Le sevrage des antidépresseurs

Pour parler de vos traitements.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Ndestors45
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

Paul a écrit : mardi 07 décembre 2021 12:55 Salut @Ndestors45 , tu subis des effets de manque car ton sevrage est trop brutal. Je suis passé par là je connais ce que tu décris. Fatigue intense état grippal douleurs musculaires attaques de panic angoisse tremblements sensation de cerveau serré dans un étau acouphènes dépression chronique et j'en passe. J'ai pris 3 mois de prozac 20 mg je n'avais pas tout ces symptômes avant de prendre le prozac, voilà 6 mois que j'ai tout arrêté et j'ai toujours ces symptômes.
Salut Paul. C’est un peu flippant de se dire que 6 mois après l’arrêt, les symptômes sont toujours là….alors que moi je ne suis même pas à la moitié de mon sevrage.
En plus il parait que le prozac est normalement facile à sevrer…. Apparemment non et surtout que tu as pas pris d’antidépresseurs bien longtemps…. 3 mois uniquement alors que j’en suis à 21ans.
Loba a écrit : mardi 07 décembre 2021 14:17 Salut @Ndestors45 que dirais tu d'augmenter la dose de seroplex un peu voir si ça te soulage ?

Pourquoi est tu passé au seroplex et pas à un ad avec une longue demi vie comme le prozac sans indiscrétion ?
Enfin j'imagine que ce n'est pas toi qui rédige tes ordonnance lol

Peut être qu'il y a des plantes qui peuvent t'aider avec les symptômes de discontinuation ou peut être les anxio même si c'est toujours mieux de les éviter. :pasca:

Je suis en pleine descente du seroplex et les symptômes craignent du coup je suis venu voir comment tu allais.
J'espère que tu vas poursuivre ton sevrage, même si c'est déjà cool d'avoir réduit ta dose de moitié !

Courage courage 🦋
Loba
Je pourrais essayer d’augmenter…. Mais comme mon but est plutôt d’aller dans le sens contraire, je me force à subir c’est symptômes désagréables en me disant que cela disparaîtra un jour.
Pour le changement, la paroxetine ne faisait plus son travail donc mon psy m’a proposé le seroplex.
En fait, je vais mieux car là paroxetine m’a bousillé mon sommeil pendant des années….alors que seroplex est une pépite pour moi car j’arrive à faire des nuits avec un sommeil profond que je n’avais plus avec l’autre molécule.
En fait mon quotidien va pas mal juste des moments où je fais de l’anxiété sur 1 ou 2 jours. Maux de têtes…. Et tout ce que Paul a cité au dessus…. C’est tout à fait ca… et j’ai beau en parle aux psy et médecins, ils ne veulent pas entendre que ces symptômes est lié au sevrage.
BoreOut
Messages : 3
Enregistré le : samedi 27 novembre 2021 0:32

Le sevrage des antidépresseurs

Message par BoreOut »

Bonsoir,

Je me permets de vous présenter mon retour sur mon sevrage de paroxetine d'il y a 1 mois. Il est réputé très difficile à arrêter et effectivement j'ai eu de sacrés vertiges et nausées les 2-3 premiers jours.

J'ai toujours arrête brutalement les ISRS et à part la sensation de décharge au cerveau, RAS.

Là c'était un peu plus dur mais... j'ai contracté le covid pendant mon sevrage. Du coup pas mal de symptômes du sevrage se sont confondus avec le covid qui globalement a été une petite grippe pour moi. L'avantage de cette situation a été de bénéficier d'un arrêt de travail pour avoir la paix pendant ce temps.

Je me suis finalement rétabli sans séquelles, et le sevrage est passé au 2nd plan. Je conseille tout de même d'éviter les sources de stress et de le faire plus progressivement que moi ^^
Avatar du membre
Estelleee
Messages : 19
Enregistré le : mardi 03 août 2021 14:05

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Estelleee »

Bonjour à tous
Je suis sous escilatopram 20mg depuis août je souhaiterais le diminuer seule , est il possible de passer à 10mg ? Je precise que ce sont des cachets uniquement pouvant être coupés par 2 donc pas de possibilité de passer à 15mg… des avis ?
Ndestors45
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

Bonjour
Il existe escitalopram 5mg
Demander a votre prescripteur une ordonnance escitalopram 10 et 5mg, comme ça vous serez a 15mg et c’est bien mieux pour éviter les effets de sevrages
Bon courage
Avatar du membre
alexdusud
Messages : 30
Enregistré le : lundi 18 avril 2022 13:54

Le sevrage des antidépresseurs

Message par alexdusud »

Bonjour, demandez à votre médecin mais la forme en solution buvable est super pratique, ça existe pour le séroplex comme pour le séropram (ce que j'utilise). En plus, les formes buvables de ces deux médocs ne sont pas génériques, c'est cool
ça peut vous permettre de diminuer très progressivement.
Ndestors45
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

Très bonne idée la solution buvable !!
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 3014
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Kokwac »

Estelleee a écrit : vendredi 13 mai 2022 6:28 Bonjour à tous
Je suis sous escilatopram 20mg depuis août je souhaiterais le diminuer seule , est il possible de passer à 10mg ? Je precise que ce sont des cachets uniquement pouvant être coupés par 2 donc pas de possibilité de passer à 15mg… des avis ?
Seule c'est une très mauvaise idée. A faire en concertation avec son médecin. Arrêter un ttt n'importe comme peut avoir des effets désastreux...
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-5.


