Écriture et édition

Partagez vos lectures et vos écrits
Avatar du membre
Miet
Modératrice
Messages : 3572
Enregistré le : lundi 12 juillet 2010 17:03
Localisation : Bretagne

Écriture et édition

Message par Miet » vendredi 18 janvier 2019 12:08

Ce sujet est destiné à parler de nos essais de se faire publier chez un éditeur.
Si certains ont déjà eu cette chance, ou ont envoyé leurs manuscrits avec des retours négatifs malheureusement, on pourra en parler ici et se conseiller. On peut aussi s'entraider et se "corriger" mutuellement des textes pour les améliorer, je ne sais pas trop.

À vous de vous emparer du sujet et d'en faire ce que vous voulez !

J'ai écrit un roman autobiographique quand j'étais hospitalisée et en analyse intensive, ça a été une soupape et un moyen de me détacher de mon passé traumatique. J'aimerais bien en faire quelque chose, mais il y a encore du travail avant d'envisager de l'envoyer à un éditeur... Donc j'espère trouver ici conseils et motivation !

Et aussi, je me demandais comment cibler une maison d'édition, sur son catalogue, certes, mais comment y avoir accès ? Faut il adresser le manuscrit par la poste ou par mail ? À la maison d'édition à ou une personne précise de cette maison d'édition ? Comment garantir la propriété intellectuelle ? Voilà, des questions pratiques aussi !

J'espère avoir vos contributions !
:zenzen:
Utilisez les rapports si vous désirez que l'on efface/édite/verrouille/déverrouille l'un de vos messages/sujets/salons ; ou pour prévenir la modération d'un message hors charte. Merci de votre aide !

Ma galerie Mon salon Les TCA et moi

Avatar du membre
MadmoiselleCara
Messages : 3410
Enregistré le : lundi 01 octobre 2018 13:27
Localisation : Dans le coeur de ma fille

Écriture et édition

Message par MadmoiselleCara » vendredi 18 janvier 2019 13:30

Bonne idée le sujet :wink2:

Personnellement, mes trois recueils de poèmes sont publiés chez un éditeur gratuitement mais il y a des options payantes du style : correction des fautes, image de couverture, mise en avant du livre, etc. C'est seulement pour mon 3ième recueil que j'ai payé pour une image de couverture. Je leur ai envoyé une image (attention aux images prises sur le net, il faut avoir les droits d'auteurs, moi j'ai pris deux images que j'ai superposé l'une sur l'autre avec de la transparence pour voir les deux et donc créer une nouvelle image), puis ils m'ont envoyé un premier essai avec l'image placée et le titre de mon recueil écrit avec une police spéciale. J'avais le droit de demander trois essais, du coup j'ai refusé la première et la deuxième. En recevant le dernier essai, j'avais le choix entre les trois. La police et l'emplacement du titre variait entre les trois.

Malheureusement avec cet éditeur, les livres ne sont disponibles que sur internet et les liseuses. On peut trouver les livres sur le site de l'éditeur, amazon, la fnac, etc. Le livre est imprimé que lorsqu'il y a une commande.

Il y a aussi un autre point négatif. On ne nous verse qu'un pourcentage des ventes (je ne sais plus de combien) et il y a un montant minimum à atteindre (100€ je crois mais je ne suis pas sûre) pour que l'éditeur nous verse notre pourcentage.

Voilà :wink2:
La galerie de MadmoiselleCara

Le salon de MadmoiselleCara

Entourée par la solitude mais tout n'est que passade.

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » vendredi 18 janvier 2019 14:14

cool :) merci miet :autop:

Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1103
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Écriture et édition

Message par Lisbeth Salander » samedi 19 janvier 2019 20:32

J’apporte ma pierre à l’édifice en partageant mon expérience d’écrivain raté… J’écris de la fiction (et de la poésie), des romans noirs à la lisière du fantastique. J’écris depuis toute petite. Mes premiers romans (vers 18-19 ans) sont à ch*ier, après ça s’arrange.

Je ne compte plus les refus. Des lettres types pour la plupart, des lettres personnalisées parfois, des lettres commençant par "Monsieur"… J’ai malgré tout eu quelques bons retours encourageants, mais c’est moi qui ai perdu espoir. Pour mes derniers romans, un éditeur d’une grosse maison m’avait défendu auprès de son équipe, qui ne l’avait pas suivi. Résultat : pas de résultat… Car il ne suffit pas d’avoir un éditeur de son côté lorsque l’on débarque de nulle part et que l’on n’a aucun piston, il faut apparemment convaincre absolument tout le monde…

Pour avoir une chance d’être lu, il vaut mieux s’adresser à un éditeur en particulier plutôt qu’au comité de lecture (même si j’ai déjà été lue par ces comités ; cela peut être un bon début lorsque l’on n’a aucune relation), mais pour cela, il faut connaître un nom. A force de recherches sur le net ou dans les librairies, on peut trouver, mais c’est fastidieux et il faut tomber juste. Miet, ton récit est autobiographique, c’est un petit avantage je pense car ce genre de livre a le vent en poupe. La plupart du temps, c’est par courrier qu’il faut envoyer son manuscrit, mais ce genre de détail est précisé sur les sites des éditeurs. Tu y trouveras aussi leurs catalogues.

