Phobies d'impulsions

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Avatar du membre
kindmax14
Messages : 2
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 15:27

Phobies d'impulsions

Message par kindmax14 »

Bonjour à tous.

Je souffre depuis presque 10 ans de phobies d'impulsions ( peur de se faire du mal, a soi au autre, aux animaux... ) bref un vrai bordel.
Comme vous le savez sans doute, ça fonctionne sur les pensées, images, l'hypersensibilité, puis anxiété, puis le cercle vicieux, avec une souffrance immense, la honte, les peurs, l'angoisse etc.
J'ai commencé une TCC il y a 8 mois, et ce n'est que depuis quelques temps séances que ma psychologue et moi, arrivons sur le cœur du mal être, des pensées irrationnelles.

Pendant presque 10 ans, mes phobies d'impulsions ont toujours eu le même mécanisme, avec des pauses, sauf que depuis quelques semaines, je suis confronté au fait que me dis que je pourrai réaliser ses impulsions. ( en gros pensée suicidaire car j'en ai mare de souffrir de ces toc, sauf que non )

Ce qui a créer une profonde tristesse au fond de moi, et pas plus tard que ce matin une crise d'angoisse, que j'essaye tant bien que mal de contenir.
Autant vous dire que c'est reparti comme en 40, peur de me faire du mal, envie ? peur de plus en sortir, peur des couteaux, tournevis, peur de crier devant les autres etc

Mais surtout deux phrases ou pensées d'hier soir, alors que j'étais au sport qui m'ont totalement dérouté, car venues comme ça.:
-j'ai envie de mourir-
-a quoi bon faire des efforts et souffrir car on va tous mourir, autant le faire ?



ça m'a totalement dérouté, j'ai passé une nuit à pleurer, me dire que c'était foutu, que j'étais fou, en dépression lourde, suicidaire et j'en passe.
Une escalade de pensées, d'images toutes irrationnelles, car au fond de moi je ne veux surtout pas mourir mais vivre. ( jy travaille sur ce " vivre " )

J'ai pu appeler ma psy ce matin, on se revoit demain.
Car au final, ce typiquement ce genre de penser qui me plombent la vie, ( sans doute trop d'importance ) et me vont voir ça en noir.
Mais est ce de la dépression... ou ma très chere anxiété? qui me joue des tours ?

Je commence à douter de tout et ça me fait vraiment peur.
Avez vous eu des traversés du désert comme ça ? avec des pensées ? et croire que c'est la seule solution ?
Avatar du membre
Mumy
Messages : 40
Enregistré le : jeudi 02 juillet 2015 15:18

Phobies d'impulsions

Message par Mumy »

Bonjour,

je comprends tout à fait ce dont tu parles.

J'ai eu beaucoup de phobies d'impulsions lorsque ma fille est née.
Aujourd'hui, je ne mets pas mes pensées de mutilations et autres sur le même registre.

Pour moi les phobies étaient vraiment sur le côté d'avoir peur que cela se réalise alors que concrètement, me faire mal ne me fais pas du tout peur.

Qu'est ce que t'as dit ton psy par rapport à ça ?
jeanphi76
Messages : 2
Enregistré le : lundi 15 juillet 2019 18:40

Phobies d'impulsions

Message par jeanphi76 »

Courage Kindmax14 tiens le coup. Avec la perseverance et une bonne stratégie aucune phobie ne peut tenir.

Fais des exercices de coherence cardiaque cela te permettra d'être plus calme.

Je voulais te demander. As tu vu des progrès factuellement avec la thérapeute en TCC en 8 mois ?

Qu 'es ce que tu fais mieux qu'avant depuis que tu la connais ?

Je te souhaite une bonne journée.
Avatar du membre
ami1
Messages : 1571
Enregistré le : jeudi 08 mars 2012 9:43

Phobies d'impulsions

Message par ami1 »

Hello,

j'ai eu une période très dure avec les phobies d'impulsion et j'en ai encore de temps en temps. Je trouve que c'est très difficile à vivre et à gérer. Comment gérer ça d'ailleurs ?

J'ai déjà eu la peur immense de cogner mon fils, de sauter dans le vide en montagne, de sauter d'une grande roue, de violenter ma femme, de pousser mon fils dans le vide... Franchement c'est horrible parce que c'est tout ce que je trouve de pire ! Mon psy m'avait dit que ce n'est pas inquiétant, que ça n'arrivera jamais.
Mais je lui ai dit qu'on a vraiment l'impression qu'on va le faire, c'est ça l'horreur de la phobie d'impulsion ! Il m'a conseillé de laisser passer ces moments et de les accepter comme des rêves.

