Les chansons traitant du mal de vivre

Partagez vos goûts musicaux.
Règles du forum
:excl: Pensez à identifier vos liens musicaux, voir ce sujet.
Répondre
anahoua
Messages : 9
Enregistré le : dimanche 21 octobre 2012 23:48

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par anahoua » mercredi 24 octobre 2012 8:09

Rohff - Mal a la vie Le code de l'horreur Titre bonus edition gold



Enjoy, c'est du rap mais c'est pas a classer dans sous-culture :chap:

temudjin95
Messages : 24
Enregistré le : samedi 20 octobre 2012 20:26
Localisation : Val d'Oise

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par temudjin95 » mercredi 31 octobre 2012 13:10

Je vois que Mano Solo est apparu dans ce topic avec Le Periph et Dis-moi. Je pense qu'il a toute sa place ici à mon humble avi

J'ai pleuré comme un môme à sa mort :tourne:

Mano Solo : Je suis venu vous dire


Avatar du membre
Novembre
Messages : 18
Enregistré le : mercredi 24 octobre 2012 15:06

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Novembre » mercredi 31 octobre 2012 13:36

Mano Solo, surtout cette chanson me touche énormément. J'écoute jamais cet artiste, il faut dire qu'il dégageait énormément de tristesse.. Je suis très ému par ses paroles, sa voix, mais si j'écoute trop longtemps je risque de passer de très mauvaises nuit.

Pour ma part j'ai pas mal de références francaises pour ce malaise. Je recommanderais le groupe Programme(mélange entre Slam et éléctronique), avec un vrai univers. J''ai pas trouvé leurs chansons que je préfère mais je peux néanmoins vous proposer celle-ci, "une vie" de l'album enfer tiède. Je sais pas si vous allez aimer, mais dans le doute : voici!



je trouve d'autres de leur musiques très belles, particulièrement : "Demain", "La ville disparaît", "cette page d'histoire", "la salle de jeu et la peur", "Mon cerveau dans ma bouche"...

phenix?
Messages : 156
Enregistré le : vendredi 03 septembre 2010 0:20

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par phenix? » jeudi 01 novembre 2012 10:02

Oxmo Puccino - Le vide en soi



[Couplet 1]
Cette chanson se sirote en pleurant
A la recherche des absents au Soleil Levant
La tête basse, on s'obstine
Attendant de quel nuage viendra l'signe
Bientôt quelqu'un va nous manquer
Les yeux, trop petits pour nous planquer
La douleur des jours de triste costume
Qui nous rappelle qu'on n'aime qu'à titre posthume
La joie est une révolte matée
Un pluie de l'intérieur colmatée
Si le chagrin nous met à l'abri du réconfort
Comme on l'a saisi faut qu'on soit fort
Pour la vie, devant soi ...

[Couplet 2]
La vie est une tristesse à dépasser
Pendant longtemps par des rires d'enfants, des souvenirs d'antan
Pendant la chute on s'accroche à des devises
Passée l'inconsolation : le silence livre
Une peine aux pages closes, desquelles on s'délivre
Par des mots qui prennent la peine et la divise
Vaut mieux chanter ensemble qu'y penser tout seul
A cette vie qui continue, sans perdre boussole
Nous sur l'écorce terrestre, n'avons plus qu'à aimer ceux qui restent
Prenons-nous dans les bras pendant que le loup n'y est pas ...

Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 19116
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Archaos » dimanche 02 décembre 2012 1:30

hubert felix thiefaine Petit Matin 4 .10 Heure D'été

Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans l'entrée.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !


Coxigrelle

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Coxigrelle » lundi 10 décembre 2012 3:21

Disturbed "Down with the sickness"


Avatar du membre
Yann
Messages : 403
Enregistré le : jeudi 24 mai 2012 10:43

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Yann » mardi 08 janvier 2013 0:32

Ghost Man on Third (lyrics)

Le suicide est une solution permanente à un problème temporaire...et puis c'est tout!!!

Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 2965
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40
Localisation : Savoie

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par incarmal » jeudi 10 janvier 2013 18:46

The 11th Hour "We all die alone"

C'est pas parce que les gens sont plus nombreux à avoir torts qu'ils ont forcément raison.
Ma Galerie
Mon salon

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 10086
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Détachement » mercredi 16 janvier 2013 18:47

La chanson The lighthouse du groupe Applause :



Paroles :

May I join your side sometimes
May I let you drive me for a while
I want to see the world for what it is
But my peaceful tower
Is not easy to leave

May I join your side sometimes
May I let you drive me for a while
I want to see the world for what it is
But my lonely lighthouse
It's so hard to get in

So this is where you live
In a world unachieved
Your helicoidal stairway
Won't bring to the sky

May I join your side sometimes
May I let you drive me for a while
I want to see the world for what it is
But my lonely lighthouse
It's so hard to get in

So this is where you live
In a world unachieved
Your helicoidal stairway

Les paroles sont assez explicites.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.
Mon salon
Pages de garde 07/04/19

Avatar du membre
Arlequin
Messages : 122
Enregistré le : dimanche 18 mai 2008 19:38

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Arlequin » vendredi 08 février 2013 13:43

Marisa Monte - Dança da Solidão


Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 2965
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40
Localisation : Savoie

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par incarmal » vendredi 08 février 2013 17:05

Je suis très sensible à ce type de musique (c'est ce qu'on écoutait dans ma famille), et les paroles sont magnifiques.
C'est pas parce que les gens sont plus nombreux à avoir torts qu'ils ont forcément raison.
Ma Galerie
Mon salon

Augérias
Messages : 18
Enregistré le : vendredi 22 mars 2013 7:29

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Augérias » mercredi 27 mars 2013 13:23

Quelques titres de Johnny Hallyday : Noir c'est noir , Je suis seul , Ce que je sais , Et puis je sais , Fou d'amour , Noêl
interdit , Requiem pour un fou , Vivre , La solitude , Cet homme que voilà , et bien d'autres , connus ou non .

Jacques Brel : Ne me quitte pas , Voir un ami pleurer , Les Marquises , Ces gens là , Jef , Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ? et autres .

Gilbert Bécaud : L'indifference .

Léo Ferré : Avec le temps , La solitude , La mort du loup , Requiem .

Serge lama : Je suis malade

Daniel Guichard : Mon vieux , Pourquoi ,

La liste n'est pas exhausive , j'y reviendrai .

Avatar du membre
montagne_bleue
Messages : 425
Enregistré le : samedi 16 mars 2013 19:35

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par montagne_bleue » mardi 09 avril 2013 15:34

Serge Gainsbourg
PULL MARINE



J'ai touché le fond de la piscine
Dans le petit pull marine
Tout déchiré aux coudes
Que j'ai pas voulu recoudre
Que tu m'avais donné
Je me sens tellement abandonnée

Y'a pas qu'au fond de la piscine
Que mes yeux sont bleu marine
Tu les avais repérés
Sans qu'il y ait un regard
Et t'avais rappliqué
Maintenant je paie l'effet retard

Avant de toucher le fond
Je descends à reculons
Sans trop savoir ce qui se passait dans le fond

C'est plein de chlore au fond de la piscine
J'ai bu la tasse tchin tchin
Comme c'est pour toi je m'en fous
Je suis vraiment prête à tout
Avaler que m'importe
Si on me retrouve à moitié morte

Noyée au fond de la piscine
Personne ne te voyait
Sous mon petit pull marine
M'enlacer je t'embrassais
Jusqu'au point de non-retour
Plutôt limite de notre amour

Avant de toucher le fond
Je descends à reculons
Sans trop savoir ce qui se passait dans le fond

Viens vite au fond de la piscine
Repêcher ta petite sardine
L'empêcher de se noyer
Au fond de toi la garder

Petite soeur traqueuse
De l'air de ton air amoureuse
Si nous deux c'est au fond dans la piscine
La deux des magazines
Se chargera de notre cas
Et je n'aurai plus qu'à
Mettre des verres fumés
Pour montrer tout ce que je veux cacher

Retrouve-moi au fond de la piscine
Avant que ça m'assassine
De continuer sans toi
Tu peux compter sur moi
Je te referai plus le plan de la star
Qui a toujours ses coups de cafard

J'ai touché le fond de la piscine
Dans ton petit pull marine

--edit--

Maman d'un petit loup de 9 ans, d'une princesse de 7 ans et d'un petit poussin de 6 ans
salon
galerie

Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 2965
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40
Localisation : Savoie

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par incarmal » lundi 19 août 2013 2:06

Babylon pression "Je ne sers à rien"


Depuis le temps ou mon temps, je le passe dans la M....,
Depuis le temps ou mon temps, je le passe à le perdre

Je ne sers à rien (x4).