Quant à la protection du manuscrit, tu peux passer par des organismes comme la SGDL par exemple : tu y déposes ton œuvre qui sera protégée durant 4 ans pour 45 euros (de mémoire). Tu peux aussi t’envoyer à toi-même un exemplaire du manuscrit, en prenant bien soin de ne jamais ouvrir l’enveloppe, le cachet de la poste faisant foi en cas de litige (mais c’est moins officiel). Personnellement, j’ai arrêté de protéger mes manuscrits au bout d’un moment et ô surprise ! aucun éditeur ou auteur n’a jamais usurpé ni mon œuvre ni mon identité, ah ah ! En revanche, Miet, si tu continues de partager tes écrits ici, sur le net, tu devrais te pencher sur la question, on ne sait jamais, quelqu’un de mal intentionné pourrait s’approprier tes textes.

Je suis toujours passée par les circuits traditionnels (maisons d’édition classiques version papier, petites, moyennes ou grosses), je ne me résous pas à tenter le numérique ou Amazon, je suis une puriste ! Mais peut-être ai-je tort… Quoi qu’il en soit, je n’ai pas suffisamment confiance en moi et en mon travail pour le balancer sur le net. J’ai besoin de l’aval d’un professionnel, je crois (même s’ils n’ont pas la science infuse). Puis Amazon, pfff, ça me pose de sérieux problèmes de conscience.

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » mercredi 30 janvier 2019 19:22

coucou :bisouss:
je me décide enfin à vous répondre…
merci pour vos témoignages et échanges :zenzen:

tout d'abord, une question un peu bête… quand vous parlez de manuscrits, vous entendez par là le premier jet de votre texte avant lecture ou relecture, c'est ça ? rien à voir avec le fait que ça soit justement manuscrit.
(comme j'écris plutôt au crayon+papier que sur l'ordi… j'avais le doute… pardon… :newblush: )
------------------
@miet
comment cibler une maison d'édition, comment y avoir accès ?
je suppose que je recenserais les maisons et que je leur écrirais directement
Faut il adresser le manuscrit par la poste ou par mail ?
je le ferais par la poste
À la maison d'édition à ou une personne précise de cette maison d'édition ?

