Quel est votre pire cauchemar ?

Les troubles du sommeil, les rêves, les cauchemars...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
Colombine
Messages : 190
Enregistré le : mardi 15 juillet 2014 6:23
Localisation : Lille (Nord)

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Colombine » jeudi 23 octobre 2014 21:24

Bonsoir,

Je ne sais pas si je suis la seule à avoir déjà vécu ça, mais je fais un cauchemar depuis que je suis toute petite . J'avoue que ça fait très longtemps que je ne l'ai plus fait, mais je m'en souviens toujours aussi clairement alors qu'il est pourtant si flou :sue: . Il m'est arrivé de le faire peut-être 4/5 fois dans ma vie jusqu'à présent (j'ai 19ans), mais je ne penses pas que ça soit courant de faire plusieurs fois le même rêve . Enfin personnellement d'habitudes mes rêves sont assez variés (voire plutôt inexistants depuis que je suis droguée à la weed) et puis il me semble que Freud a établit une théorie comme quoi les rêves ça seraient le cerveau qui essaye de faire le tri dans tout ce qu'on a vu dans la journée, donc c'est plutôt contradictoire d'avoir plusieurs fois les mêmes rêves sauf si on fait exactement plusieurs fois la même journée (ce qui est totalement impossible :vue0: ) . Bref, voici mon rêve pour ceux que ça interesse : je me souviens d'un fond blanc qui se recouvre petit à petit de pleins de taches noires jusqu'à devenir totalement noire, et après je vois un visage totalement flou, très doux, mais je ne vois que le nez et la bouche du visage . Ce n'est pas une personne que je connais, il n'y a aucun traits, juste un nez plutôt pointu et une bouche très fine . Plus comme un dessin qu'un vrai visage . Et j'ai un grand sentiment de mal-être face à ce visage (durant tout le rêve en fait), comme une boule au ventre .. Allez savoir ce que ça veut dire ! Si quelqu'un a une explication à me donner je suis toujours preneuse !


:bye:

Avatar du membre
Violette3
Messages : 219
Enregistré le : lundi 13 octobre 2014 7:03

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Violette3 » mardi 28 octobre 2014 10:11

Le nez pointu peut représenter quelque chose de sournois, de vilain
La bouche fine, elle, pourrait être associer à la difficulté de s'exprimer, le manque de mot. Est-ce que la bouche est fermé ou ouverte? Sa peut aussi jouer sur l'interprétation
Les yeux représentent souvent le contact entre deux personne, le lien de confiance, une fenêtre/porte vers soi ou vers quelque chos. Peut-être que si tu ne voit pas les yeux du personnage c'est parce que tu ne veut pas voir/ pas savoir ce qu'ils cachent. Ou encore que ton lien de confiance à été briser face à quelque chose.
Le fond blanc peut représenter la naïveté, l'enfance qui s'est entaché/ détruite et envahi par quelque chose de malsain
Quand tu dit qu'il s'agit plus d'un dessin, cela veut peut-être dire qu'il s'agit surtout d'une représentation que ton inconscient à de quelque chose, une image ou une métaphore si tu aime mieux.

Je ne sais pas si cela fait du sens pour toi, une interprétation c'est tellement quelque chose de subjectif. Le mieux avec les rêves c'est d'essayer de les coller à la réalité au sens large et non de s'arrêter qu'à l'idée que cela ne représente que notre journée. Les rêves vont toujours jouer avec tes propres signes, t'es référents pour créer un langage. Je n'ai jamais lu Freud, mais je pense notre esprit à surtout tendance à prendre les référents/images que nous avons vue dans notre journée pour passer un message, mais que parfois il prend des référents plus générale qui proviennent plus de l'imaginaire collectif ( genre être perdu dans une forêt= tu est perdu dans ta vie/ voir une personne qu'on aime mourir = peur de perdre l'autre sans que dans la réalité ce soit nécessairement cette personne qu'on ait peur de perdre). Je ne me rappelle pas souvent de mes rêves, mais quand je m'en souvient, j'ai souvent des signes qui reviennent. Par exemple l'idée des portes, il y a en partout et chaque fois que j'en ouvre une il y en a une autre. Ou encore de tomber dans le vide, parfois c'est une impression, parfois il y a un vrai trou. Et chaque fois que je fais ce genre de rêve, c'est parce que je suis dans une impasse, je stress, je ne sais pas quelle direction prendre et je suis perdu.
«Très tôt j’ai compris que, dans la vie, il fallait être heureux ; depuis, je vis sous pression»
-Nelly Arcan
Ma Garlerie
Mon Salon

Avatar du membre
Colombine
Messages : 190
Enregistré le : mardi 15 juillet 2014 6:23
Localisation : Lille (Nord)

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Colombine » mardi 28 octobre 2014 14:34

Interprétation très intéressante ! Je n'avais jamais vu les choses comme cela . Après c'est peut-être pcq c'est moi qui fait ce rêve, j'ai sans doute plus de mal à prendre du recul et à essayer de le comprendre car ça fait des années que je fais ce rêve et qu'il reste toujours un peu mystérieux pour moi .
Est-ce que la bouche est fermé ou ouverte?
La bouche est fermé dans mes souvenirs .

Tout ce que tu dis (l'enfance détruite, lien de confiance brisé etc) ça me parle beaucoup, mais ce qui est étrange c'est que je faisais ce rêve bien avant que tout cela arrive . C'était peut-être un "avertissement" ou bien un rêve prémonitoire d'une certaine façon, qu'est-ce que j'en sais après tout ! Car je me souviens que le plus souvent lorsque j'ai fais ce rêve, j'étais encore assez jeune, j'avais moins de 10 ans . Et pour moi c'était les meilleurs moments de ma vie (insouciance de l'enfance, c'était merveilleux ! toute ma famille qui s'aimait, sans problèmes et sans soucis ... le bon temps ! Le plus gros de mes problèmes c'était sans doute de devoir partager mon gouter avec mes amis à la récré ou encore choisir quelles crayons de couleur j'allais utilisé pour faire un dessin) . Mais j'ai peut-être aussi oublié toute une partie de mon enfance où je ressentais tout de même une part de mal-être . Je penses aussi que quand je parle de mon enfance, je me focalise sur tout ce qui était beaucoup mieux qu'aujourd'hui en oubliant toutes les petites choses qui ont pu aussi me préoccuper lorsque j'étais petite . Je n'ai pas vécu de traumatisme particulier (du moins pas à cet âge là), mais je me souviens tout de même que je n'avais pas beaucoup d'amis à l'école (ou qu'ils arrêtaient pas de se disputer entre eux), je n'avais pas non plus d'amoureux (lorsque tout le monde avait pourtant leur petites histoires d'amour entre enfants, moi je m'amusais toute seule et me sentait déjà rejeté par les autres) . De plus je me suis liée d'amitié avec un pédophile ! (ça n'est pas allé plus loin, mes parents l'ont su et une enquête policière a été ouverte sans suite) . Après, je ne sais pas trop, je n'ai plus beaucoup de souvenirs mise à part des flashs par ci par là de certains moments heureux ou un peu plus malheureux mais sans être non plus insupportable ou traumatisant .