Encore aujourd'hui, si quelqu'un a des conseils sur la gestion de ces phobies je suis preneur !
Sunset83
Messages : 1
Enregistré le : vendredi 18 octobre 2019 17:17

Phobies d'impulsions

Message par Sunset83 »

J'envoie ma réponse sûrement un peu trop tard mais je la dépose ici afin que d'autres personnes en puissent profiter. J'ai longtemps eu ces pensées intrusives et j'avais l'impression d'être folle, je me remettais sans cesse en cause et je n'arrivais pas à en voir la fin. Jusqu'au jour où une personne qui aide les gens m'a expliqué le phénomène de ces pensées. Tout D'abord, vous êtes quelqu'un de très éveillé, même si vous ne le savez pas, car vous avez ces pensées, et à cause de votre nature sensible ou anxieuse ou autre, les pensées intrusives vous sont plus directes et ont plus d'impact sur vous. Le corps humain on sait qu'il a un coeur et un cerveau, le cerveau qu'on appelle aussi l'ego. L'ego; cette personne m'a expliqué qu'il est le responsable des pensées négatives etc. Cet ego, lorsqu'il voit quelque chose que vous aimez va essayer "d'envoyer " si l'on peut dire une sorte d'attaque, et cette attaque ce sont les pensées intrusives. Alors bien sûr ces pensées nous font peur, elles nous dégoûtent nous effraient, nous font douter de nous-mêmes ; mais il ne faut surtout pas les garder pour soi-même ou les cacher, exteriorisez les, écrivez les sur un bout de papier puis déchirez le. Il faut se dire "non je ne suis pas d'accord avec cette pensée". Vous le savez intérieurement que vous n'aimez pas et n'êtes pas d'accord avec ce que vous pensez, car rien que de l'imaginer ça vous fait peur, ça vous dégoûte. Vous n'êtes pas horrible♡ rassurez vous😉 Ce nest pas vous. Alors cet ego vien sur tous les hommes cherchent à le supprimer mais il ne faut pas. Il faut le dompter. Et ce que cette personne magique m'a appris à propos de la négativité, cest qu'il faut apprendre à lui dire je t'aime. Aimez vous, apprenez doucement petit à petit à vous faire confiance, dites vous je t'aime, à vous et à votre ego. J'espère que ce message aura été d'une quelconque aide, je ne fais que partager le conseil que cette merveilleuse personne m'a donné et j'espère que je ne déforme pas ce qu'elle a dit et que je ne commets pas d'erreurs. En attendant si vous avez besoin d'aide n'hésitez pas à me parler, je prie que Notre Bon Dieu vous aide, que vous soyez croyants ou non, car il m'a énormément aidé, et je vous souhaite beaucoup de bonheur dans la vie et que vous réussissez à combattre cette phobie. ♡
maria_pol
Messages : 1
Enregistré le : mercredi 11 décembre 2019 13:03

Phobies d'impulsion, pensées dépressive et suicidaire ?

Message par maria_pol »

Bonjour à tous, je ne sais pas si je suis au bon endroit, mais j'en profite pour m'insérer dans la conversation et échanger avec vous sur le sujet.
Déjà je vous remercie d’avance de prendre le temps de lire mon témoignage, j’ai grand besoin d’être rassurée(comme kindmax 14, je te soutiens à 200%) je vais essayer d’être concise (quand je vois le pavé que je viens de sortir je me dis… ah :) )

Je vis une période très difficile depuis un peu plus d’un an, après avoir été maltraité psychologiquement et physiquement par mon père, et grandi dans une famille toxique où j’ai servi de punching ball. Pour couronner le tout, j’ai découvert, il y a justement environ un an, que j’étais HP (Haut potentiel, ou surdouée) et de ce fait Hypersensible, j’ai essayé d’en discuter avec ma famille, qui a soit eu des réactions de jalousie, soit de déni total.

