Le sevrage des antidépresseurs

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
eternelletristesse
Messages : 398
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2007 15:35

Le sevrage des antidépresseurs

Message par eternelletristesse »

Coucou tout le monde,

On est beaucoup à avoir testé plusieurs anti dépresseurs (entre ceux qui marchent, marchent pas, ont des effets indésirables...).

Pour ma part, aujourd'hui, pendant l'hospitalisation on va me faire un sevrage à l'effexor pour le remplacer par du prozac. Le hic c'est que je prend 3 géllulles d'Effexor 75 et donc je pars d'assez haut.

On m'a parlé de perfusion.

Comment s'est passé votre sevrage? Ma psy me dit que çà peut être assez difficile d'où l'importance d'être encadrée à la clinique.
Avatar du membre
claudine
Membre d'honneur
Messages : 6742
Enregistré le : mardi 05 décembre 2006 19:30

Le sevrage des antidépresseurs

Message par claudine »

Bonjour eternelletristesse,

Je crois qu'il te faut faire confiance à ton psy et qu'un sevrage encadré en milieu hospitalier ne devrait pas poser de problèmes
Avatar du membre
bennou
Membre d'honneur
Messages : 2815
Enregistré le : vendredi 01 décembre 2006 21:32

Le sevrage des antidépresseurs

Message par bennou »

Pour ma part j'étais hospitalisé pour le sevrage du Lexomil (j'en prenais 6 entiers par jour). Du coup il valait mieux d'être hospitalisé pour un sevrage plus rapide. Je suis passé en même pas une dizaine de jours du Lexomil au tercian.

Pour l'Effexor je ne sais pas trop mais le principe doit être pareil. Hospitalisation, sevrage, surveillance pour pouvoir plus facilement passer d'un Anti-dépresseur à un autre.
Avatar du membre
eternelletristesse
Messages : 398
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2007 15:35

Le sevrage des antidépresseurs

Message par eternelletristesse »

c'est vrai qu'il faut faire confiance à la clinique, mais ... suis pas très tranquille parce que le sevrage c nouveau pour moi.
philo45
Messages : 11
Enregistré le : samedi 19 avril 2008 21:08

Le sevrage des antidépresseurs

Message par philo45 »

De mon côté j'ai été sevrée par perfusion lors d'une hospitalisation et cela s'est très bien passé... cela ne résout pas tout, mais ça aide.
Et bon courage pour l'hospitalisation.
Avatar du membre
Bidule
Messages : 19
Enregistré le : samedi 22 mars 2008 20:48

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Bidule »

Bonsoir, j'en suis à mon deuxième sevrage. Il y a environ 1 1/2 mois on a enlevé le séroquel (50mg am et 150mg pm) en faisant un sevrage, tout doucement, à la maison en baissant la dose à environ 2 semaines d'intervalles ou voir même 3. C'est sûre que j'ai eu des frisson/chaleur, nausées, étourdissements mais ça à bien été.

La semaine dernière j'ai fini le sevrage de mon remeron (15mg pm), même chose... le seul hic c'est que maintenant je n'arrive pas trop à dormir et mes nuits sont très courtes de 2h à 4-5 heures.

Bientôt on va commencer à descendre mon effexor (300mg am) j'espère ne pas avoir de problèmes. J'ai lu vos mémos et vous dites des sevrages à l'hopital... je ne veux pas vivre cela . j'ai trop besoin d'être à la maison avec ma minoune et pour moi aussi.

J'avoue que vous me faites un peu peur

Bonne fin de soirée,

Bidule
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17893
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

Bonjour bidule

non il n'y a pas de souci à te faire, quand "rien ne presse" la majorité des sevrages se font chez soi.
C'est surtout quand on veut remplacer rapidement un traitement par un autre (comme bennou) que c'est mieux à l'hôpital
Avatar du membre
kurrun
Messages : 137
Enregistré le : lundi 24 septembre 2007 19:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par kurrun »

moi je suis en sevrage de temesta et j'ai eu changement d'anti depresseur a l'hopital, apres quelques moments durs ca va beaucoup mieux
Avatar du membre
Bidule
Messages : 19
Enregistré le : samedi 22 mars 2008 20:48

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Bidule »

Bonsoir, je te remercie Archaos ta réponse me rassure. Effectivement je sais qu'on va y aller en douceur et j'ai vraiment un bon médecin et je lui fais entièrement confiance. Je sais que si ça va mal, elle sera là pour ajuster le tout.

