Le topic des coeurs brisés

Impacts dans le couple, les relations familiales et amicales...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Améline
Messages : 2
Enregistré le : jeudi 04 février 2016 15:40

Le topic des coeurs brisés

Message par Améline » jeudi 04 février 2016 18:22

Bonjour, je me présente Mélanie, bientôt 37 ans, de Charente Maritime (17).

Donc voici mon histoire : On s'est connu sur GayPax (un site de rencontre gay), et on s'est rencontrée le 9 septembre 2009. Je me suis rendu compte que j'étais tombée amoureuse d'Elle en mars 2010, à ce moment là Elle n'avait pas voulu de moi car Elle n'était pas prête à se poser et à vivre une histoire sérieuse.
En septembre 2010 je m'étais remise avec mon ex mari, jusqu'à janvier 2012, quand je l'ai quitté pour Salomé, qui m'avait avoué ses sentiments, et qui du coup avait fait resurgir les miens.
Après, je ne sais pas trop ce qui c'est passé dans ma tête ...
Au début de notre relation (début avril 2012), mes sentiments pour Elle étaient vraiment très intenses, et après j'ai eu l'impression qu'ils ont fini par s’atténuer, mais je pense maintenant que c'est surtout la passion du début qui s'était estompée ... J'ai aussi commencé à déprimer, et comme on était ensemble 24h/24, j'ai en quelque sorte déteins sur Elle, du coup on s'est entraîner l'une et l'autre vers le bas :sad:
Et puis mon ex mari me manquait trop, j'ai cru que j'étais toujours amoureuse de lui, mais en fait maintenant je sais que je me suis trompée, car je le revois, et oui je l'aime, mais plus comme mon meilleur ami, j'ai besoin de lui dans ma vie, mais je n'ai plus de désir pour lui.

Salomé et moi, on s'est séparée fin juillet 2012, et dès qu'Elle est partie, je n'ai pas arrêté de penser à Elle, Elle me manquait trop !  
Et Elle était déjà de retour avec son ex (5 jours après notre séparation), et Elle me disait qu'Elle l'aimait, qu'Elle m'avait déjà zappé, car je lui avais fait du mal, Elle voulait tout oublier, comme si, nous deux, ça n'avait jamais existé ...

En même temps, j'ai envie de dire c'était bien fait pour ma gueule ! 
Mais voilà, maintenant j'avais tout foutu en l'air, et il était trop tard …

Insomnies ... Cogitations, obsessions, regrets, larmes, idées noires ... Voilà plus de 3 ans que j'ai quitté la femme que j'aime, et je ne m'en remet toujours pas …J'ai foutu ma vie en l'air ! Ma raison me dit qu'il faut que je tourne la page, mais mon cœur m'en empêche ... </3
Depuis qu'Elle est partie ( le 26 juillet 2012 ), il n'y a pas un seul jour où je ne pense pas à Elle ... " Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! "
Souvent je me dis qu'Elle était la femme de ma vie, que j'ai raté ma chance avec Elle, et que maintenant je suis condamnée à vivre seule sans Amour, pour toujours ...
J'imagine que je n'arriverais jamais à l'oublier ... :limite:

Aujourd'hui Elle n'est plus avec sa copine (avec qui ça a durer deux ans) depuis été 2014, et du coup on se reparle.
En mars 2015, Elle a eu un accident, elle s'est faite renversée, depuis elle ne peut plus marcher, si j'ai bien compris elle a perdu l'usage d'une de ses jambes, et ne sais pas si elle pourra remarcher un jour.

Je vais pas bien, ça fait un an environ que je suis dans un état dépressif chronique ...
J'arrive à rien faire ces derniers temps, alors que j'ai des choses à faire pour ma future maison, je dois aussi m'occuper de me trouver une nouvelle paires de lunettes, ça fait plus de six mois que ça traîne ... Vive la procrastination !

Je voulais rendre visite à Salomé bientôt, mais je crois que je ne vais pas pouvoir, du moins pas tout de suite. Je vais tellement mal que j'hésite à me refaire hospitaliser.
Je l'ai prévenu, et elle m'a répondu que c'était pas grave, qu'il faut que je prenne soin de moi et que je profite de la vie, que c'est pas quand j'arriverais à la fin de ma vie que je devrais avoir des regrets et me rendre compte que j'ai rêvé ma vie au lieu de vivre mes rêves.
Je lui ai répondu que je suis dégoûtée de ne pas pouvoir venir bientôt, ça fait tellement longtemps qu'on s'est pas vu, elle n'imagine pas à quel point j'ai hâte de la revoir. Je lui ai aussi dis que je n'arrive plus à profiter de la vie, que mon rêve serait qu'elle me donne une deuxième chance, mais que j'imagine que je peux toujours rêver ...

Avez-vous des conseils ou des avis ?

Avatar du membre
Cereza
Messages : 498
Enregistré le : mercredi 30 mars 2011 14:07

Le topic des coeurs brisés

Message par Cereza » jeudi 04 février 2016 19:06

Salut Améline
je sais pas tellement si je vais être de bons conseils (si tu lis le message juste avant le tien, tu peux voir dans quel état d'esprit je me trouve).

Ce qui m'a interpellé dans ton message, c'est que tu parles de "procrastination", alors que ça paraît être un des "symptômes" de ta rupture et la peine que ça te fait.
Est ce que tu vois quelqu'un en ce moment pour parler de tout ça ou pas?

