Le sevrage des antidépresseurs

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
vibou
Messages : 433
Enregistré le : samedi 11 mars 2023 16:45

Le sevrage des antidépresseurs

Message par vibou »

Un article sur le sevrage des AD :
Le sevrage des antidépresseurs peut être très long : comment procéder
Psychomédia
Publié le 17 mars 2023


http://www.psychomedia.qc.ca/sante-ment ... es-methode
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17842
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

Merci Vibou pour l'article :autop:
« Leurs lignes directrices recommandent désormais qu'après un usage prolongé, les antidépresseurs soient réduits par étapes lentes pendant des mois et parfois des années jusqu'à des doses très faibles. »
:sue:
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans le topic unique de présentation.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !
Avatar du membre
Hikari
Messages : 2602
Enregistré le : mardi 12 avril 2022 0:48
Localisation : Drôme

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Hikari »

Des mois, ça peut être compréhensible pour ne pas avoir ce qu'on appelle le syndrome de sevrage
Mais des années, c'est un peu exagérer quand même ^ ^
Après ça dépend de quoi on prenait
🦋𝕊𝕒𝕝𝕠𝕟/ ℂœ𝕦𝕣/𝕁𝕒𝕣𝕕𝕚𝕟/ ℙ𝕣𝕖𝕤𝕖𝕟𝕥𝕒𝕥𝕚𝕠𝕟/ℕ𝕦𝕞𝕤 𝕕'𝕦𝕣𝕘𝕖𝕟𝕔𝕖𝕤/Playlists/Taiyou🦊
Mon cœur est mon essence, ma direction, ma dévotion💗
Il y a une chose plus terrible que de mal écrire, c’est d’éteindre sa voix🌸
C’est nous qui, vivons notre épopée, osons nous transcender, nous grandir ou nous détruire⚜️
Vis ta vie joyeusement, partage tendrement et tu raviras les cœurs ardemment, unis les âmes simplement💛
Tu n’es pas un objet sans vie, sans éclat ; tu es le chef-d’œuvre le plus vivant, le plus merveilleux ; tu es un être unique🍉
Avatar du membre
Ndestors45
Messages : 73
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51
Localisation : Orleans

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

Je confirme….le sevrage et les effets de sevrage peuvent durer des années si vous avez pris des antidépresseurs pendants quelques dizaines d’années… comme moi après 23ans… j’ai essayé et j’ai pas réussi, je dois reprendre mon traitement….
acidicgeisha
Messages : 1
Enregistré le : lundi 20 mars 2023 2:25

Le sevrage des antidépresseurs

Message par acidicgeisha »

Bonjour tout le monde,

Est-ce qu'il y a quelqu'un ici qui a sevré du Cymbalta/Duloxetine? Pour faire histoire courte, mon traitement a arrêté de fonctionner après 2 ans de prise régulière et les effets secondaires se sont amplifiés à ce moment-là (prise de poids, constipation, sueurs excessives, léthargie, dysfonction sexuelle etc). J'ai consulté un médecin récemment qui m'a assuré que je pouvais arrêter le médicament du jour au lendemain car j'étais à la plus petite dose, soit 30 mg. On m'a dit que les effets du sevrage s'estompent en moins de 2 semaines. Je suis rendue à ma 7ième semaine et je n'ai aucune amélioration: j'ai des diarrhées à tous les jours, je suis étourdie et j'ai les pires nausées. Quelqu'un sait ce que je devrais faire pour que mon système digestif revienne à la «normale»? Les médecins croient que j'exagère ou que je fabule, à leur avis ce n'est pas possible d'avoir des effets de sevrage aussi intenses à la plus petite dose, puis j'avais seulement pris pendant un peu plus de 3 ans. J'ai tenté du Gravol, du gingembre, différents thés, de la menthe poivrée, du Imodium (seul médicament efficace jusqu'à présent), des probiotiques... rien ne me soulage.
Avatar du membre
vibou
Messages : 433
Enregistré le : samedi 11 mars 2023 16:45

Le sevrage des antidépresseurs

Message par vibou »

@acidicgeisha
Tu as pris des probiotiques mais as tu essayé des yaourts ? Il y a des ferments lactiques que sont bons contre les diarrhées.
Sinon il y a des maladies non liées aux AD qui peuvent donner les symptômes que tu décris. La maladie de Crohn par exemple et un médecin doit pouvoir faire un diagnostic des autres causes possibles.
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 3138
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Kokwac »

Si tu as des diarrhées tous les jours, il faut en parler avec un médecin. C'est un symptôme sérieux qui doit être pris en compte indépendamment de la prescription psy. L'Imodium ne doit être pris que ponctuellement pour des diarrhées passagères.
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-5.