Ce que je déteste du sevrage ce sont les chaleurs la nuit, il m'est arrivé de changer les draps 2 fois dans une même nuit mais ce qui est pire ce sont les nausées. Parfois si je bouge trop, j'ai des nausées et même si je pense trop cela arrive non mais ça se peux-tu!!!

Merci encore une fois

Bidule
Avatar du membre
lilith
Messages : 3046
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2007 16:30

Le sevrage des antidépresseurs

Message par lilith »

bonjour ......

suis passée depuis samedi de 75 d'effexor à 37.5 .....
c''est pas énorme mais après deux jours avec des crises de larmes le voila avec tous les symptomes d'une gastro (pour restée soft) depuis 2/3 jours ete des maux de tete ......

ca peut être aussi violent un seuvrage meme pour des doses aussi petite ??????

je précise que j'ai aps eu d'effets secondaires quand j'ai commencé le traitement mais que ca m'a fait du bein en quelques jours à peine ....

merci de vos réponses .....
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17893
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

le sevrage de l'effexor est réputé pour être très dur

malheureusement il est toujours plus facile de commencer un traitement antidépresseur, somnifères... que de l'arrêter mais on finit par y arriver

courage
Avatar du membre
lilith
Messages : 3046
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2007 16:30

Le sevrage des antidépresseurs

Message par lilith »

mouais .... ben je suis bien patraque encore aujourd'hui .... heureusement que ma patronne ets au courant !!! elle était contente que je réduise et m'a dit de pas hésiter à rentrer si je me sentais trop mal !

elle est cool ma chef !

mais globalement cet aprem ca va un peu mieux !

je vous tiendrais au courant !

merci pour les infos archaos !
Avatar du membre
Skyscraaper
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 28 août 2011 21:43

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Skyscraaper »

Bonsoir tout le monde !

Je viens vous parler d'un problème qu'il m'arrive ces derniers temps, je vais voir sûrement mon médecin Samedi prochain, mais en attendant je me pose trop de questions, et puis de toute façon cette situation devient insupportable.

J'ai pris pendant environ 1 mois des AD, qui n'avaient que de mauvais effets secondaires sur moi, mais comme c'était la première fois que j'en prenais et que j'étais assez anxieuse à l'idée de les prendre, j'avais décidé de ne pas m'arrêter en cours de route, ces effets n'étaient peut-être là que à cause de mon anxiété. Or, depuis que je les ai arrêté, c'est comme si j'avais le droit à de nouveaux effets secondaires — totalement, ou presque différents, cela dit, de ceux que je subissais durant la prise des AD. Je m'explique :

- je dors tout le temps (je dormais aussi tout le temps durant le traitement, mais ce n'était pas la même fatigue que je ressentais ! je m'endormais en cours, je m'endormais dès 20h, j'étais fatiguée même après avoir dormi de très longues nuits, alors qu'avant tout ça je faisais de l'insomnie sévère, tout en "pétant la forme" même après n'avoir dormi que 3h.) Aujourd'hui c'est une "autre sorte" de fatigue, je ne sais pas exactement comment expliquer.. C'est comme si, si je ne dormais pas, j'avais l'impression de... je ne sais pas, de mourir :pense: ? Je ne dors même pas en cours, c'est seulement en rentrant que je cours dans mon lit et je m'endors pendant des heures, pour me réveillée encore plus sonnée. Si je ne dors pas, j'ai des nausées affreuses, des migraines horribles, des bouffées de chaleurs tout le temps, j'ai même laissé ma fenêtre ouverte toute la journée hier, alors qu'il faisait froid : je sentais que j'avais froid, mais si je refermais la fenêtre j'avais l'impression de ne plus pouvoir respirer, d'avoir de nouveau des nausées et des bouffées de chaleur insupportables.

- j'ai énormément, pour ne pas dire tout le temps, de "moments d'absences" ... je ne sais pas comme on appelle ça médicalement, mais moi, je les appelle comme ça. Je peux être en train de marcher, de lire, d'écouter de la Musique, de travailler, de manger, bref, de faire quoi que ce soit, et d'un coup, ça ne dure que à peine une seconde voire moins, j'ai comme un GROS vide, comme si on me donnait un coup dans la tête, même si ça ne fait pas mal, c'est comme si d'un coup tout ce qui est autour de moi se retourne en une fraction de seconde, je suis déséquilibrée, j'entends sourd, j'ai mal aux yeux, je suis sonnée. Et tout ça, je le répète, en même pas une seconde ! Je ne sais pas exactement comment expliquer.. Est-ce que ça vous arrive, est-ce que vous voyez de quoi je parle ?