Après pour ce qui est de te donner un conseil face à cette situation, y'a pas beaucoup de solutions: soit tu suis ton coeur soit ta raison. Dans le cas, où tu suis ton coeur, il faut que tu t'attendes à ce que la réponse que tu vas recevoir ne te convienne peut-être pas vu l'histoire... mais si ça te tient à coeur de le faire, essaie.
De même, la personne pour qui tu as de l'affection n'a peut-être pas du tout en tête de se mettre en couple ou d'y penser vu qu'elle traverse un moment difficile...
Je ne sais pas trop si ce que je te t'écris t'apporte une solution, c'est un peu le désordre dans mon esprit...
Je souhaite que ça s'arrange pour toi quelque soit la décision que tu prendras. Garde courage! :fleur21:
Je ne perds pas espoir de vivre un jour heureuse et pour longtemps
Petite fille triste...cherche à être heureuse
Les nouvelles du moment
Deus ex machina

Améline
Messages : 2
Enregistré le : jeudi 04 février 2016 15:40

Le topic des coeurs brisés

Message par Améline » jeudi 04 février 2016 19:32

Je suis suivie depuis longtemps par mon psychiatre, il va peut-être me re hospitaliser.
Merci beaucoup pour ta réponse ! :smile:

martial70
Messages : 8
Enregistré le : lundi 14 mars 2016 18:15

Le topic des coeurs brisés

Message par martial70 » jeudi 17 mars 2016 13:03

Bonjour à vous tous,

J'ai beaucoup hésité avant de publier mon histoire et ce que je vis actuellement mais étant arrivé à un point de non retour, je franchis le pas avant de sombrer définitivement.
Voilà, ma femme a demandé le divorce fin août 2015 m'annonçant qu'elle ne m'aimait plus ! Ce jour là, le ciel m'est tombé sur la tête ! Depuis, je vis un cauchemar !
Il faut savoir que ma femme et moi étions en couple depuis 19 ans, que nous étions propriétaires d'un duplex mais surtout avons 2 magnifiques filles !
La famille du bonheur quoi ! Même si comme dans tous les couples il y a des hauts et bas, je pensais avoir trouvé la paix intérieure.
Car depuis mon adolescence, je suis atteint de troubles d'anxiété généralisé par périodes.
Le fait d'avoir construit quelque chose dans ma vie, d'avoir une famille, une femme que j'aimais plus que tout m'avait apaisé ayant un passé assez chaotique.
Et du jour au lendemain, tout s'effondre ! Ma vie n'a plus aucun sens. Depuis ce jour, je suis tombé en dépression, en arrêt de travail depuis 6 mois, n'ayant plus goût à rien.
J'ai totalement perdu confiance en moi me trouvant misérable ! J'en suis arrivé à être hospitalisé en clinique...à ma demande.
Je suis sous AD + lexomil. Je vois un psychiatre, un psychologue et pourtant je suis dans le noir le plus complet. Je ne me vois plus d'avenir sans ma femme, sans ma famille.
Alors oui, j'essaie tant bien que mal de vivre...plutôt de survivre. Je garde mes filles 1 semaine sur 2, ma femme étant partie de notre foyer.
L'amour de mes filles m'aident mais là encore j'ai l'impression de ne pas être à la hauteur en tant que père !
Je sais que j'ai sûrement ma part de responsabilité dans notre séparation mais j'avoue me sentir trahi par la personne que je j'aimais le plus au monde.
Elle m'a donné des raisons de sa décision de partir. Certaines que je peux comprendre mais pourquoi comme ça, du jour au lendemain prendre une décision aussi radicale !
Je vais m'arrêter là car il y aurait tellement de choses à dire et je me sens si fatigué, démuni.
Je ne sais quoi faire. Chaque jour; je fais 2 pas en avant et 3 en arrière !
Je voudrais avoir du soutien, des témoignages de votre part.
OUI, mon coeur est brisé !
Merci de me lire....
Martial.

Avatar du membre
booso
Messages : 734
Enregistré le : mardi 29 mars 2016 15:58
Localisation : liège, belgique

