Problème de diagnostic et demande de RQTH

Vos relations avec la Sécurité Sociale et les autres organismes de santé.
La Dépression dans le monde du travail et des études.
Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 10083
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Problème de diagnostic et demande de RQTH

Message par Détachement » mercredi 12 juin 2019 13:23

Bonjour,


Je tiens à signaler que je ne connaîs rien des démarches administratives, encore plus de cette nature.

Après des burn out à répétition et des soucis de santé diverses, je décide, avec l'équipe de me faire une demande à la MDPH.
Problème : hier, j'ai reçu la dernière confirmation écrite de l'un de mes bilans et le "code" du trouble ne correspond pas à celui qu'on m'avait annoncé à mes deux restitutions de bilan.

On m'avait dit que le trouble était le F84.5 aux deux restitutions et là je me retrouve avec un F84.0 (haut niveau) écrit sur mon bilan :surprizzz: . Si cela reste la même "famille", ce n'est pas le même diagnostic.

Pensez-vous que cela me posera problème si je n'indique pas précisément la nature du trouble au cours de la demande RQTH ?
Devrais-je demander des éclaircissements sur cette confusion ?
Je sais que j'aurais d'office 50%, eu égard à mon taux de sévérité.

Merci de m'avoir lue.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.
Mon salon
Pages de garde 07/04/19

Avatar du membre
Kokwac
Messages : 160
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Problème de diagnostic.

Message par Kokwac » mercredi 12 juin 2019 18:03

Je suis pas un pro des dossiers MDPH, mais je suis en train de monter le mien sous l'impulsion de mon psy...

A priori, pour toute la partie médicale, c'est lui qui gère, et les éléments sont traités en fonction de la façon dont il rédige le certificat médical.

Après, je ne connais pas la nature de ton handicap... Mais si les adaptations au poste de travail sont les mêmes que ce soit le code trouble A ou le code trouble B, j'ai envie de t'inviter à........... t'en taper le coquillard :mrvert:

One more thing : si ce n'est pas trop difficile pour toi, n'hésite pas à te rendre directement à la MDPH pour leur poser la question. Dans mon département en tout cas, les nenettes de la MDPH sont réputées pour leur gentillesse, leur patience, et leur faculté à expliquer les choses avec simplicité...

J'imagine que ça doit être le cas un peu partout : ils vont pas mettre des vieilles rombières à l'accueil qui vont renvoyer bouler les personnes en souffrance juste parce qu'elles ont une question.

Courage à toi :fleur:
👉 Présentation en mode logorrhée de Kokwac : >clic<
👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Zapi
Messages : 182
Enregistré le : vendredi 11 janvier 2019 2:02

Problème de diagnostic.

Message par Zapi » jeudi 13 juin 2019 7:21

Bonjour Déta,

tu peux très bien ajouter une mention pour faire part de ta surprise quant à ce diagnostic et que tu te retrouves plutôt dans un autre code pour telles et telles raisons. C'est justement l'occasion d'expliquer en quoi ce trouble crée des obstacles dans ta vie qui mis tous ensemble peuvent déboucher sur un handicap.

Dans mon souvenir il y a une partie "projet de vie" ou un truc comme ça où tu peux t'exprimer, tu peux même ajouter du texte sur papier libre.

J'insiste sur le fait que ce n'est pas la classification du trouble qui emporte décision d'attribuer la RQTH. C'est l'appréciation des répercussions du trouble dans ta vie en termes de limitations.

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 10083
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Problème de diagnostic.

Message par Détachement » jeudi 13 juin 2019 11:33

Bonjour et bienvenue sur le forum, Kokwac :bye: .


(J'adore les canards et j'apprécie Psykokwak - mais j'avais lu un truc que je trouvais d'horrible : ses pouvoirs psys sont encore plus puissants à mesure que son mal de tête est insupportable, si ça se trouve, il y a des dresseurs compétitifs qui ne font rien pour le soulager, enfin, bref :god: ).

Merci pour ta réponse. Trouble A ou trouble B, je pense que c'est sencé être similaire (même si je ne trouve pas du tout) - mais il me manque des clefs de compréhension dans les deux cas - et le degré de sévérité est une donnée à part. Hélas, il n'y a pas que ce trouble-là chez moi.
Néanmoins, c'est très rassurant de lire qu'un médecin puisse s'appliquer à remplir ces parties médicales qui m'apparaissent assez complexes.
Pour me rendre à la MDPH, j'attendrai d'aller un peu mieux parce qu'en l'état, c'est impossible.

Bon courage pour ces démarches, j'espère qu'elles aboutiront sur quelque chose qui te sera adapté et ce, dans le plus grand des calmes.

---

Bonjour, Zapi :bye: .

Merci pour ta réponse.
Suite à ma surprise, j'ai envoyé un mail au psy hier; il ne m'a pas encore répondu mais je verrai fonction de ce qu'il me communiquera. De plus, j'ai reçu ce papier en retard car j'ai tardé avant de revenir vers lui.
Zapi a écrit :
jeudi 13 juin 2019 7:21
C'est justement l'occasion d'expliquer en quoi ce trouble crée des obstacles dans ta vie qui mis tous ensemble peuvent déboucher sur un handicap.