Pour l'impression de tomber dans le vide, je penses que c'est courant dans les rêves . Ca traduit peut-être le même sentiment pour ceux qui ont cette même impression (peut-être une perte de contrôle de notre vie ou qqch dans le genre) . Personnellement quand ça m'arrive c'est surtout à la fin de mes rêves . Comme si soudainement, tout le monde autour de moi s'écroulait (un peu comme dans Inception) et que je me faisais aspirée par le vide . Mais ça ne m'arrive pas à chaque fois . Après il y aussi des théories scientifiques comme quoi ça serait juste notre cerveau qui traite mal certaines informations contradictoires (comme l'impression d'être en mouvement en rêve alors que nous sommes immobiles dans notre lit) qui nous donnes cette impression de tomber dans le vide ou de marcher au ralentit (comme j'en ai parlé dans un autre topic) . Mais je ne suis pas non plus une experte là dessus, même si je trouve le monde des rêves aussi complexe qu'intéressant et que j'aimerais bien me renseigner d'avantage là dessus !

Et sinon, pour les portes ... Je dirais que c'est ce qui traduirait le plus le passage d'une étape à l'autre, une période de transition ou quelque chose dans le genre . Mais ce que je n'arrive pas à comprendre c'est le fait que dès que tu en ouvres une, il y en a encore une autre d'ailleurs (et j'imagine que ça se répète à l'infini d'une certaine façon) . Peut-être que tu as le sentiments de tourner en rond, d'une certaine manière c'est comme si tu progressais tout en restant sur place et en revenant toujours au point de départ . Ce qui est plutôt confirmé si tu dis toi même qu'à chaque fois que tu fais ce genre de rêve, tu ne sais pas quelle direction prendre . Je penses effectivement ça traduit bien ton sentiment d'être perdue . Maintenant, à toi te découvrir comment retrouver ton chemin ! Peut-être qu'un jour tu rêveras de passer une porte et que derrière il n'y aura plus d'autres portes mais que tu trouveras seulement de bons sentiments d'amour et de paix intérieur ainsi qu'un chemin tout tracé qui te mène là où tu veux aller ! :smile:
une interprétation c'est tellement quelque chose de subjectif
Tu as sans doute raison . Un exemple parfait pour illustrer ce que tu dis :
Ma mère m'a une fois raconté un rêve qu'elle avait fait . Ma mère accorde beaucoup d'importances à ses rêves, elle m'a même déjà dit qu'elle avait fait des rêves prémonitoires etc (bon allez savoir si c'est vrai ou non, aucune idée!) . Dans son rêve, elle voyait ses 3 filles (moi y compris du coup :sue: ) qui empruntait des chemins différents, remplis d'obstacles et de piège . Elle nous voyait lutter pour avancer tout en ne pouvant rien faire, puis finalement trouver le chemin vers "la lumière" et être apaisée de toute nos souffrances . Elle même a compris ce que ça signifiait, mais bizarrement je n'ai pas du tout compris la même chose ! Ma mère, elle, a interprété cela comme si nous avions des problèmes, des obstacles qui nous empêchait d'avancer dans notre vie, et elle ne pouvait rien faire pour nous aider, mais que finalement nous avons trouver notre voie vers la "lumière" => autrement dit vers Dieu ! Alors que moi, quand je l'ai écouté, la première chose à laquelle j'ai pensé en entendant parler de "lumière" ce n'était pas Dieu dans le sens "vous allez trouver le bonheur dans votre vie etc", je pensais plutôt à l'Au Delà, à la Mort . donc pour moi, son rêve signifiait que je ne trouverais la paix que dans la Mort, alors que pour elle c'était le souhait de nous voir être "sauvée" par Dieu dans notre vie ! Comme quoi, selon nos points de vue, on n'interprète pas du tout la même chose . Mais bon, étant donné qu'il s'agissait du rêve de ma mère, j'imagine que son interprétation est plus censée que la mienne (ou en tout cas, correspond plus au message global de ce rêve) .

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5365
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par chak » mercredi 29 octobre 2014 2:47

coucou colombine :bye:
le titre de ton sujet m'a intéressée (étant cauchemardeuse depuis très petite) et aussi votre conversation et l'interprétation de violette :offre:

je voulais rebondir sur ceci :
Colombine a écrit :il me semble que Freud a établit une théorie comme quoi les rêves ça seraient le cerveau qui essaye de faire le tri dans tout ce qu'on a vu dans la journée
je suis en train de lire un petit livre de freud justement où il parle de cela.
d'après ce que je comprends, sa théorie des rêves en lien avec la journée concerne plutôt les jeunes enfants.
pour l'adulte, c'est autre chose.
disons que les rêves sont comme "un relâchement", ça peut être positif ou négatif, ça peut venir de nos peurs ou de nos désirs, conscients ou inconscients.
pour un enfant, comme sa vie est petite et concentrée sur la journée (il n'a pas la même échelle de temps), c'est plutôt les peurs ou les désirs du jour terminé qui se focalisent dans ses rêves.
plus on grandit, plus nos expériences sont nombreuses (et plus le temps est relatif aussi), et de ce fait, nos peurs et nos désirs plus nombreux eux aussi.

donc, les rêves, ou les suites de rêves, deviennent plus confus, plus consistants, mais aussi, plus clairs dans la représentation (ou dans le "film" que l'on créé).
mais il y a souvent un thème qui revient, pas forcément sous la même forme.
lorsque l'on arrive à se souvenir et à noter nos rêves sur une certaine période, on peut parfois comprendre ce qui nous travaille.

