Suis je le seul à souffrir de ce confinement ?

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
raskolnikov
Messages : 139
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Suis je le seul à souffrir de ce confinement ?

Message par raskolnikov »

Bonjour,
Je ne dois pas être seul dans ce cas.
Nous sommes confinés dés 18H00, c'est l'hiver, tout est fermé, Paris est mort.
Mes journées sont vides. Je n'ai pas d'activité professionnelle et la "dépression" ainsi que mon âge, m'isolent et me privent de toute possibilité de contacts sociaux.
Une fois rentré, je n'ai qu'une envie: Dormir. Je suis las des écrans, de la télé, des films que je n'arrive plus à suivre, mon anxiété pèse sur ma concentration.
Lire: Idem, je ne peux plus entrer dans un livre, pas de concentration non plus pour çà.

Ce confinement est une torture morale, une peine de prison sans fin, sans motif: Pourquoi? Je vois les personnes qui ont une famille, des enfants, une maison, un boulot, ils s'occupent..
Mais les autres? Les personnes seules dans un espace réduit ( Nous sommes à paris), ils font quoi?
Il est 22H00, j'ai mangé. J'ai froid, j'ai chaud, mon corps est abîmé par 1 an d'enfermement.Ma vue est trouble, trop d'écrans. J'ai développé un syndrome complexe du fait de ma mauvaise position sur l'ordi et d'absence d'exercice physique.

Mon sommeil est chaotique: J'ai essayé trop d'hypnotiques.. La relaxation? Tu parles! Quand les journées sont vides, le sommeil s'en ressent.

Je vous écris pour vous faire part de mon ressenti. Rien d'autre.
Suis je donc seul à souffrir de ce confinement ?
La dépression est liée à ce mal être. J'en souffre de plus en plus depuis que les différentes mesures gouvernementales contradictoires se sont succédées.

A vous, lâchez vous !!
Avatar du membre
grenouille11
Messages : 651
Enregistré le : mardi 10 mars 2020 4:59
Localisation : Il Est Vilaine

Suis je le seul à souffrir de ce confinement ?

Message par grenouille11 »

Bonjour @raskolnikov

Je pense que cette période est particulierement dure pour tout le monde parce que c'est l'hiver, le temps est gris et on sort moins parce qu'il fait froid. Mais aussi parce que la situation perdure et l'espoir s'amenuise de retrouver sa vie d'avant rapidement. Ca fait longtemps que ça dure, trop longtemps.
Il y a beaucoup de personnes qui font des dépressions depuis.

Quand le printemps pointera le bout de son nez ça nous fera tous du bien.
Aimons-nous vivant
Galerie de Grenouille viewtopic.php?f=22&t=36715
Salon de Grenouille viewtopic.php?f=13&t=36726
Avatar du membre
raskolnikov
Messages : 139
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Suis je le seul à souffrir de ce confinement ?

Message par raskolnikov »

Merci de ton message,

Je sais que je ne suis pas seul. Un an d'enfer, il n'y a pas d'autre mot. Non, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne.
Ceux qui ont une famille, de l'argent, une grande maison, un boulot etc.. Ils disent que "çà va "..
Pour ma part, çà ne va pas.. Mais il me reste une lueur d'espoir. Une toute petite..
Je suis sorti à Paris et j'ai vu des personnes presque normales, des gens qui semblaient heureux. Cela m'a fait penser à moi, auparavant, quand j'étais insouciant.

Je n'ai jamais connu çà de ma vie et je n'ai jamais eu de "troubles psychiatriques" auparavant. Juste des gros coups de blues, des meurtrissures dues aux problèmes classiques de l'existence.
Je ne suis pas fou, pas même en dépression.Les psys veulent me psychiatriser car ils ne comprennent pas que lorsqu'on a tous les problèmes d'un coup, on craque..
Du coup, on ne m'écoute pas lorsque je parle de mes troubles physiques ( bien réels, hélas) et je suis dans l'errance médicale, balancé d'un neurologue à un endocrinologue et j'en passe.. Il n'y en a que pour le Covid et les pathologies autres ne sont pas prioritaires..

Je te souhaite plein de bonheur à venir. Si tu es sur ce forum tu ne dois pas être au top de ta forme, mais je suis sur que tu vas aller mieux et plus vite que tu ne l’espère.
Amitié

Francis
Répondre