Paralysie du sommeil

Les troubles du sommeil, les rêves, les cauchemars...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
Zaria
Messages : 6
Enregistré le : samedi 14 février 2009 14:10

Paralysie du sommeil

Message par Zaria »

Je ne suis jamais seule la nuit. Lorsque je me réveil, il y a quelqu'un. Je ne peux plus bouger, je regarde ma chambre, sur le côté ou sur le dos, et j'entends quelqu'un arriver. Pire, des fois elle est déjà là. 90% des cas c'est une femme. Elle ne dit rien de distinct, elle grommelle ou grogne. Des fois elle hurle à s'époumoner... Même le silence est oppressant. J'arrive pas à respirer correctement, je panique. Elle s'approche mais je ne peux pas bouger et je la regarde avancer. Des fois elle s'arrête et ne fait que crier. Des fois elle me fait du mal. Elle me frappe... Elle m'a même limé les dents avec un rasoir. J'ai mal d'une façon étrange.
Des fois c'est ma mère, qui vient pleurer, parce que je m'automutile, parce que je l'énerve. Elle frappe aussi, souvent.
Et j'arrive à bouger, alors je me lève, je cours m'enfermer dans la salle de bain. Je vais essayer de reprendre mes esprits. Qui était-ce ? Elle est encore là ? Aucun bruit... Je met vingts minutes à m'en remettre, je me coupe des fois pour que ça passe plus vite... Et je reviens dans ma chambre. Ce n'était qu'une paralysie du sommeil. Un simple rêve éveillé. Chaque nuit, ces ombres viennent et m'agressent. Chaque réveil n'a aucune limite.




*Paralysie du sommeil : Je vais essayer d'expliquer avec mes mots :
Lorsqu'on s'endort, notre corps se paralysie pour éviter qu'on vive nos rêves et qu'on se blesse. Une fois paralysé, notre cerveaux enclenche le sommeil paradoxal (période pendant laquelle on rêve), ensuite le sommeil total, et retour au sommeil paradoxal, proche du réveil. La paralysie du sommeil survient lorsqu'on s'endort ou qu'on se réveil. On se réveille, on ouvre les yeux mais le corps n'a pas assimilé le fait qu'on était conscient. Il continue donc à maintenir la paralysie, la respiration ralentie du sommeil... Et les rêves... On a donc des sortes d'hallucinations réveillé, sans pouvoir bouger, respirer normalement... Après, lorsqu'on parvient enfin à se lever, il n'y aucune limite entre le rêve et le réveil. Comme si ça venait vraiment de se passer...
Avatar du membre
fautQuCaCesse
Messages : 153
Enregistré le : mercredi 28 février 2007 21:16

Message par fautQuCaCesse »

C'est un phénomène connu, je l'ai eu une fois et j'ai eu peut-être une des pire peur de ma vie (et des peurs pourtant j'en ai eu!!). Paralysie du sommeil avec ma copine à côté qui dormait et ce personnage qui était à l'étage puis qui descendant l'escalier je voyais son ombre distinctement, je voyais tout j'entendais ses pas le grincement de l'escalier, le froissement de ses vêtements etc... brrrrr j'essayais de bouger de hurler mais je pouvais juste rester là avec les yeux ouverts. Jusqu'à ce qu'enfin je puisse bouger.

Ce serait un phénomène de demi éveil. Quand on dort les sens font un peu ce qu'ils veulent pendant que les muscles sont "éteintsé à 98% (sinon on courerait dans le lit toute la nuit lol), la respiration à régime automatiqe etc. La paralysie du sommeil ce serait quand les sens s'éveillent mais les muscles restent éteints et la respiration automatique (d'omù l'impression d'étouffer souvent).
Avatar du membre
rosalie
Messages : 125
Enregistré le : vendredi 27 février 2009 11:14
Localisation : france

