Une discussion pas évidente parce que tu ne te comprends pas vraiment, mais c'est justement ce que ton mari doit savoir. Vous pourrez peut être trouver un compromis.
Il a peur pour toi. Tu as été à l'hôpital à cause de ce pb, il ne veut pas revivre ce cauchemar et du coup, vous vous disputez. Il voit que tu continues de tomber là dedans.
Les conflits avec ton mari ne vont pas te redonner l'appétit, bien au contraire !
Bon courage !

Avatar du membre
eternelletristesse
Messages : 450
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2007 15:35
Localisation : 78

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par eternelletristesse » vendredi 04 février 2011 9:00

Aspartame a écrit :
Ah si, j'ai quand même une solution, c'est de faire du sport, biensur faut commencer doucement si tu n'es pas en forme :o mais là tu n'arriveras pas à ne pas manger. A mon avis ca marche à tout les coups pour peu que tu sois assez motivée pour faire un exercice suffisamment exigeant :smile:
Bonjour Aspartame,

Le problème est que je fais du sport... je fais environ 1 heure de cardio training (abdos surtout et vélo parfois) tous les jours , et qu'à part être de plus en plus fatiguée, je ne ressens pas plus la sensation de faim ! Je m'étais dit la même chose que Toi, le sport va m'ouvrir l'appétit, mais bon, non; çà à un mérite c'est que çà m'occupe l'esprit et pendant ce temps là je rumine pas ...

J'ai pas encore pris l'Athymil parce qu'après avoir lu tant de choses négatives à son sujet j'ai eu peur... je vais essayer d'en parler avec mon psy.

Bonne journée à Toi, et à tous . :bye:

--edit--
armand-des-poissons a écrit :Ton mari ne comprends pas ce qui t'arrive c'est tout. C'est pour cela que la nourriture sera toujours source de conflit.
Bonjour Armand - des - poissons,

Non, il ne me comprend pas. Moi qui était plutôt en hyperphagie il y a un an, je ne mange que très peu aujourd'hui. Je crois que n'importe qui ne comprendrait pas ce qui peut bien se passer pour faire un tel grand écart.
On a essayé de parlé, il ne s'énerve plus depuis quelques jours. Il est attentif du genre à regarder si j'ai bien pris ma poudre (le Protifar qui m'a été prescrit pour les protéines), me sert le repas le soir en me disant "tu me dis stop", et la journée, il ne me pose plus la question du "qu'est ce que tu as mangé?"... Un poids en moins car je n'ai pas à mentir ...

Je crois qu'il essaie de trouver une manière de me faire retrouver la notion de goût, ou d'envie de manger. En effet, il me dit "je vais t'inviter au restaurant si çà te fait plaisir - mais il sait que je ne vais pas lui dire non, je veux pas le blesser et refuser une invitation". Il me demande en ce moment aussi de lui préparer des gâteaux. Il sait que pour lui faire plaisir je le ferais.

Il ne me comprend pas (et moi non plus je ne me comprend pas mais bon...), mais au moins maintenant il sait que ce n'est pas délibéré, que comme tu le dis aussi, ce n'est pas en me prenant la tête que çà va me faire remanger normalement ...

En fait c'est une souffrance pour l'un comme pour l'autre je trouve ... il faut trouver la force de faire un compromis des deux côtés. J'espère que tu y as réussi avec ton entourage?

Bon courage à Toi, et aux autres qui nous lisent.

Bonne journée. :bye:

Avatar du membre
armand-des-poissons
Messages : 366
Enregistré le : mardi 23 mars 2010 3:06
Localisation : Pas avec toi...

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par armand-des-poissons » mardi 01 mars 2011 4:38

désolé de ne plus t'avoir répondu... j'ai été un peu léger ces temps ci...

comment cela se passe-t-il maintenant ?


Oui j'avais fait une sorte de compromis avec mon entourage.
Mon entourage est loin maintenant... mais je m'en tiens au minimum du compromis.

Diana

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par Diana » mercredi 02 mars 2011 6:54

Salut,
Je ne sais pas si ton AD améliorerait es choses, moi je l'ai pris et c'est vrai que je lui dois une augmentation de poids que j'ai du mal à oublier. Tu pourrais ressentir plus de faim après ça je pense? Je comprends tes peurs mais qu'est-ce qui est plus important?

Avatar du membre
Bluesky
Messages : 7781
Enregistré le : samedi 12 novembre 2016 16:21

Pourquoi on ne s'écoute pas ou on n'écoute pas les autres?

Message par Bluesky » vendredi 25 novembre 2016 19:00

Si on ne s'écoute pas ça peux provenir de la confiance en soi qu'on a pas
Si on n'écoute pas les autres c'est qu'il faut avoir une certaine confiance envers l'autre personne


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message