Je commence à me détacher d’eux, mais ça me provoque des angoisses horribles, ce qui fait que je suis sous traitement depuis un peu plus d’un an, sous Divarius 20 pour ceux qui seraient aussi entré dans le monde merveilleux des médicaments.
Le psychiatre que je consulte m’a demandé il y a peu si ça m’aidait, j’avais envie de dire « Oui, c’est ce qui tamponne la chose, mais fondamentalement, vu ce que j’ai vécu, on pourrait me foutre un suppositoire dans les oreilles que le problème de fond ne se réglera pas avec des médicaments ».
Je suis dans une grosse phase de down avec des idées morbides que j’arrive à peu près à gérer, et qui sont surtout liées à une profonde tristesse de ne pas avoir eu une enfance non violente, et le tiraillement de la culpabilité qui me dit que je ne suis « pas assez bien pour être libre », en fait j’ai une espèce de syndrome de Stockholm vis à vis de ma famille, et je lutte tant que faire se peut pour m’en débarrasser.

L’autre soucis, c’est qu’en plus de ça, depuis septembre, (depuis que j’ai redéménagé de chez mes parents, pour vous dire à quel point l’emprise est forte…) j’ai des pensées intrusives quasiment tout le temps qui me pourrissent la vie. Et je veux bien comprendre que c’est le travail des médecins de nous donner une béquille chimique, mais il me semble que quand on voit que la dose doit être augmentée, le problème est ailleurs, non ?
J’ai eu peur de me taillader les bras, de tuer ma colocataire, mon frère, des gens dans le tram, j’ai des images où je me vois explosée et détruite dans tous les sens, à moment donné quand je retournais parfois dans la maison de mes parents j’avais des images de squelettes qui se mettaient dans ma tête et qui sortaient de la cave (j’ai la grande chance d’avoir grandi avec plein de films d’horreur et d’être très imaginative :,) ) ou de « voir » certaines personnes avec des cornes de diable sur la tête, et c’est juste affreux, et pire encore durant mon syndrome prémenstruel.Le pire du pire, c’est que je ne suis plus capable actuellement de dormir ou d’être dans un endroit au troisième étage ou plus, je suis terrorisée par les fenêtres et ai une sombre peur de sauter, idem quand parfois je prends les transports en commun, j’ai terriblement peur de devenir folle ou schizophrène, j’étais allée voir le Joker au cinéma avec une amie (quelle mauvaise idée) et ça m’a mise super mal, je me suis dit que j’allais finir comme ça et devenir totalement barge, et j’ai beaucoup de mal à me dire que mon cerveau ne fait que tenter tant bien que mal de digérer milles informations à la fois, et de sortir d’un climat délétère qu’il a subi pendant bien trop d’années.

J’ai fait beaucoup de recherches sur les thérapies cognitives comportementales, quels sont vos avis sur la question ? D'autres conseils pour savourer les petits bonheurs de la vie et lâcher prise seront aussi les bienvenus

Merci et à très vite !

Maria
Ozymandias
Messages : 2
Enregistré le : lundi 15 juin 2020 17:05

Phobies d'impulsions

Message par Ozymandias »

Clark a écrit : mardi 18 septembre 2018 18:36
Et aussi ca devient tres tres oppressant au quotidien parce que deja j'arrive plus a rigoler avec mes amies comme avant parce qu'a chaque fois qu'on rigole je me dis qu'elles rigolent avec une pedophile et ca me terrifie moi-même. C'est peut-être bête mais ca reste bloqué dans ma tête. Ensuite des fois je me dis que au fond si je stresse autant et que j'essaye autant de bloquer les pensées c'est parce que c'est du désir refoulé pour faire des trucs obscènes avec des enfants et je me dis que du coup ca serait plus simple d'assumer le fait d'être pedophile et que si personne d'autre que moi le sait c'est pas grave, et quand je me dis que c'est pas grave je me detends et du coup ca me retend parce qu'une autre partie de moi me dit que si, c'est tres grave.
Enfin, a force de penser des trucs comme ca, et d'avoir peur d'eprouver du desir et que ce soit des réels fantasmes je me mets a bloquer même mes desirs "normaux" si je peux dire. Genre quand je bloque les pensées pédophiles c'est comme si je bloquais tout en même temps, donc sur le moment ca aide a faire passer les coups de stress, mais une fois que je suis chez moi par exemple j'arrive meme plus a avoir des "fantasmes" normaux parce que les pensées que j'ai eu dans la journée me dégoutent de moi-même et je me sens sale