Message par rosalie »

la meme chose m'est arrivee pendant plusieurs années je pensait que c'etait de reels esprits...maintenant sa me fait plus sa,mais sa fait peur surtout quand t'arrive pas a te reveillee!
Avatar du membre
Nothing
Messages : 1
Enregistré le : vendredi 18 juin 2010 6:39

Message par Nothing »

Salut

Je pense que je subie aussi ce phénomène
Depuis quelques mois maintenant , au minimum 2 a 3 fois par semaine quand enfin je réussi a m'endormir (soucis d'insomnie)
environ 20 25min plus tard je me réveille en sursaut, la plupart du temps je vois des énormes araignées noir descendre sur moi ou venir vers moi pris de panique je saute du lit et essaye de mettre des coups de poing mais juste apres le premier coup je ne vois plus rien , tout a disparu et je prend conscience que ce n'est pas réel.

Et il m'arrive plus rarement ca m'est arrivé 4 5 fois, j'ouvre les yeux sans raison et je vois une pair d'œil qui m'observe sur le mur pareil je cour dessus voir ce que c'est , une fois arrivé devant tout a disparu et je prend conscience que ce n'est pas réel.


:bye:
Avatar du membre
croquette
Messages : 240
Enregistré le : mardi 08 juin 2010 10:26
Localisation : Bordeaux

Message par croquette »

J'ai vécu cela à plusieurs reprises, des araignées comme toi. Cela a toujours été en période très tendue moralement. J'ai même eu la peur de ma vie en voyant quelqu'un d'accroupi dans ma chambre, il y a quelques mois en arrière.

L'explication, je l'ai eu par une émission télé. En fait, cela vient d'un petit problème du cerveau, il continue de rêver alors que tu es réveillé. Cela arrive plus particulièrement aux gens qui ont fait du somnambulisme jeune. Donc non, tu es pas fou, cela arrive à beaucoup de gens.
Eglantine, tu es partie le 24 octobre 2009, tu me manques ma puce.
Une partie de mon histoire, cliquez sur le bouton lien vers un site à en dessous de mon pseudo.
Avatar du membre
rubanroses
Messages : 36
Enregistré le : mardi 08 décembre 2009 10:04
Localisation : lille

Message par rubanroses »

oooh mon dieu si vous saviez comme je suis contente de trouver ce post!!!!!


Moi aussi çà m'est arrivé en me réveillant de voir des choses étranges qui semblait pourtant bien réelles!!!

les arraignées qui m'envahissent j'ai vécu çà en me réveillant d'une sieste c'était horrible, moi qui suis phobique des insectes en plus! je me suis cachée sous la couette et je suis restée une bonne heure là dessous avant d'oser en sortir.

les gens que je retrouve dans ma chambre aussi je connais. souvent c'est des gens qui pleurent. une seule fois, j'ai vu autre chose que des personnes sombres ou en tout cas qui dégaeait qqchose de sombre, de triste, cette fois là, je dormais avec ma soeur et à mon réveil j'ai vu 2 sortes de "fées" une grande, une petite, qui elles dégageaient qqch d' "heureux" de "pur" elles ont m'ont regardé ont eu peur comme si je n'étais pas sensé les voir et ont arreté leur conversation, moi je me suis cachée sous la couette!!!! longtemps après j'ai osé jetter un coup d'oeil, plus rien!!

les paires de yeux , les visages "seuls" sans corps, çà m'arrive aussi, mais généralement c'est plutot quand je reste trop longtemps dans mon lit sans parvenir à dormir, je vois des visages qui m'en veulent ou bien qui sont en danger et qui m'appelle à l'aide. mais là je suis bien réveillée, mais c'est vrai que çà n'arrive que quand je suis dans mon lit ou dans le noir par exemple dans une cave ou plus rarement dans la rue la nuit quand je rentre seule.

c'est un vrai problème car des fois, quand je vois des personnes dans ma chambre et que j'ai peur et que je me cache sous ma couette, c'est encore pire car sous ma couette je vois des yeux ou des visages qui men veulent, alors je ferme les yeux mais c'est pareil les yeux restent qui me veulent du mal.

alors là c'est horrible car je fais des crises de larmes et d'angoisse terribles imaginez: je peux pas sortir de mon lit parce que il y aqqn que je connais pas qui pleure dans ma chambre, je peux pas me cacher sous ma couette parce que ya des yeux et des visages, et je peux pas fermer les yeux car il sont là aussi dans ma tête!