Mes petits c'est papa qui vous parle : Papa ne pourra pas accompagner ton frère au foot.
Papa devant son verre papa n'en a plus rien a foutre.
Papa ne pourra pas non plus t'accompagner au bal rejoindre tout tes petits copains de l'hôpital.
Papa veut son mescal, papa s'ennuie, papa vomit, papa se saoule pour oublier sa vie.
Laisse papa tranquille papa ne veut pas t'aider
Laisse papa tranquille papa ne veut pas t'aimer.

Je ne sers a rien (x4)

Je ne sers a rien et je le revendique, je ne pense a rien et je le revendique, je ne sers a rien et je le revendique.
Depuis le temps ou mon temps je le passe à le perdre (x2)
C'est pas parce que les gens sont plus nombreux à avoir torts qu'ils ont forcément raison.
Ma Galerie
Mon salon

alexw01
Messages : 8
Enregistré le : vendredi 29 octobre 2010 21:27

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par alexw01 » lundi 16 septembre 2013 1:16

Suicide social d'Orelsan fait vraiment mal je trouve.

Avatar du membre
claudie
Messages : 3311
Enregistré le : mercredi 03 octobre 2007 21:32
Localisation : nord

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par claudie » samedi 25 janvier 2014 11:20

Maître Gims, j'vais changer.
Et Stromae, papaoutai ou la plus récente mais je ne sais plus le titre ( quand il est dans la rue faisant mine d'être bourré)
lâches ton arbre petit koala, tu verras qu'il ne t'arrivera rien (c'est une très jolie phase de notre fée Persé.)
Je suis en CDI : Célibataire à Durée Indéterminée
si tu lis un livre et qu'il ne te plait pas, fermes le et prends en un autre
Ma galerie, Mon salon

Avatar du membre
claudie
Messages : 3311
Enregistré le : mercredi 03 octobre 2007 21:32
Localisation : nord

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par claudie » samedi 25 janvier 2014 15:22

claudie a écrit :Maître Gims, j'vais changer.
Et Stromae, papaoutai ou la plus récente mais je ne sais plus le titre ( quand il est dans la rue faisant mine d'être bourré)
Mais si, je me souviens, c'est "formidable" bien sûr, que je suis bête
lâches ton arbre petit koala, tu verras qu'il ne t'arrivera rien (c'est une très jolie phase de notre fée Persé.)
Je suis en CDI : Célibataire à Durée Indéterminée
si tu lis un livre et qu'il ne te plait pas, fermes le et prends en un autre
Ma galerie, Mon salon

Avatar du membre
Angel
Messages : 36
Enregistré le : lundi 17 février 2014 22:20
Localisation : Devant mon pc

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par Angel » mardi 18 février 2014 20:25

Je suis étonné que ces deux-ci ni figurent pas!

Balavoine - Sos d'un terrien en détresse




Balavoine - Tous les cris les sos

Pour ceux qui veulent connaître mon histoire il y a Le chemin d'Angel
Et pour ceux qui veulent simplement parler avec moi il y a aussi Le salon d'Angel

Avatar du membre
thomas
Messages : 111
Enregistré le : jeudi 05 décembre 2013 0:33

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par thomas » vendredi 11 avril 2014 5:30

Sniper : Du Rire Aux Larmes




Tirer une tête d'enterrement ou rire à s'en pisser dessus
Le bonheur on l'convoite tellement qu'y a plus moyen qu 'on reste en chien
J'te l'dis clairement les gens, les sentiments, j'en fais abstraction
Pas un sentiment proche de ma réaction
Tous mes proches sont sous tension, sans vaille-tra pour la plupart
En prêchant, dehors au clair c'est embrouille avec le daron et c'est reti-par
Des phrases qui blessent comme des coups d'schlasses
1 ou 2 s'barre bien gé-char, une de mes faiblesses et après
Ici on s'soigne tous à la médecine douce
Hélas, la vie est une sacrée tass, une bonne taffe, j'tousse
Et là, j'touche le fond, les cernes sous mes yeux prennent forment
Au fond, tu pourras lui dire j'suis un jeune qui pète pas la forme
Aigri, le visage amaigri, face d'arabe d'aigri, physique ingrat
Autour de moi, tout pare en vrille, situation plus que ve-gra
Rien d'marrant, si ta bêtise
J'crois y a vraiment de quoi s'faire du mourrons

Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme
Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme

Mon quotidien, biffetons, shit, baston, j'me relaxe à ma façon
Pour la seule et bonne raison que l'chèque j'l'ai qu'une fois
J'suis encore chez ma mère, c'est pas à trente piges, frère
Que j'pourrais m'permettre de tout refaire
Les jours défilent, j'me demande c'que l'futur me réserve
Va savoir, j'prie pour ma famille, que Dieu les préserve
Le soir, j'vois des potes tiser, friser l'coma
A croire que le malheur les a hypnotiser
Si on s'mettait à chialer pour toutes nos galères
J't'assure qu'on chialerait encore et j'aimerais bien qu'on prouve le contraire
Bordel, les gens nous montrent du doigt
Et après, on penserait qu'cette attitude pourrait nous donner du respect
On vit comme on vit, on est comme on est
Et puis c'est tout, chacun a ses règles, ses traditions
Le reste on s'en fout
Si j'pose, j'cause la zizanie
C'est qu'le Tunisiano ose dire des choses
Ca va ça va pas, y a des hauts, y a des bas
J'compte pas faire débat, la France a causé des dégâts
Donc on vivra même si on doit souffrir
J'n'ai jamais baisser les bras même si j'm'efforce de sourire

Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme
Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme

Je n'sais plus si j'dois rire ou pleurer, me taire ou crier
J'fais le tri et pense que prier est l'seul moyen pour laisser l'soleil briller
Certaines choses me plient en 4 et d'autres me foutent la rage
Un espèce de contraste comme le beau temps qui chasse l'orage
J'suis gris, ma vie n'est pas rose, pu.... j'en vois de toutes les couleurs
Le soir, je tape une dose, n'enfume la race, j'oublie mes douleurs
Mais pour l'heure, j'ne suis qu'un mec de plus sur c'navire qui chavire
C'navire qu'on appelle la France, notre souffrance, leur donne à tous le sourire
Me parles pas d'horoscope ni même d'avenir
Les choses se passent, tu ris, tu pleures et puis tu meurs
Tout est écrit, le temps s'efface et fils
La vie ne laisse que des cicatrices, c'est triste à dire
Qu'aujourd'hui même si tu te casses la gueule
Faut savoir garder le sourire
Saisir les bonnes occases, pas faire de sa vie un film comique tout naze
A base de phrases, la larme mélancolique
La larme qui fait déborder le vase
Fils, autour de toi faut être à la hauteur de soi, je crois
Que si t'attends rien d'la vie c'est normal qu'au finale elle te déçoit
Mais ne baisses pas la tête, non, ne déposes pas les armes
Aujourd'Hui, nos familles pleurent, j'te jure qu'demain elles leur verseront des larmes
La vie est trop courte, je n'cesse de m'le dire
Et plus les jours passent et plus j'en ai rien à cirer
Pas l'temps d'l'admirer, on dirait qu'ça n'cesse d'empirer
Dans la spirale, j'suis aspiré et j'irais peut-être demain sous l'gazon faire une virée
J'préfère en rire et kiffer à bloc les chirés, mes potes, les virés
Mais pour l'moment passe moi le s..., laisse moi tirer

Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme
Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme

Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme
Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme

--edit--

M Pokora : en attendant la fin



On se retourne vers dieu quand ça tourne mal
Quand le ciel s'écroule sur nos petites étoiles
On se sent si seul quand le train déraille
De la pluie dans mes yeux quand l'espoir détale
Quand je vois maman perdre ses pédales
On s'en remet à dieu sur son lit d'hôpital
Je perds l'équilibre sur mon triste manège
Sous le soleil d'été je voie tomber la neige
On ne se moque plus de dieu quand les pelles nous assiège

Refrain
Il y a des jours comme ça ou rien ne va
Enfermé dans ton mal être
Quand les anges pleurent au bord de ta fenêtre
Il y a des jours comme ça ou rien ne va
A se torturer la tête
Si l'espoir meurt, pourra-t-il renaitre ?
Regarde-moi bruler, quand s'éteint la lumière
Ecoute-moi crier aux portes de l'enfer
Regarde-moi tomber sans plus personne derrière
Redevenir poussière