je tenterais de l'adresser à une personne précise
Comment garantir la propriété intellectuelle ?
de ce que j'en pense, il n'y a pas de garantie, j'ai un copain qui s'est fait piquer des idées qui ont été retravaillées par la suite, il n'a jamais eu gain de cause.
c'est un peu ce qui me ferait peur d'ailleurs si je me lançais…
------------------
@MlleCara
mes trois recueils de poèmes sont publiés chez un éditeur gratuitement. Le livre est imprimé que lorsqu'il y a une commande
je suppose que ton éditeur est un site internet, c'est ça ?
On ne nous verse qu'un pourcentage des ventes
bon, ça, c'est normal je crois…
mon compagnon a édité de la bande dessinée, il a d'abord eu des avances sur droits, puis ne touchait ensuite qu'un très faible pourcentage à chaque vente… le livre se vendait 21 euros, et il n'en touchait que 1,47€…
les marges sont un peu honteuses, mais dans l'édition, c'est un peu cruel… (enfin je trouve…)
le système commercial de l'éditeur était tellement bien mis en place qu'il s'en tirait toujours bien et mon compagnon… moins…
------------------
@ lisbeth
il vaut mieux s’adresser à un éditeur en particulier, il faut connaître un nom
oui, je suis de ton avis, et comme tu dis, c'est fastidieux et il faut tomber juste.
ton récit est autobiographique, c’est un petit avantage
encore une fois je suis de ton avis, ça fait quelques années que ça a commencé et ça marche plutôt très bien. il y a des époques j'ai l'impression. quand j'étais ado, ça m'intéressait mais alors, on n'en trouvait quasiment pas.
la protection du manuscrit
quand tu parles d'envoyer le texte à l'organisme, c'est en même temps que tu l'envoies à l'éditeur, c'est ça ?
c'est une bonne idée de se l'envoyer à soi-même aussi, je n'y aurais jamais pensé…
c'est cool en tous cas que personne ne t'ai pris tes idées…
c'est toujours un gros risque je trouve.
si tu continues de partager tes écrits ici, sur le net, tu devrais te pencher sur la question, on ne sait jamais, quelqu’un de mal intentionné pourrait s’approprier tes textes
tu sais qu'au début que j'étais sur le forum, j'y ai énormément pensé.
je lisais les galeries et j'y pensais tout le temps… je me disais, si une personne mal-intentionnée se pointe ici, c'est la cata ! parce que non seulement il y a matière, mais en plus, je trouve que beaucoup de personnes écrivent super bien (et souvent, ils n'en ont pas conscience ou s'en foutent).
mais bon… j'ai fini par y écrire aussi… en me disant que ça faisait partie du jeu de la vie si ça arrivait…
j'ai laissé tomber ma paranoïa pour me tourner vers le fatalisme…
(d'ailleurs… petit point, je ne supprime pas mes textes par paranoïa mais par honte et parce que je n'assume pas qui je suis ni ce que je fais…)
je ne me résous pas à tenter le numérique, je suis une puriste
heu, je crois que là-dessus, je serais pareille…
et puis, comme j'ai bossé dans l'imprimerie et ce qui s'y rattache, je suis un peu pointilleuse sur les relectures, la mise en page et tout le bazar…
pour moi aussi le "soutien" d'un pro est inévitable et obligatoire.
quoi que je publie aujourd'hui (pour les autres, pas pour moi), je passe toujours par des circuits traditionnels (il ne s'agit pas d'édition de livres).
j'ai un copain qui édite ses livres et ses bandes dessinées depuis quelques années, il ne passe que par des sites internet (je crois que c'est lulu son site).
mais bon, il est extrêmement pointilleux pour tout, il vérifie tout, prends le temps de tout faire avec attention… il passe la moitié de son temps à ces choses techniques… je ne me sentirais pas capable je crois.
mais quelque part, j'avais quand même été surprise et intéressée quand il m'en avait fait l'éloge.

------------------

bon, sinon, pour apporter mon petit témoignage débile, je rêve de me voir écrivain… :newblush:
mais comme je lis peu, j'estime que je n'ai pas le droit, entre autres…
j'ai fait un blocage et un rejet à l'adolescence et me suis jurée de ne plus lire… j'ai recommencé il y a une petite dizaine d'années, mais je lis "mal", souvent beaucoup trop vite, avec parfois une lecture de relectrice (malformation pro) qui condamne l'âme du texte en quelque sorte… et parfois en diagonale… je lis super mal en fait ! :marteau6:
les écrivains me font rêver et j'ai vraiment énormément d'admiration pour eux.
oui oui, lisbeth :oui: :offre:
et puis je fantasme complètement l'environnement de l'écrivain… ce qui me manque quoi…
j'ai besoin d'un lieu très silencieux, isolé, pour me concentrer, et je n'arrive pas à trouver ça (et chez moi, c'est impossible).
enfin voilà, je me contente d'écrire sur mes cahiers pour me libérer notamment, depuis l'enfance, donc, c'est personnel et sans intérêt pour autrui.
depuis 1 an, je travaille avec ce thérapeute par l'écriture… qui me fait beaucoup travailler l'imaginaire, ce dont je n'avais absolument pas l'habitude ni l'expérience.
en mai, j'ai eu comme un petit "déblocage" vis-à-vis de l'écriture, c'est à dire que pour la première fois, je me suis mise à "raconter" des histoires, et non pas les "vomir", elles sont plutôt surnaturelles, basées sur des rêves ou des faits qui me sont rattachés, mais racontées comme des fictions.
c'est un tout petit premier pas… :smile:
pour l'instant, je les écrit dans un cahier à part, et je laisse venir les mots.
il faudra que j'y revienne, mais là, je ne suis pas prête du tout…
et mon thérapeute m'a dit qu'on y viendrait un jour ensemble :sue:

ces petits textes, pour l'instant, il n'y a que mon chéri qui en ait lu une partie.
il a été très surpris positivement… j'avais sacrément la trouille en fait…
mais comme je me rabaisse systématiquement… il ne s'attendais pas à ce que ça soit au moins "correct" :sue:
bref, ça m'a émue…
il faut juste que j'aie confiance et que je m'y remette… parce qu'avec mes humeurs en dents de scie… j'ai du mal.

mais du coup, miet, tu avais écrit quelque part quelque chose à propos de montrer ses écrits (c'est super clair :marteau6: ), bref, pour moi c'est important de montrer ses écrits, parce que j'en ai besoin n'ayant aucune confiance en moi.
mais après, je ne sais pas…
lisbeth, avant d'envoyer tes textes, les montres-tu à quelqu'un dans ton entourage ?


bon, et bien…
merci à vous, je vous embrasse :bisouss: :love1: :offre: :sun:


Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1103
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Écriture et édition

Message par Lisbeth Salander » mercredi 30 janvier 2019 20:06

Ma chère Chak,

Quand je parle de manuscrit, je parle du projet abouti, de "tapuscrit" en réalité, corrigé, relu, amélioré, tapé à l'ordi et tout et tout. Moi aussi j'écris au stylo+papier, ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule !

Pour la protection du manuscrit, tu l'envoies à l'organisme, tu attends d'avoir la preuve de dépôt, puis tu peux l'envoyer sereinement aux éditeurs.

Je suis d'accord avec toi, beaucoup, ici, écrivent très bien. Mais j'imagine que comme ce ne sont que des bribes sans réel fil conducteur, il y a moins de risques de vol... Du moins je l'espère...

Tu dis que tu publies des trucs mais pas pour toi et pas des livres : de quoi s'agit-il ? (Tu n'es pas obligée de répondre si tu n'en as pas envie.)

La seule personne qui lisait mes manuscrits quand j'arrivais encore à écrire était ma mère. Ex-prof, elle m'aidait à corriger les dernières fautes. Je ne demande à personne d'autre de me lire, il n'y a pas grand-monde que ça intéresse, puis j'ai un entourage assez restreint...

C'est super si tu arrives à écrire des histoires ! Continue, surtout !
Moi aussi j'ai l'impression de mal lire, ou pas suffisamment (plus du tout depuis des mois et des mois à cause de la dépression).
Rêve-toi écrivain, tu en as le droit ! Et je trouve ça super intéressant, cette thérapie par l'écriture.

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » mercredi 30 janvier 2019 20:43

merci lisbeth pour tes réponses :offre:

le tapuscrit :) c'est sympa comme mot :)

je travaille encore la mise en page et le pré-press en dillettante.
principalement pour l'association d'artistes dont mon compagnon fait partie en tant que peintre.
je m'occupe de leur communication visuelle avant les expos (uniquement ce qui s'imprime, je suis une bille avec le web, je n'y comprends rien et ça ne m'intéresse pas), et s'il faut éditer des catalogues de présentation pour chacun ou pour une exposition (collective principalement), avec textes et images de leurs travaux, je les réalise.
je m'occupe de la partie pré-press, ensuite, j'ai un imprimeur avec qui je travaille, et je connais quelques personnes qui m'aident avec les langues : ils sont une quinzaine d'artistes, mais tous de nationalités différentes, donc, il faut des personnes douées en langues dans mon entourage, et une personne spécifique pour la relecture en portugais, car c'est édité en portugais.
après, je reste aux côtés de l'imprimeur pour tous les détails techniques, le papier, les formats, les techniques d'impression, la quantité… etc.
je récupère les documents imprimés puis je les livre à l'association.
c'est l'étape finale pour moi.
(les catalogues sont aussi des livres… mais je ne mets pas ça sur le même plan qu'un livre à lire, comme un roman ou une histoire…)

ça ne te fait pas peur d'envoyer directement tes textes à l'éditeur sans avoir eu de retour avant d'une personne qui te connait ? (même si tu dis ne demander à personne maintenant)… moi, j'avoue que ça me ferait flipper… encore par manque de confiance en moi je suppose… :bloque:
ta maman, elle est décédée ? (pardon si tu l'as déjà dit quelque part)

merci pour tes encouragements :bisouss: :offre:
et oui, cette thérapie est géniale… mais je ne suis pas constante et je manque de sérieux !………………… ça me fait honte ! :newblush: :sad:
bref…

merci lisbeth… à ce soir dans le film :wink2: je penserai bien à toi ! :smile2:

Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1103
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Écriture et édition

Message par Lisbeth Salander » mercredi 30 janvier 2019 23:16

Ça a l'air cool, ce que tu fais !

Non non, ma maman n'est pas décédée (heureusement pour moi car c'est un peu mon pilier), elle est juste à la retraite ! Je me suis mal exprimée. Et comme je n'écris plus, elle ne me lit plus (ça doit la soulager car ce que j'écris n'est pas sa came, trop noir et dérangeant).

Ça ne me fait pas vraiment peur d'envoyer aux éditeurs alors que je n'ai aucune confiance en moi... Va comprendre ! Je sais que j'ai progressé (mes premiers romans, une horreur) et j'ai plus de recul qu'avant sur mon travail. Puis j'ai eu des retours positifs d'éditeurs, ça aide à se dire qu'on ne fait pas complètement fausse route (même si ça n'a jamais débouché sur quoi que ce soit). Et j'ai tendance à me dire que dans ce domaine, je ne peux compter que sur moi-même, donc...

