Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
HAL
Messages : 12
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 10:54

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par HAL »

Bonjour tout le monde


Voilà le tableau –pas brillant- on dit de moi que je suis quelqu'un de sociable et d'agréable a vivre : pourtant grosso modo vers mes 20 ans il y a eu a un gros « clash » avec la réalité, les amis, le travail etc... résultat déprime, renfermement, grisaille etc...

Au bout de plusieurs années à me trainer lamentablement, je me suis décidé aller voir des psy et j’ai essayé le seroplex (AD) pendant 2 mois sans résultat (sauf étrangement durant le sevrage ou j’ai une sorte de « monté de dopamine » ou je me suis senti super bien dans ma peau. Mais pas d'explication ni d'interet pour ce phénomène du coté des medecins). Alors Je suis passé au dogmatil (neuroleptique) 50 mg 3xjour – puis dogmatil 50 mg 1 le soir + 1 tranxene 25 mg le matin– c’est pas très fort et l’effet est quasi nul ; alors on a pris la décision de garder ce dosage mais de rajouter à ça 1 topalgic 150mg par jour ( !!!) mais moi j’en prend 1.5 (environ 230mg) c’est le minimum pour que ça aille mieux; par ce que pour l’instant c’est le seul produit qui rende en bon état de marche.


Le topalgic me libère. Mais c’est un anti-douleur, un opiacé et non pas un anti-dep : je suis au fait qu’il y a une addiction parfois terrible a ce produit mais c le seul truc qui me permet de vivre et d’assumer un minimum. J’ai 35 ans j’ai perdu pas mal de temps dans la « non-vie » de la dépression ; je sais plus quoi faire ; donc pour l'instant c'est topalgic ; mais c pas une solution à long terme. c'est plus une sorte de test


Qu’en pensez-vous ? dois-je continuer ce traitement (plutôt atypique)? l’un d’entre vous a-t-il déjà pris du Topalgic pour "guérir" de la depression?


merci
Avatar du membre
claudine
Membre d'honneur
Messages : 6742
Enregistré le : mardi 05 décembre 2006 19:30

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par claudine »

HAL a écrit :
Qu’en pensez-vous ? dois-je continuer ce traitement (plutôt atypique)? l’un d’entre vous a-t-il déjà pris du Topalgic pour "guérir" de la depression?

Bonsoir HAL,

Je te remercie de la confiance que tu nous accordes en nous posant cette question, mais nous ne pouvons y répondre car nous ne sommes pas qualifiés pour le faire
Tu dois en parler à ton médecin et suivre ses conseils car il est le plus apte à juger de ton traitement.
Avatar du membre
HAL
Messages : 12
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 10:54

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par HAL »

Bonjour Claudine

merci de me répondre

Mais ma question s'adresse aussi aux personnes qui, comme moi, se serait servit de ce produit, ou plutot de ses effets indirects -puisque c'est un dérivé de la morphine-, pour soigner des états dépressifs... de plus il est connu pour créer une certaine dépendance.

ceci dit c'est un médecin généraliste qui me l'a prescrit (a ma "demande")

je vais voir un psychiatre pour lui en parler mais en attendant le rendez-vous j'aurais aimé avoir des témoignages
NoFuture
Messages : 2
Enregistré le : vendredi 31 juillet 2020 13:45

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par NoFuture »

Bonjour,

Je remonte ce sujet dans le but de parler de la prise de Tramadol pour lutter contre la dépression.
Je souhaiterais recueillir d'autres avis et retours d'expériences (bons ou mauvais), poser certaines questions, bref parler de cette molécule "tabou". Je commence par vous livrer ma propre expérience :

Je suis dépressif depuis presque 20 ans, d'abord larvée / refoulée une bonne douzaine d'années donc non traitée et qui m'a lentement mais surement bouffé. J'ai fini par exploser, à bout de force, j'ai alors commencé à consulter et c'est là que j'ai pris conscience de ce qui me rongeait depuis l'adolescence. C'est aussi à ce moment que ma dépression a été qualifiée de majeure. C'était il y a maintenant 6 ans, durant ces 6 dernières années je suis passé par x AD différents mais rien n'y fait, la descente aux enfers s'accélère, y a plus de pilote dans l'avion et à la qualification "majeure" vient s'ajouter "résistante".

La dépression m'a complètement détruit, je me suis perdu petit à petit sans m'en rendre compte, aujourd'hui il ne reste absolument rien de l'enfant débordant de vie que j'ai été. Ca fait tellement longtemps que je suis embourbé là dedans, il ne reste rien d'autre qu'un mélange d'anxiété, de solitude, de tristesse, de souffrance, de colère... Bref, une boule d'ombre.

J'en viens au Tramadol, durant ces 6 dernières années plusieurs médecins m'en ont prescrit pour des douleurs importantes (lombaires, cervicales, et dentaires). Au début je n'en prenais que durant quelques jours ou semaines tout au plus, uniquement dans le but de soulager les douleurs, une fois celles ci calmées j'arrêtais la prise. Et puis comme beaucoup je me suis aperçu des bienfaits du coté du moral et de l'humeur. Les différents AD se succédant, je n'ai pu que constater que dans tout ça le plus efficace restait (de loin) le Tramadol.