à une époque je n'arrivais plus à dormir, et comme ces "visions" arrivent surtout dans la pénombre, je dormais toutes lumières allumées comme çà au réveil j'avais plus trop de visions, et je dormais toujours avec qqn car quand je n'étais pas seule j'avais moins de visions aussi. sauf exceptions comme les fées qui elles, je les ai vues en plein jour (il faisait déjà jour et mes volets étaient ouverts) et en plus je n'étais pas seule puisqu'il y avait ma soeur.

Je suis très contente d'avoir trouvé ce post car je n'ai jamais osé en parler de peur qu'on me traite de folle!

maintenant j'ai beaucoup moins de visions, sauf parfois les yeux sous la couette. mais çà va, c'est rien comparé à avant. du coup je peux enfin redormir avec seulement qq petites lumières et non plus toutes les lumières allumées.

Vous en avez déjà parler à un psy?
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 18420
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Message par Archaos »

Hello,

je remets une définition de cette paralysie


Paralysie du sommeil


La paralysie du sommeil est le terme employé à la fois pour décrire l'atonie musculaire normale qui apparaît naturellement lors du sommeil paradoxal mais aussi le trouble pendant lequel la conscience est maintenue alors que le corps se paralyse durant l'entrée dans le sommeil (paralysie hypnagogique) ou lorsqu'il reste paralysé au réveil (paralysie hypnopompique). Pour différencier la paralysie naturelle du sommeil et le trouble, on peut se référer au trouble du sommeil comme étant l'éveil pendant la paralysie du sommeil.

La paralysie du sommeil normale

La paralysie normale du sommeil est due à des mécanismes dans le tronc cérébral, en particulier les neurones réticulaires, vestibulaires, et oculomoteurs, qui empêchent les mouvements corporels, bloquent l'influx sensoriel et fournissent au prosencéphale l'activité interne qui caractérise l'activité cérébrale pendant le sommeil paradoxal.
Pendant le sommeil paradoxal, phase pendant laquelle le cerveau est particulièrement actif, l'activité des muscles est bloquée, à part les muscles de la respiration, de la circulation sanguine et des mouvements oculaires rapides. Cela empêche que l'on vive physiquement les rêves, avec des mouvements induits qui pourraient s'avérer dangereux pour soi ou les autres.

Comme les yeux ne sont pas paralysés par ce système, cette exception a été employée pour montrer que le rêve lucide était un phénomène objectivement vérifiable.

Éveil pendant la paralysie du sommeil

Le trouble connu sous le nom de « paralysie de sommeil » peut se manifester aussi bien au moment de l'endormissement (état hypnagogique) que du réveil (état hypnopompique). La personne est réveillée, mais se retrouve complètement immobilisée et ne peut même plus respirer profondément. Seules les paupières peuvent encore bouger. La paralysie du sommeil est souvent accompagnée d'hallucinations, ce qui la rend particulièrement angoissante pour la personne qui en fait l'expérience. La paralysie du sommeil dure entre quelques secondes et plusieurs minutes mais rarement plus de 10 minutes. La personne revient ensuite spontanément à son état normal.

Causes possibles

On connaît peu de choses sur la physiologie du trouble de l'éveil pendant la paralysie du sommeil. Cependant, certains suggèrent que cela pourrait être lié à l'inhibition post-synaptique de motoneurones dans la région pontique du cerveau. En particulier, de bas niveaux de mélatonine peuvent stopper le courant de dépolarisation des nerfs, ce qui empêche la stimulation des muscles.

