Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre

Êtes-vous pour ou contre l'EUTHANASIE ASSISTÉE ?

Pour
11
85%
Contre
2
15%
 
Nombre total de votes : 13

Avatar du membre
clopinette
Messages : 678
Enregistré le : dimanche 17 avril 2022 19:28
Localisation : Un endroit où je me sens mal ! 😩

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par clopinette »

J'ai initié ce sujet, je vois que le débat est ouvert ! Chacun son opinion !

LE SAVIEZ-VOUS ?

Ma vieille tante qui a eu 100 ans, et qui déjà depuis de nombreuses années, se voyant vieillir a décidé de "mourir dans la dignité", c'est une personne très prévoyante, a une carte (comme un donneur d'organes) qui stipule qu'elle refuse tout acharnement thérapeutique et souhaite qu'on mette fin à sa vie sans souffrir si c'est la fin.

On peut donc décider de mourir dans la dignité bien avant d'être arrivé en fin de vie.
mon histoire
mon salon

J'ai crié : la vie est méchante !! l'écho m'a répondu ... chante !!
Avatar du membre
Xayide
Messages : 1404
Enregistré le : mercredi 16 juin 2021 23:19

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Xayide »

Ictavia a écrit : dimanche 18 septembre 2022 16:10 Ce qui me dérange avec ce type de débats c'est que ceux qui sont contre pour des raisons morales et/ou religieuses veulent imposer leur vision à l'ensemble de la société plutôt que simplement pour eux-mêmes. C'est la même chose qu'avec l'avortement ou les droits des gays et souvent les même qui s'opposeront.

Personne ne vous forcera à vous faire euthanasier si ce n'est pas ce que vous voulez pour vous. C'est un principe central derrière toute législation en la matière. C'est une simple question de bon sens et de respect. Par contre, si une autre personne n'a pas envie de souffrir le martyr pendant des mois et d'être débiliser par la morphine ou autres substance, ça ne vous regarde tout simplement pas parce que ce n'est pas de votre existence dont il s'agit, mais de celle d'une autre personne qui est tout aussi importante et complète que la votre. Forcer quelqu'un à rester en vie contre sa volonté pour épargner les autres m'est un total non-sens. Utiliser le sophisme de l'appel au naturel pour justifier son opposition me l'est tout autant.

Je me sentais obligé de répondre puisque c'est un sujet important. Quoiqu'il en soit, ce débat est dans l'air du temps et de plus en plus de sociétés vont légaliser cette pratique dans les décennies à venir puisque l'occident devient de plus en plus laïc.
C'était à peu près ce que je voulais répondre, tu l'as déjà fait et bien mieux exprimé que je l'aurais pu.
Merci.

C'est exactement le point: quand ça sera légalisé, c'est pas obligatoire non plus.
Même quand on est pour l'euthanasie, ça ne veut pas dire qu'on passe par là, mais ça ouvre l'option.
Rien qu'avoir une option peut soulager, même mener à se dire:
Là, je gère encore, si c'est vraiment pire, j'ai une solution.
Je trouve cette idée très rassurant.
Par contre, quand on doit se dire: j'ai pas le choix, je dois faire avec, c'est encore plus déprimant.

Les proches vont de tout façon devoir faire avec, la question est seulement si ça se passe comme la personne concerné le souhaite ou pas.
Personnellement j'aimerais mieux pouvoir me dire que j'ai accepté de l'avoir aidé de partir quand c'était son souhait, que d'avoir assisté, les bras croisées, à un combat perdu d'avance, plein d'une souffrance complètement inutile.


Forcer quelqu'un a endurer des douleurs terribles dans le seul but qu'il meurt quelque jours (ou mois) plus tard qu'avec une assistance, c'est inhumain, tout simplement.
Moi, l'idée que on m'interdit tout simplement de mourir à mon heure choisi, ça me révolte.
C'est mon corps, ma vie.
Si quelqu'un dit, je te laisse souffrir encore plus longtemps parce que moi, je serais mal quand tu ne serais plus là, je lui en voudrais terriblement pour son égoïsme.
Dans un cas pareil, la personne est déjà mourant, sans espoir, accable par des souffrances terribles.
Alors vas-y. Il y a d'autres mondes que celle-ci.
La Tour sombre

Je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière.
T.S. Eliot

Dehors, les yeux des animaux allaient du porc à l'humain et de l'humain au porc, mais il était déjà impossible de distinguer qui était humain et qui porc.
George Orwell

Suicide: Une solution définitive à un problème temporaire.
Avatar du membre
Ictavia
Messages : 6237
Enregistré le : mercredi 15 février 2017 22:44

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Ictavia »

Mon grand père de 95 ans est mort récemment.
Il est tombé, s'est cassé la colonne vertébrale, ça a bloqué son système digestif et d'autres de ses organes ne fonctionnaient tout simplement plus. Dans ses derniers jours, il a dit à mon père qu'il avait tellement que s'il avait devant lui un fusil, il se serait tiré une balle dans la tête direct. Pourtant, ça n'a jamais été le genre d'homme à être suicidaire.