On s'en remet à dieu quand la roue a tourné
Les amis t'oublient comme une chanson d'été
L'amour lui aussi s'endort sur ses regrets
On se retourne vers dieu quand on descend l'échelle
Car l'argent c'est bien mais ce n'est pas éternel
On ne fera pas long feu si on ne vole qu'avec une aile

Refrain

C'est la lumière ou le noir
L'amour ou la gloire
La défaite, la victoire
Soit tu gagnes, soit tu foires
On veut juste s'évader
S'enfuir de nos cauchemars
J'veux pas rater ma vie, rater mon train
Toucher l'infini comme si j'mourrais demain
J'veux pas que tu m'oublies quand t'as des chagrins
En attendant la fin

--edit--

Bigflo et Oli : Monsieur tout le monde



Je sais pas pourquoi ce matin je suis très en colère
Mais je laisse rien paraître devant ma fille et sa mère
Bisou, Bonjour, Ennui, Cafetière
La jolie vaisselle que nous a donné grand-mère
J'aimerais tout foutre en l'air
Ouais j'y pense des fois
Les jours se ressemblent, comme ma fille et moi
Allez chérie dépêche-toi on va être en retard
Dis bonjour au voisin, Au revoir co.... !
Toujours bloqué dans la circulation,
Stimulation, Agression, Allez avance pôv' con
Qu'est-ce qui t'arrive papa, dis-moi pourquoi tu t'énerves ?
Je l'entends pas, aujourd'hui je suis coincé dans un rêve
Allez mon ange, sois sage et passe une bonne journée
Ma propre hypocrisie commence vraiment à me souler
Youhou ! Maintenant direction le taff, l'éclate
Un lapin dans un clapier, 8h derrière un clavier
Ça fait 2 semaines que j'essaye de parler à mon patron
Je l'imagine souvent le soir découpé dans des cartons
Monsieur pour mon augmentation ? On en parlera plus tard
Dire que ça fait 15 ans que j'enfile ce pu.... de costard
Après j'irais chercher ma fille comme toujours
Je ne vois que l'ennui, où est passé ma vie, où est passé l'amour ?
Ce soir, la même bouffe de supermarché, haricots verts steaks hachés
On fera semblant de pas se fâcher
Mais, je viens encore d'trouver des textos dans son téléphone
C'est pas la fin du monde, ça fait 2 ans qu'elle me trompe
Moi comme d'hab je dis rien non, comme d'hab je suis aphone
Ce monde est trop pourri, pour ma fille j'ai honte
La routine, le premier jour comme le dernier
Attends mais y'a pas un fusil dans le grenier ? ..
Le taff, l'angoisse, la vie, l'ennui, le temps qui passe, routine, ennui, l'amour, la mort, les rêves, l'envie, photos, sourires, encore la vie, le stress, le noir, les larmes, les cris, les klaxons, les sonneries
Je crois que ce soir je vais faire une connerie

Seul dans l'ombre j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'avance, je tombe, j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'ai jeté l'éponge comme monsieur tout le monde
Je plonge, dans le plus sombre de mes songes
Seul dans l'ombre j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'avance, je tombe, j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'ai jeté l'éponge comme monsieur tout le monde

Bonsoir
Bonsoir
Nous aurions quelques questions à vous posez au sujet de l'incident d'hier soir
Oui
Vous connaissiez le voisin ?
Oui Oui
Qu'est-ce que vous pouvez nous raconter sur lui ?
Sur lui, je suis encore sous le choc étant donné que c'était un père exemplaire, voisin charmant, attentionné, un type normal
Non rien de louche, qui ferait même pas de mal à une mouche
Je l'entendais chanter sous la douche,
il m'aidait à descendre mes courses
Un gars ordinaire, discret, sans histoires
Y'a ma maison à la télé, tout ça difficile d'y croire
A la radio c'est dingue ils parlent de flingues, de rideaux en sang
Dire qu'on avait passé le dernier nouvel an ensemble
On parlait bricolage autour d'un verre, trinquant à notre santé
Un monsieur tout le monde, et personne s'y attendait
Et à propos de l'incident, vous pouvez nous raconter ce que vous avez entendus, ce que vous avez vus ?
Il a tué sa fille et sa femme, fin' sa femme en premier
On parle de fusils et d'idées noires dans le fond de son grenier
J'entends encore le bruit des cris, c'est pire à chaque seconde
3 tombes, pour un monsieur tout le monde
Voisin assassin appuyant 4 fois sur la gâchette
Les volets fermés, oui le drame s'est passé en cachette
J'ai entendus un "bam", on venait de quitter la table
22h32 une balle, celle qui a tué sa femme
Ils se fâchaient pas mal, j'ai pensé à une dispute banale
S'enchaînent un coup machinal, le calme, puis la balle finale
Un coup d'fil, la police débarque, les chaînes télés défilent
On m'demande des infos sur le barge, un peu comme dans les films
On a retrouvé le corps de sa fille tout près du sien
Dire que j'ai vu s'type, pleuré à la mort de son chien
Ma femme ne parle plus depuis qu'elle a su la nouvelle
Elle a croisé son regard hier soir, en sortant la poubelle
Toujours souriant, un gars sympa qui habitait à 2 pas
J'suis sur que les autres voisins disent la même chose de moi
Il me ressemble, la voiture, la femme, la belle-mère, les soirées à table, le canapé, les films banals, le pain pour l'canard du canal, le chien, le pu.... d'nain de jardin, la terrasse sans soleil
Qu'est-ce qui m'empêcherait de faire pareil ? ..