Mon ttt : 200mg de Lamictal / 20 mg de Paroxétine / 400 mg de Quétiapine / 18mg de Nalméfène + 3x25mg de Tercian en si besoin.
Avatar du membre
lise
Messages : 92
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 10:07

Le sevrage des antidépresseurs

Message par lise »

acidicgeisha a écrit : lundi 20 mars 2023 2:30
J'ai consulté un médecin récemment qui m'a assuré que je pouvais arrêter le médicament du jour au lendemain car j'étais à la plus petite dose, soit 30 mg. On m'a dit que les effets du sevrage s'estompent en moins de 2 semaines. Je suis rendue à ma 7ième semaine et je n'ai aucune amélioration
Je pense que ce médecin sous-estime le problème : le Cymbalta peut être un des antidépresseurs les plus compliqués à sevrer, après la paroxétine et la venfalaxine (la venfalaxine est d'ailleurs aussi un antidépresseur ISRN, comme le Cymbalta).
acidicgeisha a écrit : lundi 20 mars 2023 2:30
Les médecins croient que j'exagère ou que je fabule, à leur avis ce n'est pas possible d'avoir des effets de sevrage aussi intenses à la plus petite dose, puis j'avais seulement pris pendant un peu plus de 3 ans.
3 ans, ça doit largement suffire pour avoir des effets de sevrage.

Et les médecins qui nient le truc, comme d'habitude, et qui te prennent pour une mytho, comme c'est agréable de se sentir soutenue. :casuffit:

Il leur suffirait de chercher un peu sur internet : aux USA, il y a eu une plainte collective contre le laboratoire qui commercialise le Cymbalta, les patients l'ont attaqué principalement parce qu'ils trouvaient que le problème du sevrage était largement sous-estimé sur la notice du médicament .
A vrai dire, j'ai vu cette histoire de plainte parce que j'ai aussi fait une recherche en anglais, mais les médecins sont supposés être capables de chercher en anglais aussi. Je traduis un bout de l'article approximativement :
Drugwatch.com - Cymbalta lawsuits
Les plaintes disent que le laboratoire a trompé le public en incluant dans la notice que seulement 1 % des utilisateurs ont des symptômes de sevrage, quand en réalité des études montrent qu'entre 44 et 50 % des patients souffrent de problèmes de sevrage.
Dans ceux qui souffrent d'effets de sevrage, à peu près la moitié ont des symptômes "modérés" ou "persistants", et un sur 10 à des symptômes "sévères".
Les plaignants ajoutent que "nulle part sur la notice il n'est indiqué la durée que peuvent durer ces symptômes de sevrage".
La plainte n'a pas abouti apparemment, mais ça ne change rien au problème.
Je ne peux pas te conseiller pour soulager tes problèmes, mais ne te laisse pas faire par les médecins, ils ne devraient pas te traiter comme si tu imaginais ces choses.
Avatar du membre
Ndestors45
Messages : 73
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51
Localisation : Orleans

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

Bonjour à tous,
J’ai découvert un document formidable pour mieux comprendre !
Je vous laisse découvrir !
https://www.willhall.net/files/ComingOf ... French.pdf

Bien à vous
Nicolas
Avatar du membre
Ndestors45
Messages : 73
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51
Localisation : Orleans

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »



The Myth of Low-Serotonin & Antidepressants - Dr. Mark Horowitz

Vous pouvez mettre des sous titres en français dans les parametres. trés explicite.
Jipeka
Messages : 44
Enregistré le : dimanche 23 août 2020 10:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Jipeka »

Bonjour

Je prends du Cymbalta en 60MG depuis 2 ans suite à une rupture et des pensées noires.

