Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Les troubles du comportement alimentaire.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
eric51454
Messages : 2636
Enregistré le : dimanche 18 août 2019 19:44
Localisation : Dans un passé révolu

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par eric51454 »

T'as beaucoup de courage, miet.
Je ne sais pas quoi dire d'autres: du courage.
🙂🙂
""On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter""

Jean de La Fontaine.

"" Quand tu t'ennuies, ne fais rien""

Proverbe Africain
Avatar du membre
Leïla
Messages : 1194
Enregistré le : jeudi 28 décembre 2017 20:52
Localisation : Avec mes animaux

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par Leïla »

J'ai lu ton extrait, ça fait mal de savoir que tu as subi cela.
Heureusement que c'est du passé.
Chapeau d'arriver à retranscrir ton vécu.
Ça doit à la fois être douloureux de s'y replonger mais l'écriture aide aussi à poser les choses, à ressortir ce qu'on garde enfoui.
Avatar du membre
Zéphaïre
Messages : 43
Enregistré le : mardi 09 juin 2020 16:49
Localisation : Normandie

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par Zéphaïre »

Je viens de lire ton extrait aussi. Tu es super courageuse, tu sembles être tellement sensible et intelligente aussi. Tant de doutes mais aussi de beaux espoirs dans ce combat que tu mènes sans cesse...
Je ne connais pas grand chose à l'anorexie (j'ai juste lu "Jours sans faims" de Delphine de Vigan, que je trouve incroyablement puissant, et mon copain m'en parlait beaucoup parce que son ex femme souffrait d'anorexie), mais lire tes dilemmes me permet de saisir un peu mieux ce que tu traverses.
Tu écris super bien, on sent que tu aimes lire.

J'espère que tes projets actuels vont t'aider à penser à autre chose, à aimer ta vie et qui tu es.
"Et puis ce souvenir éclaté dans l’espace
Couvrirait de mon sang le monde tout entier
La mer les monts les vals et l’étoile qui passe
Les soleils merveilleux mûrissant dans l’espace
Comme font les fruits d’or autour de Baratier"
Avatar du membre
Miet
Modératrice
Messages : 5272
Enregistré le : lundi 12 juillet 2010 17:03
Localisation : Bretagne

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par Miet »

Merci @eric51454 @Leïla et @Zéphaïre pour vos retours.

Du courage, tout le monde me dit ça, moi je me sentais plutôt faible sur le moment, j'ai beaucoup de honte quand je regarde en arrière.

J'espère que mes textes aboutiront à un livre. Ça fait un moment que je n'ai rien écrit, il faudrait que je m'y remette sérieusement mais l'envie n'est pas là en ce moment (j'ai le nez dans le mariage).

Merci en tout cas pour tous ces compliments !
Utilisez les rapports si vous désirez que l'on efface/édite/verrouille/déverrouille l'un de vos messages/sujets/salons ; ou pour prévenir la modération d'un message hors charte. Merci de votre aide !

Ma galerie Mon salon Les TCA et moi
Avatar du membre
Miet
Modératrice
Messages : 5272
Enregistré le : lundi 12 juillet 2010 17:03
Localisation : Bretagne

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par Miet »

J'ai pris beaucoup de poids ces dernières semaines, +5 kg.

L'envie de retrouver un corps maigre, ou au moins mince, est toujours là. Mais je n'arrive pas à m'arrêter de manger. Alors je lutte tous les jours pour ne pas reprendre les vomissements. Je le fais pour la PMA, pas pour moi. Dernier essai dans 10 jours. Après ça c'est free...

En plus pour augmenter mes chances de tomber enceinte, j'ai arrêté le thé, que j'ai remplacé par des infusions, mais je suis super constipée, c'est très complexant pour moi ce bide énorme tout le temps.

Pourtant je mange équilibré. Je ne grignote pas vraiment juste un cookie maison au goûter, c'est simplement les quantités qui ne vont pas, je mange jusqu'à avoir mal au ventre. C'est terrible. Je n'arrive pas à m'arrêter à satiété, il faut que ça tire. Je ne sais pas pourquoi c'est comme ça.

J'aimerais bien consulter mais je ne sais pas qui... mon superdiet a arrêté, il est maintenant informaticien et c'est le collègue de mon mari, ils sont super amis, ils s'écrivent des textos tous les soirs, c'est drôle quand même. Mais voilà, je ne peux plus le solliciter...

Je souffre de cette situation, voilà...
Utilisez les rapports si vous désirez que l'on efface/édite/verrouille/déverrouille l'un de vos messages/sujets/salons ; ou pour prévenir la modération d'un message hors charte. Merci de votre aide !

