Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Règles du forum

:fle: Avant d'ouvrir un nouveau sujet dans cette partie du forum, pensez à utiliser Les moteurs de recherche du forum.
:fle: Un point bleu s’affiche devant les messages sans réponse Image
Répondre
Morgane1389
Messages : 41
Enregistré le : lundi 19 juin 2023 9:36

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Morgane1389 »

Bonjour , le doc m a arrêtée la paroxetine et je suis passée à la Venlafaxine 37,5mg depuis 10 jours mais beaucoup d effets secondaires : vertiges maux de tête fatigue extrême et maux de ventre . Avez vous eu ça au début ? Merci d avance 🙏
Morgane1389
Messages : 41
Enregistré le : lundi 19 juin 2023 9:36

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Morgane1389 »

Hideseek a écrit : vendredi 23 février 2024 13:15
@Zaza 2012 salut effexor est un très bon ad qui m a aidé énormément, le seul qui me convient vraiment. Il a une grosse action anxiolite aussi
Après le sevrage est extrêmement compliqué pour certaine personne comme moi , mais pour d autre et une majorité j espère, ça pose pas de souci .
Pour les effets secondaires tu verras très rapidement au première prise si ton corps aime pas cette molécule ( sueurs nocturnes , tet3 dans le coton ... )
As tu eu des symptômes en début de traitement ? J ai commencé il y a 10 jours vertige maux de tête maux de ventre grosse fatigue ? Merci
Alexius
Messages : 1
Enregistré le : vendredi 12 avril 2024 22:07

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Alexius »

La venlafaxine (effexor) est un AD qui fonctionne bien au départ. J'ai perdu un rein, donc on m'a conseillé d'arrêter la venlafaxine,(néphrotoxique). Pour info, ancien toxico , j'ai fait le tour des AD et même des anxiolitiques .. Le syndrome de manque à la venlafaxine est pire que ce que j'ai subi par rapport à l'arrêt des opiacés (buprenorphine, méthadone). Un conseil, ne commencez jamais les isns. Un sevrage horrible pire que les opiacés IMO
Axel36
Messages : 7
Enregistré le : samedi 13 avril 2024 10:20

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Axel36 »

Bonjour,

J’ai recherché sur Internet des témoignages relatifs aux difficultés de sevrage à la Venlafaxine, et j’ai trouvé ce forum dans les pages référencées.
J’ai commencé à prendre de l’amisulpride (1/2 comprimé de 100 par jour) et de l’effexxor (1 comprimé de 75 mg par jour) en 2008 suite à un épisode dépressif avec (de mon point de vue des idées psychotiques). C’était mon médecin de famille qui me l’avait prescrit, et ensuite le psychiatre qui avait pris le relais me le renouvelait tous les trois mois, et c’était devenu une forme de routine qui s’était installée, je pense.
J’avais pris de l’anafranil durant 7 ans arrêt en 2006.

J’ai arrêté l’amisulrpide en 2016, sans trop de dégâts collatéraux.

En revanche, l’arrêt de la venlafaxine (effexor) a été très, très difficile. Il faut dire que je l’ai fait sans échelonnement, ce qui à l’opposé des recommandations médicales habituelles et je n’en avais pas parlé au psychiatre que je consultais depuis peu après un changement.
Et en même temps je sentais que fondamentalement je n’avais pas besoin de ce médicament et ne concevais pas que j’avais besoin de le prendre à vie, et que c’était le moment de le faire tant que j’étais assez jeune pour ça. J’ai arrêté en avril 2018, cela fait donc 6 ans maintenant.
J’ai commencé à avoir une très forte agitation intellectuelle et mentale, des sensations cérébrales de douleurs « électriques » un débordement d’activité sur les réseaux sociaux décousue avec un florilège de publications partant un peu dans tous les sens, une sensibilité plus importante, comme si j’en voulais un peu à la terre entière.

J’ai eu cet état d’agitation qui, paradoxalement fut une période « féconde » en termes de productions littéraire et d’exploration débordante sur des sujets nombreux et très hétéroclites (avec une composante évidemment farfelue et « incohérente »), pendant quasiment trois ans, et cela ne s’est tempéré qu’il y a deux ans, et je peux dire que ce n’est que maintenant que je suis plus stabilisé, même si je connais mes fragilités.
Je ne suis pas neuropsychiatre, mais je pense qu’il faut être très prudent avant de s’engager dans la prise d’un tel médicament dont il est très difficile de parvenir à s’en passer.

