La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Impacts dans le couple, les relations familiales et amicales...
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12236
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par Détachement » jeudi 03 septembre 2020 23:53

Bonsoir, @Anon8012.
J’allais avoir trente ans et j’étais dans le déni. J’ai demandé un autre avis dont j’ai eu les délibérations un peu moins d’un an plus tard.
La toute première psy que j’ai consultée (nulle au demeurant) m’en avait parlé en 2013.
Je n’ai pas écouté et je me suis passée de psys, à vivoter parce que je ne les comprenais pas et c’était réciproque.
À ma reprise d’études dûe à un plan de réinsertion sociale, au cours de ma vie professionnelle, l’un des directeurs m’a convonquée pour m’en parler parce qu’il avait un fils dans le spectre et qu’il avait des doutes me concernant.
Je n’ai encore pas écouté et c’est cinq ans plus tard que je me suis décidée à consulter et à être diagnostiquée.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.

Anon8012
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 08 juillet 2020 22:23

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par Anon8012 » samedi 05 septembre 2020 12:32

@eric51454

C'est terrible d'en arriver là et je pense comprendre cette détresse. Je n'ai pas de job fixe, je fais des remplacements et même quand les gens autour de moi sont sympa, je ne suis pas à l'aise et c'est pareil partout où je vais. Les périodes de chômage me minent encore plus le moral cela dit.
Que fais-tu en ce moment?

Avatar du membre
eric51454
Messages : 1566
Enregistré le : dimanche 18 août 2019 19:44
Localisation : Dans la lune

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par eric51454 » samedi 05 septembre 2020 12:36

@Anon8012
Je lis.( "" L'homme qui rétrécit"" de Matheson).
Pour le boulot, c'est fini.

Anon8012
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 08 juillet 2020 22:23

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par Anon8012 » samedi 05 septembre 2020 13:01

@Détachement

Merci pour ta réponse. Je pense que je suis également dans le déni mais la perspective d'être diagnostiquée comme ceci ou cela me terrifie. Je pense aussi que ce serait un sacré coup pour ma famille (surtout ma mère avec qui je vis encore et qui s'inquiète constamment pour moi).
Tu évoques le spectre, je me demande également si je ne suis pas sur le spectre de l'autisme et comme je disais cela me terrifie, surement car je n'y connais pas grand chose finalement.
Encore et toujours des questions mais depuis ton diagnostic tu as abandonné (volontairement ou involontairement) tout projet d'insertion pro? Comment cela se passe une fois diagnostiquée?

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12236
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par Détachement » samedi 05 septembre 2020 14:48

« Déni » est un terme un peu fort pour le moment.
Néanmoins, je comprends que tu sois terrifiée par la perspective d’un diagnostic. Un diagnostic, quel qu’il soit, c’est difficile à accepter mais ce qu’il faut regarder, c’est la prise en charge.
Tu as très probablement des préjugés concernant le spectre autistique et il n’y a rien d’étonnant à cela puisque la (re)connaissance en France est catastrophique.
Pour commencer, est-ce que tu consultes un psy ?
Si tu te sens un jour prête à aller passer un diagnostic de TSA, je peux te proposer mon soutien et mon expérience : je sais que c’est une démarche fatigante et j’aurais aimé avoir un guide.
C’est plutôt un énième abandon d’insertion pro qui a motivé la recherche d’une prise en charge que l’inverse. J’ai eu le diagnostic mais pas la prise en charge parce que mon psy est parti à la retraite au même moment (cancer) et ça m’a enfoncée dans la dépression et le déni. Ça va mieux sur ce plan et à cause du Covid, j’attends pour la prise en charge par la MDPH.
Je préfère te prévenir tout de suite : quand on a un taux de sévérité à 1, en France, il ne faut pas espérer de miracles concernant le suivi ; sachant que les conditions de vie des autistes qui ont vraiment besoin d’aide (taux à 2 ou 3) sont inadmissibles et détestables.

Bon courage, @Anon8012.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.


Anon8012
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 08 juillet 2020 22:23

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par Anon8012 » jeudi 10 septembre 2020 18:38

Salut @Détachement

En fouillant un peu, j'ai trouvé ce test en ligne, l'Aspie quiz, ça m'a donné:
Votre résultat de Aspie: 102 de 200
Votre score neurotypique: 124 de 200
Vous semblez présenter des traits à la fois Aspie et neurotypiques.
Je ne sais pas trop comment interpréter ça ni si c'est fiable et d'ailleurs y a pas mal de questions auxquelles j'ai répondu 'je ne sais pas' 🤷‍♀️
J'imagine que tu connais ce test?
Je ne me vois pas vraiment comme une Aspie, plutôt comme quelqu'un de très mal dans sa peau et sa vie mais je n'exclus aucune hypothèse..
Sinon je ne consulte pas de psy, faute de moyens malheureusement ou alors ce serait une séance/mois..je sais pertinemment que j'en ai besoin mais je n'arrive pas à sauter le pas de peur aussi de tomber sur un(e) tocard(e).
Je te remercie pour tes paroles de soutien et je n'y manquerai pas 🙂 et malheureusement je sais que la prise en charge à ce niveau-là est assez pathétique en France, ça décourage un peu toute démarche de diagnostic ou soins.

alex1737
Messages : 8
Enregistré le : lundi 31 août 2020 12:52

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par alex1737 » vendredi 11 septembre 2020 19:18

Pour ma part :

Votre résultat de Aspie: 118 de 200
Votre score neurotypique: 111 de 200
Un peu des deux donc, avec une prédominance des traits Asperger quand même....

Anon8012
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 08 juillet 2020 22:23

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par Anon8012 » mardi 15 septembre 2020 0:32

@alex1737

Salut, tu as eu un diagnostic par un professionnel par ailleurs?

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 12236
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

La solitude me pèse, aucune relation avec les autres

Message par Détachement » jeudi 17 septembre 2020 1:05

Bonjour, @Anon8012.

De fait, ce test n’est pas « fiable » parce qu’il se base sur l’auto-suggestion.
Tu dois l’interpréter comme tel :
« Vous semblez présenter des traits à la fois Aspie et neurotypiques. ».
À lui seul, il ne peut pas absolument pas dire si on est autiste ou non mais il est une bonne indication sur le fait que tu pourrais avoir la nécessité de consulter.
C’est au psy qu’il revient d’identifier des comportements, de savoir précisément pourquoi ils sont là et dans quelles mesures cela impacte le quotidien.
Je ne me vois pas vraiment comme une Aspie, plutôt comme quelqu'un de très mal dans sa peau et sa vie mais je n'exclus aucune hypothèse..
Même diagnostiqué, ce n’est pas facile de se voir comme tel, déjà parce qu’une neuroatypie n’est pas quelque chose qui va guérir mais aussi parce que c’est difficile de l’intégrer quand on ne s’est pas construit autour de cette réalité.

Edit : Je l’ai refait pour l’occasion. J’ai répondu pas mal de « je ne sais pas ». Pire qu’avant (il me semble que j’avais un peu plus en « communication » et « social » neurotypique) mais c’est peut-être parce que je suis pas en forme en ce moment alors je suis extrêmement biaisée. Pour moi, ça me sert surtout à savoir que je suis en dépression :
17A1C7B8-A990-4081-A739-B7549F9D65B1.jpeg
17A1C7B8-A990-4081-A739-B7549F9D65B1.jpeg (70.01 Kio) Vu 94 fois
S’occuper des commorbidités est évidemment très important.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.


Répondre