Dans mon souvenir il y a une partie "projet de vie" ou un truc comme ça où tu peux t'exprimer, tu peux même ajouter du texte sur papier libre.
Mon psychiatre a abordé cette partie-là et ce que tu décris serait - si j'ai bien compris - justement l'une des parties de la catégorie intitulée "Projet de vie".
Zapi a écrit :
jeudi 13 juin 2019 7:21
J'insiste sur le fait que ce n'est pas la classification du trouble qui emporte décision d'attribuer la RQTH. C'est l'appréciation des répercussions du trouble dans ta vie en termes de limitations.
Oui, et cela relève du bon sens. Et c'est ce point-là qui m'effraie.
Cela me semble au delà de mes forces et requiert de bien dissocier les choses, d'avoir une clairvoyance sur sa situation personnelle et quotidienne et c'est vraiment ce qui me fait le plus défaut.
Je me demande réellement comment les gens font pour remplir cela.

Je crois bien que je vais avoir besoin d'une aide extérieure pour rédiger cette partie-là.

---

Pour être franche, depuis que je sais cela (quelques mois), je ne le vis pas très bien.
Mais on m'a dit de me dépêcher de commencer les démarches car ce serait vraiment pas simple et très long.
Et pour ne rien arranger, mon psychiatre est gravement malade. Je ne sais pas s'il pourra continuer de m'assister dans les démarches.

Je vous remercie pour vos réponses. Je suis complètement perdue.

---

En outre, il me semble avoir lu que c'est davantage les employeurs qui ont le "dernier mot" sur les aménagements.
Ce qui me rassure, c'est que même quand je n'étais pas diagnostiquée, les personnes que j'ai recontrées ont vraiment été accomodantes avec moi, sans que je n'ai jamais rien eu à leur demander. J'avais déjà eu un tiers temps et un aménagement qui me permettait de bosser à domicile pendant la moitié de la semaine.
Mais avant cela, j'ai connu le burn out et c'est un an après que je me suis inscrite sur le forum.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.
Mon salon
Pages de garde 07/04/19

Avatar du membre
Artsychot
Messages : 34
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 9:52

Problème de diagnostic.

Message par Artsychot » jeudi 13 juin 2019 18:07

Détachement a écrit :
jeudi 13 juin 2019 11:33
Je me demande réellement comment les gens font pour remplir cela.
Salut,

Quand on m'a "invité" à faire un dossier MDPH, la partie administrative a été géré pour une assistante social et la partie médical par un psychiatre.

Juste pour dire qu'en cas de difficulté à remplir le dossier, il existe des aides.

Après j'ai quand même dû affranchir le pli et l'expédié tout seul comme un grand :rire2:


Avatar du membre
Kokwac
Messages : 160
Enregistré le : dimanche 09 juin 2019 16:55

Problème de diagnostic.

Message par Kokwac » jeudi 13 juin 2019 18:14

Artsychot a écrit :
jeudi 13 juin 2019 18:07
Juste pour dire qu'en cas de difficulté à remplir le dossier, il existe des aides.
Ouaip :smile:

Penser aussi aux assoces, dont les bénévoles sont parfois presque plus compétents que certains travailleurs sociaux ;)
👉 Présentation en mode logorrhée de Kokwac : >clic<
👉 Salon (assez glauque) de Kokwac : >clic<
👉 Pour se purifier l'esprit après avoir pris une bonne grosse dose de lugubricité kokwaquienne™ : >clic<

Le concept de lugubricité kokwaquienne™ est une marque déposée par Kokwac.

Avatar du membre
Lisbeth Salander
Messages : 1281
Enregistré le : jeudi 12 octobre 2017 20:50

Problème de diagnostic et demande de RQTH

Message par Lisbeth Salander » dimanche 16 juin 2019 7:22

Coucou Déta,

Je pense ne pas me tromper, mais en effet, tout ce qui concerne la partie médicale est à remplir par ton psychiatre, donc c'est lui qui indiquera la nature de tes troubles. Toi, tu dois juste remplir les parties administratives et le projet de vie (ce qui est loin d'être simple, je te l'accorde).

Tu nous tiendras au courant ? J'espère que ton psy pourra t'aider malgré ses problèmes de santé...
Bon courage.

:bisouss:

Avatar du membre
Détachement
K2r
Messages : 10083
Enregistré le : samedi 12 janvier 2013 15:47
Localisation : Ohm, sweet Ohm

Problème de diagnostic et demande de RQTH

Message par Détachement » dimanche 16 juin 2019 13:41

Bonjour,



Merci Artsychot, Kokwac et Lisbeth.
Je pense demander de l'aide et même l'aide de mon psychiatre pour la rédaction parce que je n'arrive même pas à savoir ce qui vient de ce trouble ou de l'autre. J'ai vraiment, vraiment, vraiment trop de mal à essayer de me représenter les choses.

Quant au psychiatre, il ne m'a toujours pas répondu quand j'ai demandé des précisions. Ce qui serait utile pour éclairer et "accepter" mais aussi pour expliquer ce trouble à des médecins si nécessaire (d'ailleurs, je n'aime pas les examens médicaux et ça s'est très mal passé chez un cardiologue, dernièrement).

J'espère, moi aussi, qu'il tiendra le coup, Lisbeth.
Sinon ça signifie que je vais devoir chercher très très loin pour le suivi et refaire face à un nouveau psychiatre, ça va vraiment me perturber. Je garde un mauvais souvenir d'autres et je trouvais celui ci franchement adapté pour moi.
Je donnerai des nouvelles s'il y a.
Merci à vous pour toutes les réponses apportées.
"Partenaire quotidien de votre linge"
"Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir" - Sénèque.
Mon salon
Pages de garde 07/04/19


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message