Si cette thérapie t'aide, je suis sûre que tu réussiras à te montrer plus assidue et plus constante. Tu y arriveras. Courage.

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » jeudi 31 janvier 2019 18:32

coucou lisbeth :bye:
je t'ai laissé un message dans le coin ciné :wink2:

pour ta maman… pardon pour cette confusion… :newblush: et merci pour tes éclaircissements…
malgré qu'elle n'aime pas le style, c'est chouette de savoir que tu peux compter sur elle pour la relecture et si tu as besoin.

je comprends…
ce recul que tu as pris au fur et à mesure sur ton travail, et cette auto-analyse que l'on peut faire au bout d'un certain temps.
et puis le retour des éditeurs aussi, bien sur.
disons que comme je n'en ai pas l'expérience, ça me semblerait terrifiant d'envoyer en direct…

n'as-tu pas du tout écrit depuis que tu es en dépression ?
ça fait combien de temps ?
ta dépression vient-elle du fait de ne plus publier ?

courage lisbeth, j'aimerais vraiment que tu retrouves l'envie, le courage et la passion d'écrire :console:
je t'embrasse :bisouss: :offre: :sun:

Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1103
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Écriture et édition

Message par Lisbeth Salander » vendredi 01 février 2019 17:12

En effet, c'est une chance que ma maman veuille bien me relire et m'aider, même si elle n'accroche pas.

Cela doit faire trois ans que je n'écris plus, à part quelques bribes sous forme de journal intime ou de poème, ou ici, sur le forum. Mais je n'écris plus "pour de vrai", à savoir des romans. Avant, j'avais toujours des idées qui me trottaient dans la tête, des thèmes et des pistes que je voulais explorer, des personnages qui se dessinaient, des trajectoires, des histoires qui naissaient en moi… Mais j'ai remarqué que depuis que je prends des médicaments, c'est le grand vide. Je n'arrive plus à me concentrer, et je n'ai plus aucune inspiration. Ma dépression, je la traîne depuis l'âge de 15 ans (mais je ne suis suivie que depuis trois ans), et ma mélancolie était un excellent moteur pour mon écriture. Désormais, elle me bloque et me plombe. Peut-être est-ce dû aux médocs, peut-être la dépression s'est-elle intensifiée, je ne sais pas trop… Toujours est-il que le fait d'être un écrivain raté contribue à ma dépression et l'alimente, ça c'est certain.

Merci beaucoup pour tes encouragements. J'aimerais moi aussi renouer avec ma passion. Ca me manque tellement.

Gros bisous Chak :love1: :offre:

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » jeudi 07 février 2019 4:26

coucou lisbeth :offre:
j'ai lu ta galerie… :console:

tu as du mal à écrire… où que ce soit on dirait… voire même à avancer…
lis-tu ? ou même ça tu as du mal ?

j'ai vraiment du mal quand tu te dis "écrivain raté", ça me fait mal pour toi… sincèrement…  :console:
tu n'es pas raté et tu n'as pas raté… :non0: j'en suis convaincue !
il te manque un moteur je crois :pense: je veux dire, une clef, un soutien, qu'il soit professionnel ou affectif ou autre…

par qui es-tu suivie ? (quel spécialiste j'entends)
es-tu sure que ces traitements que tu prends te font du bien ? serait-il possible de changer de médecin et de médication ?
parce que j'ai l'impression que ça n'est pas approprié pour toi…
dans ce sens que, de ce que je lis, on dirait que les médoc ont réellement interrompu le fonctionnement créatif de ton cerveau.
car tu as dit ne plus écrire depuis 3 ans et être suivie depuis 3 ans…
peut-être que je me trompe, mais je sais qu'il y a évidemment, comme chacun sait, des effets secondaires, et qu'ils sont différents pour chaque individus…
moi par exemple, j'ai eu des effets secondaires quand on m'avait mis sous traitement en 2007… violents… je m'en suis rendue compte au bout de 7 ou 8 mois je crois… ça m'a foutu tellement les boules que j'ai rapporté tout mes paquets de médocs à la pharmacie, je me suis fait engueuler, mais j'y ai jamais retouché… hors de question… :bras:
bon, je sais, c'est mon fonctionnement… chacun fait comme il pense que c'est bien pour lui…
mais dans ton cas, tu pourrais voir un autre professionnel et poser des questions… faire part de tes doutes… on sait jamais… non ?
je ne sais pas si la dépression contribue au fait que tu n'écris plus ou l'inverse… c'est l'histoire de la poule et de l'œuf… :pense:

tu ne pourrais pas, dans ton journal intime, grâce à tes bribes d'écritures, poèmes ou autres, tenter de créer une histoire ?
partir de la matière que tu as sous les yeux, même si c'est pour faire quelque chose de plus noir ou de plus fantastique ou de plus triste… peu importe, mais utiliser la matière "texte" que tu as déjà produite ?
non pas en vue d'édition, mais pour relancer le moteur en quelque sorte… dans un premier temps…

il faut que tu tentes lisbeth, fabriquer quelque chose, même si c'est à partir de petites bribes…
tenter quelque chose pour sortir de cet état.
j'aimerais que tu te retrouves…
courage lisbeth, je t'embrasse :bisouss: :offre: :sun:
(ps : j'ai lu aussi le coin ciné, mais je n'ai pas eu beaucoup de temps cette semaine pour me poser et répondre… je tenterai de le faire prochainement :wink2: )

Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1103
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Écriture et édition

Message par Lisbeth Salander » jeudi 07 février 2019 22:05

Chak, ce que tu écris me touche beaucoup, merci. :zenzen:

Cela fait 4 fois que je change de psy. J'ai changé de traitements je ne sais combien de fois. Je suis encore en train de changer avec ma psychiatre actuelle (on arrête les AD) qui m'a dit aujourd'hui que l'Abilify que je prends actuellement pourrait être à l'origine de ralentissements psychomoteurs, ça ou la dépression, comment savoir.
Les médocs ont tendance à lisser les émotions, or j'en ai besoin pour créer. Mais je suis une écorchée vive et c'est difficile à vivre...
Je ne sais plus par quel bout m'y prendre.

Je ne lis plus non plus, je n'arrive plus à me concentrer ni à m'intéresser.
Je suis en train de me dire que je devrais écrire sur la dépression puisqu'elle prend toute la place. Toutes mes bribes tournent autour de ça et de la création, ou de son absence.

Hélas, j'ai vraiment l'impression tenace d'être une ratée et de m'être perdue en cours de route... Tu as raison, il me manque un moteur. Et je n'ai plus aucune estime de moi.

Où en es-tu de ta thérapie par l'écriture ? As-tu avancé ?

Je t'embrasse. :offre:

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » dimanche 10 février 2019 23:52

coucou lisbeth :bisouss:
pardon, j'ai été un peu vite avec mes propositions… :newblush: si ça se passe bien avec ta psy, alors, il n'y a pas de raison d'en changer, surtout qu'elle tente apparemment de te faire aller mieux.
je suis un peu perdue avec les médocs j'avoue… j'ai comme effacé ça de ma mémoire… :bloque:
ma mère me file des boites de valium, et j'en prends occasionnellement pour me calmer quand ça va trop loin, pour détendre un peu les muscles et le cerveau… mais je ne sais pas si c'est un ad ou autre. et puis, j'ai envie de ne plus en prendre parce que l'effet secondaire, c'est terrible… je suis encore plus agressive que d'habitude… donc… :marteau6:
l'abilify, c'est l'ad que tu arrêtes, c'est ça ? c'est pour tranquilliser la journée (un peu comme le valium) ?
tu prends d'autres médicaments ?
et comment te sens-tu depuis l'arrêt ?

je me sens un peu écorchée vive aussi… et oui, c'est difficile à vivre.
mais j'ai vraiment envie de traiter ça différemment qu'avec la clique médicale.
en me forçant à faire des trucs pas évidents, mais qui après coup, me font plus de bien sur le long terme.
comme sortir… ou m'activer quand je sens que je craque.
je ne dis pas que j'y parviens, mais j'ai aussi décidé de ne pas trop me forcer, et de faire quand je le ressens, sans culpabiliser quand je n'y arrive pas.
et puis un truc que j'essaie de faire aussi, c'est de ne plus me donner des adjectifs négatifs…
comme là sous la douche, je me disais, "je suis moche, conne et méchante", il faudrait que j'arrive à me dire "je suis agréable, agréable et agréable"…
pas toujours facile…

tu dis que tu n'arrives plus à t'intéresser… à quoi ?
la lecture ou en général ?

je me souviens à un moment qu'on m'avait dit que tout se perd si on ne pratique pas, mais que tout revient si on s'y remet.
alors, je tente de suivre cet adage.
qu'en penses-tu ?