Bonjour Clark, j'ai également la même phobie d'impulsion / TOC que toi. J'aimerais savoir comment tu vas, parce que personnellement, je traverse la période la plus sombre de ma vie, et je ne sais plus comment faire pour m'en sortir.
nicolas1979
Messages : 1
Enregistré le : mercredi 25 novembre 2020 17:43

Phobies d'impulsions

Message par nicolas1979 »

Bonjour nicolas

Je souffre de phobie d'impulsion j'ai peur de passe a l'acte c'est que des pensées mon thérapeute comportemental cognitifs a dis 3fois il me la répéter
Et moi j ai peur que ce sois pas des pensées ces ce que je ressens dans mon corps j ai envie de mourir et me faire enferme je me bas tous les jours je suis sportif depuis tous petit existe t il des livres phobie d impulsion surtout sujet passage a l acte existe t'il des association pour parler en groupe je suis de l Ardèche le teil a cote de montelimar
Marine1848
Messages : 37
Enregistré le : samedi 16 janvier 2021 9:26

Phobies d'impulsions

Message par Marine1848 »

Hello tout le monde,

Ma crise de phobie ne passe pas depuis quelques jours. Souffrant de phobie envers mon copain. passe pas et je suis au plus bas là vraiment. Après cette glissé sur mon projet d'enfant avec mon chéri (pour plus tard dans quelques années) ... Je me suis dis a le fais-je pars plaisir, serais-je une bonne mère ? Et si je devais une mère monstrueuse etc.
Avant d'avoir la phobie autoue du couple j'avais cette phobie d'être une mauvaise personne, de faire du mal au autre. Et là je crois que c'est revenu. Je me demande si j'ai pas déjà fais des choses monstrueuse... Je pensais à cela. Et j'ai eu un souvenir, tout flou, incomplet. je ne sais plus mon âge ... Peut être 11 ou 12 mais sûrement pas plus de treize ans (je crois même ça je me souviens pas) avec un voisine on a mis au défit un de mes voisins plus jeune de mettre son sexe dans la pâte, une peut stile pâte a modeler etc. Il voulait pas et on a insisté je sais pas s'il la fait je crois que oui, mais je ne sais même pas. Je me souviens presque de rien du tout. Je sais même pas si c'est reel. Je crois mais j'ai du doute. Et je doute de tout ce qu'il s est passé. Je me dis mais si je me souviens pas c'est qu'il c'est passée plus et c'est monstrueux, je suis monstrueuse. Déjà que faire cela je trouve cela monstrueux mais tout se mélangent dans ma tête, le réel le pas réel. Je me dis et si j'étais plus âgé que cela. Et si j'avais fais pire que cela et je m'en rappelé plus. L'incertitude, le fais que le souvenir soit floue. Je me dis et si j'avais fais plus, si j'avais fais des trucs comme cela a d'autre gens et que je m'en souvenais pas. je suis morte de peur et j'angoisse. Je ne sais pas le vrai du faux. Si j'étais un monstre ... Il était plus jeune que nous de qu'elles années... Du coup mais vieux démons de phobie de p. D'être une personne atroces ... Qui fais des choses mauvaise.. De toc sur ce sujet revienne. Je suis en boucle depuis hier mais vraiment ... je me dis si j'avais fais pire plus. Mon souvenir est horrible non ? C'est pas bien ? Je devrais aller en prison ? Dans mon souvenir je touche pas ni rien mais si j'avais fais plus que je me souviens pas. J'ai peur. Je suis morte de peur. Je me souviens pas du souvenir plus j'essaie plus ça empire. Et j'ai peur de me souvenir vraiment et de découvrir l'horrible personne que je suis.
Ozymandias
Messages : 2
Enregistré le : lundi 15 juin 2020 17:05

Phobies d'impulsions

Message par Ozymandias »

Bonjour @Marine1848.

Je souffre également de phobies d'impulsion sévères et je pense que ce que vous vivez est un faux souvenir. C'est très courant dans ce toc. Avez vous pu voir un psychiatre ? Allez vous mieux ?

