Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Pour parler de vos traitements.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 2533
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Kokwac »

Antonio a écrit : mardi 17 novembre 2020 19:20 Par contre, pour ton AD, s'il a une demi-vie courte, il faut être régulier. :oui:
Si tu commences à parler de demi-vie des AD à ton infirmière tu vas la perdre :rire1:
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-
5️⃣.
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

Le Prozac a une demi-vie de 5 jours, le saviez-vous ? Il est par ailleurs très utile pour ceux qui ont de fortes difficultés à se sevrer de leur AD.

Je pourrais parler de psychopharmacologie pendant des heures, mais il me manquerait l'auditoire. :mrvert:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
Avatar du membre
Kayiel
Messages : 62
Enregistré le : mercredi 04 novembre 2020 1:33
Localisation : Confédération helvétique

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Kayiel »

@Antonio un jour après l'autre. Je sais, je sais, facile à dire, mais pour ma part rien qu'imaginer rester dans cet état pour le restant de mes jours, j'ai envie de me défenestrer sur le champs.

Mon AD aucune idée sa demi vie, j'ai essayer de chercher j'ai rien trouvé à ce niveau là. Mais je ne suis plus angoissé h24 ce qui est top, par contre j'ai très peur que sans le ritrovil, je redevienne un attardé effrayé par tout. Des fois je me dis que je suis un camé sur prescriptions en fait.
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

Tu ne seras sans doute jamais dans cet état toute ta vie, le plus dur, c'est la patience ; il en faut beaucoup en psychiatrie, mais quand on prend le temps de faire les choses, et surtout de bien faire les choses, on finit par y arriver. On finit même par oublier qu'on est en sevrage.

Pour ton AD, si tu le prends 1 fois par jour, essaie de le prendre au réveil ou au coucher. Certains AD ont une demi-vie rallongée parce qu'ils sont à libération prolongé pour durer environ 24 heures.

Sans le Rivotril, tu ne seras pas un attardé effrayé par tout, sauf si tu fais le sevrage trop rapidement. Ce sont les benzos qui nous enferment dans cette croyance que nous avons besoin d'elles, alors que pas du tout. C'est comme les fumeurs qui finissent par croire qu'ils ont besoin de cigarettes pour vivre, alors que ce n'est pas du tout vital.

Et puis les AD sont efficaces contre l'anxiété, c'est toujours une bonne béquille pour ceux qui ont tout de même une anxiété trop envahissante.
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
Avatar du membre
Kayiel
Messages : 62
Enregistré le : mercredi 04 novembre 2020 1:33
Localisation : Confédération helvétique

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Kayiel »

J’espère que tu dis vrai. Aujourd'hui je me sens trop étrange, déjà je me sens hyper lourd, comme engourdi de partout... je pèse une tonne, une tonne d'automne. Et puis agité mais sans pouvoir rien faire et aucune envie.
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

Si tu prends le Surmontil depuis moins de 3, 4, 5 ou parfois 6 semaines, tu dois t'attendre à des effets secondaires très étranges. Si ton état change au fil des jours sans que tu ne touches au dosage du Rivotril, alors c'est le Surmontil qui te fait passer par plein d'états d'âme.

Se stabiliser avec un AD prend du temps, malheureusement, mais parfois ça en vaut la peine tant la vie devient plus douce.

:jap:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
Avatar du membre
Kayiel
Messages : 62
Enregistré le : mercredi 04 novembre 2020 1:33
Localisation : Confédération helvétique

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Kayiel »

là j'ai augmenté le surmontil de 25 mg à 37,5 mg.... Le Rivotril hier j'ai merdé, je voulais être out, j'ai pris 0.75 mg pour être bien shooté today je le paye cher, même si ça parait des dosages légers le but est de me sevré pas d'augmenter les doses pour oublier mon mal-être... Faut vraiment que je me ressaisisse mais je sais pas comment faire. Vivement que les sales de sport ré-ouvrent parce que je mise en partie ma guérison sur le sport et en ce moment si je fais 100 pas par jour c'est déjà pas mal, naviguer entre lit, cuisine, salon et salle de bain... J'ai l'impression d'être un damné qui attend la mort. C'est affreux.
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

Tant que tu n'augmentes pas ton dosage de Rivotril plus de 2 fois par semaine, ça passe. Il m'arrive aussi d'augmenter légèrement le dosage, mais je le fois le moins souvent possible pour éviter un sevrage en dents de scie.