par exemple, quand j'étais toute petite, le rêve qui revenait constamment, c'était des formes petites et grandes qui "flottaient", comme des gros ronds et des petits ronds… parfois, les petits ronds disparaissaient parce qu'un gros rond prenait sa place, le cachait ou l'avalait.
pour moi, c'était effrayant, je ne supportais pas, je me réveillais en pleurs tout le temps. un problème de mesures, d'échelle, de taille… avais-je peur des grands ? qu'est-ce que je craignais d'eux ?
ensuite, adolescente et adulte, j'ai fait des rêves où j'étais poursuivie… toujours, d'une manière ou d'une autre, j'étais coupable, je me cachais, je fuyais, je courais… et je n'arrivais jamais à m'en sortir… et on me poursuivait sans relâche… et la plupart du temps, je ne comprenais pas de quoi on m'accusait…
ça a duré des années… c'est très récent que je ne sois plus coupable dans mes rêves (j'ai enfin compris certaines choses sur ma vie, sur moi-même… :bloque: ).

c'est difficile je trouve d'analyser ou de comprendre ses rêves.
moi, je ne sais pas toujours analyser (ou plutôt comprendre) mes rêves, alors je me contente de les écrire quand je m'en souviens, et quand j'en ai plusieurs, je tente de voir où se trouve le lien entre chaque, où se trouve "le malaise" dans chacun.

mais je pense que l'univers des rêves est vraiment fantastique et magique dans un certain sens, car d'après moi, ce qui ressort quand on dort, c'est vraiment tout ce qui nous oppresse et nous angoisse (dans mon cas, donc, plutôt des cauchemars… pour d'autres, c'est plutôt des rêves liés à des désirs, des fantasmes). notre esprit est totalement libre de faire ce qu'il veut car on n'est plus en train de le maîtriser, de le canaliser, il se lâche totalement.
je pense que si l'on arrive à comprendre nos rêves en partie, et à voir l'origine (un trauma, une frustration, un désir, qui se révèlent sous une forme ou sous une autre), ça peut nous aider à guérir en partie ou à avancer.

je ne sais pas si c'est très clair… :ohnon: et je ne pense pas vraiment t'avoir aidé dans l'analyse de ton rêve à toi, mais j'ai mis ce qui m'inspirait :wink2:

bises :bisouss:

Avatar du membre
Violette3
Messages : 219
Enregistré le : lundi 13 octobre 2014 7:03

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Violette3 » vendredi 31 octobre 2014 3:00

Je suis contente si sa t'a fait voir un autre côté de ton rêve. J'aime beaucoup interpréter les symbole.
J'ai commencer il y a quelques années ( à l'origine pour un projet d'art)un espèce de dictionnaire personnelle ou j'ai inventorier plein d'éléments, symbole et ce qu'il représentait pour moi en générale. Dans mon cas, sa m'a beaucoup aider pour comprendre mon propre vocabulaire symbolique, j'associe le bleu à mon enfance, au ciel d'été, au fleuve par exemple. Sinon il y a aussi des livres qui peuvent aider à comprendre, dans mon cas j'utilise beaucoup le Guide du rêve et des symboles de Marie Coupal. Le seul hic c'est la tendance un peu psychopop religieuse/ new âge de certaine interprétation mais bon sa peut donner des pistes quand même haha. Je pense que comme le dit chak écrire nos rêve peut-être assez bien pour mieux se comprendre. Et sinon, comme je ne fais pas beaucoup/ ne me souvient pas de rêve, j'utilise surtout le dessin, la peinture, l'écriture pour me mettre en état de réception vis à vis mon subconscient.

Tu semble dire que ton rêve est assez récurrent, je pense que sans être prémonitoire, les rêves et les symboles qu'on y associe peuvent évoluer dans le temps pour exprimer le même genre de sentiment. Tu à toujours ressenti ce genre d'émotions mais à divers degrés. La bouche fermer et les yeux absent peuvent facilement s'associer à ton isolement face à autrui quand tu était jeune, le manque d'ami, les petit problèmes qui sont énorme pour un enfant. Alors que si tu fais toujours ce rêve maintenant, tu peut l'associer à des expériences plus douloureuse.

Quand j'était petite, j'ai eu un problème de santé assez mineur mais qui avait quand même un gros impact négatif sur ma vie. Durant cette époque, quand ma mère était encore en recherche de solutions, elle m'a amener voir une chaman qui m'a hypnotiser/mise en transe durant deux-trois séances ( full psychopop lol).
Et pour ce que je me souvient, elle m'avait demander d'imaginer une porte, de l'ouvrir et de visualiser un cadeau que je devais développer, ce qu'il y avait dedans était la solution à mon problème. Finalement peu de temps après, on a rencontrer un médecin qui nous a proposer d'essayer un nouveau médicament magique qui à fait disparaitre mon problème. Tout sa pour dire, que l'image de la porte vient de cette époque de ma vie. Quand je rêve que j'ouvre ( souvent difficilement) une porte qui donne à une autre porte, je pense que c'est un peu pour me dire qu'à quelque part oui je tourne en rond, mais aussi j'ai juste du mal à régler mes problèmes et à en voir la solution. Un peu comme le rêve de ta mère, sauf qu'elle voyait une lumière, donc une solution. La lumière pour moi est surtout une frontière, un passage vers quelque chose de généralement positif comme une solution. Ton interprétation et celle de ta mère ne sont pas si éloigner, même si je pense que la tienne est biaisé par ton état de tristesse.... que pour toi la solution miracle à ton mal de vivre c'est la mort parce que ton état t'empêche d'en voir d'autre ( même si je vais mal moi aussi, je tient à te dire qu'il y a d'autre solution ). Alors que pour ta mère ( croyante j'imagine) la solution au problème de la vie de part son expérience c'est Dieu. Je pense qu'à la limite le rêve de ta mère veut surtout dire qu'elle à conscience de vos moments difficiles, qu'elle se sent impuissante face à tout cela, mais qu'elle croit en votre potentiel (la lumière).

Mon pire cauchemar en est un que j'ai beaucoup de mal à comprendre parce que les seul symbole que je suis capable d'y associer me font tellement honte et me dégoute. Je n'ai jamais été capable ni de l'écrire ni de le verbaliser, j'ai peur en quelque sorte de ce qu'il va dire sur moi, sur mon passé aussi. J'ai très peu de souvenir qui date d'avant l'âge de 10-11 ans et j'ai souvent l'impression qu'à quelque part je me suis cacher à moi-même des partie de cette époque. Et mon rêve pourrait tellement n'être qu'un vague souvenir d'un traumatisme parce qu'il s'inscrit trop bien dans mon histoire et que j'essaie de le refouler. Ce rêve provoque beaucoup de peur et d'angoisse chez moi. En même temps, je me dit que ce cauchemar est peut-être juste une métaphore vraiment trash de ma vie. Je trouve juste troublant que mon esprit ait associer ces symbole là ensemble. Désoler de ne pas partager mon cauchemars, pour moi c'est vraiment trop dur...

