Que pensez-vous des antidépresseurs et de leur efficacité ?

Pour parler de vos traitements.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Avatar du membre
Alia
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 08 janvier 2009 19:38
Localisation : Entre la lune et le soleil

Message par Alia »

Non mais mon médecin m'a parlé d'en reprendre mais j'ai refusé.

J'ai toujours le masque qui montre : "tout va bien" et qui laisse croire à tout le monde que je suis forte. Donc tout le monde doute que je sois vraiment mal et donc que j'ai besoin d'AD.

J'ai peur en faite.
° Je voudrais mourir dans un éclat de rire °
Avatar du membre
claudine
Membre d'honneur
Messages : 7236
Enregistré le : mardi 05 décembre 2006 19:30

Message par claudine »

Alia a écrit :J'ai peur en faite.
Peux-tu nous dire de quoi ?
Avatar du membre
Alia
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 08 janvier 2009 19:38
Localisation : Entre la lune et le soleil

Message par Alia »

Quand j'en ai pris j'avais cette sensation de non contrôle permanent.

J'étais sous Prozac quand j'ai tenté de mettre fin à mes jours et mon oncle pareil sauf que lui ne s'est pas raté.
J'ai peur de reperdre totalement le contrôle et de réessayer.
° Je voudrais mourir dans un éclat de rire °
Marie75
Messages : 8
Enregistré le : vendredi 09 janvier 2009 12:04

Message par Marie75 »

Oui, c'est un peu le problème avec les AD, c'est parfois à double tranchant.. sans parler du cocktail AD-Anxiolytiques, qui résulte la plupart du temps d'une erreur de prescription.. Et qui a pour effet pervers de désinhiber les pulsions de mort. Donc gare au cocktail de psychotropes ! C'est souvent contre-indiqué..
En tout cas moi ça ne m'a pas réussi !
Mais le pire c'était qd même le sevrage.. après de longs mois de traitement, c'est comme si j'étais revenue à la case départ !
Depuis j'ai changé mon fusil d'épaule et ca va nettement mieux..
Avatar du membre
Alia
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 08 janvier 2009 19:38
Localisation : Entre la lune et le soleil

Message par Alia »

Oui, à l'épque j'étais sous AD et anxiolytique. Avant j'avais même eu des myorelaxant mais ça m'avait rien fait.
L'AD ça m'a rien fait quand j'ai arrêté mais pour l'anxiolitique c'etait vraiment horrible.
° Je voudrais mourir dans un éclat de rire °
Avatar du membre
durdur08
Messages : 58
Enregistré le : lundi 24 novembre 2008 20:18
Localisation : Ardennes

Message par durdur08 »

Marie75 a écrit : cocktail AD-Anxiolytiques
Marie je ne sais pas grand chose de toi mais apparament tu parle beaucoup je ne suis pas la pour agresser mais tu dit beaucoup de chose sans "preuve" le cocktail AD-Anxiolytiques" je l'ai eu et je l'ai encore mais aprés il fau savoir poser des limites.

j'explique. j'ai 16 ans j'ai été environ 1 ans sous stresam ensuite j'ai été environ 1 an sous anafranil 25mg je suis rentrée dans une section qui me déplaisais et qui ma royalement enfoncé (j'avais une sorte de petit phobie social car je sortais encore de chez moi difficilement mais mes parents y sont arriver merci a eux ) Le 2 mars 2008 j'ai fait une tentative de suicide j'ai avaler un flacon entier de tercian (cachet que mes parents avais ) 48 heure dans le coma c'étais des gouttes donc pas de lavage d'estomac les medecins n'étais même pas sur que j'allait m'en sortir, je suis passer a anafranil 75mg plus 25mg d'atarax pour pouvoir bien dormir. Une semaine ou deux aprés j'apprend que ma tante a un cancers des poumons aprés quelle que renseignement sur internet je vois qu'il se guerri trés rarement. Un mois ou deux plus tard ma mére paniquer me dit que les jours de ma tante sont compter. Trois, quatre mois aprés l'hôpital appel pour dire que ma tante est décéder. Toujours a 75mg d'anafranil j'étais agressive autent avec les prof que mes camarades. Une seule fille de ma classe trouvait les mots pour me calmer (je m'en serai jamais pris a elle car je fais deux fois son bagarie). je l'ai dit a mon medecin qui m'a mit 4 atarax par jour 25mg matin et midi et le soir 50mg j'étais "stone" quand je me suis senti préte j'ai ralenti puis arrêtter avec l'accord de mon généraliste. Voila un mois une de mes amie trés proche a fait une tentative de suicide rebelote crise d'angoisse phase d'agressivité je suis retourné voir mon medecin mais je lui ai demander du stresam au lieu de l'atarax car je me sentais mal mais je me controlais plus. et j'ai monter l'anafranil a 50mg. Voila deux trois j'ai senti que sa allait mieux donc je suis repasser a 25mg d'anafranil et le stresam en cas de besoins