Ce trouble est fréquemment associé à la narcolepsie. Cependant diverses études suggèrent qu'environ 25 % de la population générale l'expérimente au moins sous une forme légère une fois ou plus dans la vie. Il a été noté que divers facteurs augmentent la probabilité de paralysie et d'hallucinations:

dormir sur le dos ;
avoir des horaires de sommeil irréguliers, siestes ;
stress important ;
changement de style de vie ou d'environnement ;
certains exhausteurs de goût, contenant notamment du glutamate de sodium;
la lumière ambiante.

Hallucinations connexes

Ces hallucinations varient généralement selon l'individu, mais certaines sont plus communes à l'expérience que d'autres.

La plus courante

Peur

Très courantes

Sensation de « présence » (souvent maléfique)
Sensation de pression, d'écrasement ou d'étouffement
Sentiment de danger ou de mort imminente

Assez courantes

Hallucinations auditives (respirations, bruits de pas, voix, grognements, bourdonnement, chants, etc.)
Hallucinations visuelles (dont silhouettes, ombres autour du sujet)

Moins courantes

Sensation de flottement
Hallucinations tactiles (par exemple, contacts ou saisie par une main)
Hallucinations agréables (par exemple, présence "protectrice")

Rares

Sensation de chute
Vibrations (avec parfois impression d'électrocution)
Interaction sexuelle
Solutions au trouble


Mettre fin à une paralysie du sommeil

La technique la plus efficace est sans doute de se concentrer sur sa respiration puis d'en reprendre le contrôle (la respiration est la sensation corporelle la plus facile à ressentir lors d'une paralysie du sommeil). Très rapidement certaines sensations corporelles reviennent, notamment aux extrémités (doigts, orteils), il faut alors bouger ces parties du corps pour dégourdir les membres. La totalité des sensations reviennent généralement assez rapidement (généralement moins d'une minute).[réf. nécessaire] Le fait de se concentrer directement sur les extrémités de son corps et d'essayer de les faire bouger peut mettre fin à la paralysie, cependant cette technique est plus ou moins efficace (voire inefficace) selon la puissance de la crise (en cas de sensation de vibration par exemple) et peut faire paniquer davantage si l'on n'y parvient pas . En faisant disparaître la peur qui accompagne le phénomène, on fait aussi disparaître les expériences désagréables. En général, les épisodes de troubles se déroulent sur une période de temps limitée.[réf. nécessaire] Plus l'âge augmente et plus la probabilité de tels troubles diminue.
Apprendre à contrôler ses paralysies du sommeil

La paralysie du sommeil n'est pas obligatoirement un phénomène effrayant. Il semblerait que les sensations effrayantes, les hallucinations qu'expérimentent les personnes victimes d'une paralysie du sommeil ne viennent en fait que de leur état d'esprit. Le fait d'être paralysé provoque la panique et la panique déclenche des hallucinations désagréables. Plusieurs personnes étant victimes de paralysie du sommeil ont découvert qu'il était possible de contrôler les hallucinations durant une paralysie du sommeil. Il vous suffit d'imaginer par exemple que vous flottez à la surface d'un grand lac pour immédiatement sentir votre corps flotter dans de l'eau avec des sensations parfaitement reproduites. Chaque sensation imaginable peut-être ressentie pour peu que l'on garde son calme[réf. nécessaire], sachant qu'une paralysie du sommeil ne représente aucun risque. Une paralysie du sommeil peut aussi conduire à un rêve lucide, c'est-à-dire un rêve où l'on sait qu'on rêve, dont il est alors possible de prendre le contrôle et où les sensations sont en général fidèles à la réalité.