Le topic des coeurs brisés

Message par booso » mercredi 30 mars 2016 21:32

salut martial,
comme je me reconnais dans ton histoire et beaucoup de celle que j'ai lue au fil des pages.
moi j'ai connus ma compagne j'avais 16ans, elle en avait 14, deux enfants de cette relation, une fille de 23 ans et un fils de 12 ans.
je me souviendrais toute ma vie ce jour ou après l'avoir questionné car je sentais que il y avait quelque chose qui n'allait pas, elle ma dis, je n'ai plus d'amour pour toi, je t'aime comme j'aime notre fils, mais plus en tant que femme, après 25 année.
elle ma proposé de prendre un appartement séparé, me disant que peut être ça reviendrais, mais évidement rien n'est revenus de son côté, et elle à fini par retrouver un autre homme après même pas un an, un homme avec qui elle vit et qui à 13ans de moins que moi.
tout c'est effondré autours de moi, et ça vas faire 3 ans que ma vie c'est arrêtée.
La première année, des nuits et des nuits a pleurer, à chercher a comprendre, dépression sévère, un passage en HP 15 jours et 3 mois en hopitale de jour.
moi qui ne buvais jamais, je me suis mis a boire, beaucoup, puis je suis tomber dans l'enfer des jeux d'argents pour combler la solitude.
là je tente de régler tout sa, mais je n'arrive pas a l'oublier, chaque jours, chaque nuit j'y pense, elle me manque, ma vie de famille me manque.
j'ai cette impression que jamais plus je ne pourrais aimer, que ma vie est finie, que je ne rencontrerais personne.
les gens ne peuvent pas comprendre, la plus part me disais, mais ça vas passer, tu trouvera quelqu'un d'autre, même elle me le disais, me souhaitais de retrouver quelqu'un et d'être heureux, mais je ne le suis pas.
ma fille a fini par ne plus me parler, car elle estime que je suis un faible, que si je suis dans cet état c'est que je le veux bien, comme si il suffisait de calqué des doigts pour oublier, et pour ne plus être en dépression.
C'est peut être con, surement même, mais je n'arrive pas a tourner la page, je l'aime toujours et cette situation me rend toujours aussi malheureux, je vis une solitude qui finira par me tuer.
encore ce lundi de pâque quand j'ai raccompagner mon fils chez elle, et que j'ai vus la voiture de ce gars, je me suis dis, il ma volé ma vie, il vis ma vie, et je suis repartis seul en sachant qu'eux allait être réunis tout les trois pour la soirée, et comme a chaque fois ça ma fais un mal de chien.
je ne pense pas me complaire dans mon malheur, car j'ai fais beaucoup pour me "soigner", mais rien n'y fait, je l'aime toujours, alors qu'elle a complètement oublier notre passé et est même sur le point de se marier, alors que nous ont avait toujours dis que ce n'était pas pour nous....
et dans c'est histoires la, il faut rajouter les beau frères, belle soeur qu'ont aimais aussi et qui ont fini par nous tourner le dos, car nous sommes des faibles, et de penser a celui qui maintenant prend du bon temps a notre place avec eux.
moi aussi, comme toi, un coeur brisé.


Edwin
Messages : 1
Enregistré le : mardi 19 juillet 2016 19:27

Le topic des coeurs brisés

Message par Edwin » mardi 19 juillet 2016 20:32

Bonjour... je suis un peu perdu et, aussi, disons le, désespéré.
J'ai obtenu mon bac mention assez bien, je suis pris en bts.. mais..
A savoir qu'il s'agit de mon 2ème bac, J'ai fait un bac L que j'ai obtenu, une année d'université mais sans accrocher, et donc j'ai repris sur ce bac là...
Cette année à été dure pour moi, mêmesi cela s'est arrangé en début juin pour certaines raisons que j'évoquerais plus tard...
Depuis la sortie du Bac L je souffre d'une solitude énorme qui est un poids pour moi, malgré mes efforts pour me faire des amis ou des relations, en vrai comme par internet et les jeux vidéos.
En noverre j'ai décidé de rejoindre une communauté de jeu vidéo, dépité par la solitude...
J'y ai passe de bons moments, me suit fait de bons et de bonnes amies. Dont une dont je me suis rapproché beaucoup, mais qui m'à engagé ... ou plutôt m'à conduit à une explosion de mes mauvais sentiments, solitude, idées noires...
Pendant 3 mois ça a été un calvaire, Anti depresseurs, somnifères... Mon placement en internat m'à probablement sauvé mon année et m'à permit de reprendre les cours.
Mais pour etre franc, je vis pour vivre, pas pour exister, et encore moins pour moi, mais pour ma famille. Dans les 3 mois j'ai fait 2 tentatives de suicide.
Je suis même allé à Nîmes durant cette période, pour essayer d'aider la personne qui m'avait mis dans cette situation....
Au final cette personne étaitune manipulatrice et je ne lui parle plus maintenant' dans une relation qui n'était que virtuelle mais apportait du réconfort

Maintenant... pour vous posez ma situation, je suis sur la tablette de ma mere, j'ai abandonné mon pc et mon téléphone dimanche pour une semaine afin de respirer faire le point sur certaines choses...
En juin ma vie à changé quand j'ai rencontré une fille.. sur la communauté que j'ai rejoint plus tôt dans l'année.
On q'est rapproché, et notre relation est devenue... j'habite en bretqgne, elle sur paris. Des histoires tournaient sur cette personne qui envoyait des photos, couchait avec n'importe qui.. au début je parlais par intérêt pour avoir du réconfort puis très vite on s'est sextoter envoyer des images..sexcaM... on est sorti ensemble un peu... puis redevenu ami... puis sexfriend ... encore ami... encore se xfriend... et la meilleure amis.
Cette personne je lui ai donné envie de vivre, je l'ai changé, au niveau sexuel elle ne fait plus n'importe quoi, je l'ai empêché de se suicider... sauf que moi cette personne je l'aime, encore... elle a encore un fond de sentiment pour moi mais actuellement aime un autre type... qui s'en fout d'elle... et passe tout son temps avec en m'oubliant moi et sa meilleure amie... qui est devenue mon amie... vous me direz c'est virtuel tu n'a aucune garantie que ce soit vraie...
Elle m'a montrée sa carte d'identité, j'ai appris à voir à travers sa carapace, je ne juge pas ses actes mais ses souffrances... j'ai appris à l'accepter comme elle est contrairement à beaucoup de monde.. et sa meilleure amie et moi on parle beaucoup à d'elle comme de tout et de rien donc je suis sur de la personne qu'elle est.
Maintenant... je n'en peux plus de la situation où elle se contente de passer ses journées avec ce type sur teamspeak .. en jouant avec lui.. sur league of legend ou en regardant des animés... et en ne prêtant que peu d'attention à moi... sachant que le type en question m'à dit que c'est pour lui une pote rien d'autre en riant.
Je me sens au fond... jessaie de passer du temps avec mon meilleur ami de sortir prendre l'air... de moccuper de lire.. la je nai pas le choix de toute façon et ça me fait déjà du bien mais c'est dur..j'ai 22 ans c'était mà première copine et je sais qu'il y a encore quelque chose entre nous mais qu'elle ne prend pas le temps.. en août quand sa meilleure amie rentre de chine je vais sur paris pour la voir.... en attendant je souffre... même si son ignorance fait partie de son caractère... je suis perdu... désespéré.. seul... des conseils ...? Sans préjugé merci...