Je suis quelqu'un qui cherche toujours à avoir le contrôle (c'est limite pathologique, ça peut conduire au drame, mais ça m'est parfois utile), je me suis renseigné sur cette molécule et j'ai bien compris qu'il ne fallait pas se laisser embarquer. J'ai pu identifier qu'une prise de 75mg me permettait de me sentir "normal", pas défoncé ni euphorique, juste un minimum "positif". J'ai fait différents essais en terme de durées de prises, j'ai pri 75mg de Tramadol quotidiennement pendant 1 mois, puis arrêt complet pour tester le sevrage... Puis même chose mais sur 2 mois, puis 3, puis 6 mois. Au final si on met de coté les périodes de sevrages tests, ça fait plus de 2 ans que je prends ces 75mg de Tramadol, religieusement entre 17 et 18h pour souffler un peu le soir, sans jamais augmenter la dose ni modifier l'heure de sa prise.

Du coté des sevrages ce que j'ai pu constater c'est qu'à cette dose là ils n'étaient rien comparés à ceux de certains AD, alors que je compare arrêt brutal du Tramadol vs arrêt progressif des AD. Ceci dit cette molécule est tellement diabolisée que je culpabilise, je me prend la tête à ce sujet alors que le but de sa prise est tout l'inverse ! J'aimerais pouvoir trancher la question une bonne fois pour toute : soit ça ne peut qu'être la M.... à plus ou moins long terme et dans ce cas j'arrête, soit ça peut le faire tant qu'on maîtrise bien la posologie.

Y a t'il des membres de ce forum qui ont des expériences similaires ? Différentes ?
Le risque d'augmenter la dose (et de devoir faire face aux complications qui vont avec) est il le seul ou y a t'il un risque pour le cerveau même à faibles doses si prises sur de longues durées ?

Ces 75mg quotidiens m'apparaissent comme une béquille efficace, la seule, mais compte tenu des dérives potentielles connues il est très compliqué d'en parler avec les professionnels de santé... Mon médecin traitant me dit que ça l’embête de me le prescrire sur de longue durée (même s'il voit bien que je n'ai jamais cherché à augmenter la posologie), en gros "car on sait jamais"... Ma psychiatre quant à elle ma directement invité à voir ça avec Drogues Info Service :/

Merci d'avance pour vos réponses et témoignages.
Avatar du membre
Antonio
Tony Montana
Messages : 5309
Enregistré le : mercredi 10 avril 2019 7:48

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par Antonio »

Salut !

Je comprends le sentiment de culpabilité à cause du tramadol, de la codéine, ce genre de médicaments. Il est vrai qu'ils améliorent l'humeur et qu'ils mettent dans un état de bien-être, ce qui peut aider pour les symptômes dépressifs, mais ce n'est pas une très bonne idée.

Le tramadol n'est pas spécialement neurotoxique sur le long terme, c'est plutôt qu'il ne fait que cacher le problème.

De plus, il n'est pas prescrit pour une dépression, donc si jamais tu dois changer de médecin et que le nouveau ne veut pas t'en prescrire, tu devras te sevrer et tu auras un retour de dépression parce que le problème était là depuis le départ.

Je pense que le tramadol peut te donner l'élan pour changer les choses dans ta vie qui ne te conviennent pas ; donc sur du moyen terme.

Qu'en penses-tu ?
NoFuture
Messages : 2
Enregistré le : vendredi 31 juillet 2020 13:45

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par NoFuture »

Salut Antonio,

Ce n'est clairement pas une solution, ça reste une béquille, une bouffée d'air frais qui fait du bien mais qui ne traite en aucun cas le problème.
Ceci dit j'ai le sentiment que beaucoup d'AD ont plus ou moins le même role ou le même objectif, c'est la psychothérapie qui met les mains dans le cambouis pour (essayer de) faire avancer le schmilblick. A partir de là, constatant la moindre efficacité des x traitements que l'on m'a prescrit, la piste du Tramadol semble forcément intéressante... Si dans tous les cas on reste dans les béquilles / caches misères, alors pourquoi ne pas opter pour celui qui fait ça le mieux ? C'est la question que je me pose.

Je précise que ma prise de Tramadol ne fait pas disparaître la dépression, les symptômes restent présent, il les rend simplement plus supportables / moins prépondérants. La dose que je prend n'est pas suffisante pour planer, dans le sens se déconnecter de la réalité et de ses problèmes, elle ajoute simplement un soupçon de bien être (vraiment c'est subtile) et permet de souffler un peu en fin de journée. Le sevrage n'est pas grand chose, pour moi et à cette dose là bien entendu, je m'en suis imposé plusieurs par mesure de contrôle.

Je suis bien d'accord avec la fin de ton message, il ne peut qu'aider en phase de changement difficile puisqu'il apporte ce brin d'énergie positive.
Merci pour ta réponse.
Jerem9575
Messages : 41
Enregistré le : jeudi 21 juin 2018 12:23

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par Jerem9575 »

Salut
Vous arrive t'il de "détourner" certains traitements de leur usage premier ?
Pour ma part je suis sous sertraline et mirtazapine, mais de temps en temps je "m'autorise" la prise de tramadol car ça à un effet apaisant sur moi très agréable, je suis de meilleure humeur et ma concentration est amélioré.. C'est paradoxalement plus efficace que les anti-depresseurs :surprizzz:
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17886
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le Tramadol (Topalgic) contre la dépression ?

Message par Archaos »

Bonjour @Jerem9575

J'ai déplacé ton message et tu peux déjà lire des témoignages similaires au tien.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message