Je peux vous affirmer que les deux n'ont jamais fais mauvais ménage avec moi ce qui es des idée suicidaire j'en ai toujours eux mais sa ma permis de "béquille" et je m'en sort petit a petit.
Je vois un psy toute les semaine.
l'amour est'il un anti-dépresseur ?
Et bien je pense que oui !!
Avatar du membre
Alia
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 08 janvier 2009 19:38
Localisation : Entre la lune et le soleil

Message par Alia »

Le problème résulte du dosage. Dès lors que le traitement est dans de bonnes proportions qui assiste bien la personne ... mais quand on te donne une prescription, que tu la suis, que ça t'enfonce et que personne n'essaye de rectifier le tire : là, les AD + anxilotiques font pas tjs bon ménage. T'as plus aucun contrôle. Mais après, c'est une question de vécu et je pense que chaque personne ressent les choses de différentes façons.

Tu me sembles être bien suivie, et c'est un point positif je crois.
En tout cas, t'es sur la bonne voie et c'est super
° Je voudrais mourir dans un éclat de rire °
Marie75
Messages : 8
Enregistré le : vendredi 09 janvier 2009 12:04

Message par Marie75 »

EDIT : Oops, désolée pour le pavé !

Tout à fait d'accord avec toi Alia. L'essentiel est d'être bien encadré et accompagné comme tu l'as dit.

Merci pour cette remarque durdur, qui me pousse à mieux expliquer mon point de vue et mon expérience personnelle.
Je "parle beaucoup" ? Je n'apporte pas de "preuves" de ce que j'avance ? Je suis bien navré de passer à tes yeux pour une donneuse de leçons, ce n'était pas du tout mon intention.
Le fait est qu'après de très longues périodes plutôt sombres dans ma vie (et ce n'est pas peu dire! ), et des traitements médicamenteux à répétition prescrits par mon généraliste, je devenais totalement apathique, et de plus en plus "accro" aux médocs... sans pour autant sortir de la dépression dans laquelle je m'enfonçais.. Jusqu'à ce que je fasse ma petite enquête, que je lise de nombreux livres sur la question.. que je consulte les recommandations officielles en matière de prescription d'antidépresseurs (site de l'AFSSAPS), et plus généralement que je me renseigne sur la spécificité de notre pays et de nos habitudes de prescription en général.. Et là, je dois dire que ça a été la douche froide.. glacée même !

Pour le cocktail AD-anxiolytiques, encore une fois, ce n'est pas moi qui le dit, c'est le site même de l'AFSSAPS, ainsi que de nombreux psychiatres et psychanalystes. L'association AD-Anxiolyiques peut aider certains patients (et je pense que c'est ton cas durdur, si ca te fait du bien tant mieux, à aucun moment je n'ai dit :"jette tes médicaments ils sont dangereux pour toi!"), mais dans la plupart des cas il s'agit d'une prescritpion inadaptée.