J'ai commencé a diminuer il y a 3 semaine a 30MG et je sentais déjà des symptomes de sevrage (mal de tête, insomnie) mais le pire syndrome c'est que je commence à ravoir des doutes en tête depuis ces 3 semaines (Doutes, questionnement, regret, culpabilité, pensé negative)

La depuis 2 jours j'ai totalement arrêté l'AD mais c'est encore pire au niveau de pensées negatives, tellement que j'hésite à reprendre le traitement.

Est-ce que la "dépression" qui revient est normale au moment du sevrage ? Si oui je pense me forcer à ne pas reprendre le traitement et mordre sur ma chic 2-3-4 semaine

Mais si c'est pas normal je pense reprendre l'AD et osef si je dois le prendre à vie

merci
Avatar du membre
Ndestors45
Messages : 73
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51
Localisation : Orleans

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

@Jipeka
Un sevrage ne se fait pas en quelques semaines mais plutôt en plusieurs mois.
Vous êtes en manque….
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17842
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

Bonsoir Jipeka,

Tu as sans doute été trop vite, surtout pour l'arrêt total.

Dans l'article au dessus de Vibou :

« L'approche de diminution graduelle des doses recommandée est qualifiée d'“hyperbolique”. Elle est basée sur le fait que de très petites doses d'antidépresseurs ont des effets très importants sur le cerveau. C'est souvent la raison pour laquelle les derniers milligrammes d'un médicament sont les plus difficiles à sevrer.

Pour tenir compte des effets plus importants sur le cerveau à des doses plus faibles, les réductions de dose doivent être de plus en plus faibles au fur et à mesure que les doses diminuent, de sorte que les personnes ne réduisent que de 10 % ou 25 % leur dose la plus récente. Des études montrent que cette technique peut aider les personnes qui n'étaient pas en mesure d'arrêter leurs médicaments avec les approches traditionnelles à le faire en toute sécurité. »
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans le topic unique de présentation.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !
Jipeka
Messages : 44
Enregistré le : dimanche 23 août 2020 10:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Jipeka »

Merci pour vos réponses !

Je pense reprendre le traitement à partir de demain alors et voir avec le médecin

Mais en temps normal, qu'on on arrête de son A.D., on est censé être un peu déprime le temps que ça se remette en place ?
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17842
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

Avec un sevrage très étalé dans le temps, tu ne devrais pas noter de gros changement d'humeur.
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans le topic unique de présentation.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !
Avatar du membre
Ndestors45
Messages : 73
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51
Localisation : Orleans

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

@Archaos
Bonjour à toi !
Peut être que ton expertise sur le sujet pourra m’aider à comprendre.
J’ai essayé un sevrage très lent pourtant 10% chaque mois de la dernière dose pour arriver assez bas mais j’ai du remonter mon dosage car j’ai commencé à avoir des maux de têtes et un mauvais sommeil surtout à partir de 3 ou 4 h du matin. J’ai remonté les doses mais depuis 2 mois rien ne s’est amélioré. Donc je penses avoir développer des céphalées de tension chronique….et des nuits perturbées.
Mon psy persiste à vouloir monter les doses mais rien ne change et je pensais plutôt à une intolérance à la molécule.(seroplex)
Qu’en penses tu ?
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17842
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

Bonjour Ndestors45,

J'ai relu un peu tes messages et effectivement ça ressemble à une intolérance au Seroplex.