Amicalement,
Ozymandias.
NinaNina
Messages : 3
Enregistré le : dimanche 16 mai 2021 23:36

Phobies d'impulsions

Message par NinaNina »

Bonjour.
Oui , les phobies d impulsions c est très angoissant . Sache que les pensées restent des pensées. Courage
Lisarose
Messages : 18
Enregistré le : samedi 03 juillet 2021 2:58

Phobies d'impulsions

Message par Lisarose »

Bonjour à tous et toutes,

C'est la première fois que je poste sur ce forum et j'aimerai l'avis de personnes qui vivent de près ou de loin la même chose que moi ou qui pourraient me conseiller. Et d'avance je m'excuse pour la longueur du texte mais j'ai tellement de choses à sortir.

Ayant toujours été anxieuse, il y a exactement 3 mois de cela ma vie a complétement basculé.

Pour vous situer le contexte, je suis maman au foyer depuis la naissance de mon premier enfant il y a 3 ans (j'ai 2 enfants), il y a donc 3 mois de cela nous traversions mon époux et moi une période difficile dans notre couple et mon fils ainé m'en faisait voir de toutes les couleurs quotidiennement (enfant très turbulent et accaparant), j'étais assez déprimée et anxieuse je dois l'avouer, un jour au matin alors que j'étais seule avec mes deux enfants à la maison j'ai été prise...d'une terrible envie de meurtre. C'était comme quelque chose d'irrésistible (comme si j'étais attirée par le fait de m'en prendre à eux), je ressentais une sorte de montée d'adrénaline et j'ai vraiment cru que j'allais passer à l'acte ce jour-là sur mes enfants qui n'avaient absolument rien fait de mal.

Ma réaction a été d'aller m'isoler bien loin de mes enfants et au bout de 10 minutes environ cette "envie" terrible a fini par se dissiper, s'en est suivi 2 semaines horribles où je n'ai pas arrêté de ressasser cet épisode là (ce qui a aggravé mon état dépressif et mon stress), d'autres épisodes de ce type se sont reproduits mais pas tous les jours, j'ai commencé à faire des crises d'angoisse, je m'en voulais terriblement, me trouvait abjecte et tout cela m'a traumatisé. De plus j'étais devenue incapable de rester seule avec mes enfants.

Depuis ce jour, je crains les couteaux, les fenêtres, les outils de jardin, les médocs, etc... la liste est tellement longue. J'ai jété plein de choses que j'estimais être dangereuses à la poubelle de peur de m'en servir contre mes enfants, mon mari ou moi-même..

J'ai pensé devenir schizophrène ou psychotique et encore aujourd'hui parfois j'en doute et cherche à tout prix à me rassurer en allant écumer les listes de symptômes des différentes maladies mentales sur internet.

Souvent j'ai des pensées très négatives où je me dis que je vais finir ma vie soit en prison ou en HP et que en plus de ça j'aurai perdu les personnes qui me sont le plus chères. Je me vois parfois comme si une dangereuse criminelle sommeillait en moi et ne demandais qu'à sortir.

Je suis allée consulter un psy qui ne m'a pas du tout aidée et comprise donc j'en cherche actuellement un autre, je suis également régulièrement suivie par ma généraliste (qui connaissait très bien les phobies d'impulsion), elle m'a diagnostiqué un burn-out parental et m'a totalement déconseillé les AD en me disant que cela ne m'aiderait pas mais elle m'a par contre prescrit des anxiolytiques (Alprazolam) a prendre en cas de crise d'angoisse uniquement. Les psychiatres de ma région sont débordés et je n'arrive pas à obtenir un rendez-vous avec quelqu'un qui soit spécialisé dans le traitement des phobies.

Elle m'a aussi vivement encouragée à reprendre une vie professionnelle, je partageait son avis et me suis donc mise activement à la recherche d'un emploi que je viens juste de décrocher, je commence donc à travailler la semaine prochaine mais cela fait 2 semaines que je passe des entretiens et journée d'essai dans le but d'obtenir ce poste, résultat : mon anxiété que j'avais réussis à "contrôler" ces derniers temps est réapparue à la puissance 10 ! Et aujourd'hui je me suis littéralement vue assassiner mon mari d'une façon terriblement violente, suite à cela mon cerveau est parti dans tous les sens et j'ai de nouveau eu cette sensation que je "devais" passer à l'acte (j'ai du prendre un alprazolam pour me calmer), j'étais tellement en alerte que je me sentais déconnactée de la réalité...

Je suis désespérée car je suis repartie comme en 40 et j'ai l'impression que je ne me sortirais jamais de tout cela et que ça pourrait mal finir. J'ai très peur de devenir définitivement folle et de ne plus être capable de me contrôler à un moment.