Source : Wikipédia
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans le topic unique de présentation.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !
Avatar du membre
rubanroses
Messages : 36
Enregistré le : mardi 08 décembre 2009 10:04
Localisation : lille

Message par rubanroses »

en effet çà ressemble à ce que j'ai vécu, sauf que perso, je n'étais pas "paralysée" ni même légèrement "engourdie", puisque je faisais même des mouvements rapides et précis :bond de recul et j'attrapais rapidement et de façon précise un coin de couette pour m'y mettre en dessous... et je sens très bien mon corps, puisque je sens mon coeur s'accélérer, et même poils se hérisser.

la seule chose dans laquelle je me retrouve c'est que effectivement çà à lieu à proximité du sommeil (avant ou après le sommeil) et que effectivement c'est des visions plutot malfaisantes.

quand çà arrive après, je veux bien croire que je dors encore en qq sorte, mais quand çà arrive avant, je me sens bien réveillée, je n'ai pas sommeil, par exemple je peux être en train de régler mon réveil ou lire un livre ou même de discuter avec qqn si je dors avec qq et je commence à "percevoir" une présence... çà me parait bizzare

sans doute a t on encore beaucoup à apprendre là dessus ! au moins çà fait du bien de voir que je ne suis pas folle et pas la seule à connaitre ces visions flippantes
Avatar du membre
Brook'Lynn
Messages : 7
Enregistré le : vendredi 16 septembre 2011 23:51
Localisation : Rhône alpes

Message par Brook'Lynn »

paralysie du sommeil ou medicaments ??

Bonjour à tous

certains soirs ou bien en pleine après midi lorsque je me reveil de mon sommeil...
et il m'arrive de ne plus pouvoir bougé aucun membre ni d'avoir la parole (j'ai beau crié mais je sais que c'est au fond de moi et que personne m'entend je n'arrive pas à aligner un son.)
alors je panique, je vois tout ce qui se passe dans la pièce (sauf si c'est la nuit hein )et même entend parfois des bruits bizarre ça me fait peur.. du coup j'ai toujours une crainte à l'idée de m'endormir et d'être paralysée comme ça je suis sûr que c'est bel et bien réel tous ça..
du coup j'ai beaucoup de mal avec le sommeil.
sinon les jours ou je ne suis pas confronté à cela,
je me couche vers les 1h ou 2h et me reveil vers 13h-14h mais je suis fatiguée de mon sommeil (en fait ce qui me reveil c'est l'envie d'allé au petits coin...)

bref voilà est ce que ça vous est deja arrivé ? voir frequent ?
ce que vous faites pour vous couché plus tôt ?

voici mon traitement :
-Xanax ou Vallium
-mepronizine ou Noctran
-Cymbalta
-Tegretol


merci ! :fleur:
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 18420
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Paralysie du sommeil

Message par Archaos »

Bonjour Brook'Lynn ,

J'ai regroupé ton message avec un sujet déjà existant sinon cela m'arrive de temps en temps.

un article sur le lien possible avec les médicaments :

L’équipe du Dr Maurice M. Ohayon du centre de recherche Philippe Pinel de Montréal, a interrogé 8 085 personnes de 15 ans et plus en Allemagne et en Italie entre 1996 et 1997. Ces chercheurs ont constaté que 494 individus (soit 6,2 %) ont connu une expérience de paralysie du sommeil au moins une fois au cours de leur vie. Cette étude montre que la paralysie du sommeil concerne de façon égale tous les âges, sexes et états civils, et que les premières expériences surviennent aussi bien pendant la petite enfance qu’à un âge avancé. Deux personnes sur cent vivent une expérience plus ou moins claire de ce type au moins une fois par mois.

