Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
lola1977
Messages : 2
Enregistré le : mercredi 05 août 2015 15:56

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par lola1977 »

Bonjour....je ne sais plus vraiment vers qui me tourner....je suis malade alcoolique, j'étais abstinente pendant 3 ans et demi, mais depuis septembre dernier j'ai eu plusieurs reconsommation...je suis suivi par une psychologue et un addictologue dans un CSAPA....mais on ne comprend pas pourquoi je ressens toujours ce besoin de m'anesthésier...je suis quasiment toujours mal ou peu heureuse...je vis mal la solitude mais quand je suis avec du monde parfois je ne me sens pas bien non plus...j'étais sur un forum pour l'alcool mais ils ont fini par en avoir marre car ils ne savent pas comment gérer mon état....alors je tente ici voir si d'autres personnes ressentent les mêmes choses que moi....
Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 2890
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par incarmal »

Bonjour Lola.

J'avais vu ton message avant mais j'avais pas encore trouvé le temps de te répondre.

Tout d'abord je te souhaite la bienvenue sur le forum.
Ton message me fait penser que moi aussi quand je me suis inscrit il y a 6 ans c'était dans le topic addiction pour des problèmes d'alcool.

3 ans et demi d'abstinence déjà ce n'est pas rien. ça te prouve tes capacités et je te félicite d'avoir fait cette démarche.

Je comprends tes inquiétudes et ta déception quand au fait d'avoir de nouveau eu des consommations depuis Septembre. gardes malgré tut à l'esprit que cela ne revient pas à dire que cela a réduit tout tes efforts à néant. ça n'enlève rien à toute cette période où tu as tenue bon.

Maintenant effectivement cette conso a peut être ses raisons et il y a probablement une difficulté supplémentaire ces temps-ci que tu n'as pas su gérer autrement...
lola1977 a écrit :
je suis suivi par une psychologue et un addictologue dans un CSAPA....mais on ne comprend pas pourquoi je ressens toujours ce besoin de m'anesthésier...
Cela fait combien de temps que tu es suivie? Je ne connaissais pas les CSAPA du coup j'ai regardé un peu sur internet et ça ressemble un peu à ce qui m'a suivi quelques temps au final.
Est-ce que tu as pu verbaliser a la psychologue ton besoin de comprendre l'origine de ces besoins d'évasion? Peut être a-t-elle déjà une piste? ou peut être que si tu ne parviens pas à comprendre le pourquoi c'est que ton esprit ne se sent pas prêt à affronter ces démons pour le moment.
lola1977 a écrit :
.j'étais sur un forum pour l'alcool mais ils ont fini par en avoir marre car ils ne savent pas comment gérer mon état....
Je pense que ce sera la plus grande différence avec ce forum : ici on ne se donne pas pour rôle de "gérer ton état" mais plutôt de t'accompagner et de partager nos expériences respectives pour essayer d'aller de l'avant. C'est un forum d'entraide et je suis persuadé que toi même par ton vécu et tes expériences tu auras des choses à apporter. :wink2:

Je m'excuse encore du délai de ma réponse. Je te souhaite bon courage et te dis à bientôt.

Je me suis sorti de l'alcool et c'est tout ce que je te souhaite. :fleur:
lola1977
Messages : 2
Enregistré le : mercredi 05 août 2015 15:56

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par lola1977 »

Bonjour....pour répondre à tes questions cela fait 3 ans que je suis suivi....mais malheureusement on n'arrive pas à comprendre mes angoisses et mon mal être malgré le traitement que l'addictologue m'a prescrit (seresta 10 mg, revia, seroplex 20 mg)...l'addictologue me dit tout le temps que je devrais aller mieux...ce qui me fait encore plus culpabilisée car je me dis que je ne suis peut être pas normale....avant je vivais bien, sans complexes, sans retenue, sans angoisses....maintenant tout est sujet à angoisse (le monde, les sorties, l'inconnu)...j'en suis arrivé au point où sortir est un calvaire, je me force car la solitude chez moi aussi est une angoisse....j'ai l'impression d'être dans un cercle vicieux....plus les envies de m'anesthésier qui sont omniprésentes comme pour enlever la souffrance....c'est sans arrêt une lutte....
Avatar du membre
incarmal
Modérateur
Messages : 2890
Enregistré le : mercredi 27 mai 2009 0:40

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par incarmal »

Bonjour Lola
lola1977 a écrit :
l'addictologue me dit tout le temps que je devrais aller mieux...ce qui me fait encore plus culpabilisée car je me dis que je ne suis peut être pas normale....
Il n'est pas question ici d'être normal ou anormal, le "normal" ça ne veut pas dire grand chose en somme. Le mal-être ne se résume malheureusement pas à une question physico-chimique et les traitements sont une aide qui peuvent favoriser un mieux être certes mais si tu te sens toujours aussi mal c'est probablement qu'effectivement il y a quelque de plus profond. Il se peut aussi que le traitement doive être réadapté. Je me doute qu'au bout de 3 ans tu as dû en essayer pas mal mais il est vrai que parfois la recherche d'une certaine stabilité thérapeutique peut prendre du temps.
lola1977 a écrit :
c'est sans arrêt une lutte....
Oui je comprends parfaitement pour être passé par là.