Concernant le Surmontil, je ne le connais pas plus que ça, mais chaque augmentation de dosage d'un AD provoque pas mal d'effets étranges.

Tu fais du fitness ? Je ne savais pas que les salles avaient fermées. Tu es tenté par de la course à pied ?
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
Avatar du membre
Kayiel
Messages : 62
Enregistré le : mercredi 04 novembre 2020 1:33
Localisation : Confédération helvétique

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Kayiel »

Oui en tout cas à Lausanne tout est fermé à part les magasins, je pense ça va reprendre pour le 1er décembre, je l'espère ! Là j'ai été marché 45 minutes et j'ai mangé un Kebab sans saveurs (du moins sans saveur pour moi, j'avais même pas faim). Courir impossible, mes genoux ne tiennent plus la route, mais je peux faire du fit sans problème tant que c'est du lift.

Je verrais bien, là today j'ai rien pris encore, je vais prendre mon Surmontil et essayer de dormir un peu devant. Hier matin j'étais euphorique et ce soir au summum de la déprime, c'est dingue quand même. Bon il y a surement aussi mes hormones qui font n'importent quoi depuis 2 ans à cause de mon syndrome. Je crois que j'ai atteint un point de fatigue et d'épuisement assez intense et que je suis désemparé.

Demain sera un jour meilleur ! Ouais ouais, on y croit.

Merci Anto de répondre toujours présent :)<3.
raskolnikov
Messages : 61
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par raskolnikov »

Antonio a écrit : vendredi 13 novembre 2020 17:37 Salut bro !

Ce qui est dit sur le forum de Thérèse est tout à fait correct, mais ça reste assez lent, tu as raison.

D'après mes souvenirs, elles préconise entre 3 et 10 % de diminution tous les 7 à 14 jours, ce que je trouve très lent.

Moi je diminuais entre 20 et 30 % chaque semaine. Il faut y aller à son rythme, si ton corps supporte bien, alors c'est OK.

1 ml contient 30 gouttes correspondant à 10 mg de diazépam, donc 1 goutte = 0.33 mg.

Je te propose de passer directement à 25 gouttes la semaine prochaine (10 gouttes le matin, 15 gouttes le soir).

Si tu ressens de l'anxiété, de l'insomnie ou des douleurs musculaires, alors il faudra aller un peu plus doucement, mais ça devrait bien se passer.

Toutes les drogues en sevrage ne sont pas vraiment conseillées, que ce soit le cannabis, l'alcool, etc. Ce n'est généralement pas dramatique, mais ça peut augmenter l'anxiété et l'insomnie selon la vitesse du sevrage et selon ton humeur, ton hygiène de vie, etc.

Allez, bon courage camarade. :jap:
Hello,

Je préfère suivre ton conseil, j'ai pris 10 gouttes ce matin. Ce soir je passerai à 15. On verra pour le stress, le sommeil et tout le reste.
Ceci dit le moral est bas, le confinement me rend..Fou.
Et toi?
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

De rien. :chap: Je fais au mieux pour aider avec ce que j'ai appris avec les autres et moi-même. Les psys ne parlent quasiment jamais du sevrage des substances qu'ils fournissent à leurs patients et c'est scandaleux.

Le confinement en France n'aide pas, mais il faut juste se sevrer lentement tu ne remarqueras même pas de symptômes. SI tu vas trop vite, l'anxiété, l'insomnie, et toute la ribambelle de symptômes va te tomber dessus. Stabilise-toi à 10 gouttes le matin et 15 gouttes le soir.

Tiens-nous au courant. :jap:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
raskolnikov
Messages : 61
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par raskolnikov »

Merci brother,

J'ai pris 10 ce matin et 19 ce soir ( je suis un peu frileux) On va voir ce que donne cette nuit.
Je préfère t'écouter, tu as de la bouteille.
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

Quelle jolie expression, je ne la connaissais même pas "avoir de la bouteille". :smile:

Merci beaucoup. Ca me tient à cœur que tu puisses te sortir de ce pétrin que provoque les benzos.