peut-être que oui, tu devrais tenter d'écrire sur la dépression, et tout ce qui tourne autour et qui fait perdre la raison.
c'est une bonne idée :oui:
et puis, tentes de te donner une phrase positive que tu te répètes de temps en temps… des fois, ça aide aussi à s'y mettre.
(donc, tu oublies le mot "raté" :wink2: :bisouss: )
tu pourrais reprendre où tu en étais, quand tu as arrêté de travailler, lors de ton dernier écrit, te souvenir de tes émotions, de tes envies, de tes rêves, de tes souhaits… peu importe… un petit exercice de mémoire et à la fois un exercice positif.

l'estime de soi est difficile à remonter, j'en sais quelque chose… et c'est un vrai travail que de changer de perspective.
mais je crois que c'est essentiel pour changer, même un tout petit peu.
changer de point de vue sur les déceptions, les échecs, se dire qu'ils nous ont servis plus que desservis, et que grâce à eux justement on pourrait repartir sur une base connue du coup, et plus saine puisqu'on en connait les failles.
tenter de devenir ton propre moteur avant d'en trouver un extérieur.

bah, je fais encore un pavé de blablas… j'espère que je ne t'ennuie pas…

j'ai écrit une histoire de plus pour ma thérapie… j'aimerais en écrire 2 autres… ainsi que ma lettre au thérapeute, avec ce qu'il s'est passé avec mes parents cet hiver, entre autres…
mais bon, j'ai vraiment beaucoup de mal à m'y mettre…
je lui ai envoyé un petit mail pour m'excuser de mon silence prolongé… :bloque:

je t'embrasse lisbeth, je pense à toi, courage :bisouss: :bisouss: :bisouss: :offre: :sun:

Avatar du membre
poussière
Messages : 1824
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 5:10

Écriture et édition

Message par poussière » lundi 11 février 2019 0:07

chak a écrit :
dimanche 10 février 2019 23:52
comme là sous la douche, je me disais, "je suis moche, conne et méchante", il faudrait que j'arrive à me dire "je suis agréable, agréable et agréable"…
C'est une des techniques pour programmer son inconscient ! (Je crois qu'on en avait parlé)
En fait se répéter ce genre de phrases qualitatives peut avoir un effet très positif. Tout comme l'inverse peut avoir un effet très négatif.
Ne cherchez pas la nature de l'esprit mais plutôt, l'esprit de la nature.

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » lundi 11 février 2019 1:58

:newblush: ça fait 40 ans que je me répète la première… :limite:

Avatar du membre
poussière
Messages : 1824
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 5:10

Écriture et édition

Message par poussière » lundi 11 février 2019 10:20

chak a écrit :
lundi 11 février 2019 1:58
:newblush: ça fait 40 ans que je me répète la première… :limite:
Tu peux le prendre négativement, comme tu viens de le faire ou voir la chose positivement et te dire qu'il y'en a qui reste bloqués dans cette situation toute leurs vies.
De plus, on a souvent tendance à penser qu'avoir de l'estime de soi est une bonne chose, d'ailleurs c'est vrai. Toutefois certaines personnes se surestime et cela peut avoir des conséquences néfastes aussi grave (si ce n'est plus, parfois) qu'une mésestime de soi.
Ne cherchez pas la nature de l'esprit mais plutôt, l'esprit de la nature.

Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1103
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Écriture et édition

Message par Lisbeth Salander » lundi 11 février 2019 20:43

Non, Chak, tes pavés ne m'ennuient pas, au contraire !

L'Abilify est un neuroleptique utilisé comme régulateur de l'humeur. Mais je ne suis pas sûre qu'il me réussisse (ralentissement de la pensée et sensation d'agir comme un robot...? Encore une fois, soit c'est ça, soit c'est la dépression).
Je viens d'arrêter un premier AD et suis en train de diminuer le second pour l'arrêter définitivement. Je ne vois pas la différence pour l'instant... J'ai des pensées assez morbides en ce moment mais je ne pense pas que ce soit lié, elles sont présentes et vont et viennent régulièrement.
Je prends aussi du Valium (anxiolytique, mais il n'a que peu d'effet sur mes angoisses) et un somnifère (qui m'aide). Moi aussi j'en ai ma claque des médocs, j'aimerais essayer sans... (à part peut-être les somnifères car je ne supporte plus les insomnies).

Je suis sûre que tu n'es pas conne, moche et méchante ! Difficile de positiver quand on a une faible estime de soi, hein ? Il faudrait sans cesse contrecarrer ses pensées parasites, et c'est épuisant...

Je n'arrive plus à m'intéresser de manière générale, mais parfois, j'ai quelques sursauts qui me font espérer que tout n'est pas perdu...

Tout revient si on s'y remet : ma psy me dit la même chose, de me forcer, même si je ne suis pas bien, même s'il n'y a pas de plaisir, et que petit à petit, ça va revenir. J'essaie, mais c'est très difficile. Tout comme changer ses points de vue.