Chak j'ai aussi fait souvent ce genre de rêve ou j'était poursuivi, un de ceux là m'a vraiment marquer... J'était poursuivi par un être dans mon ancienne école et à la fin je tombais dans le vide pour me réveiller...Je n'était pas coupable de rien, je fuyait simplement quelque chose d'effrayant, de malsain.

J'ai un mal de tête horrible, alors je vais essayer de dormir un peu là. Bisous
«Très tôt j’ai compris que, dans la vie, il fallait être heureux ; depuis, je vis sous pression»
-Nelly Arcan
Ma Garlerie
Mon Salon


Avatar du membre
Colombine
Messages : 190
Enregistré le : mardi 15 juillet 2014 6:23
Localisation : Lille (Nord)

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Colombine » mardi 11 novembre 2014 0:10

chak a écrit :par exemple, quand j'étais toute petite, le rêve qui revenait constamment, c'était des formes petites et grandes qui "flottaient", comme des gros ronds et des petits ronds… parfois, les petits ronds disparaissaient parce qu'un gros rond prenait sa place, le cachait ou l'avalait.
pour moi, c'était effrayant, je ne supportais pas, je me réveillais en pleurs tout le temps. un problème de mesures, d'échelle, de taille… avais-je peur des grands ? qu'est-ce que je craignais d'eux ?
Je penses que quand on est petits c'est normal d'avoir peur des grands ! Quand je gardes les enfants (pour mon job étudiant de babysitteuse !) j'ai remarqué que généralement quand les grands se parlaient entre eux, la plus petite se cachent toujours derrière ma jambe . Quand on est tout petit, tout nous paraît beaucoup plus grand et beaucoup plus imposant ! C'est donc facilement beaucoup plus impressionnant . Je me souviens de parcs d'attractions auxquels j'allais quand j'étais petite, les manèges, les décors, tout me parraissait gigantesque ! Et maintenant quand j'y retourne, j'ai presque l'impression que tout a rétréci :sue: mais j'imagine que je ne suis pas la seule à avoir eu ce genre d'impression ! Après tu m'as l'air beaucoup plus renseignée que moi sur l'interprétation des rêves donc je ne me risquerais pas de faire une fausse analyse :wink2: !
chak a écrit :ensuite, adolescente et adulte, j'ai fait des rêves où j'étais poursuivie… toujours, d'une manière ou d'une autre, j'étais coupable, je me cachais, je fuyais, je courais… et je n'arrivais jamais à m'en sortir… et on me poursuivait sans relâche… et la plupart du temps, je ne comprenais pas de quoi on m'accusait…
ça a duré des années… c'est très récent que je ne sois plus coupable dans mes rêves (j'ai enfin compris certaines choses sur ma vie, sur moi-même… :bloque: ).
Je fais exactement le même genre de rêves . Je ressens exactement la même chose . Généralement je suis entourée de ma famille, des gens que j'aime, mes proches, et soudainement je culpabilise pour je ne sais quelle raison, je sens que la tension monte et je dois m'enfuir . J'essaye de fuir mais je n'y arrive pas, comme toujours, je cours au ralentit . Ce sentiment si horrible d'être dans une situation angoissante et de ne pas pouvoir s'en extirper d'une façon ou d'une autre . Je penses que c'est un sentiment que je vis assez fréquement . J'ai beaucoup de mal à gérer mes frustrations et si une simple conversation vire en dispute, j'ai tendance à me fermer totalement, m'isoler, vouloir fuir si la situation est vraiment intenable, même ne sachant pas où aller j'ai juste besoin de partir loin du conflit en quelque sorte . Et généralement quand je veux "m'enfuir" on me le refuse constamment, car je le fais bien trop souvent . C'est sans doute pour cela que dans mes rêves quand je veux fuir, je cours au ralenti. Car il y a toujours quelque chose / quelqu'un pour me retenir ..
Violette3 a écrit :La bouche fermer et les yeux absent peuvent facilement s'associer à ton isolement face à autrui quand tu était jeune, le manque d'ami, les petit problèmes qui sont énorme pour un enfant.
C'est exactement ça ! Quand j'étais petite, je n'avais effectivement pas beaucoup d'amis . Durant toute la maternelle, je jouais à un jeu à la récréation toute seule, je marchais d'un bout à l'autre de la cour les yeux fermés . C'était comme si personne ne me voyait, personne ne prêtait attention à moi . Et c'est vrai que toute ma vie j'ai cherché à m'intégrer, mais je n'ai trouvé que très peu d'amis proches, et je les vois que très rarement . Aujourd'hui encore je suis isolée, ce n'est même pas par choix ! Je ne connais juste personne qui prêtent assez attention à moi (mise à part mon amoureux bien sûr :love1: ) . J'ai tout de même des amis de longues dates à qui j'aime parler mais comme je l'ai dis plus tôt, je ne les vois que rarement . Les autres sont tous trop cons, que des hypocrites . Et encore, c'est surtout pour les amis de mon amoureux, moi mes amis à part les quelques uns qui sortent du lots, les autres ne m'ont pas adressés la parole depuis plusieurs mois/années . Enfin bref, on peut pas dire que je n'ai jamais été épanouïe dans ma vie sociale . À la fin du lycée, j'ai réalisé que j'avais passé toutes ses années à faire semblant de faire partie d'un groupe, d'avoir mon groupe d'amis avec qui je sors et que je vois tout le temps . Mais une fois le BAC en poche, je n'ai plus vu personne . Les gens ont tout simplement disparu soudainement, du moins tout ceux que je pensais être mes amis ! Mais au final, ça ne m'a pas étonnée plus que ça . Je penses que ça doit être la même chose pour tout le monde ! Et c'est là qu'on voit qui sont réellement nos vrais amis, ceux qui restent avec le temps .
violette3 a écrit :Je pense qu'à la limite le rêve de ta mère veut surtout dire qu'elle à conscience de vos moments difficiles, qu'elle se sent impuissante face à tout cela, mais qu'elle croit en votre potentiel (la lumière).
D'accord pour les 2 premiers mais je dirais plutôt qu'elle a foi en Dieu plutôt qu'elle croit en notre potentiel . Car la lumière, c'est clairement Dieu d'après elle, donc Dieu va tout simplement nous ouvrir les yeux, nous sauver ! Notre potentiel n'a sans doute rien à voir là dedans .. Mais bon, c'est qu'un détail :wink2:
Violette3 a écrit :Mon pire cauchemar en est un que j'ai beaucoup de mal à comprendre parce que les seul symbole que je suis capable d'y associer me font tellement honte et me dégoute. Je n'ai jamais été capable ni de l'écrire ni de le verbaliser, j'ai peur en quelque sorte de ce qu'il va dire sur moi, sur mon passé aussi. J'ai très peu de souvenir qui date d'avant l'âge de 10-11 ans et j'ai souvent l'impression qu'à quelque part je me suis cacher à moi-même des partie de cette époque. Et mon rêve pourrait tellement n'être qu'un vague souvenir d'un traumatisme parce qu'il s'inscrit trop bien dans mon histoire et que j'essaie de le refouler. Ce rêve provoque beaucoup de peur et d'angoisse chez moi. En même temps, je me dit que ce cauchemar est peut-être juste une métaphore vraiment trash de ma vie. Je trouve juste troublant que mon esprit ait associer ces symbole là ensemble. Désoler de ne pas partager mon cauchemars, pour moi c'est vraiment trop dur...
D'après tout ce que tu dis, oui effectivement ce sont les signes plausibles d'un traumatisme durant ton enfance . Alors je ne suis pas psychiatre, je n'irai donc pas jusqu'à te conseiller de faire un voyage dans ton subconscient pour trouver la source de ce traumatisme et au passage réveiller toutes tes angoisses et tes peurs les plus profondes (pour moi ça sonne plutôt comme un mauvais plan mais je n'ai sans doute pas un point de vue objectif sur la situation car j'ai moi même vécu un traumatisme même si je m'en souviens parfaitement contrairement à toi mais je n'ai tout de même aucune envie d'y repenser) . Et ne t'en fais pas, rien ne t'oblige à dire ce que tu ne veux pas dire ! Tu as déjà pris l'initiative de parler de l'existence de ton cauchemar, c'est déjà un grand pas vers l'acceptation ! Même si tu ne verbalise pas encore ton rêve, tu verbalise le fait de faire ce rêve ! J'imagine que c'est déjà un début :wink2: ! Tu as déjà parlé de ce rêve à quelqu'un ? (un(e) psy, un(e) ami(e), un(e) amour(e) ?)