Chaque cas est individuel et différent, mais si fondamentalement quelqu’un va mieux dans sa vie avec un travail psychothérapeutique et un soutien adapté, et en dehors d’une problématique neurologique avérée que seul un traitement médicamenteux peut compenser, je ne suis pas certain que l’option médicament à vie soit toujours la meilleure (attention, je dis dans certaines situations évidemment).
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

Bonjour j'ai brutalement stoppé mon traitement effexor 37,5 que je prenais jour sur deux , je l'ai arrêté car à cause d'une rage de dent j'ai pris des anti- douleurs pendant un mois, une fois ma dent soigne et la prise de mes anti- douleurs terminée de grandes sensations d'angoisse sont apparu, j'ai tout de suite repris l'effexor, et mon médecin m' a remis au 75 tout les jours mais mes sensations d'angoisses sont toujours presentes au bout d'un mois et 2 semaines de reprise, à savoir que je n'ai repris quotidiennement le 75mg depuis plus d'une semaine, si quelqu'un peut m'aider ou m'apporter des renseignements, ils seront les bienvenus, car c'est très compliqué pour moi depuis plus d'1 mois, angoisses, vertiges, nausées, fatigue, et pertes d'appetits 😔😖 merci de vos reponses.. Je vis une situation extrêmement dur.
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

J'ai repris une prise de l'effexor après un sevrage de 3 semaines, mais même après ma reprise mes angoisses persistent, si vous pouvez m'éclairer un peu plus sur le sujet merci....
Avatar du membre
Lasgo
Messages : 27
Enregistré le : lundi 04 décembre 2023 20:45

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Lasgo »

Salut Antoine !

Je n'arrive pas bien à comprendre ta situation : tu prends quelle dose d'effexor, et depuis quand ?
Dans tous les cas, en cas d'angoisse, tu peux toujours prendre un anxiolytique, ça peut aider.
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

Je prenais 1 effexor 37,5 mg un jour sur 2 et parfois le soir un Xanax celui au plus faible dosage depuis 1 ans, et récemment au mois de Mars ayant une rage de dent j'ai arrêté brutalement l'effexor et le xanax ou du moins très fortement diminue, le remplaçant par du splifen et du codoliprane pour calmer ma rage de dent en oubliant de prendre mon effexor. Donc on peut dire que je suis resté 1 mois sans en prendre. Suite à mon anesthésie générale où on m'a extrait 4 dents mes problèmes de dents sont rentrés dans l'ordre mais j'ai commencé à me sentir fortement oppressé et angoissé donc j'ai recommence à reprendre mon effexor cette fois ci tout les jours , mes angoisses n'étant toujours pas passées au bout d'1 mois mon généraliste m'a prescrit du 0,75 que je prend tout les matins depuis un peu plus d'une semaine, mais je ne vois pas la situation évoluer ni mes crises d'angoisses disparaître, je ne comprends pas.
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

Pour résumer ça fait un mois et demi que j'ai repris l'effexor après un sevrage qui ne m'a certainement pas réussi, mais même après reprises je ne vois pas les effets indésirables s'attenuer, ou alors que trop rarement, c'est un peu les montagnes russes et c'est éprouvant...
Avatar du membre
Lasgo
Messages : 27
Enregistré le : lundi 04 décembre 2023 20:45

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Lasgo »

hello, oui je comprends. Je ne sais pas trop quoi te conseiller. Sans doute, d'être patient encore, même si je sais que c'est difficile ; et éventuellement, de prendre un anxiolytique ici ou là quand c'est vraiment trop difficile. Mais à ne pas maintenir sur la durée, les anxiolytiques sur le long terme c'est pas très bon...!

