Syndrome d'asperger ou introversion ?

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Manonblossom
Messages : 1
Enregistré le : jeudi 31 mars 2022 15:39

Syndrome d'asperger ou introversion ?

Message par Manonblossom »

Bonjour, j'ai mis "Syndrome d'asperger" comme sujet car je pense avoir ce type de personnalité "neuroatypique". Je m'explique; lorsque j'étais en maternelle et en primaire j'étais très renfermée sur moi-même, surtout de mes 6 ans jusqu'à 14 ans, je restais très souvent seule même si j'avais une meilleure amie et je parlais rarement, on peut dire que je faisais du mutisme. J'ai des souvenirs de moi restant seule dans le bus pour aller au centre aéré ou en colo alors que tout le monde parlait et riait.
J'ai redoublé mon CP et j'ai fait du RASED car je m'intégrais pas assez en cours, à cette période mes parents se sont séparés alors ça n'a pas arrangé les choses par rapport à l'école. J'avais des difficultés d'attention et de logique, mais cela ne m'a pas empêché de faire un bac L et de poursuivre mes études. En parlant de ça je souhaite arrêter ma licence de sociologie car l'environnement de la fac me déplais de plus en plus. J'ai décidé récemment de faire un CAP fleuriste dans une école à distance car je veux faire un métier artistique, j'adore les fleurs et les plantes depuis très longtemps.
Je dessine tous les jours presque car j'adore ça; j'ai d'autres activités dont je consacre pas mal de temps notamment (lecture, danse, cuisine, peinture, vélo, pyrogravure...). Je suis devenue sociable récemment car le confinement m'a "changé"; je vais plus vers les autres et j'arrive à sympathiser mais je n'ai pas d'amis. Je n'arrive pas à m'en faire pourtant je ne me trouve pas ennuyante, je peux parler de tout avec les autres mais ils m'ennuient parfois. (En particulier quand ils parent de sujets banals).

J'ai des connaissances que j'apprécie beaucoup, dont deux qui sont plus âgées que moi (j'ai 21 ans et eux 34 et 45 ans), j'ai un copain aussi avec qui je m'entend très bien. Aujourd'hui je me sent un peu seule car j'aimerai avoir des relations amicales fortes et faire des activités communes avec eux, je fais des efforts pour essayer de tisser des liens dans les activités sociales mais je pense que ça mettra du temps. Parfois quand je suis en groupe je n'arrive pas à suivre les conversations des autres et à placer une phrase, je préfère écouter. J'ai du mal à comprendre le second degrés, je peux prendre des expressions au sens littéral ou sinon je réfléchis pour les comprendre.

Je suis hypersensible par rapport au bruit et à la lumière; par exemple quand je prend le train et qu'un autre passe et sonne je sursaute. Je déteste les lumières fortes ou qui clignotent (dans les boîtes de nuit par ex.) J'évite un maximum les endroits où il y a de la foule, je vais dans la nature pour me ressourcer (j'apprécie le silence). Je met mes écouteurs quand je suis dans une grande ville car je suis déconcertée par l'extérieur sinon.

Je défend la cause environnementale en ce moment, ça me tient à coeur de parler des problèmes climatiques aux autres et de participer bientôt à la construction d'un jardin participatif (via une association éco-solidaire) - cela donne du sens à ma vie. Je souffre de solitude souvent, je regarde les groupe d'amis avec envie car moi aussi je veux faire partie d'un groupe solide mais j'ai l'impression que je plais à personne et que pas grand monde me plais, alors que je suis quelqu'un de sensible qui aime écouter et aider.

Merci à vous d'avoir prêté attention à mon message.
Avatar du membre
boîte
Messages : 15606
Enregistré le : jeudi 18 juillet 2013 4:39

Syndrome d'asperger ou introversion ?

Message par boîte »

hello @Manonblossom,
ce que tu décris fait bien penser à l'autisme (hypersensibilité sensorielle, difficultés relationnelles, intérêt spécial), après c'est difficile d'avoir un diagnostic, surtout adulte.
courage à toi
Détachement

Syndrome d'asperger ou introversion ?

Message par Détachement »

Bonjour et bienvenue ManonBlossom.

L’autisme n’est pas une personnalité ou un type de personnalité, c’est un trouble neurodéveloppemental et un handicap. Même si l’autisme peut être très léger dans son expression, ça reste un handicap (si on considère qu’il n’y a pas un handicap, alors c’est pas de l’autisme).
Personnellement, je ne vois pas trop l’aspect « intérêt spécial » mais le reste peut y faire penser en effet (problèmes sensoriels, problèmes avec l’implicite, particularités d’attention.).
Ce qui m’interpèle le plus dans tes écrits, c’est notamment les « difficultés de logique », aspect que les gens n’abordent jamais lorsqu’ils parlent d’autisme alors que c’est primordial et que c’est ça qui influe sur les relations sociales et la vie en général. C’est difficile de ne pas se rendre compte de cet aspect car les proches font souvent des remarques à ce sujet et qu’on peut être constamment dérangé à cause de ça.

Pas facile de se faire diagnostiquer parce que l’autisme est mal connu et qu’on a quarante ans de retard en France mais pas impossible, même plutôt très très simple si on est guidés. Une fois qu’on est dans le processus diagnostic, on est redirigé de professionnels en professionnels et y’a rien à faire sauf passer des tests psychométriques.
Parcontre, c’est vraiment lourdingue comme démarches, faut s’accrocher (j’avais plusieurs reporté des rdv car ça me saoulait l’aspect médical).
Deux moyens de se faire diagnostiquer : CRA (Centre Ressources Autisme) ou libéral. Je conseillerais d’abord de se diriger vers des associations de sa ville ou de sa région autour de l’autisme pour se renseigner sur les instances et professionnels qui sont compétents à poser ou non un diagnostic.
Ce qu’il faut savoir, c’est que les villes disposent parfois d’un CRA et que celui-ci peut rediriger vers des professionnels spécialisés en libéral s’il implose sous les demandes. Désormais, beaucoup de CRA s’occupent des enfants en priorité et sont débordés donc ils donnent des recommandations. Si le professionnel libéral recommandé par le CRA est sérieux (ce qui est supposé être le cas), la passation diagnostique sera la même qu’en CRA avec une équipe pluridisciplinaire donc ce sera dans tous les cas un peu long et fatigant. L’avantage du libéral sur le CRA, c’est qu’on n’attend pas deux ans minimum dans une file d’attente pour commencer, mais l’avantage du CRA sur le libéral, c’est qu’il garantit la gratuité.

Quoi que tu décides bon courage.
Mais nous, on ne peut pas te dire si tu souffres d’autisme ou pas parce qu’on n’est pas médecins et qu’on ne te connaît pas mais ce qu’on peut te dire, c’est que l’autisme et l’introversion sont deux choses différentes et que les deux peuvent co-exister.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message