Seul dans l'ombre j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'avance, je tombe, j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'ai jeté l'éponge comme monsieur tout le monde
Je plonge, dans le plus sombre de mes songes
Seul dans l'ombre j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'avance, je tombe, j'suis qu'un monsieur tout le monde
J'ai jeté l'éponge comme monsieur tout le monde
Je plonge, dans le plus sombre de mes songes

Je sais pas pourquoi ce matin je suis très en colère
Mais je laisse rien paraître devant ma fille et sa mère
Bisou, Bonjour, Ennui, Cafetière
La jolie vaisselle que nous a donné grand-mère
J'aimerais tout foutre en l'air..
Résiste, Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va,
Refuse ce monde égoïste
France Gall - Résiste
La vie de Thomas
Mon salon : Thomas l'ermite

Avatar du membre
thomas
Messages : 111
Enregistré le : jeudi 05 décembre 2013 0:33

Les chansons traitant du mal de vivre

Message par thomas » vendredi 11 avril 2014 6:11

Ma2x Ft. Yossi Zik - Prends soin de nous



Oui ?
Bonjour madame, c'est MA2X.
MA2X racontez moi les circonstances de cet accident.

(MA2X)

Ce fut le jour le plus horrible de ma vie ou tout s'écroula autour de moi,
J'étais mal, allongé sur le sol, papa, qu'est-ce que tu as, réveille toi.
T'avais mal, j'avais peur, mes yeux pour pleurer,
Mes mains pour réanimer son coeur,
Je voulais pas le laisser partir, je criait comme j'avais mal.
Je m'efforçait de me dire que c'est fini,
A ce moment là, tout m'était égal.
J'avais envie de mourir, j'était comme trahi,
Boule au ventre, comme si c'était normal, je voulais fuir le malheur.
Je n'avais plus goût à la vie,
Je me sentait faible, abandonné par mon créateur.
Immobile, comme si c'était un cauchemar,
Le temps file et je n'y croyais pas une seule seconde.
Le bruit des girofards, les hommes vêtu de noir,
Qui montaient un brancard et la ce fut trop tard,
Son âme s'était déjà envolée vers les cieux,
Je crains le pire, je suis victime de mon coeur plombé,
Si tu savais comme je déprime. J'ai l'impression de crever,
Je prends même pas conscience que mon petit papa
S'en va loin de moi, papa...

[Refrain : YOSSI ZIK]

Papa t'es parti loin de nous,
Mais de ton ciel prends soin de nous.
La mort t'as éloigné de nous,
Mais de ton ciel prends soin de nous.
Prends soin de nous. (De nous.)
Prends soin de nous.

(MA2X)

T'étais mon père, mon papa,
Mieux qu'un frère toi t'étais là pour moi.
T'aurais même pu y donner ta chair,
T'inquiète pas on se reverra, au paradis ou en enfer.
Tout ces souvenirs avec toi, j'en suis fier,
Si tu savais comme je suis mal, t'as brisé mon coeur de pierre.
T'étais mon oxygène, envole toi parmi les anges,
Papa je t'aime, un hommage que je ne saurai faire taire.
Ta mort m'a bouleversé, je n'ai rien pu faire,
J'échangerais si tu savais, tout s'est passé si vite.
Papa l'homme de maman,
Sur ce son je crache mes tripes,
Tu nous manques énormément,
Sur ma feuille blanche je pleure des litres.
Maintenant que t'es plus là, ma vie est dérisoir,
Jeune adolescent qui souffre tout les soirs.
T'avais la joie de vivre, t'es parti sans nous dire au revoir.
Révolté, intoxiqués, paralysé
j'ai le cerveau incarcérés
Prisonnier de ce miroir
Accablé de désespoir.
Et tout les soirs je refuse d'y croire.