Bon courage quoi qu'il en soit !
DaisyBobby93
Messages : 1
Enregistré le : samedi 04 mai 2024 14:44

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par DaisyBobby93 »

Bonjour,

je n’ai pris que deux semaines de 75 mg, suite au rendez vous de suivi de traitement, je fais la liste des effets secondaires (plus d’une 10aine, un délire). En deux semaines seulement, j’avais déjà perdu 3 kilos du fait de nausées et absence totale d’appétit permanentes. La psy est pas trop inquiète et me dit que ça va rentrer dans l’ordre, mais quand je lui dis « ah et je vois plus bien de près » elle s’inquiète franchement et me dit d’arrêter tout de suite le traitement finalement : « vous n’en avez pris que deux semaines, vous pouvez arrêter tout de suite ». J’obeis et elle me prescrit du Prozac derrière pour remplacer. Je ne prends pas le Prozac tout de suite et c’est 48 heures plus tard que les réjouissances commencent : le 1er mai, je me réveille après une nuit de rêves délirants qui ne me ressemblent absolument pas, je suis totalement épuisée, dans la matinée je fais trois crises de larmes incontrôlables et sans raison, alliées à une grande irritabilité qui ne me ressemble pas non plus (j’ai envie d’insulter tout le monde sur les réseaux, tout le monde me semble idiot et méchant, totalement délirant). Je réalise que je suis en roue libre et ne comprends pas ce qui m’arrive, mon cerveau lui carbure à toute vitesse, 12 000 émotions à la seconde, pensées, idées, je suis épuisée. Vers 14 heures je suis prise de nausées extrêmement violentes et je suis très très fatiguée et me recouche. Je dors 5 heures d’affilée et rêvant non stop de manière complètement incroyable, comme si le cerveau de quelqu’un d’autre était dans ma tête. Je me réveille affamée à 19 heures et je dévore à 21 heures. A 23 heures, nouvelles nausées et cette fois ci violents vomissements jusqu’à 5 heures du mat et attaque de panique nucléaire dans la foulée. Comment est ce possible de faire un épisode comme ça après seulement deux semaines de traitement ?! Je pige pas. Et on est deux-trois jours après et mon appétit n’est toujours pas revenu et les nausées toujours présentes. Je sais que je suis hypersensible aux antidépresseurs et à leurs effets secondaires, ainsi qu’aux anxiolytiques, c’est quasi systématique, mais enfin quand même ! D’autres personnes ont eu un syndrome de sevrage après une si petite durée de prise de ce médoc ? C’est vraiment l’enfer, je suis à bout là.
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

Merci de votre réponse et courage à vous ça n'est vraiment pas évident, pour ma part je suis passé du 37,5mg au 75 il y a 10 jours et pour l'instant mis à part l'appétit qui est rêvenu et le sommeil qui se stabilise, peu d'évolution au niveau de mon état de fort anxiété quasi constante, j'ai parfois aussi l'impression que mon cerveau carbure à toute vitesse en réaction à des évènements qui en temps normaux auraient été insignifiante pour moi
Axel36
Messages : 7
Enregistré le : samedi 13 avril 2024 10:20

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Axel36 »

Bonjour Antoine Arc et DaisyBobby93,
Je ne suis pas médecin, mais au regard de ce que vous écrivez, un médicament ne devrait quand même pas causer autant de tourments que ce soit lorsqu’on le prend (même si l’efficacité attendue ne se manifeste souvent qu’au bout de deux semaines de traitement) ou qu’on l’arrête.
L’effexor est à mon avis un antidépresseur à prescrire avec précaution tellement il « secoue » surtout s’il y a un médicament plus performant et moins coûteux en termes d’angoisses (c’est quand même pas le but d’un AD, et ça doit bien exister car si mes souvenirs sont bons l’effexor est un médicament assez ancien) qui peut être mobilisé.
Ceci dit, mon cas fut différent du vôtre car je l’ai pris au long cours et l’ai arrêté brutalement, mais au regard du temps et de la violence que cela a généré dans ma vie psychique, mentale et sociale à l’époque, je ne suis pas non plus surpris de lire vos témoignages.
Afin d’éviter les attaques de panique, ou que cela soit trop invalidant pour votre vie quotidienne, peut-être y a-il une solution transitoire médicamenteuse avant de trouver un traitement (peut-être au long cours) moins perturbant ?
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

Je l'ai pris également au long cours et arreter du moins réduit considérablement pendant 3 semaines, j'ai été obligé de le reprendre mais même depuis la reprise mon état à du mal à se stabiliser.