Je prends 25 mg de Seroplex en ce moment et j'ai souvent des "petits" maux de tête, gênants mais pas au point d'envisager de passer à un autre antidépresseur (et j'ai fait le tour du Vidal).
Rien n'agit sur ces maux de tête ? Tu prends le Seroplex, le matin ?
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans le topic unique de présentation.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !
Avatar du membre
Ndestors45
Messages : 73
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51
Localisation : Orleans

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

@Archaos
Bonjour à toi,
J’étais arrivé a 3mg de seroplex sans problème de sommeil ni de maux de tête… effet de sevrage ? Stress du sevrage et développement d’une céphalée de tension chronique ? Somatisation anxieuse ? Bref… mon switch du deroxat au seroplex ne s’est pas forcément passé comme prévu… déjà que le deroxat est une bête noire pour s’en défaire avec une forte accoutumance alors après 23ans je te raconte pas et puis un switch puis un début de sevrage loupé.
Pour le sommeil, pas de problème d’endormissement mais un sommeil très agité et un réveil prématuré a 3 ou 4h sans pouvoir vraiment me rendormir.
Pour les maux de tête…. C’est au dessus du crâne… c’est la mais pas douloureux… plutôt anxiogène et perturbant. C’est toute la journée… je suis plus tranquille le soir et la nuit. Mais spedifen, Doliprane… Waloo…. Peut être qu’un lysanxia peut améliorer la situation.
La, on a pris la décision de switcher… car le 11 février je suis passé a 5mg…le 1er mars a 10mg et le 22 mars a 15mg… et le sommeil n’est pas retrouvé et les maux de tête pas disparu.
Donc la 8gouttes de seroplex (8mg) et 50mg de Zoloft pour une semaine et après on verra…
Bref…. Je sais pas ce que tu en penses…
Bien à toi
Nicolas
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17842
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

Bonjour Nicolas,

En fait, pourquoi avais-tu voulu te sevrer du Seroplex ?
J'y viendrais peut être un jour et j'étalerais ça sur plusieurs années.
Pour les maux de tête très localisés j'utilise un peu d'huile de mente poivrée en petit massage et ça marche parfois.
Oui, pourquoi pas le Zoloft, un des rares que je ne connaisse pas, il semble n'avoir pas trop d'effets secondaires.
Accueillez de temps en temps les nouveaux membres qui prennent la peine de se présenter dans le topic unique de présentation.
Une question ? La réponse se trouve probablement ici : Charte , FAQ, Guide du forum.
Pour un forum agréable à lire, ne faites pas de citations inutiles !
Avatar du membre
Ndestors45
Messages : 73
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51
Localisation : Orleans

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

@Archaos
Bonsoir archaos,
J’ai passé 1/3 de ma vie sous antidépresseur car un généraliste a trouvé bon de me mettre sous antidépresseur car j’avais des troubles obsessionnels sur la santé. Rien de bien méchant mais je suis rentré dans la spirale ou quelques années plus tard quand jai essayé d’arrêter car j’allais mieux, j’ai réussi à me sevrer complètement mais 1 ou 2 mois après j’ai été rattrapé par une trouble anxieux généralisé qui m’a fait quitté l’Irlande ou je travaillais pour revenir en France car je me sentais perdu. Bref, mon généraliste m’a fait le coup du « c’est comme les diabétiques qui ont besoin de leur insuline vous vous avez un manque de sérotonine et il vous faut ce traitement à Long terme » ok… j’ai validé ses paroles. Et puis les années passent et je suis tombé sur le site de Carole advice, puis le site anglo-saxon surviving antidepressant et puis Laura Delano et j’ai peut être compris que c’était en fait le médicament qui me rendait plus malade qu’il ne me soignait. Alors j’ai essayé avec mon psy de me sevrer des antidépresseurs en procédant très lentement mais en arrivant à 3mg de seroplex…. Les symptômes sont violent et désagréable et cela commençait à se sentir sur mon travail. Pas possible de le mettre en arrêt le temps d’un sevrage… j’ai donc remonté les doses jusqu’à 15mg mais sans vraiment d’amélioration sur le sommeil et les céphalées de tension, donc mon psy m’a fait changé samedi… retour à 7,5mg de seroplex et 50mg de Zoloft sur 1 semaine…
Bref… voilà un peu mon histoire. Pour les maux de tête, le sevrage a du mettre un coup de stress à mon corps et développer ces maux quotidien. Ça passera bien et peut être que c’est le seroplex qui est trop fort… je penses pas je suis passé de 3…5….10….15.
Je sais pas trop…. Je me suis dit qu’ici il y aurait bien quelqu’un qui saurait.
Bonne soirée
Au Plaisir
Répondre