Pour les risques suicidaires liés à la consommation d'AD, ce n'est pas non plus une pure invention de ma part, et cette question a défrayé la chronique aux Etats-Unis il n'y a pas si longtps. Et c'est particulièrement vrai en ce qui concerne les jeunes de moins de 25 ans et les personnes âgées. Encore une fois, une petite recherche sur internet suffit à trouver des infos tout à fait officielles la dessus.
Pour finir, je m'interroge sur certains chiffres : pourquoi consomme-t-on 2, voire 3 fois plus d'AD en France que dans tous les autres pays d'Europe? (Rapport OPEPS Juin 2006, puisqu'il faut citer ses sources)
La dépression n'est pas une pathologie typiquement française que je sache ?
Pour moi cela montre bien qu'il y a des abus : pbl de formation des médecins généralistes sur les questions de santé mentale, pression des lobbys pharmaceutiques sur nos médecins, remboursement insuffisant des psys, etc.. Et puis il y a NOUS, tout au bout de cette chaîne. Et en général, moi la première, on a qd même une curieuse attitude en France : on estime qu'on est bien soignés si (et seulement si) on ressort du cabinet avec une ordonnance bien chargée !
Puisqu'il faut citer ses sources là encore, allons-y: le rapport de l'AFSSAPS qui date de 2006 sur cette question ("Bon usage des médicament antidépresseurs dans le traitement des troubles dépressifs et des troubles anxieux de l'adulte") commence par un préambule dans lequel on peut lire : "seulement la moitié des patients traités par antidépresseur souffre effectivement d'un trouble qui répond aux indications de l'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) des médicaments antidépresseurs". Ca veut dire en gros qu'un AD sur deux est prescrit à tort.
Selon un autre rapport de l'afssaps basé sur les résultats d'une enquête en région PACA en 2006, on monte à 65% de prescription injustifiée de la part des généralistes pour les antidépresseurs (j'essaie de retrouver le nom du rapport au plus vite). Donc oui durdur, c'est vrai que je parle beaucoup, mais je me suis aussi bcp penché sur cette question. Marre d'avaler sans réfléchir tout ce que mon médecin me prescrivait.
Après, je comprend ta réaction et je ne généralise pas.. Ton cas et ton expérience nécéssitent certainement un tel traitement.. surtout si tu es bien encadrée (médecin+psy). C'est vrmt ça le plus important à mes yeux.. Qqun en qui avoir vrmt confiance pour te mener sur le chemin de la guérison.
Désolée si je t'ai parue un peu "professorale", je n'ai pas de leçons à donner, ma vie est suffisamment compliquée comme ça ! je suis là uniquement pour échanger et apporter mon expérience et le fruit de mes recherches..
Bon courage à toi, comme le dit Alia, tu es sur la bonne voie !
Avatar du membre
Alia
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 08 janvier 2009 19:38
Localisation : Entre la lune et le soleil

Message par Alia »

Pour ma part, j'ai trouvé qu'on m'a donné des AD+anxio pour se débarrasser de moi. Ce n'était peut être qu'une impression mais je n'étais qu'une patiente supplémentaire qui avait mal.
Je n'ai pas eu le choix du traitement et je me suis retrouvée avec du Prozac dans les mains alors que mon oncle s'était suicidé avec. Ca joue à l'intérieur, mine de rien...

Il n'a même pas essayé de parler avec moi et bon débarras.

Hélàs, il y a de moins en moins de conscience professionnelle et trop de "profits". Pour ma part, je n'étais bonne qu'à engrosser son compte en banque et dès que ma mère a parlé des changements remarqués depuis le commencement de la prescription à la secrétaire je n'ai plus jamais été revu par ce médecin qui a pris les voiles.

Marie, quelle recherche !! ya ''''

C'est sans doute par habitude, fatigue, manque de temps ... et autre que quelques médecins en finissent par négliger les réactions de son patient.
Qui n'est plus patient mais bien souvent client !