Ma galerie Mon salon Les TCA et moi
Avatar du membre
m.agg
Messages : 3494
Enregistré le : jeudi 10 janvier 2013 21:58

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par m.agg »

Slt miet

Je me retrouve dans certains de tes moments
Je ne parle jamais de nourriture chez moi c'est un sujet taboo
Ma vie d anorexique me manque etonnament je me sentais plus vivante. Mon corps reflétait une beauté que j'aimais. Je n'ai pas su que j'étais anorexique avant l'hospi de force avec sonde du a un.en
Vanouissement au collège. Les surveillant devait me regarder manger à la cantine car je passai ma vie a aller a l infirmerie . Mais j'avais le moral et je ne pensée jamais a la nourriture
Maintenant que l'on m'a soigner de mon anorexie que je suis devenu une baleine du au medoc que la boulimie est arrivé je regret ce temps.
Manger est devenu un dilem perpétuel. Jadore la cuisine mais des que je suis malade ou pas en forme ça deviens un combat. Les aliments non plus le même goût sentir mon estomac vide me.fzit plaisir je ne veux pas de la l'odeur
Puis d un coup les crise hyper arrive je me lève dans la nuit pour pas être vu et je devore sans goût se qui traine. Si chou dors bien je vais vomir apres . Un phénomène naturel et si libérateur. C'est comme une mutilation elle me permet d évacuer le mal a l intérieur. Les gens se sent mal a l'idée de vomir pour moi c'est naturel . Mon corps sans le trop et le rejette
Seul mes soignant et chou savent que je vis mal avec la nourriture et le fais simple de manger . Le concept de manger pour être en vie ne me viens pas et puis quand je deprime je ne ressens pas la faim juste le besoin d engloutir mais je sais que ça restera pas longtemps.
Tu a un parcours difficile et je ne predi pas l avenir mais j espère que ce cauchemar s effacera ne te montrant que la force que tu a déployé pour affronter tes demons
Avatar du membre
Freg
Messages : 606
Enregistré le : samedi 19 septembre 2020 1:17

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par Freg »

Bonsoir !

Je n'ai pas tout lu mais je pense avoir lu le principal.
Une idée m'est venue et je me suis demandée si elle pourrait t'intéresser.
J'ai moi-même des soucis avec un bassin enflé depuis longtemps. Je me suis un peu renseignée et il semblerait que ce soit lié à des sentiments qu'on n'extériorise pas. D'ailleurs, des émotions qu'on n'exprime pas peuvent créer un manque affectif que l'on peut être amené à combler avec le remplissage, divers et varié.
Et en plus, tu parles de honte, donc il y a visiblement quelque chose.

Bon courage :smile:
Avatar du membre
Miet
Modératrice
Messages : 5272
Enregistré le : lundi 12 juillet 2010 17:03
Localisation : Bretagne

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par Miet »

@m.agg Merci de partager ça ici, ça a peut-être été dur à écrire, c'est vrai que tu en parles très peu. Moi aussi la période faste de l'anorexie me manquera toujours. La nostalgie de l'anorexie est très présente et revient dans mes moments de moins bien, je me suis faite une raison là-dessus. Mais ce n'est que de l'anorexie en pensée, et pas en acte. Je ne me sens plus "capable" d'être anorexique.

La seule chose qui peut me rapprocher de l'anorexie, ce sont les vomissements, ceux de l'anorexie et ceux de la boulimie, mais j'ai tellement souffert à stopper ce comportement (avec ou sans la sonde, chez moi ou en clinique ou à l'hp ou au chu) que je lutte de toutes mes forces pour ne pas reprendre. C'est un tel engrenage. C'est vraiment une drogue, on pourrait se dire "oh juste un petit shoot", mais ça recréé des chemins dans le corps et dans le cerveau, après c'est tellement dur de revenir vers l'abstinence. Je suis tentée parfois, soit de vomir un repas normal pour perdre du poids, soit de faire une énorme crise vomie. C'est vrai ... Mais je résiste. Je ne veux pas retourner à l'hôpital, je ne veux plus de la sonde, et je sais que c'est un versant très dangereux pour moi, que le piège peut vite se refermer ...

J'espère tenir. Pour l'instant la perspective du transfert d'embryon et de la potentielle maternité me permet de repousser ces idées. Mais je sais que ce sera plus dur en cas d'échec.

@Freg Qu'est-ce que tu appelles un bassin enflé ? Tu veux parler d'un ventre gonflé ? Je ne sais pas quoi penser de ta théorie, il est certain que j'ai/j'ai eu du mal à exprimer mes émotions, mais je ne vois pas le rapport avec le gros ventre.
Par contre je suis d'accord, c'est un vide que je ressens, vide de sens, vide de mes journées, et j'ai tendance à le combler avec de la nourriture. Mais je ne grignote pas vraiment, il m'arrive de prendre un goûter. Comme je le disais, c'est vraiment un problème de quantité ingérée, je mange jusqu'à en avoir mal au ventre ...
Utilisez les rapports si vous désirez que l'on efface/édite/verrouille/déverrouille l'un de vos messages/sujets/salons ; ou pour prévenir la modération d'un message hors charte. Merci de votre aide !