:fleur: :bye:

Avatar du membre
Violette3
Messages : 219
Enregistré le : lundi 13 octobre 2014 7:03

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Violette3 » mardi 11 novembre 2014 1:40

Voilà on à réussi à démystifier un peu plus ton cauchemar :langue1:
Dans mon cas, j'ai essayer d'en parler un jour avec un intervenant mais il m'a vite disputer en me disant que c'était un sujet très grave sans accusations fondée.. Le contexte est très plausible. Et je me sent mal quand je vais à certain endroit, que je suis confronter à certaine situation ou que je rencontre certains types de personnes et mon cerveau associe toujours cela automatiquement à mon cauchemar. Ce qui est bizarre c'est que cela me semble tellement trop probable pour que ce soit vrai... tu comprend ?
Je commence bientôt à voir un psy donc on verra bien si je vais être assez courageuse pour en parler et comprendre un peu mieux.
«Très tôt j’ai compris que, dans la vie, il fallait être heureux ; depuis, je vis sous pression»
-Nelly Arcan
Ma Garlerie
Mon Salon

Avatar du membre
Colombine
Messages : 190
Enregistré le : mardi 15 juillet 2014 6:23
Localisation : Lille (Nord)

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Colombine » mercredi 12 novembre 2014 15:36

Dans mon cas, j'ai essayer d'en parler un jour avec un intervenant mais il m'a vite disputer en me disant que c'était un sujet très grave sans accusations fondée..
Il n'a sans doute pas réagi de la bonne façon ! C'était quoi comme intervenant ? Est-ce qu'il avait au moins une formation en psycho ? Parler d'un rêve et porter des accusations envers quelqu'un c'est tout de même assez différent ! Lui avais tu dis que tu ne savais pas si c'était un rêve ou un souvenir refoulée ? Peut-être qu'il a mal compris ce que tu voulais lui dire .
Ce qui est bizarre c'est que cela me semble tellement trop probable pour que ce soit vrai... tu comprend ?
J'avoue que j'ai du mal à comprendre . C'est trop réel pour être vrai ? Tu penses que c'est ton esprit qui l'a inventée ? (C'est possible, il m'arrive moi même parfois d'inventer des souvenirs en mélangeant plusieurs souvenirs sans m'en rendre compte, c'est seulement en parlant avec des gens de mon souvenir que je réalise que ma version des faits ne correspond pas à la leur, des fois je m'en rappelle et réalise mon erreur et parfois je ne me souviens pas du tout que les choses se sont passés comme cela !) Parfois on peut mal interpréter certaines choses, je m'en suis rendue compte aussi . Lorsque ma mère a tenté de mettre fin à ses jours en voiture avec toute ma famille, j'étais persuadée qu'elle avait essayer de tous nous tuer (ce qui était un réel traumatisme en plus du traumatisme de voir ma mère tenter de mettre fin à ses jours!) mais plus tard lors d'une séance avec un psy, j'ai réussi à en parler avec ma mère et elle m'a dit qu'elle n'avait jamais penser à faire cela ! J'ai juste mal interprété ce qui se passait car tout était allée très vite, en plus je venais juste de me réveiller + sous état de choc . Mais même en sachant pertinemment que ce n'est pas ce qui s'est passait, j'ai tout de même encore du mal à y croire, car je l'ai cru pendant tellement longtemps que j'ai fini par m'en persuadé sans doute . Même si maintenant je commence tout juste à ouvrir les yeux sur certaines choses ..
Je commence bientôt à voir un psy donc on verra bien si je vais être assez courageuse pour en parler et comprendre un peu mieux.
Tu n'en parleras sans doute pas à la première séance mais quand la confiance sera installée, tu pourras te lancer ! Comprendre ta peur ne peux que t'aider à l'affronter j'imagine ! Et ça t'aidera à démêler le réel du rêve .