Dans son cas, il n'a pas eu besoin de "l'aide médicale à mourir", des doses de cheval de morphine ont fait l'affaire sans avoir à appeler ça formellement "euthanasie" qui était un gros mot pour se chrétien qui avait malgré tout peur de perdre sa place au paradis à cause de ça. Reste que si quelqu'un serait débarqué en disant qu'il aurait pu vivre encore une semaine ou deux sans toute cette morphine afin que ce soit plus naturel ou pour ne pas faire de peine à l'entourage, ça m'aurait semblé tellement déconnecté que j'aurais eu du mal à ne pas conserver mon calme.

Bref, on est totalement d'accord @Xayide
Avatar du membre
Xayide
Messages : 1404
Enregistré le : mercredi 16 juin 2021 23:19

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Xayide »

@Ictavia
Mes condoléances pour ton grand-père.
:tony:
Alors vas-y. Il y a d'autres mondes que celle-ci.
La Tour sombre

Je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière.
T.S. Eliot

Dehors, les yeux des animaux allaient du porc à l'humain et de l'humain au porc, mais il était déjà impossible de distinguer qui était humain et qui porc.
George Orwell

Suicide: Une solution définitive à un problème temporaire.
Avatar du membre
om-d-kaverne
Messages : 1467
Enregistré le : mercredi 18 mai 2022 17:49
Localisation : FRANCE à l'Est de nulle part !

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par om-d-kaverne »

On débattra des siècles, et ils (les décideurs) feront de même, ils parleront tous des autres en critiquant leurs choix, mais leurs choix sont les leurs et point final.

Mon choix, oui. Basta.
Saloon de l'om-d-kaverne. . . . . . . . . . Galerie de moi par moi


╰⊱⊱╮ღ꧁ 𝑶𝒎-𝑫-𝑲𝒂𝒗𝒆𝒓𝒏𝒆 ꧂ღ╭⊱
Avatar du membre
Oléane
Messages : 179
Enregistré le : vendredi 20 septembre 2019 10:26

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Oléane »

Les personnes qui ont répondu contre, on en reparlera lorsque vous serez sur votre lit de mort... à souffrir le martyr. C'est facile d'être contre, assis tranquillement derrière son écran. Bref.
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 3178
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Kokwac »

@Oléane, je suis l'un des deux contre. Aujourd'hui, les mourants ne souffrent plus le martyr pour peu qu'ils bénéficient de soins palliatifs. Ces soins palliatifs, il y a lieu de les développer pour les rendre encore plus efficaces et accessibles. La gestion de la douleur fait partie des missions du médecin. L'euthanasie ne fait pas partie des missions du médecin.
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-5.


Mon ttt : 150mg de Lamictal / 50 mg de Paroxétine / 300 mg de Quétiapine / 18mg de Nalméfène + 2x25mg de Tercian en si besoin.
Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 13891
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Détachement »

La question de l’euthanasie se pose dès lors qu’a été tentée la gestion de la douleur qui est bien entendu la première mission d’un médecin.
Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu et l’euthanasie est selon moi peut-être même l’ultime gestion de la douleur.
Après je fais partie de ceux qui estiment que l’euthanasie est un soin paliatif.
Et j’estime aussi que les règles doivent s’adapter aux évolutions des mœurs qui ne se font jamais par hasard.
Il n’est aucunement question de dire que les soins paliatifs ne soient pas perfectibles ou de troquer cela contre l’euthanasie.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.
Avatar du membre
om-d-kaverne
Messages : 1467
Enregistré le : mercredi 18 mai 2022 17:49
Localisation : FRANCE à l'Est de nulle part !

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par om-d-kaverne »

Oui pour l'eutha de mon côté, bon, je l'ai déjà dit, mais je pense que si un jour, c'est accepté, il faudrait aussi mettre en place "qui" donnerait le jus d'orange de la mort ? En Suisse ce ne sont pas des médecins,

Quant à la souffrance, c'est faux ! Les centres de gestions de la douleur sont déjà incompétents pour mes douleurs et pourtant je ne suis pas encore en train de mourir. Mon frère et ma sœur morts d'un cancer, il ne faut pas croire que la morphine a eu un super effet !