Avatar du membre
Kanelle
Messages : 569
Enregistré le : dimanche 20 septembre 2015 21:34
Localisation : Pluton

Le topic des coeurs brisés

Message par Kanelle » dimanche 11 septembre 2016 19:15

"Le topic des coeurs brisés"...
Je viens de voir ce topic... faut croire que c'est pas un hasard, malheureusement...
Oh, je n'ai pas grand chose à dire.
Tout fin mars 2015, je me suis mise en couple. On a passé plusieurs mois parfaits. Mais il a fallu que cette fichue dépression mais surtout ces fichues idées suicidaires viennent s'en mêler... Elle a fait ce qu'elle a pu pour supporter, mais à cause des menaces de suicide incessantes, elle est partie fin octobre/début novembre... Elle ne veut plus entendre parler de moi... je sais qu'il faut que je l'oublie... J'étais tombée amoureuse de quelqu'un d'autre, à deux reprises, mais la seconde fois, j'arrivais très bien à voir mon futur avec cette personne, sauf qu'il ne répond presque jamais à mes messages, et vu que je fais de la dépendance affective avec peur de l'abandon (borderline en résumé), je peux plus, je suis fatiguée d'être la seule à faire des efforts... Et forcément, comme toujours, elle revient dans mon esprit, encore et toujours... j'ai l'impression que je ne réussirai jamais à l'oublier pour de bon, à me remettre de son départ... :sad:
Mon SalonMa Galerie
Le topic des païens et wiccans
J'ai peur, j'avance quand même - Barbara

GuiMor
Messages : 7
Enregistré le : samedi 17 septembre 2016 11:21

Le topic des coeurs brisés

Message par GuiMor » lundi 19 septembre 2016 18:53

Bonjour,

ceci est mon premier message sur ce forum donc j espère être au bon endroit.

Alors pour mon histoire, j'étais depuis quelques temps en couple avec la fille que j'ai toujours désiré. Je savais que dans sa jeunesse elle avait vécue de nombreux moments difficiles et qu'elle était toujours en dépression.

Malgré tout les mois passent et c'est le bonheur. Notre couple marche à merveille, je peux la faire rire et briser sa solitude.

Mais voila, suite à un évènement en lien avec son traumatisme d'enfance (dont je suis le seul dans son entourage a être au courant), la dépression nerveuse est revenue. Elle a donc voulu coupé subitement les ponts et s'arrêter la soit disant pour m'épargner son caractère qui allait changer et me faire souffrir.

J'ai mis du temps avant d'accepter cette décision, c'était si soudain et tout allait parfaitement bien. Je ne voyais pas en quoi cela allait m’empêcher de souffrir. J'étais désespéré.

J'ai fait donc l'erreur de vouloir à tout pris la raisonner ce qui n'a fait que la faire fuir plus, de mettre plus de distance entre nous.

Je suis jeune (je n'ai pas encore 21 ans) donc je ne connais mal cette maladie ni comment la gérer. C'est pourquoi j'ai mis du temps avant d'accepter cette décision.

Malgré tout j'aime toujours cette fille et j'ai espoir que ses sentiments ne sont pas partis.

Mais je ne sais pas quoi faire, comment gérer la situation. J'ai envie de la récupérer mais j'ai aussi peur de lui mettre la pression et de lui faire du mal, de vouloir reprendre contact trop tôt.

Actuellement je suis dans l'attente. J'attends que le temps passe, qu'elle soit prête à m'écouter et à me voir revenir dans sa vie. C'est actuellement mon seul espoir.

C'est pourquoi j'écris ici, afin d'avoir des conseils pour gérer la situation et pouvoir si possible renouer contact avec elle.

Merci d'avance pour vos réponses :zenzen:

Avatar du membre
tatoo
Messages : 15175
Enregistré le : jeudi 29 septembre 2016 15:05

Le topic des coeurs brisés

Message par tatoo » lundi 17 octobre 2016 21:51

il en a marre de mon etat, il ne me fait plus confiance, il ne sait pas comment continuer, il en a marre de mes depressions, il ne meparl plus , on ne se parl plus, je ne sais pas comment ca va continuer......
"don't panik" -douglas adams
mon salon

Avatar du membre
Idunn
Messages : 153
Enregistré le : jeudi 03 septembre 2015 15:30
Localisation : Dans mes pensées

Le topic des coeurs brisés

Message par Idunn » samedi 05 novembre 2016 13:56

A peu près dans le même état que Tatoo...

Pour la énième fois, on s'est séparés à cause de mes accès de colère ou de tristesse. Cette fois-ci, le ton est monté vraiment fort, je l'ai giflé. Bref, il est parti, injoignable sur téléphone ou sur Facebook. Je sais plus quoi faire, j'arrête pas de pleurer et de me scarifier, comme si ça allait changer un truc.