Peut être devrait je repasser au 37, 5 mais je ne veux pas faire n'importe quoi avec le dosage
Axel36
Messages : 7
Enregistré le : samedi 13 avril 2024 10:20

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Axel36 »

Oui c'est une certitude, il ne faut pas non plus jouer avec ces médicaments; il faut probablement persévérer dans le traitement et cela se stabilisera.
Je pense que ce n'est pas tant la modification du dosage qui est en cause, que le fait que l'interruption foréce de la prise du médicament n'a pas été "digérée" par ton organisme, il faut du temps pour se réhabituer au manque qu'il a dû subir et retrouver ton rythme de croisière. Cela devrait rentrer dans l'ordre à mon avis, mais ton interruption a été assez longue aussi (un mois avec une opération qui a quand même un impact sur la physiologie du corps), donc ton cerveau a dû se mettre à apprendre à compenser par lui-même le déficit provoqué par l'absence d'effexor, et là c'est le chemin inverse, donc patience et longueur de temps finiront par arranger la situation. L'effexor est généralement un médicament qui inscrit son action sur du long terme, tiens bon !
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

Merci beaucoup pour votre réponse
Axel36
Messages : 7
Enregistré le : samedi 13 avril 2024 10:20

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Axel36 »

Mais je vous en prie, avec plaisir si cela peut vous aider
Antoine Arc
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 01 mai 2024 17:37

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Antoine Arc »

Oui ça m'aide car c'est très dur d'être renseigné à ce sujet, mis à part ma psy qui me dit d'augmenter la dose ce qui à mon avis n'est pas la solution, j'ai l'impression d'être dans le flou total au niveau des solutions préconisées.
Avatar du membre
Lasgo
Messages : 27
Enregistré le : lundi 04 décembre 2023 20:45

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Lasgo »

Salut Antoine,

Ce site est en anglais mais est plein de ressources utiles pour s'informer, préparer à se sevrer, se sevrer, gérer l'après, etc. :
https://withdrawal.theinnercompass.org/

C'est une véritable bible sur les antidépresseurs, benzodiazépines, etc.
Avatar du membre
Lasgo
Messages : 27
Enregistré le : lundi 04 décembre 2023 20:45

Sevrage de la Venlafaxine (Effexor)

Message par Lasgo »

Salut,

A mon tour d'envoyer un message de demande d'aide / de soutien...

J'ai réussi à me sevrer de la venlafaxine, sur un peu plus d'un an. Ca a été long et difficile.
Aujourd'hui, ça va faire presque 2 mois que je ne prends plus aucun médicament.

Bref, j'ai eu l'immense chance de voyager 4 mois en Amérique du Sud sur ce début d'année, et ça a grandement aidé dans le succès de mon sevrage. En revanche, j'ai maintenant repris le boulot, depuis quelques jours, et c'est très très difficile. J'ai un mal fou à me concentrer, je panique pour tout et rien, j'arrive pas à me projeter, je flippe... bref, le trouble d'anxiété généralisée à son paroxysme. S'ajoutant à cela, je suis très irritable, et les autres m'insupportent très très vite, que ce soit au travail ou ailleurs.

Du coup, je suis à deux doigts de reprendre des médicaments, car je ne sais pas combien de temps je vais tenir comme ça. Mais je suis extrêmement tiraillé car je me dis que ça serait quand même vraiment dommage, après tout ce chemin parcouru...
D'autant plus que lundi prochain, le 13, je commence de la rTMS à Lyon (ou SMT, en français). Ce qui me fera peut-être de l'effet, mais au bout de quelques semaines seulement malheureusement.

Alors voilà, pensez-vous qu'il puisse être "utile" ou "efficace" que je recommence à prendre des médicaments maintenant ?
Si oui, lesquels me conseilleriez-vous ? Je n'ai vraiment pas envie de reprendre quoi que ce soit, mais le mal-être est constant en ce moment...
A noter que par le passé, j'ai pris de la venlafaxine pendant presque 8 ans, période durant laquelle j'ai fait de brefs essais avec la Paroxétine, et la Duloxétine.

Merci, si vous m'avez lu jusqu'ici, et dans l'attente de lire vos conseils :mercipoli:

[Note de la modération : Lien Instagram supprimé, Ne publiez pas votre site, blog, chaîne, forum voir charte]
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message