Je te souhaite beaucoup de courage et t'envoie tout mon soutien
Avatar du membre
Prisoner
Messages : 2467
Enregistré le : dimanche 15 juillet 2012 19:59

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par Prisoner »

Salut.

Je suis un peu comme toi, mal tout le temps, et je m’anesthésie d'alcool. Je buvais lourd au quotidien il y a quelques années, puis j'ai fais des arrêts plus ou moins long. Maintenant je n'arrive pas à être totalement abstinent mais j'essaye de ne pas retomber dans la grosse conso quotidienne. Mon doc dit que je devrais stopper total et ne jamais retoucher un verre de ma vie, car ça relance toujours. Mais bon, je dirais que c'est un peu le dernier plaisir qu'il me reste quoi.

Pour seroplex, je l'ai eu aussi mais il ne m'a jamais fait un effet positif. Il faut changer si il ne te va pas.
mrpik

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par mrpik »

incarmal a écrit :
Le mal-être ne se résume malheureusement pas à une question physico-chimique et les traitements sont une aide qui peuvent favoriser un mieux être. Il se peut aussi que le traitement doive être réadapté.Mais il est vrai que parfois la recherche d'une certaine stabilité thérapeutique peut prendre du temps.
Bonjour à toi Lola et oui je confirme qu'il faut du temps pour trouver le bon traitement je n'ai que 19 ans (dans pas longtemps 20) et pourtant je connais plus d'aanti-depresseurs que certaines personnes qui sont en dépression depuis 20 ans, il m'a fallu 5 ans pour trouver le bon et la je suis sur la voie de la guérison et moi aussi j'ai une addiction -les médicaments- donc je comprends ce que tu ressens vis à vis de l'alcool.

Je garde courage en toi.

Pik
Avatar du membre
Louise
Messages : 111
Enregistré le : samedi 28 février 2015 18:31

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par Louise »

Bonjour, :chap:

Merci Lola pour cette branche sur laquelle me poser :zenzen:


J'me sens si nulle
Faible et lâche, j'm'aime pâ

Évitement, ta lâcheté fait honte
Addictions, toute aussi poltronne, aucune volonté

Ennui, désarrois,
Fuir ce "non, tu n'as pas le droit", "non, tu ne peux pas", "non, tu n'es pas capable"

Ces troubles, ces émois quant à mon « identité »,
A quoi bon ?
Je préfère l'anxiété que de me remettre en question ?

J'ai peur de solliciter de l'aide
J'ai honte de manquer de volonté
J'ai peur qu'il n'y ait pas de place pour moi

Jugement,
Je me désespère, me pense sur-conditionnée,
Il me semble que je ne peux y échapper...

Critiques, critiques, critiques
Surement, je les mérite
Que de chagrin ça fait jaillir... c'en est pathétique
Laetblot
Messages : 2
Enregistré le : mardi 10 mars 2020 19:13

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par Laetblot »

Bonjour à tous. Je suis nouvelle sur le Forum et je viens de vous lire. Déjà je vous trouve tous courageux de parler de ces problèmes qui ne sont pas facile à dévoiler. Je viens tout juste d'etre arreté car je me sentais vraiment très mal. Je me sentais au fond... Au bord du gouffre . Cela faisait déjà plusieurs années que j'avais ce mal être, cette tristesse en moi mais je me disais que c'etait comme ça, que ça se trouve tout le monde souffrait et qu'ils portaient tous un masque de gents heureux. Masque que j'avais du mal de plus en plus à porter. Alors petit à petit j'ai trouvé refuge dans l'alcool. Au départ un petit verre le soir puis aprés deux puis trois. Je voulais juste oublier que je ne vivais pas mais que je subissais ma vie. Je vie parce-que je dois vivre. J'ai l'impression d'être un robot. Mais surtout je me disais de tenir pour mes enfants. Nous en avons 4 et 3 sont malades le premier diabetique il y a 2 ans et demi la seconde à été hospitalisé en décembre la même année pour hallucinations ( elle n'a que 11 ans) elle est du coup traité en attendant un diagnostic et la troisième va subir une arthrodese complete du dos en septembre,. Mon entourage m'appelle Wonder woman car malgré la souffrance de mes enfants et tous les rendez-rendez-vous médicaux je continue à travailler ( dans les pompes funèbres). Mais je ne suis pas Wonder woman. Je devais tenir, je n'avais pas le choix . Mais là je suis tombé. Et tombé bien bas.JeMon mari ne supporte plus de me voir comme ça.On s'eloigne petit à petit et je m'en veux de le rendre malheureux. Je n'arrive plus à réfléchir, je ne dors plus, j'ai mal partout, je fais des malaises, je pleure tout le temps, j'ai peur de tout et je bois pour oublier. Bref mon corps et ma tête me lache
Avatar du membre
poussière
Messages : 5746
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 5:10

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par poussière »

:bye: @Laetblot & Bienvenue à toi !