Pas marrant d'être insupportable pour la personne qu'on aime.
"Salut frère, prends soin de toi." Fernand Tuil -

Ma Galerie : L'Histoire Sans Fin
Mon Salon : Le Boudoir

Avatar du membre
Bluesky
Messages : 7646
Enregistré le : samedi 12 novembre 2016 16:21

Le topic des coeurs brisés

Message par Bluesky » lundi 28 novembre 2016 21:52

Bonsoir Guimor,

Tout dépends de ce qui c'est passé mais ta copine ne voulait pas te faire souffrir ou plus souffrir que ça si elle est
partie comme ça sans rien te dire
As-tu eu des nouvelles, es-ce que tu as pu lui parler!
As-tu pu prendre contact avec elle!
Courage et peux être que tu nous diras

empty

Le topic des coeurs brisés

Message par empty » dimanche 19 mars 2017 21:43

Mon coeur est toujours aussi broyé.

kenny
Messages : 21
Enregistré le : lundi 04 mars 2019 0:31

Le topic des coeurs brisés

Message par kenny » mardi 26 mars 2019 1:31

J'ai le droit de rentrer ici ? Moi aussi j'ai une grosse cicatrice cardiaque.
Avant d'en parler, je veux dire que ce n'est pas la cause de ma dépression. Enfin pas la seule. Je l'étais déjà avant.
Déjà, suis-je vraiment dépressif, ou c'est autre chose ? C'est une autre question qui n'a pas sa place sur ce topic.

Avec Lucie, on s'est rencontrés sur les bancs de la fac. On avait la vingtaine. C'est elle qui m'a repéré, le premier jour. Elle est venue me parler pendant la visite groupée. On était en couple chacun de notre côté. On s'est tourné autour pendant quelques jours. Les regards trahissaient ce qu'aucun de nous ne voulait avouer.
Deux semaines plus tard j'ai craqué. J'ai quitté mon ex le dimanche et le lundi c'était parti. On ne se lâchait plus. On se retrouvait dès 7h le matin, même s'il n'y avait pas cours. En cours on s'isolait tous les deux. Deux aimants. On finissait nos journées dans ma voiture jusque tard le soir. On a passé plusieurs dans cette voiture.

Dès le départ, je l'avait prévenue de mon état psychologique. Je me souviens lui avoir dit "Ne t'attache pas trop, tu risquerais de souffrir." J'aurais dû garder ces mots dans ma tête à ce moment là, et les dire face à un miroir.
Je lui ai dit que j'étais dépressif. Que j'avais déjà tenté d'en finir avec la vie. Que je pouvais être à peu près normal pendant un temps, et subitement entrer dans une phase de profond mal-être. Que j'étais en quelque sorte hypersensible : capable de pleurer devant devant un film ou n'importe quoi d'autre à la télé, après une petite dispute, ou juste parce qu'une simple pensée m'a effleuré l'esprit. Et ce dans n'importe quelle circonstance. Je lui ai dit que j'étais un peu paumé, que je n'avais pas la moindre idée de ce que je foutais dans cette université ou de ce que je ferais de ma vie. Que je pouvais péter un câble, frapper les murs, même ceux en béton ou en brique, que je pouvais me faire du mal. Bien qu'elle n'aurait pu m'en faire. Mais que j'étais incapable de lui faire du mal physiquement. J'aurais préféré m'éclater la tête contre un mur. Et je l'aurais même fait si elle le demandait. Je lui ai dit qu'à mon âge, en plus de tout ça, j'avais des douleurs chroniques : genoux, ventre, dos. Je lui dit aussi que je fumais du cannabis. Que je pouvais essayer d'autres drogues, et que je ne disais pas non à une soirée bien arrosée (à l'époque), si ma tête le permettait.
Et je lui ai sûrement dit plein d'autres choses. Plein de choses qui auraient fait fuir n'importe qui. Certaines avant même qu'on se mette ensemble.
Et pourtant elle est restée.
Je crois même me souvenir que je pleurais dans ses bras avant notre premier baiser.
On est resté ensemble environ deux ans, avec deux coupures d'environ un mois chacune. Chaque fois c'était sa volonté. Et un break avec elle, c'est silence radio, je fais ce que je veux, tu sauras ce que je te dirais quand je le dirais. J'ai utilisé le break car c'est ce qu'elle disait. Elle n'a jamais vraiment dit que c'était fini. Mais elle avait besoin de temps, elle avait des doutes qu'elle disait.
On s'est séparés un 2 janvier, après le réveillon chez ses parents.
Après une énième dispute que je ne comprenais pas, parce qu'elle me faisait toujours toutes sortes de reproches en permanence, je sortais de cette maison pour la dernière fois avant longtemps. Pour sortir j'avais été obligé de passer devant ses parents avec la lèvre en sang. Elle m'avait donné deux ou trois coups, mais je m'étais ouvert seul en cognant la porte de sa chambre. Le déclencheur ? J'avais reçu un texto de bonne année de la part d'une fille que je connaissais depuis la terminale, trois ou quatre ans. L'ex d'un copain de lycée qui avait encore mon numéro dans son téléphone. On s'était jamais revu depuis le lycée. On se parlait juste de temps à autre sur internet, on prenait des nouvelles. On était resté en contact parce qu'elle aussi dépressive et avait de belles cicatrices. On se comprenait un peu. Mais elle m'a envoyé ce sms. Un message type qu'elle a envoyé à tout son répertoire. Ce message je l'ai reçu le matin du 1er janvier, alors qu'on prenait le petit déjeuner. Lucie l'a vu, ma lancé un regard noir et n'a plus prononcé le moindre mot en ma direction pendant plusieurs. Faisant comme si je n'étais même pas là. Ou faisant passer quelques messages par sa mère. Et moi j'étais là, comme un con au milieu de cette famille dont tous les membres ne m'aimaient pas.
Au bout de quelques heures, elle a m'a appelé, alors que je finissais ce qui était peut-être ma quarantième cigarette de la journée, dehors sous la pluie. Elle ne s'est pas excusée. C'est pas son genre. Elle préférait m'accuser de tout. Moi j'étais amoureux. J'avais froid. J'étais fatigué. J'avais mal partout. Surtout le coeur et la tête. Alors je suis rentré sans rien dire. Elle m'a pris dans ses bras, j'ai pleuré. Cette fois elle ne s'est pas énervée. Elle avait déjà décidé. Je crois maintenant qu'elle n'attendait qu'un prétexte. Qu'une fois encore elle a voulu que je sois responsable. Mais j'étais aveuglé par mon amour. On s'est dit qu'on s'aimait. On est allé faire un tour et racheter des cigarettes. Sans beaucoup parler. On a sûrement regarder un film après. Puis on a passé une dernière nuit ensemble. Je crois qu'on a fait l'amour cette nuit là.
Et le lendemain, l'ultime dispute. Je ne sais plus trop pour quoi au départ. Je me souviens cette fois là, avoir prononcé des mots que je n'avait jamais osés. J'ai quelque chose comme : "J'en peux plus. Là c'est moi qui part. Je ne dis pas que c'est fini, que je ne veux plus de toi. Mais c'est moi qui vais "faire un tour, prendre l'air". (C'était son truc ça. Me faire tous les reproches possibles, me cracher les pires saloperies à la gueule et claquer la porte. En éteignant son téléphone. Elle revenait parfois plusieurs heures plus tard. Même en pleine nuit) Réfléchi. Calme-moi. Repense à hier. Repense à tout depuis le début. Inverse les rôles. Tu n'aurais pas supporté un dixième de ce que tu m'as fait. Mais je suis toujours là parce que je t'aime. Mais cette fois, il faut que tu prennes conscience de ce que tu fais. Je ne reviendrais pas. C'est à toi de revenir" Et je suis parti.
J'ai remonté quelques kilomètres de route et d'autoroute, sur la bande d'arrêt d'urgence avant d'appeler mon frère.