:fleur: :bye:

Avatar du membre
Violette3
Messages : 219
Enregistré le : lundi 13 octobre 2014 7:03

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Violette3 » dimanche 16 novembre 2014 16:28

L'intervenant que je voyais était un travailleur social, normalement, les travailleurs sociaux ont des bases en psychologie. En fait je lui ai dit que j'avais fait un rêve, mais que je n'en comprenais pas le sens. Quand je lui ai raconter il s'est mis en colère...
En fait c'est surtout que le contexte autour de moi fait en sorte que mon rêve pourrait être vraiment un souvenir caché, mais que cela me semble trop évident pour être vrai.
«Très tôt j’ai compris que, dans la vie, il fallait être heureux ; depuis, je vis sous pression»
-Nelly Arcan
Ma Garlerie
Mon Salon

Avatar du membre
Colombine
Messages : 190
Enregistré le : mardi 15 juillet 2014 6:23
Localisation : Lille (Nord)

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Colombine » dimanche 16 novembre 2014 21:43

Quand je lui ai raconter il s'est mis en colère...
Mais j'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi il s'est mis en colère . Enfin, ce n'est pas ta faute je veux dire ! Au mieux c'est juste un rêve, au pire c'est un souvenir mais en aucun cas tu es responsable de cela ! On ne contrôle pas ses rêves et encore moins les épisodes traumatisants qui peuvent nous arriver !
En fait c'est surtout que le contexte autour de moi fait en sorte que mon rêve pourrait être vraiment un souvenir caché
Quand tu parles du contexte, tu veux dire le lieu où ça se passe ? Ou bien le moment ? Ou les personnages de ton rêve ? Après c'est vrai que c'est compliqué de comprendre ce que tu veux dire sans savoir exactement de quoi il s'agit, mais je ne te pousses en aucun à en parler si tu ne le souhaite pas (surtout sur un forum, je peux tout à fait comprendre que tu n'en ai pas envie !) Je penses peut-être avoir ma petite idée là dessus mais je n'en parlerai pas pour respecter ton souhait .

Dans tous les cas, comme je te l'ai déjà dis, en parler à ton psychiatre sera sans doute encore un grand pas en avant ! Et tu peux tout à fait lui expliquer que tu ne veux pas faire resurgir des choses dont tu ne veux pas te rappeler . Je penses que c'est un sentiment tout à fait normal et compréhensible de tous . S'il en a conscience, il procédera sans doute de façon plus douce pour ne pas provoquer un nouveau traumatisme . Après je ne connais pas les méthodes psychiatriques dans ce genre de situation (je penserais à l'hypnose en premier mais je ne sais pas si c'est une bonne idée ou pas dans ta situation)
Je commence bientôt à voir un psy
Tu as déjà eu ton rdv ?

Avatar du membre
Violette3
Messages : 219
Enregistré le : lundi 13 octobre 2014 7:03

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Violette3 » dimanche 16 novembre 2014 22:09

Non j'ai une rencontre préliminaire avant, pour voir à quel point je suis mal et ainsi décider de ma priorité sur la liste d'attente.Je vois un psychologue en ce moment.
C'est probablement ce que tu pense, en fait c'est le contexte autour de moi, ma relation avec mon père, tout ce qui c'est passé, des souvenir éparse et ce rêve pourrait représenter ce qui me manque, ce que j'ai peut-être oublier... C'est juste trop bizarre, je ne sais pas comment mieux te l'expliquer...
«Très tôt j’ai compris que, dans la vie, il fallait être heureux ; depuis, je vis sous pression»
-Nelly Arcan
Ma Garlerie
Mon Salon

Charlotte_

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Charlotte_ » lundi 01 décembre 2014 22:21

Mon pire cauchemar est arrivé il y a quelques années. Je me souviens être aller au bout d'un long couloir, puis ouvrir une porte pour découvrir le corps de mon frère dans un lit, en sang. Je sors, et rentre à nouveau, et cette fois ci, j'étais le corps mort dans le lit. Ça m'a énormément perturbé, c'est la première fois que je faisais un tel rêve.

Avatar du membre
hop3
Messages : 160
Enregistré le : samedi 06 décembre 2014 13:20
Localisation : Sur la Lune..

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par hop3 » mercredi 10 décembre 2014 14:53

mon pire cauchemar sa été de croire que le monde étais infecter par un liquide vert qui rend fou les gens et il ne cesse de devenir plus grand ce truk donc moi je roule dans une voiture et les roue sont toucher par le liquide vert et du coup elle explose dans un cris strident,je fais un rouler bouler digne d'un film d'action. ma jambe est cassée je rampe vers le bâtiment du scientique le seule qui peut m'aider grace a un antidote a sauver tout le monde au final il me le jette a la figure car c'est trop tard il est atteint..des gens fou arrivent et me tuer a coup de hache...

Avatar du membre
Hildegarde
Messages : 172
Enregistré le : mardi 25 juin 2013 19:07

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Hildegarde » vendredi 16 janvier 2015 18:53

Mes rêves sont toujours très éprouvants. Je dirais que, chaque nuit, je me souviens en moyenne de trois cauchemars pour un rêve neutre (ou alors simplement moins déstabilisant ou traumatisant que les autres). Je fais très rarement des rêves agréables. Et le pire, c'est que je me souviens parfaitement de mes rêves (je travaille dessus afin de réaliser surtout des rêves lucides), de chaque détail sanglant et l’émotion du rêve me poursuit une bonne partie de la journée. Par exemple, si j'ai beaucoup cauchemardé durant la nuit, je suis d'humeur noire et pessimiste, fataliste. Je me traine toute la journée sans envie, sans entrain. Quand je revis la mort d'un proche en rêve, je reste au bord des larmes plusieurs heures suivant mon réveil. Le rêve est tellement réaliste qu'il emporte la réalité.