Ma galerie Mon salon Les TCA et moi
Avatar du membre
m.agg
Messages : 3494
Enregistré le : jeudi 10 janvier 2013 21:58

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par m.agg »

Le shoot du vomissement :rire2: :rire2:
Je le ressent souvent c'est comme si je savais que vomir me ferait me sentir meilleur dans ma tête et mon corps.
Vomir et aussi facile que fumer une cigarette
En couple j'ai du essayer de faire accepter cette exutoire a l autre. Au début je fesais ça en douce puis je disait que j'étais malade avant d avouer . On a au début mis des règles comme au enfant .
Le devorage est passage si honteux par contre que je supporte pas d etre vu dans ses moments. Je mange tou mélange n'importe quoi et après la folie je me degoute me sens faible comme volonté.
On me rappel souvent que j abime mes organes interne à force mais je suis si fière de moi quand je vois les vaisseau exploser sur mon visage et quand je caresse mes os je me sens bien.
Mes médecins savent que je le fait mais jamais je leur dit quand je le fait
Quand j étais anorexique je visais pas un poids une allure juste un contrôle sur mon corps .
Encore auj je réfléchi avant de manger car je me dis tu peux tenir plus longtemps .
Mais c'est vrai que procréer anorexique c'est impossible mais vouloir être enceinte et contradictoires à la vie des anorexique car tu n as plus droit de contrôler ton poids , ton corps car tu dois fournir des forces à ton bébé
J'ai refuser d etre mere car je sais que la prise de poid me rendrait folle et je rendrait malade le fœtus alors chapeau pour ton courage
Avatar du membre
m.agg
Messages : 3494
Enregistré le : jeudi 10 janvier 2013 21:58

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par m.agg »

Je n'ai pas vécu ton sevrage jai tjrs été sur le fil. Mais quand je me suis réveiller sonder en hôpital après un malaise je n'ai pas compris et je me sentais violer par le corps médicale et ma famille par cet acte . On m'enlever le droit de maîtriser.
Quand j'ai pu aller en cantine à l hôpital tout le monde me regardait et je me baladais avec un perfusion . C'est dans le miroir de la baignoire du service que j'ai vu mon état reele. J'ai accepter de me battre . Mais une fois de nouveau dépressive ou malheureuse je recommençait avec une fierté a réussir a tout dissimuler a mes proches.
Avatar du membre
Freg
Messages : 606
Enregistré le : samedi 19 septembre 2020 1:17

Je n'assume plus ma prise de poids apres l'anorexie

Message par Freg »

@Miet
Oui le bas du ventre enflé tout autour jusque dans le dos.

Le rapport entre ça et les émotions, c'est qu'il y a un lien corps-esprit qui fait que tout problème psychologique ou physique non-traité se répercute psychiquement et physiquement, d'une façon ou d'une autre. Apparemment, on aurait remarqué que les émotions/sentiments non exprimés peuvent induire ce genre de symptômes. Personnellement je n'en sais rien, je n'ai pas lu d'études, mais au vu de mes sensations et de ma compréhension de moi-même, j'ai l'impression que c'est cohérent. Apparemment le creux du dos serait là où il y aurait notre "force de vie", nos "pulsions naturelles" (si j'ai bien compris), et j'ai un manque à ce niveau, et je me suis toujours plainte de me sentir bloquée à cet endroit. Je sentais qu'il y avait un rapport entre cet endroit du corps et mes émotions/besoins d'expression.

Tu arrives à faire en sorte de trouver du sens à tes journées, à ta vie, du coup ?

Oui bien sûr, la quantité ingérée joue certainement. Mais justement, je suppose que si tu te sentais mieux dans ta vie, avec tes envies, besoins, émotions, tu aurais moins besoin de te remplir. Donc je parlais de ce qui me semble être la potentielle racine de la situation.
Aussi je pense que c'est lié à une problématique autour de la confiance, de la sécurité interne.
Moi je sais que j'ai encore des reliquats de légers troubles alimentaires que je travaille, où j'ai tendance à pas mal manger par gourmandise, car j'ai compris qu'il y a en grosse partie le fait que "j'ai peur de manquer", dans le sens manquer de plaisirs, dans la mesure où je n'en ai effectivement pas suffisamment. Donc de facto, et à cause d'une éducation pas adaptée, j'ai un manque de confiance en moi et en la vie à ce niveau.
Je ne sais pas si tu peux y voir une analogie pour toi. Dis-moi ce que tu en penses, si tu le veux bien :smile:

Ensuite je vais faire de la pub pour ce qu'est vraiment une bonne alimentation selon moi, si ça peut t'intéresser.
Manger "équilibré", c'est bien ! Mais je pense qu'il faut bien comprendre que manger équilibré tourne autour du fait de manger principalement des fruits et des légumes, voire ne manger que ça, si on a suffisamment de variété et de qualité dans ces aliments.
De par tout ce que je sais ainsi que mon vécu, ça règle un tas de soucis, et ça me semble influer sur la fertilité dans le lot.
Répondre