Je sais que c'est chiant d'aller lentement, mais c'est important, ça je l'ai expérimenté au point d'aller aux urgences quand j'étais passé de 8 mg de Xanax à 0 mg du jour au lendemain et c'était une idée de merde. C'était l'expérience la plus horrible de toute ma vie.

Donc je me suis documenté au maximum. J'ai lu toute les pages où il y a les explications de la très renommée Heather Ashton (paix à son âme !) sur https://www.benzo.org.uk/freman/index.htm ainsi que la "bible" de 195 pages ici : http://psychotropes.info/brochures/Manu ... s_2018.pdf

Et pour finir, j'ai lu et relu des témoignages sur le forum de Thérèse, ainsi que sur ce forum anglophone : http://www.benzobuddies.org

Le fait d'y aller trop vite fait qu'on se ramasse plein de symptômes désagréables et on finit par remonter le dosage et on ne sait plus où est la dose de "confort", ce qui peut compliquer le sevrage qui doit être fait avec rigueur et discipline.

Certains divisent même les gouttes avec des seringues, moi c'est ce que j'avais fait, c'est tout un programme. :rire2:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
raskolnikov
Messages : 61
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par raskolnikov »

Merci pour ton message,

Je n'ai pas lu toutes les pages du manuel, mais j'en ai parcouru beaucoup.
J'ai du mal à déterminer ma dose se confort. Je crois l'avoir fixée à 10 Mg et je m'en tiens au valium ( durée de vie longue)
J'ai des symptômes mais je ne sais pas à quoi les attribuer.
J'ai remonté ma dose et ai pris 29 gouttes, hier. Ma nuit fut à peu près correcte mais le matin, çà craint.
Je verrai ce que çà donne après la dose de 9H00.

Tu es très présent sur le forum, tu y passes beaucoup de temps. Tu sors, tu bouges un eu la journée ?
Pour ma part, je végète et çà me pèse sur le moral.
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

C'est cool que tu t'informes sur le sujet, c'est la voie de la guérison d'apprendre ce que l'on vit et ce qu'un psychiatre n'aborderait jamais. Si le tien est conciliant, tu peux lui dire de se renseigner sur https://www.benzo.org.uk/freman/index.htm, mais bon il faut qu'il ait le temps et l'envie.

Essaie de rester à 10 gouttes le matin et 19 gouttes le soir si tu penses que c'est mieux. Parfois, il faut remonter si on ne se sent pas bien, trop anxieux pour des broutilles, insomnie, douleurs musculaires, ce sont souvent les premiers symptômes, ainsi qu'une sensation dépersonnalisation.

Ce qui est sûr. c'est que si tu descends d'une goutte par semaine, tu ne sentiras même pas le sevrage. Mais tu peux aller plus vite, avec 20 % de diminution par semaine, ça peut le faire, mais chacun réagit différemment. Sur le forum de Thérèse, ils préfèrent assurer un sevrage doux.

Quand le sevrage est très lent, le corps s'habitue mieux au nouveau dosage et tu passes un sevrage plutôt tranquille (mais il faut être patient).

Oui je suis très présent sur le forum parce que c'est une de mes rares interactions avec de vraies personnes. Je ne sors qu'en cas de nécessité (nourriture, rendez-vous médicaux, et c'est tout). Je suis dans un état de dépression extrême. Toujours envie de me tuer.

Je comprends ton sentiment de végéter ; on a l'impression que notre vie nous passe sous le nez. Quel gâchis de temps. :sad:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
raskolnikov
Messages : 61
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par raskolnikov »

Dur dur, mais comment en es tu arrivé là?
Tu n'es pas devenu dépressif sans élément déclenchant..c'est les benzos qui t'ont rendu dépressifs ou c'est la dépression qui t'a amené là?
Je ne suis pas "dépressif" et ne l'ai jamais été, je suis, au contraire, en état d'hyper nervosité. C'est pour çà que j'ai fait le con.
Je voudrais mieux te comprendre. T'aider peut être, qui sait???
raskolnikov
Messages : 61
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par raskolnikov »

Coucou Frangin,
Pas de réponse, bon çà viendra, je ne te bouscule pas, tu es libre de t'exprimer quand tu le sens.