[Refrain : YOSSI ZIK]

Papa t'es parti loin de nous,
Mais de ton ciel prends soin de nous.
La mort t'as éloigné de nous,
Mais de ton ciel prends soin de nous.
Prends soin de nous. (De nous.)
Prends soin de nous. (De nous.)
Prends soin de nous. (De nous.)
Prends soin de nous.

Chaque pas que je faisait tu étais là pour moi,
Pour me donner le courage que je n'avais pas.
Aujourd'hui t'es plus là sans toi je ne sais pas,
Papa, le monde autour de moi sans toi n'existe pas.
Tout ces gens si proches de moi ne comprennent pas,
Je m'en rends compte, m'en veux et trop souvent je craque,
Papa...

Papa t'es parti loin de nous, (Papa t'es parti loin de nous)
Mais de ton ciel prends soin de nous. (Mais de ton ciel prends soin de nous.)
La mort t'as éloigné de nous, (La mort t'as éloigné de nous)
Mais de ton ciel prends soin de nous. (Mais de ton ciel prends soin de nous.)
Prends soin de nous. (De nous.)
Prends soin de nous. (De nous.)
Prends soin de nous. (De nous.)
Prends soin de nous.

--edit--

Orelsan : suicide social



Aujourd'hui sera le dernier jour de mon existence
La dernière fois que j'ferme les yeux
Mon dernier silence
J'ai longtemps cherché la solution a ces nuisances
Ca m'apparait maintenant comme une évidence
Fini d'être une photocopie
Fini la monotonie, la lobotomie
Aujourd'hui, j'mettrais ni ma chemise ni ma cravate
J'irai pas jusqu'au travail, j'donnerai pas la patte

Adieu les employés d'bureau et leur vie bien rangée
Si tu pouvais rater la tienne ca les arrangerait
Ca prendrait un peu d'place dans leur cerveau étriqué
Ca les conforterait dans leur médiocrité
Adieu les représentants grassouillets
Qui n'boivent jamais d'eau comme si ils voulaient pas s'mouiller
Les commerciaux qui sentent l'aftershave et l'cassoulet
Mets d'la mayonnaise sur leur mallette ils s'la boufferaient
Adieu, adieu les vieux comptables séniles
Adieu les secrétaires débiles et leur discussions stériles
Adieu les jeunes cadres, fraichement diplômés
Qu'empileraient les cadavres pour arriver jusqu'au sommet
Adieu tous ces grands PDG
Essayes d'ouvrir ton parachute doré quand tu t'fais défenestrer
Ils font leur beurre sur des salariés désespérés
Et jouent les vierges effarouchées quand ils s'font séquestrer
Tous ces fils de quelqu'un, ces fils d'une pu... snobe
Qui partagent les trois quarts des richesses du Globe
Adieu ces p'tits patrons, ces beaufs embourgeoisés
Qui grattent les RTT pour payer leur vacances d'été
Adieu les ouvriers, ces produits périmés
C'est la loi du marché mon pote, t'es bon qu'à te faire virer
Ça t'empêchera d'engraisser ta gamine affreuse
Qui se fera sauter par un pompier qui va finir coiffeuse

Adieu la campagne et ses familles crasseuses
Proche du porc au point d'attraper la fièvre aphteuse
Toutes ces vieilles, Ces commères qui se bouffent entre elles
Ces vieux radins et leurs économies de bouts d'chandelles

Adieu cette France profonde
Profondément stupide, cupide, inutile, putride
C'est fini vous êtes en retard d'un siècle
Plus personne n'a besoin d'vos bandes d'incestes

Adieu tous ces gens prétentieux dans la capitale
Qu'essaient de prouver qu'ils valent mieux que toi chaque fois qu'ils te parlent
Tous ces connards dans la pub, dans la finance
Dans la com', dans la télé, dans la musique, dans la mode
Ces parisiens, jamais contents, médisants
Faussement cultivés, à peine intelligent
Ces répliquant qui pensent avoir le monopole du bon goût
Qui regardent la province d'un œil méprisant