Les derniers jours d'un cancéreux sont horribles ! (que les fumeurs entrent cette donnée dans leur tabagisme)

C'est à cause de la douleur qu'ils meurent, en fait, n'étant plus capables de faire quoi que ce soit !
Pas manger, pas dormir, pas être réveillé, pas se lever, pas rester allongé, pas aller aux WC ils se font dessus et j'arrête là, le reste vous donnerait des cauchemars... Oh que c'est beau, laissons-les vivres comme ça pendant 6 mois jusqu'à leur décès naturel.

Moi, je serais à ce niveau, je crèverais par mes propres moyens, allongés sur les rails à attendre le prochain train... et tout le monde dira que je suis une véritable ordure qui n'a pas pensé aux conséquences.... les conséquences, bandes d'ignares, c'est justement une euthanasie propre et bien faite que VOUS refusez, comme si notre corps appartenait à VOUS ! (cette dernière phrase, c'est pour les décideurs pas pour les membres du forum)
Saloon de l'om-d-kaverne. . . . . . . . . . Galerie de moi par moi


╰⊱⊱╮ღ꧁ 𝑶𝒎-𝑫-𝑲𝒂𝒗𝒆𝒓𝒏𝒆 ꧂ღ╭⊱
Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 13891
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Détachement »

Mais voyons !
Bien sûr qu’il suffit de donner des AD pour endormir la douleur mentale suite au fait que l’autonomie et le niveau cognitif se réduisent de jour en jour.
:mrvert: (c’est ironique, bien sûr).

J’ai connu des cancéreux (dont un du poumon et oui, c’est affreux) et des suicidaires dans ma famille.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 3178
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Kokwac »

Hello,

Je suis en train de suivre un MOOC sur les soins palliatifs : https://www.fun-mooc.fr/fr/cours/soins-palliatifs/

Dans l'une des vidéos, le médecin d'un service de soins palliatifs s'exprime ainsi :
il y a une étude qui a été faite à Jeanne Garnier, une grande unité de soins palliatifs parisienne et qui montre tout à fait cela. Dans ce service ils ont étudié 2157 patients consécutifs, qui sont venus et ont été hospitalisés chez eux ; et sur ces 2157 patients il y en a eu 55 patients qui ont fait une demande d’euthanasie à un moment, qui ont exprimé leur détresse, leur envie d’en finir. Sur ces 55 patients, il n’y en a que 4 qui ont exprimé ce désir plusieurs fois et sur ces 4 patients, il n’y en a que 2 qui ont exprimé ce désir jusqu’au bout.
La morphine n'est pas le seul ttt contre la douleur. Il y a d'autres alternatives, comme les médocs habituellement utilisés pour les anesthésies. Et en dernier recours, la sédation profonde et prolongée est une véritable alternative à l'euthanasie.
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-5.


Mon ttt : 150mg de Lamictal / 50 mg de Paroxétine / 300 mg de Quétiapine / 18mg de Nalméfène + 2x25mg de Tercian en si besoin.
Avatar du membre
Nadine1
Messages : 9621
Enregistré le : jeudi 18 mars 2021 13:36

Sondage : Fin de vie : mourir dans la dignité

Message par Nadine1 »

Toute façon, c'est comme pour l'avortement, y aura pas de changement d'avis de part et de l'autre clan

Comme détachement l'a bien expliqué

Ça me fait penser au droit des femmes à avorter
Celle qui ne le veut pas, ne le fera pas, elle a le droit de penser ce qu'elle veut de l'avortement, mais a-t-elle (cette personne ) la légitimité à batailler pour que moi je n'ai plus accès à ce droit? Ou plutôt mes filles, car je n'ai plus l'âge, ou n'importe qu'elle autre femme qui devrait pouvoir y accéder car c'est son Fucking corps à elle, et à elle seule, elle est concernée, pas la personne (qui pour des raisons qui lui sont propres) refuse l'avortement POUR ELLE.

J'ai bénéficié du droit à l'avortement

J'espère que ce droit à l'euthanasie me sera accessible si tel est mon désir, le moment venu et c'est pas pour rien que j'ai fait mes directives anticipées et que j'ai expliqué à maintes reprises à mes filles mes désirs de fin de vie, si cela devait arriver
aimer l'autre, c'est le laisser partir, quelques soient les conditions
Répondre