Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
lamarquis
Messages : 4
Enregistré le : samedi 20 février 2016 18:06

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par lamarquis »

Bonjour, comme le dit le titre j'ai enfin retrouvé le bien-être. Je buvais du vin de temps en temps et insidieusement je me suis retrouvé alcoolique.
2 litres par jour. Je camouflais mes bouteilles partout, sous les placards, sous le siège de ma voiture, dans l'armoire à linge enfin bref une horreur. Je ne pensais qu'à l'alcool, c'était ma priorité. Et qu'en le week-end s'annoçait je faisait mes provisions pour ne pas en manqué le dimanche. Je buvais également au travail; j'avais toujours une brique de vin dans mon vestiaire et dès que je pouvais m'eclipser j'allais boire car dans ma tête c'était indispensable. Enfin bref j'étais toujours positif. Je pensais être bien mais quelle erreur; bien au contraire, je n'était plus que l'ombre de moi-même. J'avais assisté à quelques réunions des AA mais je n'ai pas accroché car j'avais l'impression d'être dans une secte avec des commandements, prières à la fin de la scéance. Enfin tous ces traitements (Baclophène et autres me faisais plus peur qu'autre choses). Et puis un jour, j'ai eu je dirais la chance d'attraper une bonne Gastro et malgré cette infection terrible j'essayais quand même d'ingurgiter un peu de vin mais à petite doses logique. A la fin de ma Gastro je me suis rendu compte que je pouvais tenir avec deux verres et je me suis dit pourquoi pas continuer. J'ai continué comme ça une semaine et ça a marché. Je me sentais déjà beaucoup mieux phisiquement, mes angoisses avaient disparues, moins aggressif, moins stressé. Au bout de 15 jours j'avais complètement arrété; une véritable renaissance. Retrouvé le gout à la vie envie de refaire du sport, des activités, retourner vers les autres, que du bonheur. Finalement je me suis rendu compte que c'était dans ma t^te et non pas dans mon corps il aura fallu que je dise NON une fois et c'était bon. Aujourd'hui, l'acool me répugne au plus au point. (j'ai également bu aussi beaucoup de tisanes contre l'anxiété, pour le sommeil, pour le transit) c'est bein meilleur croyez-moi :jap: J'espère que mon témoignage pourra vous donner un coup de pouce.
PS: SAVOIR DIRE NON UNE FOIS ET VOUS VERREZ
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17893
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par Archaos »

Merci pour ton précieux témoignage Lamarquis :jap:
Avatar du membre
Onagre
Messages : 3208
Enregistré le : dimanche 22 février 2009 21:56

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par Onagre »

Merci pour ton témoignage lamarquis :zenzen:
Avatar du membre
lilith
Messages : 3046
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2007 16:30

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par lilith »

Coucou lamarquis.

Meme si je n'ai pas été prise pendant 20 ans dans cette souffrance, je te rejoins sur le fait que quand on a été dépendant à e produit, c très dur d'envisager une consommation "normale et raisonnée".
Ca fait maintenant plus de 7 ans que j'ai pas touché une goutte d'alcool. et quand parfois l'envie me prend encore, je sens bien que ca n'est pas l'envie de boire raisonnablement un verre ou 2... je sens bien que je pourrais glisser à nouveau. donc je choisi comme toi de ne rien boire du tout !

et l'alcool n'ayant rien de nécessaire on vit très bien sans une goutte d'alcool !!!
bon faudra maintenant que je refasse la même chose avec la clope qui est aussi inutile et que j'ai repris après 5 ans sans rien... une preuve s'il en fallait que quand on est ou a été dépendant à une substance, on risque de retomber dans les travers de la surconsommation au moins dérapage... :newblush:

Et je te rejoins aussi sur le bien général que ca fait d'arreter de boire.
ca a complètement changé mon caractère ! je suis plus calme, je me sens mieux dans ma tete, j'ai pu soigner ma dépression, j'ai rééquilibré mon poids et mon hydratation... et je fais autant la fete ! :fleur:
Avatar du membre
booso
Messages : 728
Enregistré le : mardi 29 mars 2016 15:58

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par booso »

bonsoir lamarquis,
bravo pour ton courage, et je te souhaite vraiment de voir passer les années et arriver par te dire que c'était une autre vie, car tu ne dis pas depuis combien de temps tu a arrêter l'alcool.
mais je suis de ton avis et de celui de lilith, un alcoolique ne pourras plus jamais boire même un seul verre sous peine de rechuter assez vite.
je suis anciens toxicomane (10 grosses années), abstinent depuis le 26 juin 2002, et je pense que si j'avais repris une seule fois dans les premières années c'était foutus, maintenant je pense que ça doit être différent pour l'alcool, mais pour ma part c'était une autre vie, je n'y pense plus jamais et je sais que je ne risque plus rien, les épreuves que j'ai vécus par la suite on été bien plus dur pour moi, et jamais je n'ai même pensé une seconde me réfugié dans la drogue.
en tout cas, courage :wink2:
lamarquis
Messages : 4
Enregistré le : samedi 20 février 2016 18:06