Et ton mari, il fait quoi dans tout ça ?
Parce que s'occuper de la maison, de 4 enfants dont 3 ont des problèmes de santé et en plus de ça travailler dans les pompes funèbres, ça me parait beaucoup trop. T'arrive à prendre du temps pour toi, pour souffler ?

Peut être que si t’arrêter ton job, ça irait mieux. Qu'en penses tu ?

Par rapport à l'alcool, ça fait longtemps que tu bois ? T'es accro physiquement ? Ou t'arrives à t'en passer pendant quelques jours ?
Laetblot
Messages : 2
Enregistré le : mardi 10 mars 2020 19:13

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par Laetblot »

Bonjour poussière merci pour ta réponse. Mon mari ne sait plus quoi faire. J'ai beau lui dire que c'est pas de sa faute mais il est desanparee. En plus s'ajoute à ça une abstinence de ma part que je ne comprend pas. Je l'aime mais mon corps est comme anesthésiés. Quand à l'alcool je dirais à peu près deux ans quand ma petite à été hospitalisé. Le soucis c'est que j'avais déjà craqué à ce moment là et mon médecin de l'epoque m'avait dit s'arrêter de M l'écouter et de continuer à travailler. Ce que j'ai fait; j'ai mis un masque est j'ai fait frontière comme ci de rien été. L'alcool était mon seul moment d'evasion le soir en rentrant car voir des gens pleurer toute la journée et quand je rentrer gérer les plaintes des enfants qui ne sont pas bien.. J'essayer de faire face et de toute façon je n'avais pas le choix. C'est le rôle d'une maman après tout. Mais là je me suis effondré et j'ai tellement honte. Honte de ce que je suis, honte de ne plus avoir de force... honte de boire. Je ne me reconnais plus.
Avatar du membre
poussière
Messages : 5746
Enregistré le : lundi 27 novembre 2017 5:10

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par poussière »

Tu culpabilise beaucoup mais j'ai l'impression que t'as essayé et essaye de faire au mieux. Ça arrive à tout le monde de faire des erreurs, c'est pas si grave. L'important est de les reconnaître et d'arrêter, même si ça peut être dur, même si parfois ça peut prendre du temps. Avec de la volonté on peut y arriver.

D'après tes dires, le problème de base est une surcharge émotionnelle et mental.

Donc peut être qu'il serait positif que tu diminues, arrêtes ou changes ton travail.
C'est pour ça que je te demandais si ton mari t'aide à s'occuper des enfants ou des tâches ménagères car je trouve que pour une personne cumuler cela plus un emploi, c'est beaucoup. Vous avez déjà parler ensemble de la fatigue que tu ressens ?

Par rapport à l'alcool, je pense que ce qui pourrait t'aider c'est de trouver d'autres techniques pour t'apaiser et te changer les idées, ça peut être une activité physique (yoga, courir, marche ...) ou prendre un peu de temps pour te calmer et pour toi (médiation, écouter de la musique zen ou autre).

Tu pourrais aussi essayer de boire des infusions à la place de l'alcool.

Je suis en train d'arrêter l'alcool et un tas d'autres mauvaises habitudes.
Parfois c'est difficile, ça ne se fait pas du jour au lendemain (enfin ça peut mais c'est pas mon cas) car il m'arrive même de rechuter de temps en temps mais j'ai beaucoup progressé et ça continue !

Donc voilà, je souhaite que ce message puisse t'aider à trouver des solutions et que ça s'arrangera pour vous.
Avatar du membre
grenouille11
Messages : 717
Enregistré le : mardi 10 mars 2020 4:59

Mon mal être permanent m'a plongé dans l'alcoolisme

Message par grenouille11 »

Bonjour Laelblot,

Je te trouve super courageuse d'affronter tous ces soucis quotidien
Il ne faut pas te culpabiliser d'avoir trouvé du réconfort dans l'alcool, c'est humain de craquer quand on cumule autant de travail sans pouvoir s'occuper de soi.
Je te conseille de déleguer quelques taches à ton mari s'il est d'accord.
Il n'y a pas de honte à boire un verre ou deux pour décompresser.
Si c'est tous les soirs et à des doses qui ne sont pas raisonnables, il y a danger de dépendance qui s'accentue au fil du temps si elle n'est pas freinée.
Pour arrêter, ça dépend du niveau de dépendance et de la volonté, c'est propre à chacun, je ne sais pas trop quoi te conseiller.
Courage à toi et essaie de trouver des solutions pour avoir moins de travail et pouvoir t'occuper de toi. Et de ne pas hésiter à demander de l'aide.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message