Ces chercheurs ont également découvert que ce trouble survient plus souvent chez les gens prenant des anxiolytiques (5 fois plus que chez les personnes qui ne se plaignent pas d’anxiété). Un tiers des personnes souffrant de paralysie du sommeil ont eu des hallucinations pendant celles-ci.


source : http://www.mmt-fr.org/article107.html" onclick="window.open(this.href);return false;

les anxiolytiques que tu prends peuvent donc peut être jouer dans ton cas :pense:
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans le topic unique de présentation.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !
Avatar du membre
Brook'Lynn
Messages : 7
Enregistré le : vendredi 16 septembre 2011 23:51
Localisation : Rhône alpes

Paralysie du sommeil

Message par Brook'Lynn »

aaah je cherchais desesperement mon sujet !! lol


merci pour le lien et pour les infos Archaos :fleur:
Avatar du membre
BloodGuilty
Messages : 34
Enregistré le : vendredi 09 novembre 2012 20:56

Paralysie du sommeil

Message par BloodGuilty »

N'est-ce pas également appelé le kanashibari?

Il m'ais arrivé une fois de vivre ce phénomène de paralysie du sommeil.
Une nuit, à mes 12ans, alors que commençais à m'endormir, je regardais les minutes s'écouler sur mon réveil quand soudain j'ai sentit une présence (que je déterminais très clairement) dans ma chambre à peine éclairait par la lune, j'étais paralysiée par la peur, à peine capable de respirer! J'ai sentit cette présence malveillante s'approcher, j'entendais ses pas, sa lourde respiration, mais n'arrivais pas à détourner mes yeux du réveil! Et il a sauté sur ma poitrine me coupant la respiration! Je voulais crier de toute mes forces mais seul un murmure étouffé plein de ma terreur sortait de ma bouche, j'étais totalement paralysiée.
Puis il a hurlé mon prénom et ce hurlement s'est répétée dans mon tête indéfiniment alors que cette présence disparaissait. J'ai pus me "dégageais" de cette paralysie 7min après la disparation de cette presence (alors que mon hallucination avait durée 12 bonnes min).
Ce fut la pire peur que j'ai connu! Je n'avais pas put dormir durant 4jours après cette paralysie du sommeil!

En parlant de cette "hallucination" nocturne quelque années plus tard à un psy, elle m'a expliqué qu'il s'agissait d'un "kanishibari" et que je devais y voir un lien avec un certain traumatisme passé.
Après quoi j'ai compris: cette présence, qui était une créature de film très connu, m'était apparu dans cette paralysie du sommeil au moment de ma vie où je prenais conscience d'un grave traumatisme subi enfant. Pourquoi cette créature? Car j'ai vu ce film au meme moment que j'ai subi ce traumatisme.
Et le plus bizarre est que lorsque la justice m'a reconnue victime de mon traumatisme, me soulageant de ce fardeau, j'ai rêvé que je tuais cette créature de mes propres mains!
Comme quoi l'inconscient est capable de produire de bien étranges choses mais demeure d'une logique implacable.
Avatar du membre
Fairy
Messages : 8
Enregistré le : jeudi 07 février 2013 9:01

Paralysie du sommeil

Message par Fairy »

Je vis également régulièrement un phénomène de paralysie du sommeil.
Tout à commencer l'an dernier, j'étais en période de stage et je devais me lever très tôt le matin du coup je faisais la siseste l'après midi. Un après midi alors que je m'étais endormie sur le canapé j'ai réalisé que j'étais incapable de me réveiller, mes paupières pesaient une tonne, je faisais tous les efforts du monde pour les ouvrir mais impossible et pourtant j'avais l'impression de réussir à les entrouvrir puisque je voyais mon salon...
Mon corps était comme paralysé et j'avais l'impression d'entendre un murmure dans une langue étrangère...çà ressemblait presque à un langage de marabout ou quelque chose du genre ( comme si on me jetait un sort). J'essayais de parler, de crier mais aucun son ne sortait. Bref, une expérience très effrayante.
Par la suite çà a recommencé mais la nuit dans ma chambre et là par contre j'avais l'impression de réussir à entrouvrir mes yeux tant bien que mal et je voyais un homme, grand, obscur et malveillant à côté de mon lit et qui s'approchait lentement de moi...
Voilà pour ma petite expérience, je pensais devenir folle mais vos témoignages me rassurent...ce n'est qu'un dysfonctionnement anatomique :OUF!
Avatar du membre
Hildegarde
Messages : 172
Enregistré le : mardi 25 juin 2013 19:07