Est ce que quelqu'un vit ou a vécu ce genre de chose? Avez-vous un avis à me donner?

Merci de m'avoir lue.

Bonne soirée à tous.
Avatar du membre
Caramel
Messages : 56
Enregistré le : jeudi 17 septembre 2020 11:18

Phobies d'impulsions

Message par Caramel »

@Lisarose
Bonjour lisarose, y a une vingtaine d année j ai fait des phobies d impulsions sans savoir que c était ça, d ailleurs on avait pas internet comme aujourd'hui pour faire des recherches, donc comme vous j avais peur de faire du mal, c est comme si on voulait vraiment le faire, c est horrible, j en ai fait une dépression, jamais personne ne m a dit que c était des phobies d impulsions, j avais l impression d être cinglée et j avais peur de faire du mal, ca passe avec le temps, mais j ai développé des tocs de la pensée, alors peut etre parce que je n ai jamais été suivie par une personne qui connaissait cette pathologie, mon psychologue me rassurait mais ca ne dure qu un temps, et pour vous rassurer on ne fait pas de mal avec les phobies d impulsion mais on a vraiment l impression qu on va le faire, c est tout, j ai lu un article une fois sur le net, on a tous des pensées une fois dans sa vie de se dire par exemple : il m énerve je vais l ecraser avec ma voiture, ou l etouffer, ou autres, sauf que ce sont juste des pensées, nous les personnes qui faisons de la phobie d impulsion rien que d avoir eu cette pensée nous fait tellement culpabiliser et se dire qu on aurait pu faire ça, provoque un cercle vicieux tellement ça nous a perturbé, et c est parce qu on est plus sensible que d autres je pense, rassurez vous ce ne sont que des penséeset vous ne ferez de mal à personne
Je ne sais pas si j ai bien réussie à vous expliquer mais j espère vous avoir un peu rassurer
Courage à vous et si vous pouviez voir un pro pour vous aider ça vous permettrais de vous sentir mieux plus rapidement
Lidou
Messages : 1
Enregistré le : vendredi 12 août 2022 7:37

Phobies d'impulsions

Message par Lidou »

Bonjour je souffre de phobie d’impulsion avec peur d’avoir fais du mal suite à une pensée intrusive, je suis en dépression et je souffre beaucoup psychologiquement, j’aimerais échanger avec des personnes ayant vécu ça..
etoile94200
Messages : 1
Enregistré le : samedi 22 octobre 2022 18:20

Phobies d'impulsions

Message par etoile94200 »

Bonjour @kindmax14 et @maria_pol. Je me reconnais beaucoup dans vos témoignages. J'ai depuis ma jeune adolescence des phobies d'impulsion tournées vers mes proches et vers moi. Depuis 7 mois, suite à un burn out, j'ai développé une véritable phobie du suicide qui s'est un peu calmée mais qui me laisse très anxieuse et m'empêche de vivre sereinement. Je voulais savoir si vous allez mieux, car c'est toujours très rassurant de voir que des gens dans la même situation ont réussi à surpasser cela et à continuer leurs vies. Bonne journée
Lily8
Messages : 3
Enregistré le : lundi 24 octobre 2022 17:49

Phobies d'impulsions

Message par Lily8 »

Bonjour à tous, je n en peux plus de ces phobies d impulsions. En faites ça fait 18 mois que j ai un covid long. J ai eu le delta en octobre 2020 et en février 2021 j ai déclenché une lombalgie plus une odeur de gaz à la place de l odeur de la transpiration (odeur fantôme comme il dise).. et des douleurs rhumatismales a mes doigts.

Bref j ai tout fait rhumatologue, irm, scanner, scintigraphie, infiltrations.. Il ne voit rien d anormal sur les irm juste un début de discopathie. (Mais je sais que le covid est traître et que tout est normal au niveau examens). Mais c est normal à partir de 40 ans les débuts de discopathies. (J ai 42 ans). Mais il ne pense pas que ça soit la discopathie qui me fait tant souffrir. Du coup il pense que le covid m'a déclenché une grosse inflammation sur ma discopathie et ça m'a cree une lombalgie chronique. J ai même vu un infectiologue qui m'a dit je n ai pas de traitement miracle ça passera avec le temps. Bref je vis à peu près normalement avec du ketoprofene.