Mon ttt : 150mg de Lamictal / 50 mg de Paroxétine / 300 mg de Quétiapine / 18mg de Nalméfène + 2x25mg de Tercian en si besoin.
Ndestors45
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

Vous savez, si on devait écouter nos psychiatre, un traitement s’arrête en quelques mois car dans le code de ce qu’ils ont appris, il n’y a pas de problèmes de sevrage!!!
Mdr !!
21 ans sous antidépresseur et heureusement que je me Sevre à ma façon mais mon psy est avisé de mes choix et mes choix seulement.
Bref, le manuel Ashton est le plus complet pour s’aider.
Un manuel en français est aussi dispo sur psychotropes.info s rubrique sevrage.
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 3014
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Kokwac »

Un manuel n'a jamais fait de qui que ce soit un médecin. Un ttt s'installe au long court et le sevrage doit être effectué sous contrôle et pour des raisons objectives. Pas au seul pretexte qu'on en a marre de prendre des médicaments ou parce que les effets secondaires sont désagréables. Seulement, et SEULEMENT si une évolution de la maladie psychiatrique est constatée par un médecin.

One more thing : @Ndestors45 sur le forum nous nous tutoyons et nous faisons confiances à nos médecins et aux ttts qu'ils nous prescrivent.
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-5.


Mon ttt : 150mg de Lamictal / 50 mg de Paroxétine / 300 mg de Quétiapine / 18mg de Nalméfène + 2x25mg de Tercian en si besoin.
Ndestors45
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 10 novembre 2021 20:51

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Ndestors45 »

Tout à fait !!!
Tout dépend la pathologie pour laquelle on a débuté les médocs.
Moi je fais pas confiance aux médecins français désolé !! Des psychiatres sont des prescripteurs de médocs c’est tout.
Bref chacun voit midi à sa porte.
Je ne parles pas pour les schizophrènes bipolaires et autres qui eux effectivement ont besoin d’un traitement au long cours
Avatar du membre
Kokwac
Messages : 3014
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Le sevrage des antidépresseurs

Message par Kokwac »

Non, les psychiatres ne sont pas que des prescripteurs de médocs. Avant tout, ils portent un diagnostic : c'est leur prérogative. La prescription de médicaments n'arrive que dans un second temps pour palier des symptômes qui rendent la vie quotidienne difficile et compliquée. N'oublions pas non plus les conseils d'hygiène de vie et l'éducation thérapeutique du patient tous les deux essentiels en psychiatrie.

D'ailleurs, pour en revenir au diagnostic psychiatrique, il est long et compliqué. La maladie psychiatrique ne s'apparente pas à une rhinopharyngite, à la grippe ni même à un cancer. Le diagnostic, pour être porté, nécessite un suivi long dans le temps. A titre d'exemple, AUCUN psychiatre ne se risquera à diagnostiquer une maladie bipolaire au terme d'un seul rendez-vous, tant la maladie est complexe. Même ma psychiatre, qui a pris le relais de mon psy de ville parti à la retraite, ne prononce jamais le mot bipolaire pour lui substituer "trouble de l'humeur" s'agissant de la pathologie dont je souffre...

La seule réserve que je porte à la pratique médicale, c'est la prescription de médicaments psy faite par un généraliste qui arrive (quel exploit !) à faire la différence entre un coup de blues et une bonne grosse dépression en 10 minutes. D'ailleurs, les bon médecins généralistes bottent souvent en touche et orientent vers un psychiaitre.

La psychiatrie est une spécialité au même titre que l'oncologie, la gynécologie ou que sais-je encore. Elle est même plus complexe encore, la spécialité psychiatrique faisant l'objet de déclinaison : addictologie, pédopsychiatrie, sexologie, etc.

En France, nous avons la chance de pouvoir consulter, de façon facile par rapport au reste du monde, un psychiatre. Ne nous en privons pas. Et surtout, faisons leur confiance. Cela se saurait s'il suffisait de poser trois questions pour porter un diagnostic.
⚠️ Souffre de kokwaquisme aiguë 🦆🦆🦆

👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<
👉 Galerie kokwaquienne : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Le kokwaquisme n'est pas une maladie référencée dans le DSM-5.


Mon ttt : 150mg de Lamictal / 50 mg de Paroxétine / 300 mg de Quétiapine / 18mg de Nalméfène + 2x25mg de Tercian en si besoin.
Répondre