Petit détail qui à son importance : elle était enceinte de trois mois. Elle voulait le garder. Ne voulait plus. Ne savait pas. Elle hésitait. Si elle l'aimait déjà. Elle ne savait plus. Elle devait vite se décider, elle n'avait plus que quelques semaines pour avorter. Je n'étais pas concerté. Elle n'était même pas sûre de l'identité du père. Moi ? Son ex qu'elle revoyait depuis notre dernier break ? Le colocataire de son ex avec lequel elle baisait aussi depuis la même période ?
Qu'est ce que j'étais censé faire ?

Bref, j'étais parti. Je pensais l'avoir mise dos au mur et la faire réagir. Silence. J'ai fini par craquer en quelques jours et je l'ai appelée. Mais c'était fini. C'est ce qu'elle voulait.
Elle filtrait mes appels, menaçait d'appeler les flics si je restais garé près de chez elle. Je recevais des menaces d'autres personnes. Nos connaissances en commun et même mes amis qu'elles connaissait ne me parlait plus.
Son fils est né en juin. Elle m'en a informé par téléphone plusieurs semaines après. Elle m'a invité chez elle pour le voir. Elle disait qu'il lui faisait penser à moi. Cette fois plus de doute. Je suis le père. Elle reconnait enfin qu'elle a fait des erreurs, mais pas toutes, et toujours en me trouvant quand même une part de responsabilité. Mais c'est sûr. Elle a revu son ex. Je ne serais pas étonné d'apprendre qu'il a assisté à la naissance. Ils ont passé du temps ensemble, mais elle m'aime. Et comme je l'aime toujours, j'y crois. Mais après tout ce qui s'est passé, je ne suis plus le bienvenu dans sa famille. On s'est revu trois fois en deux semaines. Puis plus rien. A nouveau le silence. Non il n'y aura pas de "nous trois". Elle me dit de les oublier elle et le bébé. De ne plus chercher à les revoir. Que c'est l'autre le père.

Environ deux ans plus tard, elle a sonné à ma porte. Un samedi aux environs de 19h. J'aurais dû refermer. Mais je ne l'avais pas oubliée. Alors je l'ai suivie dehors. On a marché et parlé deux bonnes heures. Elle m'a laissé croire encore une fois qu'elle allait revenir. Puis elle est partie. C'est la dernière fois que je l'ai vue.
viewtopic.php?f=13&t=35703

''Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance.'' C.Bukowski

kenny
Messages : 21
Enregistré le : lundi 04 mars 2019 0:31

Le topic des coeurs brisés

Message par kenny » mardi 26 mars 2019 22:56

Aujourd'hui je n'ai pas oublié, mais je n'ai plus que de la haine pour elle. J'ai compris que cette relation était toxique. Peut-être qu'elle m'a aimé à un moment, mais je suis sûr que ce n'était plus le cas depuis longtemps. Elle ne faisait qu’accélérer ma chute. Je serais probablement mort aujourd'hui si on avait continué.
viewtopic.php?f=13&t=35703

''Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance.'' C.Bukowski

Personne 75
Messages : 2
Enregistré le : dimanche 18 août 2019 16:59

Le topic des coeurs brisés

Message par Personne 75 » dimanche 18 août 2019 22:49

Bonsoir,
Au mois de juillet, après quasiment 4 ans d'amour avec des hauts et des bas, ma compagne, enfin mon ex compagne m'a annoncé qu'elle ne ressentait plus que de l'amitié pour moi, que la flamme de la passion s'est éteinte.
Abasourdi par cette annonce, je lui dis que l'on doit se séparer si elle ne m'aime plus.
Elle pleure, je pleure (figé entre tout un tas d'émotions), elle me dit que ça lui fait du mal de me voir souffrir car elle a de "l'empathie", je lui réponds que j'en ai rien à foutre de son empathie et que cela me blesse encore plus de voir qu'elle ne pleure pas à cause de la fin de notre relation et de la fin de son amour pour moi.
Elle ne réponds pas puis nous discutons pendant plus d'une heure ou elle me fait comprendre qu'elle a besoin de s'éloigner de moi, car elle ne sait plus très bien ou elle en est. Elle me dit que cela fait plus d'une semaine qu'elle était distante de moi.
Idiot que je suis et toujours très amoureux d'elle, je la laisse vivre dans mon appart le temps qu'elle trouve un autre appart (environ 3 semaines).
Je décide de retourner chez mes parents en attendant. Il s'en suit de nombreux échanges SMS pour que je puisse comprendre comment une femme qui en mars-avril me disait que j'étais l'homme de sa vie a perdu tout sentiment pour moi hormis de "l'amitié". Elle me dit qu'elle se sent en paix avec elle-même suite à la rupture et qu'elle est vide de tout sentiments. Je lui propose que nous prenions chacun nos distances et que nous fassions la paix, elle dit être plus ou moins d'accord sur le principe.
Au fil des SMS, elle avoue m'avoir quitté car elle voulait vivre sa jeunesse à fond (elle a 25 ans et je suis son 1er homme), ne pas rester en couple toute sa vie avec moi car elle veut savoir ce qui l'attends ailleurs et elle finit par me dire qu'elle a toujours été curieuse de coucher avec d'autres mecs (sachant qu'elle me l'a toujours dit même quand on commençait à sortir ensemble, surtout qu'à la base, c'est elle qui m'a "sauté" dessus).
Sachant que nous avions un chien ensemble, nous nous occupons de lui tous les deux en fonction de nos horaires de travail, 6 jours après la séparation, je vais récupérer le chien chez moi et je jette un mouchoir dans la poubelle de la salle de bain. Je découvre deux capotes dans la poubelles, de rage, j'explose une poubelle en fonte et me casse le pied gauche, je lui dit que je ne peux plus m'occuper du chien et elle se moque éperdument que je me sois cassé le pied, à la place, elle me demande de rembourser la poubelle.
Je l'appelle et la mets devant le fait accompli, elle me dit avoir couché avec ce mec, mais refus d'avouer que c'était dans notre lit et qu'elle lui avait fait un bon dîner avant et ouvert une bouteille de cidre (j'ai appris plus tard que cela faisait trois mois qu'il se "draguait" par SMS, que c'était un gros beauf, débile sans aucun charme de notre entourage) pour voir ce que sa faisait de baiser avec un autre mec et essayer de m'oublier, elle me "demande" de lui faire la morale mais me dit qu'elle fait ce qu'elle veut. Elle me dit qu'elle ne peut pas m'oublier juste avec du sexe. Et me dit qu'elle a l'impression que depuis la séparation, je cherche à me venger (alors que depuis le jour de la séparation, je pleure quasiment tous les jours car elle est la femme de ma vie). Je lui réponds que je ne ressens que de l'indifférence pour elle. Elle y réponds par des messages de colère.
1 semaine après, nous nous parlons au téléphone (alors qu'elle voulait me revoir) pour m'annoncer qu'elle a trouver un appart. Au téléphone, elle semblait très joyeuse de me le dire et je lui signifie qu'elle peut garder la bagnole et les animaux. Je lui dit que je coupe les ponts et lui dit adieu, je sens la colère et la tristesse dans sa voix quand elle me dit que la séparation est définitive et qu'elle me dit "salut" 'sachant qu'à la base, elle voulait qu'on deviennent amis, pas moi). Je lui dit par message qu'elle récupère les draps dans lesquelles ils on baisés et s'en suit tout un tas de messages de colère d'elle ou elle me dit qu'elle veut garder tout un tas de trucs, je lui accorde tout ce qu'elle veut (comme je le faisait dans notre relation) et lui dit que je l'aime toujours autant et que m'a seul volonté et de la reconquérir et de lui montrer que je suis toujours l'homme qu'elle a rencontré et ce dont elle a toujours rêvé, à savoir, qqn d'indépendant sur qui elle peut toujours compter.
A cela, elle réponds qu'elle sait qu'elle m'a brisé le coeur mais elle semble complètement s'en foutre de ma gueule, elle me dit que ce n'est pas m'aimer que de vouloir me rendre compatible à elle, qu'elle est célibataire et qu'elle à besoin de vivre, de tomber et de se relever.
Le jour de son déménagement, je lui envoi un dernier message pour lui faire comprendre que les animaux sont les siens et que je ne m'en occuperais pas (sachant qu'une amie en commun m'avait informé que mon ex lui avait dit s'en foutre de ce que je ressent mais ne pas comprendre pourquoi je ne veux plus des animaux) et lui dire adieu. Elle me rétorque qu'elle attends juste des nouvelles de moi concernant la voiture.
J'entre en silence radio, 1 semaine après elle m'envoit un message pour me dire que le chien a essayer de bouffer la furette et qu'elle veut que je paye la moitié du contrôle technique pour la voiture.
Je ne lui réponds que 10 jours plus tard (après 3 semaines de silence radio) pour lui faire comprendre que je m'en fous, que c'est à elle de payer car en lui laissant la voiture, je pers plus de 2000 euros. Elle s'énerve puis m'envoi ch... au bout d'une heure de SMS.
5 jours plus tard, je lui renvoi un message pour lui dire que je comprends sa décision et que je l'accepte (ce qui est vrai même si j'en souffre) et qu'aimer une personne est aussi la laisser partir. Elle me réponds avec un message plein d'indifférence.