Pour ma part, ma nuit fut correcte. la journée d'hier, aussi, plus ou moins. Lorsque j'étais en compagnie d'un ami, à la maison, mes symptômes avaient disparu. On avait un peu bu, un peu fumé, çà joue, bien sur. ( avec modération)
La solitude me pèse,je suis dans l'incapacité de ne pas me projeter, de ne pas pouvoir aller dans un bar, dans la rue, nul part..
Bien sur, la déprime existe, mais le confinement sans fin, c'est terrible quand on est seul.
Je suis sociable, j'ai besoin de bosser, de rire: Enferme un chien dans une cage et tu verras ses réactions.
Il va perdre ses poil, hurler et..se laisser mourir.
Mais les chiens n'ont pas internet.. C'est pour çà que je ne suis pas mort.
N'hésites pas à réagir, j'aime les êtres sensibles et attentifs aux autres.
Comme toi, tu es précieux, ne déconnes pas, idiot !
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

Ce que je sais c'est que le Rivotril (et les benzos en général) sont peut-être le seul élément déclencheur de ma dépression, si ce n'est pas le cas, alors c'est au moins l'un des facteurs.

Concernant l'isolement, je ne sais pas quoi en penser, j'ai vécu toute ma vie isolé d'une société trop acerbe. Je pense que le chien réagirait mal dans une cage, mais nous ne sommes pas des chiens et on n'est pas dans des cages. As-tu l'occasion de mettre des déplacements bidons sur ton attestation comme "je vais à l'hôpital" même si tu n'y vas pas ? Juste histoire d'être dehors ?

Comment ça a été depuis le 22 novembre ?

Excuse-moi de ne pas être présent, je me sens plus mal que d'habitude.
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
raskolnikov
Messages : 61
Enregistré le : dimanche 31 mai 2020 8:14

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par raskolnikov »

Bonjour Frangin,
Je m'excuse à mon tour. En effet, je vais mal, moi aussi.
Tout d'abord, ce pu.... de confinement me pèse. Toi aussi, il te pèse.Même si tu crois qu'il ne t'affecte pas.
Tout le monde est fou, en ce moment.
Si je sors, oui. mais quand je suis dehors, je ne sais que faire. Dedans, je m'emmerde.

Concernant le sevrage des benzos, sur le forum, ils m'emmerdent.
Je m'explique. Ils sont dans la contradiction permanente.Ils m'imposent 3 prises par jour. A des heures fixes, à la goutte près, c'est contraignant et dictatorial.
10 Mg de valium, par jour c'est pas la mort.29 gouttes, en tout. Je préfère respecter une seule dose quotidienne, car le valium a une demi vie de 72 heures.
Et prendre ma dose le soir, pas la journée, car mon problème c'est l'insomnie.
Qu'en penses tu? Tu respectais un timing précis ou tu te contentais de diminuer à ton rythme, en prenant ton rivotril aux heures que tu avais choisi?
Merci de tes conseils,
Ton ami
Francis
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5431
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48
Localisation : Alpes suisses

Benzodiazépines : Sevrages, dépendances, accoutumances...

Message par Antonio »

Salut et navré que ce confinement te pèse. Chez moi, en Suisse, il n'y en a pas, mais je vis isolé tous les jours, c'est une habitude. Tu as sans aucun doute raison que ça m'affecte, même si je n'en ai pas l'impression, je sais que c'est terriblement néfaste pour la santé mentale.

Olala, il ne faut jamais les contrarier sur ce forum, ils ont toujours raison et les autres sont stupides. :rire2: Mais ils ne sont pas méchants, c'est juste leur côté sectaire avec la Dresse Ashton qui est une Déesse pour eux, ils en font des tonnes...

Si tu veux prendre une seule dose par jour parce que c'est mieux pour toi, tu peux le faire, la demi-vie est de 5 jours (pas 3 jours). Prends-le justement le soir pour mieux dormir la nuit, donc 29 gouttes le soir et c'est OK.

C'est vraiment bête qu'ils te disent de le prendre 3 fois par jour, alors que la demi-vie est de 5 jours... :zinzin:

T'inquiète pas, une prise le soir et ça ira très bien. :wink2:
« Je n'exige plus rien de moi-même, je vivote comme les végétaux. »
— Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872

🖤 ————— • ° • ✿ • ° • ————— 🖤

🦋 Galerie | 🔒 Salon
Répondre