Adieu les sudistes abrutis par leur soleil cuisant
Leur seul but dans la vie c'est la troisième mi-temps
Accueillants, soit disant
Ils t'baisent avec le sourire
Tu peux l'voir à leur façon de conduire

Adieu ces nouveaux fascistes
Qui justifient leur vie de M.... par des idéaux racistes
Devenu néo-nazis parc que t'avais aucune passion
Au lieu de jouer les SS, trouve une occupation

Adieu les piranhas dans leur banlieue
Qui voient pas plus loin que le bout de leur haine au point qu'ils s'bouffent entre eux
Qui deviennent agressifs une fois qu'ils sont à 12
Seuls ils lèveraient pas l'petit doigt dans un combat de pouce

Adieu les jeunes moyens, les pires de tous
Ces baltringues supportent pas la moindre petite secousse
Adieu les fils de bougres
Qui possèdent tout mais ne savent pas quoi en faire
Donn-leur l'Eden ils t'en f'ront un Enfer

Adieu tous ces profs dépressifs
T'as raté ta propre vie comment tu comptes élever mes fils ?
Adieu les grévistes et leur CGT
Qui passent moins de temps à chercher des solutions que des slogans pétés
Qui fouettent la défaite du survét' au visage
Transforment n'importe quelle manif' en fête au village

Adieu les journalistes qui font dire ce qu'ils veulent aux images
Vendraient leur propre mère pour écouler quelques tirages

Adieu la ménagère devant son écran
Prête à gober la M.... qu'on lui jette entre les dents
Qui pose pas de question tant qu'elle consomme
Qui s'étonne même plus de se faire cogner par son homme

Adieu, ces associations bien-pensantes
Ces dictateurs de la bonne conscience
Bien contents qu'on leur fasse du tort
C'est à celui qui condamnera le plus fort

Adieu lesbiennes refoulées, surexcitées
Qui cherchent dans leur féminité une raison d'exister
Adieu ceux qui vivent à travers leur sexualité
Danser sur des chariots, c'est ça votre fierté ?
Les bisounours et leur pouvoir de l'arc-en-ciel
Qui voudraient me faire croire qu'être hétéro c'est à l'ancienne
Tellement, tellement susceptibles
Pour prouver que t'es pas homophobe faudra bientôt que tu suces des types

Adieu la nation, tous ces incapables dans les administrations
Ces rois de l'inaction
Avec leur bâtiments qui donnent envie de vomir
Qui font exprès d'ouvrir à des heures où personne peut venir
Beeeh, tous ces moutons pathétiques
Changent une fonction dans leur logiciel ils se mettent au chômage technique
A peu près le même Q.I. que ces saletés de flics
Qui savent pas construire une phrase en dehors de leurs sales répliques

Adieu les politiques, en parler serait perdre mon temps
Tout le système est complètement incompétent

Adieu les sectes, adieu les religieux
Ceux qui voudraient m'imposer des règles pour que je vive mieux

Adieu les poivrots qui rentrent jamais chez eux
Qui préfèrent se faire enculer par la Française des Jeux

Adieu les banquiers véreux
Le monde leur appartient
Adieu tous les pigeons qui leur mangent dans la main

Je comprends que j'ai rien à faire ici quand j'branche la 1
Adieu la France de Joséphine Ange-gardien
Adieu les hippies leur naïveté qui changera rien
Adieu les SM, libertins et tous ces gens malsains

Adieu ces pseudos artistes engagés
Plein de banalités démagogues dans la trachée
Écouter des chanteurs faire la morale ça me fait ch...
Essaies d'écrire des bonnes paroles avant de la prêcher
Adieu les petits mongoles qui savent écrire qu'en abrégé
Adieu les sans papier, les clochards, tous ces tas de déchets, je les hais
Les sportifs, les hooligans dans les stades, les citadins, les bouseux dans leur étables
Les marginaux, les gens respectables
Les chômeurs, les emplois stables, les génies, les gens passables
De la plus grande crapule à la médaille du mérite
De la première dame au dernier trav' du pays…
Résiste, Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va,
Refuse ce monde égoïste
France Gall - Résiste
La vie de Thomas
Mon salon : Thomas l'ermite


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message