Paralysie du sommeil

Message par Hildegarde »

Je suis sujette à la paralysie du sommeil (ainsi qu'aux rêves lucides). Si les rêves lucides sont une expérience plutôt positive et agréable, je vis mal mes paralysies du sommeil. Cela m'est arrivé 5 ou 6 fois en trente ans. Je ressens une sensation d'oppression dans la poitrine (d’où la recommandation de ne pas dormir sur le dos), je me sens comme aspirée, enfoncée dans mon matelas, mes membres sont inertes, j'ai l'impression d’être épiée et suis parfois même frôlée par une ombre que j'identifie comme malfaisante.

Cela dure de 3 à 10 secondes (que j'assimile à une éternité sur le moment) et la seule façon que j'ai trouvée pour m’échapper de cet état est de hurler à plein poumons (mais ça ne s'entend pas puisque tout cela est dans ma tête). Parfois, de crainte de réveiller mon mari (alors que je sais pertinemment que ces cris sont imaginaires, mais en pleine nuit ma conscience est quelque peu brouilée), je n'ose pas crier de tout mon saoul et la paralysie dure plus longtemps encore.

Je sais pertinemment que j’hallucine ces présences néfastes et le plus éprouvant, pour moi, est d’être enfermée dans mon propre corps, incapable de bouger. J'ai la crainte irraisonnée de rester "coincée", un jour, dans cet état.

Ma première paralysie du sommeil s'est produite alors que j'avais 6 ans. J'ai vraiment été terrorisée par cette expérience mais bien chapitrée par les adultes que les "monstres" n'existaient pas et par crainte du ridicule (ou de n’être pas crue), je n'ai rien dit. Avec le temps, j'ai apprivoisé ces événements.

Les paralysies du sommeil sont assez courante, d'ailleurs plusieurs artistes ont traité (avec beaucoup de pertinence) de ce sujet en peinture :

Image

Image

Image
L'imposture en talons hauts : 10 Juillet 2013.
Avatar du membre
zenitude
Messages : 2954
Enregistré le : mercredi 16 novembre 2011 20:46
Localisation : Méditerranée

Paralysie du sommeil

Message par zenitude »

Quelle sensation désagréable...

Personnellement je suis :

Le matin sous :

- Urbanyl 10 (1 comprimé) Anxyolitique
- Effexor : 37.5 mg Antidéprésseur

Et le soir avant le coucher :

- Urbanyl 10 (1 comprimé)
- Tiapridal (5 gouttes) Neuroleptique
- Zolpidem 7.5 mg Somnifère
- Laroxyl 25mg (1 comprimé)

Brrr les peintures précédemment postées font froids dans le dos...
Mon salon
La vie est vraiment simple, mais nous persistons à la rendre compliquée - Confucius
tilly

Paralysie du sommeil

Message par tilly »

Merci à tous pour ces infos!Je n'en souffre pas, mais ma grand-mère, oui... Je vais pouvoir lui dire comment ça s'appelle, parce qu'elle se croit folle! Et moi, je pensais qu'elle voyait des fantômes... Elle voit régulièrement une personne (ce peut être aussi bien un homme qu'une femme, et même des enfants, une nuit elle a vu deux petites filles habillées en communiantes...) près de son lit, qui l'effraie terriblement. Mais, détail qui a peut-être son importance, cela a commencé quand elle a pris son traitement (elle souffre de Troubles d'Anxiété Généralisés - anciennement spasmophilie) - des bétablocants.
Avatar du membre
zenitude
Messages : 2954
Enregistré le : mercredi 16 novembre 2011 20:46
Localisation : Méditerranée

Paralysie du sommeil

Message par zenitude »

Je viens d'en vivre encore deux fois d'affilé ce matin.
Une sensation de rapprochement, puis de contact vous écrasant et vous empêchant tout mouvement.