Sa fait 6 semaines qu'on s'est séparé et je suis toujours au fond du gouffre, j'ai pensé plus d'une fois à me suicider car chaque jours sans elle est un calvaire pour moi, tandis qu'elle s'en fout (une de ses copines avec qui elle a été en vacances m'a dit qu'elle était heureuse mais qu'elle était "embêter" de m'avoir fait du mal). Je ne me supporte plus, je culpabilise à mort de l'avoir délaissé et de l'avoir rendu malheureuse (si elle est parti, s'es aussi qu'elle s'ennuyait et qu'elle ne s'épanouissait pas dans notre relation). Je lui en veut de m'avoir fait croire que nous deux, c'était pour la vie, malgré les problèmes, jusqu'à notre dispute en mai, ou elle me demandait de vendre mon appart pour qu'on achète une maison en province, qu'on s'éloigne de Paris car elle ne supporte plus la ville (sauf que le jour de a séparation, elle m'a dit ne plus vouloir quitter Paris, bizarrement).

Je continue à pleurer et à me replier sur moi-même, j'ai été avec 4 femmes différentes depuis sans que je n'arrive à rien car elle obsède mes pensées et je suis toujours fou amoureux d'elle.

Personne 75
Messages : 2
Enregistré le : dimanche 18 août 2019 16:59

Le topic des coeurs brisés

Message par Personne 75 » dimanche 18 août 2019 22:53

Je partage avec vous mon histoire, car je suis une psychothérapie depuis 3 semaines mais j'ai l'impression que chaque jour est pire que la veille et sincèrement, je n'ai aucune envie de vivre sans elle, elle était ma lumière, mon ame soeur. Et chaque jour, je n'ai qu'une envie, c'est de mourir, car je ne peut supporter de la savoir dans les bras d'un autre, de la savoir loin de moi, de me réveiller chaque jour sans elle à mes côtés. Ma vie ne vaut plus la peine d'être vécu sans elle (sachant qu'elle et sa mère ont osé me dire le lendemain de la séparation que si on fait pour être ensemble, on finiras par se retrouver).

Avatar du membre
Oléane
Messages : 115
Enregistré le : vendredi 20 septembre 2019 10:26

Le topic des coeurs brisés

Message par Oléane » dimanche 16 février 2020 11:57

Je relis ma toute première intervention sur ce topic. J'y ai fait de belles rencontres, nous nous soutenions quotidiennement dans nos malheurs. Ça remonte à si loin pourtant j'ai l'impression que c'était hier, je n'arrive même pas à savoir si j'étais plus mal à l'époque que maintenant. Rien n'a changé on dirait, je suis toujours aussi névrosée, en colère, triste et dans l'impuissance la plus totale face au cancer psychologique qui me ronge.

Nerkal
Messages : 54
Enregistré le : mercredi 06 mai 2020 5:59

Le topic des coeurs brisés

Message par Nerkal » dimanche 10 mai 2020 10:29

Bonjour à tous :

Mon cœur est brisé à moi aussi
En profondeur
Une relation de 2 ans vient de s’arrêter
Je suis dans la dépendance affective, j’ai un TDAH
J’ai cru comme certains d’entre vous qu’en prévenant la personne, elle s’engagerait en connaissance et ne dépasserait pas certaines limites.
Je n’ai pas réussi à me respecter et lui n’a pas cessé de m’inciter à rogner mes limites.
Crise de colère, tristesse, envie de mourrir

J’ai une relation pourrie avec mes parents
Ils m’ont élevés dans la dépendance affective
Elle est ancrée en moi jusque dans mon éducation.

Je sens mon cœur piégé dans ce système
Parce que je n’ai pas les bons comportements ni les bons exemples ou repères
Chaque fois que j’essaie de changer mes parents me racolent sur ce type de comportement et me pourrissent la vie jusqu’à ce que je cède.

Mon cœur est brisé
A t il jamais aimé au final ?
A t il jamais été aimé ?

Je ne le saurais jamais

Ce que je sais c’est que je le sens seul froid et tremblotant
Et que je ne sais pas comment changer cela
J’ai beau faire de la sophrologie
Écouter petit bambou pour faire de la méditation de pleine conscience, je ne sens pas l’amour que me portent les autres.

J’ai très mal
Je ne souhaite le récupérer que parce que je souffre de cette isolement permanent.
Mais rien n’y fait
Je ne crois pas que cela soit de l’amour.
Je crois que mon cœur était brisé avant depuis mon enfance et que je me voile la face quand je suis shootee par les hormones au contact d’une nouvelle personne
Je ne cherche que mon propre amour

Mon cœur est brisé depuis longtemps
Il a été mal programmé

gaufrette
Messages : 31
Enregistré le : mardi 12 mai 2020 0:21

Le topic des coeurs brisés

Message par gaufrette » samedi 23 mai 2020 17:15

Quand on est dépendant affective, ça veut dire qu’on aime pas notre copain ?


Répondre