C'est cool que tu aies écrit une autre histoire ! Je t'encourage fortement à te lancer dans cette lettre concernant tes parents, tu vas y arriver, ça va te soulager et éclaircir tes idées.

Moi aussi il faut que je me lance, reprendre mes cahiers et mes stylos... Ça paraît presque insurmontable...
Force et courage à nous, à tous ceux qui ont ce désir d'écriture en eux !
:bisouss:

Avatar du membre
chak
Membre d'honneur
Messages : 5018
Enregistré le : vendredi 07 décembre 2012 4:50
Localisation : portugal

Écriture et édition

Message par chak » lundi 11 février 2019 20:59

Lisbeth Salander a écrit :
lundi 11 février 2019 20:43
Moi aussi il faut que je me lance, reprendre mes cahiers et mes stylos... Ça paraît presque insurmontable...
:box: bon lisbeth ! faut qu'on s'y mette là ! :box: prête pour le sprint ? :wink2: :rire1:
tenter du moins… moi, je me suis donné une limite : pondre un truc avant la fin de février… ça me laisse du temps, et à la fois c'est un délai, donc, c'est pas mal. qu'en penses-tu ?

c'est vrai que s'y remettre est tâche ardue :sue: mais petit à petit… et plus on en fait, plus ça revient aussi…
faut juste tenter d'avoir une constance… ce qui pour moi est un défi… j'en suis quasiment incapable… chaque jour est nouveau et mes humeurs aussi… impossible pour moi de prévoir quoi que ce soit…
le seul moyen pour moi d'avoir une constance est de me donner des délais longs… 1 semaine, 1 mois, 6 mois… peu importe, mais il ne faut pas que je prenne peur, alors c'est la petite astuce que j'ai trouvée…

quant à changer ses points de vue… pfff… ça aussi c'est dur… le moindre truc qui va pas et allez hop ! auto-flagellation…
dur de modifier ça.
alors pareil… quand ça ne va pas je ne me force pas, et quand ça va, je tente de me dire quelques petites phrases sympas…

disons que par rapport au fait que c'est épuisant de toujours contrecarrer ses pensées, à partir du moment où on se dit "quand ça va pas, ben ça va pas…", et qu'on s'autorise à être triste, ou en colère, ou peu importe… de même que, quand ça va, on laisse faire aussi… et bien ça devient un peu moins épuisant…
le fameux "lâcher-prise" ou "laisser-aller"…
Lisbeth Salander a écrit :
lundi 11 février 2019 20:43
Je ne vois pas la différence pour l'instant...
peut-être que ça met un certain temps aussi pour ressentir les effets de la non-prise (de même que les effets ne viennent pas tout de suite quand on commence un traitement).

merci pour tes indications sur les médicaments :zenzen:

je t'embrasse :bisouss: :love1: :offre: :sun:

Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1103
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Écriture et édition

Message par Lisbeth Salander » lundi 11 février 2019 21:23

Oui, tu as raison, il faut peut-être laisser le temps au corps d'évacuer les molécules.

Respecter un délai, oh quelle pression !! :enrond: :rire1:
C'est marrant mais je crois que pour moi, c'est le contraire : je suis plus à l'aise dans la constance. En faire un peu tous les jours, et si certains jours je ne ponds que de la m*erde, bah tant pis... S'y autoriser, tout comme s'autoriser à avoir des pensées négatives quand vraiment on ne peut pas faire autrement. Quand j'écrivais de manière intensive, c'était tous les jours, plusieurs heures par jour. Sauf durant les périodes de "gestation" pendant lesquelles je me contentais de notes.

Mais tout de même, en ce mois de février, j'aimerais au moins reprendre quelques bribes que j'avais mises de côté afin de les corriger.

Allez, on va y arriver ! :box:
:bisouss:

Avatar du membre
PJPJPBF
Messages : 1642
Enregistré le : lundi 03 octobre 2016 22:32
Localisation : Sur la Route du Pastel

Écriture et édition

Message par PJPJPBF » mardi 12 février 2019 1:30

:bye: , que de bonnes idées!
Je vous rejoins si je peux, si vous le pensez bon, positif.
J'ai 4 journaux, 2 recueils de poésie, beaucoup à reprendre ou/et à créer.
Ou bien peut-être rien du tout...?...
Vous lire ici, travailleuses du texte, tisserandes noir sur blanc, spéléologues du feu sous la glace, me fait du bien.
À vite.
Il y a un autre monde et il est dans celui-ci. Paul Eluard
Atelier-Galerie-Studio -ouvert la nuit-


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message