Brrrrr

mardi 12 novembre 2013 17:18
Bon et bien je recherchais à nouveau les effets indésirables de l'Urbanyl que j'ai arrêté quelques jours et je retombe sur mon topic.

Après la reprise de ce traitement j'ai ressenti une paralysie "temporaire" ainsi qu'une grosse difficulté à respirer durant ma très courte sieste.

Voilà, je pense que c'est assez intéressant de pouvoir souligner ce que chaque membre ressent face à chaque produit.
Mon salon
La vie est vraiment simple, mais nous persistons à la rendre compliquée - Confucius
Avatar du membre
BloodGuilty
Messages : 34
Enregistré le : vendredi 09 novembre 2012 20:56

Paralysie du sommeil

Message par BloodGuilty »

Que c'est pénible de se sentir très fatiguée mais de ne pas vouloir dormir après une crise de paralysie du sommeil qui ressemblait à une possession... :zinzin:

Je manque de sommeil et suis très fatiguée par mon nouveau boulot (que j'ai commencé depuis 1 mois), mais cette nuit malgré ma fatigue je n'arrivais pas à trouver le sommeil, tournant et me retournant dans mon lit avec des sensations de chaud et froid. :baille1:
Puis sur les coups des 3h15 lorsque je semblais enfin trouver le sommeil, alors que j'étais encore consciente mais sur le poing de m'endormir j'ai très soudainement sentie une pression immense sur tout mon corps et mon esprit, m'écrasant vers le bas, c'était très distingue : une présence malveillante essayait de s'emparer de mon corps en chassant mon esprit avec une force effroyable. C'était un moment vraiment terrifiant, durant quelques secondes qui m'ont parues interminables je sentais très distinctement cette "esprit"/présence qui faisait tout pour me chasser de mon corps, j'entendais mon cœur tapait fort dans ma poitrine, suffoquais et sentis mon corps se crisper et se glacer.
Il m'a fallu utiliser toute ma force mentale pour chasser cette présence envahissante malgré ma terreur, et lorsque je me sentis reprendre possession de mon corps, c'est avec effroi que j'ai entendu la présence prononcé mon prénom dans mon esprit comme pour me déstabiliser (car la voix était féminine et ressemblait à celle d'une de mes amies). :surprizzz:
J'ai ouvert les yeux, me suis dressée sur mon lit mais je continuais de sentir cette présence malveillante dans ma chambre, à la sentais rôder autour de moi avec des sensations de froid sur la peau, attendant que je m'assoupisse pour ré-attaquer. C'était vraiment terrifiant et persuader sur le moment que j'avais affaire à un fantôme ou autre entité, je lui criais dans mon esprit de toutes mes forces de partir de chez moi. Il m'a fallu de longues minutes pour me rassurer malgré la compagnie rassurante de mon chat.

Ce qui est pénible c'est que ce n'est pas la 1ère fois que je vis cette expérience là qui se vis comme une possession, ça doit être la 6ème fois en 1an, alors même si je ne crois pas aux démons/dieux, et que je sais qu'il s'agit d'une paralysie du sommeil, c'est toujours aussi effroyable... :coma:
Avatar du membre
zenitude
Messages : 2954
Enregistré le : mercredi 16 novembre 2011 20:46
Localisation : Méditerranée

Paralysie du sommeil

Message par zenitude »

Ta description m'est vraiment familière et je comprends pourquoi dans "le temps" beaucoup de gens croyaient autant aux esprits malveillants.
Mon salon
La vie est vraiment simple, mais nous persistons à la rendre compliquée - Confucius
steeve
Messages : 44
Enregistré le : lundi 19 janvier 2015 20:38

Paralysie du sommeil

Message par steeve »

Bonjour,

Je passe en ce moment par le même probleme 2 a 3 fois par semaine. j'ai vraiment peur de m'endormir.

Il y aurai-t-il quelqu'un pour en discuter?

merci
Répondre