Mes cauchemars n'impliquent jamais de monstres ou d’éléments surnaturels terrifiants. C'est toujours très terre-à-terre : il s'agit toujours de violence, de tensions, de préoccupations, de dangers bien humains. Des morts, du sang, des larmes, des hurlements, des courses-poursuites terribles ou je finis invariablement par être capturée et détenue dans des conditions atroces, des tueurs psychopathes, des trahisons, des endroits confinés et sombres, des catastrophes naturelles entrainant le chaos sur Terre et sollicitant mon instinct de survie, la mort violente de mes proches, la crainte de la solitude, de l'isolation, etc... sont une partie de thèmes qui peuplent mes rêves. Le thème qui revient le plus souvent, c'est la mort violente et crue de mes proches, je vis en détail leurs souffrances et je suis impuissante. Et avant le dénouement dramatique, il me faut toujours fuir mais il n'y a nulle part ou se cacher, personne à qui faire confiance. Mes poursuivants se rapprochent inexorablement, je suis une bête traquée, je dois porter mes proches à bout de bras, leur survie dépend de moi, je me sacrifie pour eux, j'essaie de leur offrir la liberté tandis qu'un "méchant" (souvent, une armée nazie ou bien une cohorte de bandits) parvient à me mettre la main dessus et c'est le début de la fin : mes proches sont rattrapés à leur tour, j'ai échoué, ils vont être tués ou torturés sous mes yeux impuissants. Étonnement, lorsque je suis seule en danger dans mes rêves, je me réveille toujours avant ma mise à mort, finalement je souffre moins que mes proches. Comment mon cerveau peut-il imaginer tant de détails sanglants, moi qui fuit les films et la littérature gores ?

Autant dire que mes nuits ne sont pas de tout repos, que je me réveille souvent en pleurant et geignant, voire en me débattant entre mes draps en nage. Bien souvent, au petit matin, je suis davantage épuisée que la veille. Et, forcement, j'ai beaucoup de difficultés à m'endormir car j’appréhende mes aventures nocturnes. Il y a quelques années, j'étais terrifiée a l'idée d'aller dormir. Aujourd'hui, à force de vivre les mêmes cauchemars, je me suis enhardie, je me suis durcie face à toutes ces images violentes. Je les affronte mieux.

Mon mari assiste impuissant à mes nuits dérangées mais il ne comprend pas vraiment, lui qui a un sommeil calme et profond. Je pense qu'il faut vivre un tel quotidien nocturne pour se rendre compte de l'impact que cela peut avoir sur nous...
L'imposture en talons hauts : 10 Juillet 2013.

Avatar du membre
Colombine
Messages : 190
Enregistré le : mardi 15 juillet 2014 6:23
Localisation : Lille (Nord)

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Colombine » vendredi 23 janvier 2015 17:09

Hildegarde,

En effet je n'imagine pas ce que tu vis . Moi je me souviens rarement de mes rêves (je peux dire merci au cannabis pour ça !) . Mais tes cauchemars ont l'air réellement affreux, et la façon dont tu en parle dis beaucoup sur toi .
Tu as l'air très soucieuse de tes proches . J'imagine que tu as déjà vécu plusieurs fois le décès de l'un de tes proches . J'ai même le sentiment que tu as du vivre beaucoup d'épreuves traumatisantes . Je n'imagine pas ce que ça doit être de savoir que chaque nuit que tu passes sera remplie d'aventures cauchemardesques, je penses que je ne pourrais plus en dormir ! Moi même je me souviens quand j'étais petite, que je me réveillais la nuit après un terrible cauchemars (loin d'être aussi terrible que les tiens j'imagine), j'avais peur de me rendormir de peur de retomber dans ce même cauchemar .
Est-ce que tu prend des traitements ou autres qui pourraient influencer tes rêves ? Je sais que moi même j'ai déjà pris un traitement dont les effets secondaires possibles pouvaient être "rêves étranges" (allez savoir ce que ça veut dire !) . Donc il est possible que tes cauchemars soient provoqué par l'un des traitements que tu prends (si tu en prends) . Sinon, il n'existe pas d'autres traitements pour ne pas rêver à l'inverse ? Je ne sais pas quelles effets ont les somnifères sur les rêves mais ça pourrait peut-être calmer la chose ? Tu en as déjà parler avec ton médecin ou ton psy ?(si tu vois un psy ?) . En tout cas je penses que si ces cauchemars sont de réels sujets d'angoisse, et surtout si ça te pourrit la vie à ce point, ça vaut sûrement le coup d'en parler avec un professionnel ! Je ne sais pas s'il existe un docteur des rêves ou quelque chose comme cela, je dirais peut-être un psychanalyste pourrait t'aider ? Au moins à savoir d'où proviennent toutes ces images horribles que tu vois en rêve, même si pour ma part je dirais que tu as sûrement du déjà avoir vu ce genre de chose dans la vie réelle . Car les rêves sont le reflet de notre personnalité, de nos fantasmes, de nos souhaits, nos envies, comme de nos peurs, nos craintes, nos angoisses, nos obsessions . Pour comprendre tes rêves, il faut d'abord que tu te comprennes toi même .
C'est vrai que le fait d'essayer de faire des rêves lucides pourrait réellement t'aider ! Car je penses qu'une fois que tu réalises que tu es dans un rêve, alors tu peux faire ce que tu veux de ton rêve ! Après as tu déjà essayé, plutôt que d'appréhender le moment d'aller te coucher, d'essayer d'inverser la chose . Par exemple avant de dormir, plutôt que de te demander quel cauchemars tu feras cette nuit, essaye d'imaginer un rêve dans lequel tu serais bien ! C'est ce que me disais ma grande soeur quand je lui disais que je n'arrivais pas à dormir, elle me disait "pense à des choses bien" . Penser à des choses plaisantes avant de dormir, ou même essaye de penser à un scénario de rêve qui te plairait ! Commence par planter le décor, puis certains personnages, ensuite l'histoire se créait d'elle même ! Mais le plus important, c'est d'essayer de garder le contrôle sur ton "rêve imaginé" car il est fort probable que des idées parasites provenant de tes cauchemars ou de tes craintes viennent faire irruption dans ton scénario, mais ne les laissent pas t'envahir ! Concentre toi pour que chaque élément perturbateur tourne à ton avantage et se transforme en quelque chose de bien . Un bon moyen pour ne pas te laisser envahir par tes mauvaises pensées, c'est de penser à un rêve érotique :wink2: ! Même si tu es mariée, tu as toujours le droit de fantasmer ! Et puis rien ne t'oblige à fantasmer sur de vraies personnes (pour ne pas créer de malaises ensuite :rire1: ) . Si tu réussis à laisser ton esprit divaguer dans un rêve que tu as créé avant de t'endormir, il y a une petite probabilité pour que tu te retrouve dans ce rêve !
Après une autre solution pour occuper ton esprit avant de t'endormir et pour essayer de l'influencer un maximum pour la nuit, c'est de lire un livre avant de dormir . Un chapitre d'un livre qui te plait et qui parle de choses gaies de préference (pcq si tu lis un livre sur la dépression, ça risque de pas trop marcher :sue: ) . Mais enfin, j'imagine que tu as déjà dû essayer toutes ces techniques étant donné que tu es la première concernée !