Heureusement, certains médecins sont là pour remonter le lot !

j'voudrais faire la paix avec les médecins mais ça veut toujours pas passer
° Je voudrais mourir dans un éclat de rire °
Avatar du membre
durdur08
Messages : 58
Enregistré le : lundi 24 novembre 2008 20:18
Localisation : Ardennes

Message par durdur08 »

Je pense egalement être sur la bonne voie !
Sans les anxixualitique je ne sais pas me contrôler j'en ai encore eu une preuve aujourd'hui avec une prof que j'aime pas trop mais j'essaye de faire de mon mieux mais j'y arrive pas c'est plus fort que moi mais j'ai arrêtter les anxiualitique et baisser mes A-D sans l'avis du medecin mais ma mére me la vivement conseiller ( comme on me dit souvent ma mére n'est pas une spécialiste)

Marie je sais que je peux être agressive dis on plutôt que je suis agressive. Mais j'ai lu tout tes message sans voir de source donc je pensais que tu disais comme sa mais je vais faire comme toi et aller me renseigner sur le site !

J'ai falli voir un pedo-psychiatre aprés ma tentative mais il n'avais pas de place donc une preuve de plus qu'on es pas aussi bien soigné qu'on veux le croire...

Encore désolé Marie je m'enporte trés vite
l'amour est'il un anti-dépresseur ?
Et bien je pense que oui !!
Avatar du membre
Alia
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 08 janvier 2009 19:38
Localisation : Entre la lune et le soleil

Message par Alia »

Ca m'arrivait très souvent aussi d'être agressive ... et encore aujourd'hui j'ai parfois du mal à me contrôler.
Mais la tempête finit par passer, et l'agressivité aussi !!

T'es sur le bon chemin, et c'est bien
° Je voudrais mourir dans un éclat de rire °
Marie75
Messages : 8
Enregistré le : vendredi 09 janvier 2009 12:04

Message par Marie75 »

Pas de soucis durdur, comme je t'ai dit, je comprend ta réaction.. et je n'ai pas non plus la science infuse !
Et puis ya tellement d'affirmations parfois approximatives sur les forums, que tu as raison de réclamer les sources et de vérifier les infos, c'est une très bonne démarche !
Toujours vérifier par soi même qd on le peut.. c'est important ! J'espère que tout va aller de mieux en mieux pour toi, il y a tjrs un moyen de s'en sortir..
Par contre, diminue progressivement les posologies, pas d'arrêt brutal hein.. (ca y est je recommence à donner des leçons, pfff )
Avatar du membre
lily
Messages : 44
Enregistré le : lundi 30 avril 2007 11:36

Message par lily »

je suis sous prozac depuis depuis 21 mois maintenat, au début de mon traitement, je passais par des périodes d'euphorie, pour quelques heures, j'oubliais mon mal etre je riais a haute voix et tou semblait bien se passer !! j'en ai parlé a mon psy qui m'a dit que c'etait une reaction de mon système a la fluoxétine et que je ne devais pas m'inquiéter! meme des fois maintenant ca peux m'arriver de me sentir tellement heureuse sans raison mais ca ne dure que quelques minutes!! je ne sais pas quoi penser de ca!
Avatar du membre
durdur08
Messages : 58
Enregistré le : lundi 24 novembre 2008 20:18
Localisation : Ardennes

Message par durdur08 »

marie t'inquiéte pas pour moi je suis bien suivi
Mais parents me surveille de trés prés aussi !!
l'amour est'il un anti-dépresseur ?
Et bien je pense que oui !!
Avatar du membre
Sherlock
Messages : 30
Enregistré le : vendredi 03 septembre 2010 14:51
Localisation : Yvelines

Message par Sherlock »

Voilà longtemps maintenant que je prends des antidépresseurs...

Est-ce normal d'avoir malgré tout des phases de déprime, de tristesse profonde, de crises de larmes et de profond mal être physique et morale ?

Mon psychiatre m'a dit qu'il ne faut pas trop attendre non plus des médicaments, mais en toute logique je me demande dans ce cas à quoi ils servent...