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par lamarquis »

Bonjour booso :rire1: pour répondre à ta question cela fait 5 mois que je suis libéré de cette emprise; cela semble ridicule mais je me suis enfin retrouvé tel que j'étais avant cette descente aux enfers. Je pense que l'alcool est similaire à la drogue. Ce sont tout deux des drogues dures. Quand je pense qu'aujourd'hui je peux tenir un verre (sans alcool) :oui: et surtout sans trembler c'est enorme. J'arrive même à enfiler un fil dans une aiguille quel bonheur. Bravo à toi aussi pour ton combat qui c'est terminé par une victoire. Vive la sérénité et l'abstinence :chance1: A bientôt
Avatar du membre
CHristophe 62
Messages : 1
Enregistré le : lundi 04 avril 2016 12:54

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par CHristophe 62 »

Bonsoir,

Je suis nouveau sur ce forum, mais j'ai l'impression d'avoir déjà lu pas mal des posts : peut-etre pour les avoir vécus moi-même.
Alcoolique dépressif, doublé d'une addiction aux benzos (coktails détonnant) et à divers drogues "douces" pendant près de 20 ans, j'ai envie d'apporter mon témoignage, si ça peut aider (peut être).
J'ai 55 ans. Je suis descendu doucement, pendant 10 ans au fond de la bouteille, sans m'inquiéter, l'alcool était festif, jusqu'au jour ou la fête est remplacée par l'envie, puis le besoin irrésistible, impérieux, douloureux, et ça pendant encore près de 10 ans. sur les deux dernières années, c'était 2 bouteilles de scotch par jour (souvent sur la soirée), avec le valium à haute dose, plusieurs comas et passage au urgences. Je me mettais dans des états pas possible. J'ai fais une première cure, suivi d'une rechute après 1 an d'abstinence (au début, puis ensuite 2 verres, "allez, c'est pas grand chose, tu vas tenir", grave erreur). Bref replongeons à vitesse grand V (on replonge plus vite et plus bas). Jy ai laissé mon couple, ma santé (curieusement, mon foie n'a rien actuellement, c'est le coeur qui a morflé), et je suis pas passé loin de perdre mon boulot. Bref, aprés pas mal de conneries, j'ai eu le déclic, j'ai refais une cure de désintox, suivi d'une post cure de 10 mois en unité psy,et des séances en groupe de paroles avec les AA, (je me suis apercu qu'en fait, on pas seul à avoir vécu cet enfer, ça aide à retrouver l'estime de soi et la confiance en soi). Résultat : j'ai pas touché une bouteille depuis le 10 octobre 2010. C'est pas simple tous les jours, mais en étant solide, en ayant la volonté, le recul nécessaire, on tient. La méditation m'a beaucoup aidé (et m'aide encore tous les jours), mais je sais que le petit démon liquide à 40° guette le moindre faut pas, là, posé sur mon épaule. Je tiens, 1 jour à la fois. Mais je te rejoins quand tu parle d'une pathologique irreversible et maladie chronique (l'alcoolisme est reconnu depuis 1974 par l'OMS,comme une maladie grave, chronique, mortelle et incurable (on ne guérit pas, on se soigne, je fais la nuance)). Le cerveau a une mémoire, c'est chimique. Donc, la consommation modérée, après un tel parcours, j'y crois pas (et j'ai pas envie d'essayer pour voir, pas envie de revivre ce que j'ai vécu car si il y a rechute, je suis sure que ce serait la dernière pour moi).
Ca passe aussi beaucoup par le changement de ses habitudes, tout ce qui peut rappeler l'alcool (j'ai même été au début à changer mon parcours pour rentrer chez moi après le boulot). S'occuper aussi, pour ne pas penser, c'est important.
Voilà, si ce bref récit de mon parcours peut aider, provoquer ce fameux déclic, j'en suis ravi. Sinon, c'est que c'est pas l'heure, mais il viendra, il faut garder confiance.

Au début on boit pour être bien, ensuite on boit pour ne plus être mal ("Le dernier pour la route", d'Hervé Chabelier).

