Anhedonie

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Détachement

Anhedonie

Message par Détachement »

Je connais mes moments joyeux lorsque je ne pense à strictement à rien, ne rêve rien, ne désire rien.
Toute ma quiétude apparente naît par la force seule de mes résignations.

Cela fait plus d'une heure que je cherche un film.
Avatar du membre
bandit
Membre d'honneur
Messages : 24594
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Anhedonie

Message par bandit »

Coucou
T'as de l'énergie, c'est ou quasi un indispensable
Détachement

Anhedonie

Message par Détachement »

Hello Bandit

Là j'en ai plus. Dormi 3h en trois nuits, j'ai abdiqué vers 13h00.
J'avais oublié ...
Donc ... tension à 7,3
Avatar du membre
bandit
Membre d'honneur
Messages : 24594
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Anhedonie

Message par bandit »

Chipie (Attention, tu vas voir la plus grande manoeuvre de non hors-sujet de tous les temps)

Mais c'est pas comme ça que le plaisir va venir !?!
Détachement

Anhedonie

Message par Détachement »

Le plaisir demande aussi un effort physique que je ne peux fournir.

Tu peux faire des hors sujets ici si tu veux
Avatar du membre
bandit
Membre d'honneur
Messages : 24594
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Anhedonie

Message par bandit »

Très contraignant ça.
Détachement

Anhedonie

Message par Détachement »

Très 7,3 ! En effet.
Avatar du membre
bandit
Membre d'honneur
Messages : 24594
Enregistré le : samedi 29 août 2015 15:16

Anhedonie

Message par bandit »

Là moi, c'est la température élevée qui me gache le plaisir (39) ; ça me dérange pour travailler.
J'ai fait la moitié de ce que j'ai à faire, le reste à la fraiche, ce soir.
Détachement

Anhedonie

Message par Détachement »

C'est vrai qu'il fait plutôt lourd.
Oh au fait je t'ai lu
Audette

Anhedonie

Message par Audette »

Holà Détach, alors cette anhédonie ? Je me souviens d'une amie de ma classe, 45 ans, qui m'a sorti cette phrase quand on parlait de la dépression : "Je comprends qu'on ait envie de mourir si on ne trouve ni plaisir ni sens dans ce que l'on fait". Elle avait eu cette véritable prise de conscience. Peu de gens l'entendent s'ils ne l'ont pas vécu. Selon eux, il faut se forcer.

Mais de forcer bêtement, sans réfléchir, ça sert à quoi ?

Je remarque ta nouvelle signature, c'est un nouveau troll ou c'est ton choix ?
Détachement

Anhedonie

Message par Détachement »

Bonjour Audette,

Tu penses "bien".
Ça fait exactement des années que je me force et me pousse aux fesses pour pas grand chose.
Se forcer c'est rendre la réflexion impossible. Mais je n'ai pas le quotidien pour réfléchir tranquillement, beaucoup d'impératifs + dépression = catastrophe.

C'est le choix d'Archaos je pense.
Modifié en dernier par Détachement le dimanche 03 septembre 2017 17:51, modifié 1 fois.
Sünde

Anhedonie

Message par Sünde »

L'anhédonie, ou l'incarnation absolue du vide abyssal tapi au plus profond de moi-même...
Détachement

Anhedonie

Message par Détachement »

Un vide qui pèse ?

Pfff .... je n'en peux plus.
Mon existence pèse sur toute mon âme et mon corps.
Si seulement je n'étais pas en plus hyperactive en prime ... quelle torture.

J'ai besoin que la folie me sauve, peu importe comment ... maintenant et tout de suite.
Daphné
Messages : 1
Enregistré le : jeudi 11 janvier 2024 15:54

Anhedonie

Message par Daphné »

Voilà longtemps que je n'ai pas vu de message concernant l'anhédonie, mais ce sujet est au centre de mes préoccupations. En effet, je ne ressens plus rien, les nouvelles positives comme négatives me laissent de marbre. Je n'ai plus de larmes, plus d'empathie réelle, mais je peux donner le change en société parce que je connais les codes et je ne veux pas passer pour un monstre froid. Je suis sous Effexor depuis de nombreuses années et je me dis que peut-être, il est à l'origine de ma prise de distance avec toute émotion. Ce que je remarque, c'est qu'il est insupportable de vivre comme ça, je ne me sens pas humaine.
Quelqu'un a-t-il ou a-t-il eu ce genre de problème et me conseiller pour en sortir ?
Cet état ne me donne qu'une envie, celle de disparaître.
stingo
Messages : 2
Enregistré le : jeudi 13 juin 2024 17:28

Anhedonie

Message par stingo »

Je suis pareil, et je sais pourquoi.
En fait le bouddhisme et la dépression c'est la même chose, le détachement, le désintérêt.
Je ne comprend pas pourquoi on associe depression et anxiété, si on est anxieux, on est alerte, on est en sur-réaction avec le monde, c'est l'exact opposé de la dépression qui est un désintérêt pour le monde.
La tristesse ou la mélancolie ce n'est pas de la dépressions, c'est de la "pression" indésirable au contraire.
Bref, les gens raisonnent de façon manichéenne, je n'ai pas de soucis=je vais bien=la vie est belle, le contraire c'est la depression, l'anxiété, etc.
Non, si tu n'as pas de soucis, tu n'as pas de manque, tu n'as pas de désir, tu as atteins le but du bouddhisme, tu attend placide la mort, tu es dépressif=vide, inerte, indifférent.
stingo
Messages : 2
Enregistré le : jeudi 13 juin 2024 17:28

Anhedonie

Message par stingo »

En fait le terme "dépression" désigne en français trois choses très différentes.

Parce que si on considère que la dépression est le résultat de la mise à terre de l'égo, son origine peut être :
- volontaire, c'est la voie du bouddhisme, le détachement, il n'y a donc plus de moteur à l'action.
- subit, une cause externe a détruit l'égo ( deuil, chagrin, remise en question, humiliation subbie, etc ...)
- subit, la psychanalyse, la pleine conscience, a eu comme effet naturelle la révélation des fondations de l'égo qui apparaissent triviales, factice

Pourquoi la pleine conscience n'est elle pas l'état naturel de chaque individu, pourquoi existe il le refoulement ?
Surement parce que cette pleine conscience mène à la dépression, y a t il eu un seul philosophe qui n'ai pas été dépressif ?

Voilà mon optique, la depression n'a rien a voir avec l'anxiété, le bouddhisme, la dissociation, la lucidité conduisent à la dépression, pour preuve pourquoi ne sommes nous pas tous végétarien, etc ...

Pour ne pas être déprimé, il faut préserver ses pulsions irrationnelles, et soi placer comme axiome que l'égo est sacré, soi se dire que nous sommes des machines agissant pour une cause, vouloir changer le monde en quelque sorte.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message