Cela se résume-t-il à dire que ce serait pire si je ne les prenais pas ?
Sherlock
A chaque jour suffit sa peine... Mais les journées sont longues.
Biographie
Avatar du membre
Solidus
Messages : 11
Enregistré le : samedi 21 août 2010 14:18
Localisation : Bergamo - Italie

Message par Solidus »

Tu dois t'attendre à être mieux, mais pas plus.
Normalement les antidépresseurs sont accompagnés par une psychothérapie.
Tu dois comprendre que les facteurs ne sont pas seulement biologiques mais aussi psychologique.

Sinon cela pourrait aussi dire que tes antidépresseurs ne sont pas adaptés.
Tu dois avoir avec ton médecin.
A propos depuis combien de temps tu as commencé ?
Avatar du membre
Sherlock
Messages : 30
Enregistré le : vendredi 03 septembre 2010 14:51
Localisation : Yvelines

Que pensez-vous des antidépresseurs et de leur efficacité ?

Message par Sherlock »

Merci Solidus.

J'ai commencé il y a 5 ans environ... J'en ai changé 3 fois déjà (Séropram, Effexor, Cymbalta) et en général, généralistes et psychiatres n'aiment pas changer un traitement lorsqu'ils en ont trouvé un qui ne donne pas d'effets secondaires.

Suis en analyse depuis 10 ans, et je vois en plus un psychiatre depuis 1 an... Donc, je fais un travail sur moi quand même.

J'essaie de me dire que, si ça se trouve, je me sentirais encore plus mal si je n'avait pas les AD...
Mais je m'étonne que mes passages à vide soient de plus en plus violents, et un peu plus réguliers.
Sherlock
A chaque jour suffit sa peine... Mais les journées sont longues.
Biographie
Avatar du membre
Didi
Messages : 22
Enregistré le : jeudi 12 août 2010 23:20

Que pensez-vous des antidépresseurs, de leur efficacité ?

Message par Didi »

Bonsoir,

A l'hôpital, mon ancienne psychiatre et un infirmier m'avaient expliqué, que dans une vie on passe par différentes phases. Les montés d'angoisse et les rechutes.
Ils m'ont dit que les antidépresseurs permettaient de réguler un peu la différence entre la chute et la monté (passer des rires aux larmes).
L'espace de ce fait est moins grand avec l'antidépresseur.
Si tu as l'impression que tu commences à aller de moins en moins bien, parles en quand même au médecin qui te délivre les ordonnances.
Hanni1990
Messages : 1
Enregistré le : dimanche 02 juin 2013 16:32

Que pensez-vous des antidépresseurs, de leur efficacité ?

Message par Hanni1990 »

Bonjour, je pense que beaucoup de gens seront d'accord avec moi : les antidépresseurs, c'est pas automatique !

Ces traitements nécessitent un suivi sérieux par un spécialiste, au risque d'aggraver la pathologie et même d’amener au suicide ! Or les médecins généralistes, qui n'ont aucune compétence en psychiatrie, les distribuent à tour de bras ! Est-ce normal ?
Suite au suicide d'une personne de ma famille, j'ai décidé d'envoyer à la ministre de la Santé une pétition : Stoppons les prescriptions d’antidépresseurs par les médecins généralistes. Alertons l'opinion public, ouvrons des débats...
J'espère trouver du soutien sur ce forum.
Invité

Que pensez-vous des antidépresseurs, de leur efficacité ?

Message par Invité »

Bonjour,

Je suis absolument d'accord, et ces molécules sont à manier avec précaution, d'autant plus qu'au début du traitement antidépresseur, au moins 3 semaines, il y a ce qu'on appelle la levée des inhibitions; c'est à dire que l'énergie psychomotrice se retrouve avant même que l'humeur encore dégradée n'ai eu le temps de s'améliorer . D'où le risque de passage à l'acte suicidaire. Un spécialiste, ou un bon prescripteur doit savoir qu'il faut prescrire un anxiolytique dés le démarrage du traitement.

Après, certaines personnes se retrouvent avec une prescription d'antidépresseurs, alors que le fond du problème venait d'une cause purement organique...Mais en ce qui concerne le métabolisme, et les hormones...C'est assez complexe et tout est lié dans le corps.
Répondre