- j'ai des nausées en permanence, au moment même où je vous écris là, j'en ai. Je peux prendre des médicaments contre la migraine, la nausée, les maux d'estomac, les vomissements, rien ne fait effet, et ça dure touuuute la journée. J'ai même essayé de me faire vomir pour me soulager... Ca ne vient même pas !

Je dois sûrement oublier des effets secondaires. Enfin, est-ce vraiment des effets secondaires dus à l'arrêt des AD ? Ou pensez-vous que ça vient d'autre chose ? Peut-être juste un coup de froid... mais, moi qui suis souvent malade, je n'ai jamais ressenti ce genre de choses.. Il faut aussi savoir que je suis en dépression depuis plus d'un an, et que ça s'est aggravé ces derniers temps. Il se peut que je sois bipolaire, d'après mon médecin généraliste, mais pour ça il faut que je consulte un psychiatre plus adapté.

Enfin bref, désolée pour tout ce résumé. Je voulais surtout savoir si ces symptômes étaient ceux d'effets secondaires après l'arrêt d'Antis-Dépresseur, ou tout simplement d'autre chose. Et aussi si quelqu'un avait déjà ressenti tout ça, que ce soit à la fois ou non, et du coup, comment a-t-il fait ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je crois que les nausées sont l'un des symptômes qui m'insupportent le plus aujourd'hui, mais ceux qui m'intriguent le plus sont surtout ces "moments d'absence"... qu'est-ce que c'est ? D'où ça vient ? Est-ce que ça va passer ? Est-ce que c'est grave ? Y-a-t-il un moyen de lutter contre ça ?


Voilà, merci à tous ceux qui auront le courage de me lire en entier ahah ! Courage à tout le monde et à bientôt !
Tchou !

P.S. : c'est peut-être hors sujet, mais pour ceux qui sont dépressifs ou quoi que ce soit qui s'y relate, si vous avez un iPhone ou même un téléphone qui supporte les applications : je vous conseille l'application "MoodyMe" qui est gratuite. Elle aide à faire le point chaque jour de notre état d'esprit, notre humeur : on a une liste de symptômes que l'on ressent, à cocher, puis une liste de médicaments (on indique lesquels on prend), et aussi une liste de ce qui nous affecte en ce moment (comme des problèmes de Famille, etc.) Chaque jour nous déterminons si notre humeur est "Excellent", "Good", "Okay", "Bad", "Depressed" ou "Horrible" (On peut en indiquer plusieurs par jour même). On peut même ajouter des notes, des photos (pour montrer ce qui nous met dans tel état, et ces photos sont classées par humeur), et il y a un récapitulatif sur un calendrier, qui forme une sorte de graphique, pour contrôler notre humeur au fil du temps. J'ai découvert cette application il y a quelque jour et je la trouve géniale !

Voilà, bonne soirée :) !
Avatar du membre
choupette
Messages : 4432
Enregistré le : mardi 12 février 2008 14:42

Le sevrage des antidépresseurs

Message par choupette »

Bonjour

Les Ad ne sont pas fait pour s'amuser.
On ne décide pas de les prendre 1 mois et ensuite de les arrêter.
Cela ne sert à rien .
Soit on les prend soit non.

Le corps ne sait plus ou il en est là.
Avatar du membre
Archaos
Fondateur/Administrateur
Messages : 17893
Enregistré le : mardi 06 juin 2006 21:20

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Archaos »

Bonjour Skyscraaper,

Tu ne peux pas téléphoner à ton médecin d'ici samedi ?
Avatar du membre
Mario82
Messages : 51
Enregistré le : lundi 04 juillet 2011 11:27

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Mario82 »

Après l'arret des anti depresseurs tu as l'effet du sevrage, sevrage qui doit être fait sous la direction d'un médecin pour éviter ce genre de soucis.
Est ce le cas?
Avatar du membre
Skyscraaper
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 28 août 2011 21:43

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Skyscraaper »

Bonjour !