En tout cas c'est très bien que tu prenne du recul par rapport à tout ça . J'espère que tu trouveras le moyen de ne plus être hantée par ces démons :fleur:

impersonellementmal
Messages : 1
Enregistré le : dimanche 17 mai 2015 20:11

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par impersonellementmal » lundi 18 mai 2015 14:01

enfaite s'était très bizare meme asser choquant a mon gout :blink: tout sela se passer dans la nuit d'ailleurs le ciel était plutôt pourpre grisâtres s'était sur une grande plage et la plage était a coter d'une villa et d'une piscine et l'eau de la piscine était verdartre dans cette piscine se trouver ma mère qui n'est plus de se monde qui ma pris dans les bras elle avait l'air comme apaiser et soulager .Elle n'était pas toute seul dans la piscine elle était avec deux autres femmes deux autres femme qui reproduiser excactement la meme chose! j'interprete sa comme un message d'elle meme si je ses que sais surment mon subconcient qui me renvoie cette image pour me faire resacer tout cette partit de ma vie asser misérable après je vous dit pas dans l'état ou je me suis reveiller je croit que je pleurer toute les larmes de mon corps j'ai passer les deux jour suivant a analyser mon reve je n'espere pas refaire se genre d'esperience s'était asser tromatisant :down: :vue0: :surprizzz:

Avatar du membre
Lunelle
Messages : 5
Enregistré le : mardi 29 mai 2018 11:07

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par Lunelle » mercredi 06 juin 2018 10:01

Hello, je relance un vieux sujet ! Il est intéressant il faut dire.
Moi je rêve très souvent d'une manière générale, il est rare que je ne m'en souvienne pas d'ailleurs, vu la réalité étonnante avec laquelle ils se déroulent..

Le soucis c'est que ça vaut aussi pour les cauchemars..

Il y a un rêve qui revient souvent depuis des années :
Celui de l' ascenseur qui lâche et qui s'écrase.

Je me trouve toujours dedans, il y a également toujours des gens avec moi, mais jamais les mêmes. Donc je suis dans cet ascenseur et à un moment il commence à déconner et sursauter, une peur immense m'envahit et je sais qu'on va faire une chute libre, et en effet il descends vitesse grand V. (il m'arrive d'ailleurs de me dire "oh non je ne veux pas encore m'écraser")
En général je ne meurt pas, sauf la dernière fois.. où j'ai pu même presque "vivre" ou "sentir" cette mort en direct (très étrange sentation..), et puis je me suis vue carrément en spectre, en train de regarder mon cadavre à la morgue (ainsi que ceux des gens morts avec moi), flottant devant lui et voyant les proches venir nous pleurer.

D'autres marquants reviennent souvent: celui où je vois mon papa (qui est décédé y'a 6 ans), ou je le voit mais je suis surprise car je sais qu'il est mort, et il le sait aussi et me dis de profiter de ce rêve et de l'instant présent..
Sinon en plus glauque je le vois dans son cercueil ou au cimetière.. Et je suis submergée par la douleur.
Bref beaucoup de variantes étranges, parfois à moitié réaliste..

Globalement je rêve aussi beaucoup de trains, mais ils sont toujours très agréables.

Sinon le pire du pire, il me semble que c'est celui où on m'as assassinée.

Tout commençait bien pourtant..
Une belle journée ensoleillée, direction le centre commercial de ma ville. Puis en rentrant dans la galerie, subitement, quelque chose change, quelque chose cloche sévèrement: l'atmosphère devient très lourde, très angoissante (la réalité du rêve est plus impressionnante que d'habitude), le temps se change, le soleil laisse place à de gros nuages gris, le temps se fige, les gens ne bougent plus.
Je ne comprends pas ce qui se passe mais j'ai une peur tellement énorme que je ne peux bouger.
Je sens quelque chose derrière moi.. Et c'est plus que malsain. Il va me faire du mal je le sais.
En effet, cette "chose" (je n'ai pas pu la voir), me plante des coups de couteaux (je suppose) dans le dos, la douleur est telle et la peur idem que je ne pourrai la décrire.
Ensuite cette chose me met la tête dans l'eau (d'où ça sortait j'en sais rien, j'avais subitement l'impression d'être au bord d'un lac), et me la laissé jusqu'à ce que je me noie totalement.

Réveil en sursaut, en sueur et en pleurs. J'étais terrifiée.
Je me suis demandé comment c'était possible de faire de tels cauchemars et surtout pourquoi ils étaient si réels !

Je trouve que les rêves en général sont quelque chose de fascinants, malgré qu'ils soient parfois effrayants.
Certains sont pour moi des messages de l'au delà, mais ça c'est un autre sujet !

Bonne journée à tous.
Il y a des silences qui en disent long, comme il y des paroles qui ne signifient rien. Édith Piaf

ronan
Messages : 7
Enregistré le : mardi 12 novembre 2019 19:02

Quel est votre pire cauchemar ?

Message par ronan » dimanche 24 novembre 2019 22:56

bonsoir,
bizarrement mon pire cauchemar m'a conduit indirectement aux urgences. Début mars 2017, avant la tempête, je rêve que je suis dans une taverne du 17ème siècle au vu des vêtements des personnes présentes. je suis le jeune laquais ou un jeune domestique qui accompagne son seigneur. il est dans une pièce isolée de la salle de l'auberge avec d'autres personnes. Tout à coup, un groupes d'hommes se saisissent de moi, m'allongent sur une table en vu de me violer, moi un jeune homme de 14, 15 ans. je crie au secours,je voie mon seigneur détourné la tête vers moi à travers une vitre mais il ne bouge pas. Et je me réveille. 3 jours après, je m'engueule avec mes nouveaux collègues. Le lendemain, je vais voir mon médecin car depuis mon arrivée dans ce nouveau poste, tout allait de travers. je suis en larmes dans son cabinet. Il me prescrit des calmants. je vais à la pharmacie de ma commune. De nouveau je fonds en larmes. On me conduite dans la salle de détente de la pharmacie. j'essaie d'expliquer ce qui m'arrive. Et je tombe dans une semi inconscience. Je suis envoyé aux urgences. Fin de la rémission.


Répondre