Sans ketoprofene c est canapé, lit tellement que j ai mal. J ai 40 séances de kine balnéothérapie, kine avec électrodes.. mais c est pas miraculeux. Bref vous imaginez ma vie depuis ce covid.. 18 mois de souffrance et ça n à toujours pas disparu. J ai toujours souffert de crise d angoisses dans la rue donc je prenais 2 deroxat (40) mg par jour plus un demi lexomil le matin et le soir. Mais comme ça ne marche plus trop, car j ai toujours des attaques de panique dans la rue j ai finit par trouver une psy qui m'a mis de la setraline et du xanax à la place. Mais l enfer c est le sevrage du deroxat. Elle m avais mis tous les 3 jours de baisser le deroxat. 2 deroxat a 1,5 deroxat.. le sevrage était trop rapide impossible c était trop violent. Du coup je suis à 1 deroxat mais comme je suis en pleine depression du à ce covid long.

Ben oui j ai finit par tomber en grosse dépression et ca ma déclencher des phobies d impulsions et des tocs. Est ce que c est possible que la dépression déclenche des symptômes de phobie d impulsions et des tocs) ? Et cette phoble d impulsion est la phobie de sauter par la fenêtre. Du coup j approche plus les fenêtres, enfin un cauchemard. J ai même pense à déménager et habiter au 1 er étage. Pourquoi c est sur les fenêtres et pas sur les couteaux... je n en sais rien, je ne comprends pas moi même pourquoi. Je me suis un peu renseigner sur les phobies d impulsions. Bref j en suis à 1 deroxat a la place de 2 et j ai pris une fois 1 xanax à 25 mg a la place du lexomil qu elle m'a mis et j ai pas supporter j étais vraiment mal. Du coup j ai arreter le xanax au bout d 1 cachet. Alors j en sais rien je suis passé du lexomil au xanax sans sevrage car ça reste des benzo.

J aurais peut être pas du.. bref j ai repris mon lexomil je l ai même monté à 1 le matin et 1 le soir. Mais quand je me retrouve seul et que ma fille est chez son papa je suis vraiment mal d être seul et la les phobies d impulsions empire. J ai péter un câble et je me suis remis sous tertian. Ma psy de l époque m avait mis du tertian pour mes crises d angoisses qui ne passait pas (10 gouttes matin, 10 gouttes midi et 10 gouttes le soir). Est ce que c est le faites d être passé de 2 deroxat à 1 deroxat que je sombre encore plus en depression et que j ai encore plus de phobies d impulsions ? Franchement je suis paumé complet. Pour prendre la setraline il faut que je descende encore à 0, 5 de deroxat jusqu a 0 et après commencer la setraline. Je sais pas quoi faire.. Du coup j ai palier avec le tertian pour m aider.

Le covid a flinguer ma vie. Psychologiquement et financièrement.. Je bossais en crèche je ne peux plus.. je sais même plus quoi faire de ma vie.. Et le faites d être seule aussi et de voir plus bcp de monde, car tu bosses plus c est dur.. mon dieu ramenez moi en 2019 ou je travaillait et que j allais bien. Je suis tellement malheureuse si vous saviez 😪
Chantal
Messages : 1
Enregistré le : vendredi 10 mars 2023 10:58

Phobies d'impulsions

Message par Chantal »

Bonjour depuis plusieurs années j'ai des phobie d'impulsion je n'arrive pas à en guérir je souffre terriblement je voudrais discuter avec des personnes qui ont le même problème que moi merci
Aure30
Messages : 1
Enregistré le : vendredi 11 août 2023 10:21

Phobies d'impulsions

Message par Aure30 »

Bonjour,
C’est avec une appréhension certaine que je viens de m’inscrire sur ce forum mais j’ai besoin d’échanger avec des personnes qui vivent et sont dans la même situation que moi.

Pour commencer, je voudrais me présenter. Je suis une jeune femme de 20 ans, aimée de tous, joviale en apparence et généreuse.
J’étudie la communication depuis 3 ans et je travaille pour la saison estivale.

Je viens de m’inscrire ici car je suis en grande souffrance depuis que j’ai huit ans suite à la séparation de mes parents. Je pense en effet que c’est l’élément déclencheur mais je n’en suis pas totalement convaincue non plus.
Je suis suivie par un psychiatre que je vois une fois par mois ainsi que par une psychologue spécialisée dans l’hypnothérapie.
Je prends un antidépresseur depuis 3 ans (Brintellix au début et Sertraline 50 depuis bientôt 2 mois).