Je sais bien que les AD ne sont pas fait pour s'amuser... Ce n'était pas du tout mon but :timide: ! C'est simplement que je n'en ai plus, je n'avais acheté que deux boites, je les ai terminées, et pour en avoir de nouveau il faut que je vois le médecin.. Sauf que mes parents ne sont pas au courant, donc prendre RDV avec le médecin est assez difficile pour moi, je n'ai pas réussi à le revoir depuis l'arrêt !

Cela dit j'avais pensé à lui téléphoné, mais je pensais qu'il ne me donnerait pas de détails au téléphone. Je vais l'appeler le plus vite possible, d'ici demain !
Mon médecin ne m'avait pas parlé du sevrage, et je n'y connaissais rien, donc je ne m'attendais pas à ce qu'en arrêtant, j'aurais autant de soucis. Depuis que j'ai écrit mon post, ça s'est un peu calmé, enfin en tout cas aujourd'hui c'était mieux, même si c'est encore difficile ! Je mets de côtés mes questions pour mon médecin et je lui demanderai tout ce qu'il faut savoir sur ces médicaments ! Merci beaucoup à tous !


Tchou !
Avatar du membre
choupette
Messages : 4432
Enregistré le : mardi 12 février 2008 14:42

Le sevrage des antidépresseurs

Message par choupette »

Ok parce que tu ne vas pas arrêter d'avoir des changements tout le temps si tu fonctionne comme ça.
Il faut du temps au corps pour s'adapter AD ,il faut également du temps au le corps pour se réadapter quand on les arrêtent, tu ne vas pas y arriver comme ça. Tu vas être mal tout le temps.

Prend soin de toi.
Avatar du membre
delfine111
Messages : 62
Enregistré le : mercredi 02 janvier 2008 13:57

Le sevrage des antidépresseurs

Message par delfine111 »

bonjour,
voila plus de 4ans que je prend du deroxat et je n'ai que 24ans ! je suis très angoissée depuis toute petite et après le divorce de mes parents à 15ans, je n'ai pas cessé de me sentir très déprimée et de subir mon anxiété; stress, problèmes de colopathie, crise d'angoisse, de panique dehors, en cours, partout ! je me sens très seule car a part ma mère, ma grand-mère et mon copain, personne ne sais rien et donc ne me connait vraiment !

avec mon traitement, j'allais beaucoup mieux, j'ai réussi a obtenir mon Brevet professionnel de coiffure et à aller travailler malgré mes angoisses.
mais depuis, j'ai entamé un sevrage très lent, seulement, au bout de quelque mois à réduire le médicament je recommence à me sentir mal. mes angoisses et ma déprime reviennent et mon psy s'en fou ! il me dit de reprendre plus en dose ! mais j'en peux plus de ces medocs qui me rendent à morphe !
tous les docs que j'ai pu voir me disent que je serais stressée à vie et que je dois apprendre à le gérer mais je n'y arrive pas..

pourtant j'essaye, je fais du sport, je vois des amis etc...mais il reste un vide que je ne parviens pas à combler et je ne sais pas ce que c'est. malgré une brève tentative de psychothérapie, je sens que ma vie , je la déteste, je la trouve nulle. je me sens faible, et j'ai l'impression de subir les choses plutôt que de gérer ma vie..

j'arrête pas de me demander si ma vie vaut vraiment la peine d'être vécue. chaque jour deviens un défi pour ne pas sombrer dans les larmes et la déprime, rien ne me fait envie.

pensez-vous que je dois reprendre mon traitement à vie? est-ce qu'un jour je me sentirai légère et NORMALE? besoin de votre aide !
Avatar du membre
ami1
Messages : 1571
Enregistré le : jeudi 08 mars 2012 9:43

Le sevrage des antidépresseurs

Message par ami1 »

Hello Delfine,

as-tu décidé de toi-même de te sevrer ? Es-tu suivi par un psychiatre ? Tu prenais quelle quantité ?

Je connais tes soucis et j'ai également réalisé une tentative de sevrage du deroxat l'année dernière sans succès. Je regrette aujourd'hui de l'avoir tenté seul, sans soutien médical ou psy et je l'ai payé cher avec une grosse dépression que je combats. Donc, ce n'est qu'un avis personnel, mais si le médicament a bien fonctionné chez toi, peut-être attendre encore avant d'essayer de le sevrer.

Entamer une psychothérapie pourrait t'aider à condition de s'y lâcher et d'avoir un thérapeute de confiance en face de toi.

Tiens nous au courant
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message