Christophe
lamarquis
Messages : 4
Enregistré le : samedi 20 février 2016 18:06

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par lamarquis »

Salut Christophe, c'est avec un grand intérêt que j'ai pris connaissance de ton histoire et c"est vraiment du lourd. Chapeau pour ton courage et ta détermination. Pour les autres, pour toi, pour moi je suppose que c'est du quotidien. Une vigilance accrue, permanente, une épée de Damoclès. Mais désormais sachons tirer partie des dégâts occasionnés et là, la réponse est claire STOP. A ce niveau là il n'y a plus de choix possible. j'ai réussi à reprendre le dessus et j'ai gagné le dernier round et aujourd'hui je suis bien, finit cet état larvaire dans lequel je m'étais enfermé, cloturé, bunkurisé." M....", c'est pas un verre de blanc qui va gérer ma vie. Vive la liberté. La vie est belle, courte, alors essayons de la vivre sereinement :Zen0: A plus les amis
ptit-billy
Messages : 17
Enregistré le : dimanche 01 mai 2016 13:16

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par ptit-billy »

bonjour,
Wahou, félicitation!
L'alcoolisme ne m'a pas touché personnellement, mais depuis quelques années, je me pose des questions sur cette maladie.
durant une hospit en psy, j'ai rencontré quelques personnes souffrant de cette terrible emprise. notamment 2 hommes. l'un semble s'en être sorti, mais je garde une inquiétude, il m'a avoué quelques mois après son sevrage, continuer à boire une bière de temps "mais c'est pas grave". j'ai toujours peur qu'il replonge.
Et l'autre, plusieurs tentatives de sevrages, il a toujours replongé, le dernier contact que j'ai eu avec lui, au téléphone, il avait visiblement bien abusé de la bouteille :S depuis je n'ai pas réussi à le rappeler, je sais qu'il adorait que je l'appelle, mais la dernière fois, j'ai pleuré du début à la fin. il ne m'a dit que des choses gentille, du genre que je suis comme sa fille, que si jamais un homme me faisait du mal il le tuerait, mais, je pense que c'est surtout l'alcool qui parlait, mais aussi qu'il baissait les bras, enfin, j'en suis arrivée à ne plus savoir quoi faire ou dire pour l'aider, étant moi même une personne fragile, j'ai préféré prendre mes distances pour me préserver. Mais si je savais comment et quoi faire l'aider à s'en sortir! Bon et à vrai dire, depuis, à chaque fois que je prends mon téléphone pour l'appeler, j'ai trop peur que quelqu'un d'autre réponde pour me donner une terrible nouvelle.
Si vous avez des conseils, sur ce qu'une personne extérieur aurait pu faire pour aider à ce moment?
lamarquis
Messages : 4
Enregistré le : samedi 20 février 2016 18:06

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par lamarquis »

coucou ptit billy, à mon avis, ne t'investis pas pas dans cette histoire.Comme tu le dis tu es fragile et tu a tes problèmes à gérer.Tu as du coeur mais pense à toi :up2: Se battre sur plusieurs front à la fois; Danger.A mon avis laisse tomber tu n'est pas Mère Thérésa. C'est à lui à prendre le taureau par les cornes et à le terrassé.Courage :jap:
ptit-billy
Messages : 17
Enregistré le : dimanche 01 mai 2016 13:16

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par ptit-billy »

Je ne m'attendais pas à une solution aussi simple ^^
Peut être qu'un jour il me contactera pour me dire qu'il s'en est sorti :)
Merci pour ton conseil.
Avatar du membre
Marcel
Messages : 49
Enregistré le : mardi 14 juin 2016 12:05

Après 20 ans d'alcoolisme chronique, j'ai retrouvé la lumière

Message par Marcel »

Bonsoir.
Pour ma part j'ai fumer du shit 13 ans et javais 14 ans et j'ai attaquer l'alcool ensuite.
Je n'ai connut que ça dans ma vie et aujourd'hui ça fait 7 mois que je n'ai pas bu.
Jail du mal à exprimer cette nouvelle vie et cette sensation d'être quelqu'un de normal.
Je n'ai jamais su ou comprit ce qui ai avoir une vie simple et normal.
J'aime ce mot normal cela me range dans une voie ou je comprend tous , je voite tous, je réalise tout.
je vit une dépression et des pleures différents mais cette sensation de liberté mepanouit.
Je suis ivre d'espoir et de chercher mon MOIS intérieur jamais explorer.
Un univers de certitude de prise de recul et la patience.
Rien n'ait acquit mais c'est trop bon.
Aujourd’hui si je veut boire un verre j'en parle immédiatement et ça m'enlève cette envie.
Mais j'évite le dialogue sur ALLEZ BOIT UN VERRE JUSTE UN!!
ÇA VA PAS TE FAIRE DU MAL.
on ne peut pas comprendre quand je m'avoue à moi et autour de moi que je n'ai pas la force ni l'intelligence de me reguler pour boire modérément.
Car au fond de soi on ne se fait plus confiance avant tout.
Ah!!!!
Me suis soulager ce soir en vous écrivant ces quelques pensée riches d'amour d'espoir et de vitalitété.
Répondre