Recherche région Toulon juriste très compétent sur la réforme pour invalidité

Vos relations avec la Sécurité Sociale et les autres organismes de santé.
La Dépression dans le monde du travail et des études.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
PierreVar
Messages : 6
Enregistré le : samedi 05 mai 2012 6:13

Recherche région Toulon juriste très compétent sur la réforme pour invalidité

Message par PierreVar » mardi 07 avril 2015 4:00

Bonjour à tous,
Ma présente question a un lien avec une question précédente que j'ai postée sur le forum en septembre 2014.
topic28983.html" onclick="window.open(this.href);return false;
Puisque qu'on ne peut pas demander conseil à l'ordre des avocats qui n'est pas autorisé (à moins que cela ait changé) à recommander un ou plusieurs noms quand on souhaite consulter un de leurs membres, je me permets de faire appel aux bonnes volontés du forum.
Quelqu'un, d'après son expérience personnelle ou celle d'un proche, peut-il m'orienter, dans la région de Toulon, vers un avocat ou un conseiller juridique (ou plusieurs, pour ne pas avoir qu'un seul avis) qui soit particulièrement compétent dans l'interprétation des textes et le conseil aux particuliers pour l'ensemble des points suivants :
– le droit du travail en général
– le statut des fonctionnaires de l'État
– la retraite
– la décote pour nombre insuffisant de trimestres
– la notion de "période d'assurance" et celle de "durée d'activité"
– les positions médico-administratives (congé de maladie ordinaire, CLM, CLD…)
– le fonctionnement des comités médicaux et des commissions de réforme
– les taux d'invalidités (ceux accordés par les CDAPH départementales et ceux accordés par l'État)
– la réforme définitive pour raisons médicales
– sujets connexes
Ceci dans un contexte où la dégradation de l'état général de santé physique est jugée "subjective" par le corps médical, et dans lequel la notion de diminution de validité ne pourra être prise en compte que dans la catégorie des affections psychiatriques. La CDAPH du Var m'a accordé la RQTH sans taux précis (à partir de 50 % mais inférieur à 80 %) pour pathologies psychiatriques chroniques et affaiblissement des capacités intellectuelles suite à un AVC, sans carte d'invalidité, le dossier étant à relancer tous les 5 ans.
Je me suis adressé à mon syndicat, dont les élus sont dévoués et de bonne volonté, mais j'ai obtenu des réponses seulement partielles à mes interrogations.
Je crois utile de faire le sacrifice de payer les honoraires d'un professionnel du Droit pour le temps qu'il consacrera à écouter tout ce que j'ai à lui exposer et à préparer un dossier d'information et de conseil qui m'expliquera en détail quelles sont mes possibilités.
Je vous remercie par avance pour votre aimable attention et votre assistance.
Bien à vous,
Pierre, Toulon

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message