Concernant mes symptômes, je dirai que j’ai des phases et beaucoup de fluctuations d’humeur. Sur une journée, je peux être plutôt bien pendant quelques minutes et ensuite me mettre à pleurer sans m’arrêter en pensant au suicide et au mal que j’aurai envie de me faire.
Je souffre de phobies d’impulsion et de pensées intrusives permanentes. Je m’imagine faire du mal à mes proches (des choses atroces comme frapper, étrangler… ) , crier dans la rue , injurier des gens que je ne connais pas… J’ai toujours l’impression de me retenir de le faire et d’en avoir au fond réellement envie alors que je sais pertinemment que si c’était ce que je voulais vraiment je ne m’éloignerai pas quand je me sens capable de le faire et je ne pleurerai pas non plus tous les jours pendant des heures.

Depuis quelques temps, je souffre aussi d’un TOC du couple.
Pour expliquer, je suis en couple avec un homme formidable de 22 ans depuis 9 mois. On vit ensemble depuis 1 mois . Je l’aime de tout mon cœur. C’est une personne exceptionnelle qui me soutient, m’aide au quotidien et fait tout son possible pour me rendre heureuse.
Mais voilà depuis 2 semaines je me pose énormément de questions sur notre couple, je me demande en permanence si je l’aime vraiment , si c’est une personne pour moi … Parfois, puisque mon cerveau essaye de me faire croire que je ne l’aime plus, je lui prends la tête, je deviens compliquée , jalouse comme si j’attendais que ce soit lui qui me quitte. Alors qu’au fond de moi, le perdre serait un malheur immense pour moi et je ne suis pas sûre que je réussirai à m’en relever. Je pleure quasiment toute la journée car cette pensée me fait beaucoup de mal et j’ai peur de finir par le quitter alors que je veux tout l’inverse.
J’ai l’impression de me bouffer la vie et de me laisser submergée par ces foutus TOC.
Les moments où je suis profondément heureuse sont rares et je souffre de cette situation que je ne supporte plus.
J’ai également vécu ce sentiment de ne plus vraiment aimer avec mes parents l’année dernière et ma sœur.
Quand l’été se termine, je vais souvent mieux comme si mes TOC me laissaient un peu de répit mais je sais pertinemment qu’une nouvelle crise surviendra ensuite.

Je dois me battre quotidiennement et cette lutte contre moi-même est devenue épuisante pour moi. Parfois, je pense même à la mort et j’envisage de m’ôter la vie pour apaiser ces souffrances qui m’use.
Si vous pouvez m’apporter un peu de soutien ou des témoignages, je suis preneuse.

Je vous remercie et courage à tous et toutes !
A
Angrod
Messages : 764
Enregistré le : dimanche 27 avril 2008 16:34
Localisation : Québec

Phobies d'impulsions

Message par Angrod »

Voila mes phobies d'impulsion sont revenues avec mon anxiété qui a augmenté. Elles reviennent quand je suis plus stressé et j'ai peur de perdre le control. Bon je vais venir donner des nouvelle dans ce sujet pour em libérer.
Angrod
Messages : 764
Enregistré le : dimanche 27 avril 2008 16:34
Localisation : Québec

Phobies d'impulsions

Message par Angrod »

Comment expliquer.... Je vis cette phobie depuis ma depression en 2011. J'ai eu un répis de 2012 à 2018 où j'ai fini par vaincre ma dépression et en même temps ma phobie d'impulsion.

En 2018, j'ai vécu un nouvel épisodes et c'est la que ca l'a recommencé. J'ai de la difficulté à en parler et je me sens coupable.

En résumé, J'ai une pensé qui est apparu qui est j'aimerais tué mon père et pourtant j'aime beaucoup mon père et il ne s'est rien passé durant ma dépression. J'ai eu des flash de moi poignardé mon père et d'autre chose.

En 2018, il ne s'est rien passé par chance et les psychiatres ont commencé à penser que j'étais bipolaire car j'étais très agité avec les anti-dépresseurs donc mes pensées pouvait être pire.

J'ai bien été durant 4 ans et la ca revient tranquillement et je capote encore. Je dors très mal, je ne sais quoi faire car je me sens très excité.
Répondre