POEMES SOMBRES

Partagez vos lectures et vos écrits
Répondre
kryself

POEMES SOMBRES

Message par kryself » vendredi 20 novembre 2009 0:06

je ne pense être la seule à me libérer de cette façon là, alors je me lance:


MELANCOLIE

De mon vrai nom cynique
Je tues ma face mélancolique
Afin de t'exprimer
Toute ma gratitude exagérée.

Je ne compte point sur ton mental
Pour me remonter le moral
Toi qui n'es tout juste prompt
A juger mes décisions !

Venin sans reproche
Infectée à ton approche,
Je rêve à la vie sans toi
Pour que me revienne ma foie.

Toi gangrène qui me freine
Je te voue l'amour à la haine
Pourtant portée en ton sein
Je pleurais ton absence chaque matin.

Tu m'as offert cette maladie,
De son vrai nom la mélancolie
Touchée par cette folie,
Je renonce donc à ma vie.



Avatar du membre
claudine
Membre d'honneur
Messages : 7832
Enregistré le : mardi 05 décembre 2006 19:30

Re: POEMES SOMBRES

Message par claudine » vendredi 20 novembre 2009 18:20

Bonsoir krystel,

C'est très bien écrit :up2:

Merci de nous faire profiter de ce joli texte :fleur:

kryself

Re: POEMES SOMBRES

Message par kryself » samedi 21 novembre 2009 3:11

:newblush: ...
merci! :love1:

kryself

Re: POEMES SOMBRES

Message par kryself » lundi 23 novembre 2009 1:06


AVENIR

Je sais pourquoi je suis là à présent
Te soutenir jusqu'au dernier moment.

J'ai dû repousser cette maudite échéance
Et pourtant, il faut bien se rendre à l'évidence;

J'ai toujours peur la nuit de ses ombres,
Qui pourraient t'attirer vers la tombe.

Je prends peu à peu conscience de ce qui m'attends
Des jours et des nuits aux longues heures de souffrance.

Toi qui me souhaitais tant auprès de toi,
Me voilà, la peur au ventre devant toi.

J'entrevois les sillons de mon tout petit avenir,
Et d'où je suis, il a tout pour me faire fuir...

kryself

Re: POEMES SOMBRES

Message par kryself » samedi 28 novembre 2009 16:03

LE MONSTRE

Le monstre est ressorti de son placard
Je retombe dans son vieux trou noir.
Mais rien n'est dû au hasard
Je reviens vers toi détresse ce soir.

Je ne pleure plus comme une enfant
Mais j'ai mal comme les grands
Plus d'innocence depuis trop longtemps
Alors j'ai tout brisé au-dedans!

Mon monde est sombre, n'y entrez pas!
Je me suis résignée à vivre sans joie,
Moi qui croyais ne plus baisser les bras
Me revoilà désarmée devant toi!

J'aurais voulu ne jamais te retrouver
Abyssale mer de mes pêchés,
Je suis revenue pour t'assister
Et je me retrouve à couler!

kryself

Re: POEMES SOMBRES

Message par kryself » samedi 05 décembre 2009 16:33

A LA FIN DE LA GUERRE.

Je reviendrais de cette guerre,
Avec des membres de fer.
Je vous jetterais à terre
Les restes de mon coeur de pierre.

Car il faut bien une gagnante,
A ce concours funeste, et perdante,
Je saurais ne plus l'être! Mourante,
Si je perds mon âme de battante!

Je vous laisserais mes oeuvres signées,
Vous dépeindrais mon coeur saigné,
Vous chanterais mon âme esseulée,
Mais pour si peu, vous yeux ne seraient pleurer.

Alors que sonneras le glas de mon retour,
Dans la demeure qui ne vous réclame pas un sous,
Là où les pitoyables faiblesses sont absous,
Je me laisserais enfin tomber à vos genoux!

Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 18690
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Re: POEMES SOMBRES

Message par Archaos » samedi 05 décembre 2009 22:51

:clap2:
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans l'entrée.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.

kryself

Re: POEMES SOMBRES

Message par kryself » dimanche 06 décembre 2009 0:54

RENAISSANCE

Quelle meilleur façon de partir que celle de revenir?
Je renaîtrais dans un acte de délire.
Et boirais ce poison jusqu'à en mourir.

Au fil du temps j'ai été bien des choses,
Ogresse, monstre, et parfois même fauve,
Mais je suis la seule non saine, mais sauve!

J'ai du gagné bien des batailles
A la force du sang de mes entrailles;
Ma seule victoire, de profondes entailles.

De mon nouveau destin j'ôterais la poussière
Et que soit plus aisé demain qu'hier
Car mon regard ne se posera plus en arrière!

Que dès maintenant gise à terre ma raison,
Que vos pieds fouleront sans compassion,
Ainsi je m'étouffe dans cette dernière oraison.


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message